Partagez | 
 

 You believe you can fly ... really ? [Billie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 410
    ♦ PSEUDO : Cleiya
    ♦ CREDITS : Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 29/05/2012
    ♦ AGE : 26
    ♦ LOCALISATION : Terrain de Quidditch



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Anupam
♦ DEDICACES:

MessageSujet: You believe you can fly ... really ? [Billie]   Lun 2 Juil - 16:51

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : 13 Septembre 2012
Intrigue en cours : Intrigue Saison 2
Protagonistes : Billie & Caleb
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : Oh bah on sait jamais, pourquoi pas, j'ai jamais essayé donc si t'es pas d'accord Bibi, fais-le moi savoir et je modifierai **


« Si t'as pas d'ami, ne saute pas du haut de la falaise comme Billie mais, prends plutôt un curly ! »


C'était une belle journée et Caleb l'avait su la veille au soir alors que le ciel noir parsemé d'étoiles faisait face à son visage lui faisant face. Ça tombait bien car aujourd'hui c'était un dimanche et le dimanche ... C'est naze. Que voulez-vous faire un dimanche à part glandouiller à droite à gauche. Certes, l'île était immense et offrait bon nombre d'activités, opportunités et lieux incroyables dans lesquels se perdre mais en à peine quelques semaines et quelques mois, Caleb connaissait déjà les moindres recoins de ce petit bout de paradis ce qui rendait ses dimanches mornes ... Se balader et s'aérer l'esprit était alors une des activités des plus envisageables alors qu'il émergeait d'un sommeil de plomb, à midi tapante. Comme prévu, le soleil était présent et inondait le paysage de ses rayons, faisant vivre le moindre recoin se dessinant sous ses yeux. Le décor était paradisiaque ... Qu'en serait-il du haut de la falaise bordant les plages ?

Pouvoir voler n'était plus un rêve, il en était capable bien que parfois, les bourrasques de vent le soulevant, manquaient de puissance et le faisaient retomber aussi vite contre terre qu'il ne s'était élevé dans les airs. Il appelait ça "les risques du métier" et ne se faisait pas prier pour retenter la lévitation. C'était bien beau de pouvoir décoller grâce à un balais mais c'était tout aussi douloureux pour son entrejambe qu'il s'efforçait de préserver alors que les entrainements battaient leur plein à l'approche des matchs futurs auxquels il participerait avec ses coéquipiers. Cependant, il en avait rêvé et cette fois-ci, il réussissait à contrôler son corps et à le maintenir dans cette apesanteur factice qu'il produisait. Galvanisé par cette vision, il se dit qu'un endroit propice à la concentration et lui offrant une vue sur le vide et les merveilleux paysages bordant la côte seraient propices à une réussite totale. Il n'irait certes pas jusqu'à se jeter dans le vide comme cette folle de Billie mais il se contenterait de rester sur le lopin de terre sans pour autant s'approcher du pic de la falaise.

Alors qu'il songeait déjà à ce qui l'attendait tout en dégustant son petit déjeuner d'un air concentré, les sourcils froncés dans un état de concentration intense, il mâchonnait sans trop s'en rendre compte la peau de l'orange qu'il venait d'éplucher. L'amertume de cette dernière eut si tôt fait de le ramener à la raison et le faire grimacer devant les regards moqueurs de ses voisins de table Anupam. Y a pas à dire, c'est délicieux, goûtez donc au lieu de ricaner bêtement bande de Gulabjam. Bien que sa grimace prouve le contraire, il s'auto-persuadait que ce qu'il venait de manger était succulent sans pour autant paraître crédible, tout en insultant ses camarades d'un nom de dessert typique venu du fin fond de l'Inde et s'apparentant à de petits babas aromatisés à la rose. Affichant son sourire de petit rigolo des plaines, il se releva enfin et, après avoir pris quelques croissants, se dirigea vers la sortie, réajustant les boutons de sa chemise attachée de travers qui recouvrait son torse. À l'instant où il sortit le nez dehors, ses cheveux furent décoiffés par une légère brise qu'il apprécia en fermant les yeux, un croissant entre les dents.

Gambadant joyeusement dans le parc de l'école, il le traversa et se dirigea droit vers l'endroit où il avait prévu de se rendre depuis le début. Parvenir à terminer de manger un croissant tout en sautillant sans s'étouffer relevait de l'exploit mais Caleb y parvenait. Ainsi, il engloutit ses trois croissants en à peine quelques mètres et alors qu'il finissait le dernier, repu, il arrivait non loin de la falaise, écartant quelques branches lui barrant le passage de la paume de ses mains. Le soleil l'aveugla alors qu'il sortait des frondaisons et il fut obligé de le masquer en levant sa main au niveau de ses yeux pour avancer sans risquer de dégringoler dans le vide alors qu'il avançait un peu plus sur la falaise. Il mit du temps à distinguer la silhouette se tenant au bord de cette dernière mais lorsqu'il reconnut une silhouette féminine, ses yeux s'écarquillèrent et il se rua vers cette dernière qui semblait bien partie pour se jeter dans le vide. Qui lui avait donc mis une suicidaire dans son champs de vision qu'il lui casse la gueule ? En attendant, il se contenterait de jouer les héros et, alors qu'il s'avançait en la hélant et en courant, ce ne fut que lorsqu'il arriva à sa hauteur qu'elle décida de plonger ... Levant les mains à hauteur de sa bouche, il se jeta à terre essayant d'agripper une de ses chevilles. Trop tard. Le corps tombait dans le vide au ralenti devant ses yeux ... il était impuissant ... à moins que ?

Oubliant un instant qu'il pourrait peut-être remédier à la situation, il tendit sa main qui restait pendue dans le vide et se concentra, faisant se déchainer le vent, jusqu'à réussir à diriger un courant d'air en la direction de la jeune femme qui se retrouva propulsée malgré elle dans les airs jusqu'à retomber sur lui qui était allongé sur le ventre au sol, les yeux encore perdus dans le vide. Il ferma ses derniers et soupira, content de lui alors que la créature de sexe féminin s'agitait nerveusement sur son dos. Était-elle mécontente qu'il lui ait porté secours ? Quelque chose glissa le long de son épaule, le paralysant instantanément ... Était-ce un serpent ? Il tourna la tête vers la droite tout en ramenant sa main pour saisir la créature non identifiée et alors que ses doigts se refermaient autour de la chose, il prit conscience qu'il s'agissait en réalité d'une corde ou plutôt d'un élastique assez solide pour permettre à un humain de sauter dans le vide et s'adonner à une pratique suicidaire appelée le "saut à l'élastique". Et merde ... il savait qu'il avait merdé et s'attendait déjà à entendre s'élever la voix de Billie, une fois de plus interrompue dans ses activités qu'il considérait comme dangereuses. Ça n'était pas la première fois qu'il la dérangeait en plein saut mais cette fois comme toutes les précédentes, elle allait sûrement lui faire comprendre à quel point il était lourd de vouloir jouer au super-héro continuellement et qu'elle ne craignait rien. N'osant pas se retourner, il attendit quelques instants, prêt à se boucher les oreilles à l'instant où elle crierait à proximité de ces morceaux de chair lui permettant d'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maarifa Sihr

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 115
    ♦ PSEUDO : Wilou
    ♦ CREDITS : (c) Queen G.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/01/2012



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 7ème Année, Maarifa
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: You believe you can fly ... really ? [Billie]   Dim 7 Avr - 13:23


Ce saut, elle s’y entraînait depuis longtemps. Très longtemps en vérité. D’abord au sol, pour être sûre d’avoir la bonne position de saut, elle avait ensuite vérifié tout son matériel. Il ne lui manquait plus qu’une seule étape pour parfaire son acrobatie, le saut en lui-même. La demoiselle brune s’était mis la pression en cette belle journée ensoleillée. Parce qu’elle voulait réussir du premier coup, ou à défaut, le plus rapidement possible. Le saut parfait. Peut être était ce celui là. Elle s’y entraînait depuis bien longtemps, elle s’était même incrustée dans le cirque de ses parents pendant l’été, afin de le réussir parfaitement en revenant ici. Oui, cette falaise lui avait fait de l’œil durant toute l’année passée. Et cete fois, elle était enfin prête à sauter. Elle était prête à la braver et en ressortir indemne. Comme un pied de nez à toutes ces midinettes en mal d’amour qui s’amusait à faire semblant de sauter, parce que voyez vous, j’suis trop mal dans ma peau quoi. Certes, Billie n’avait absolument aucun remord à se moquer ainsi de pauvres dépressives sans avenir, malgré tout, elle sentit se former une petite boule dans son cœur. Ses sourcils se froncèrent et elle se força à ne pas s’écouter et repartir dans une déprime. Luce était toujours très malade et la brune était toujours très pessimiste. Se concentrer sur ce saut avait été la façon de la demoiselle, pour se concentrer sur autre chose et ne pas elle-même dériver vers la déprime. Et là, à ce moment, elle devait en faire de même. Juste se concentrer sur cette falaise. Ses risques, sa hauteur, la difficulté du saut, voilà les seules préoccupations qu’elle devrait avoir maintenant.

Elle se concentra tellement fort, qu’elle occulta tout ce qu’il se passait autour d’elle. C’était probablement la raison pour laquelle elle ne remarqua pas du tout le jeune homme qui courait vers elle. Ses yeux s’étaient fermés pour mieux apprécier le saut, elle était seule au monde. Seule dans sa bulle, elle ne se préoccupait de rien d’autre que ses jambes, qu’elle plia doucement pour mieux s’élancer. Et enfin, elle fût partie. Elle savoura l’air dans ses longs cheveux détachés et un sourire se forma sur ses lèvres alors qu’elle commençait enfin à chuter, rattrapée par la gravité. La jeune femme dégringola la falaise, de plus en plus vite, lui arrachant même un éclat de rire. C’était tellement agréable d’être là, dans les airs, avec pour seule compagnie celle des volatiles, qui devaient s’étonner de la taille de leur nouvelle compatriote. Pour la première fois depuis des mois, la jeune Maarifa se sentait enfin en phase avec elle-même, et ça faisait un bien fou.

Soudain, tout s’arrêta. Elle ne descendait plus. Non, au contraire, elle remontait. Elle… Etait en train de repartir en arrière. Pendant une seconde, elle paniqua, se demandant si elle s’était cogné la tête et si elle était en train de divaguer. Et puis elle se décida à ouvrir les yeux. Ils clignèrent une fois, pour constater qu’elle était bien en train de repartir en sens inverse et finalement se fermèrent encore, lorsqu’elle atterri sur une chose molle et dérangeante. Caleb… Et merde ... Il faisait bien de le dire tiens ! En un geste rapide et sec, Billie frappa l’arrière de son crâne avant de s’assoir, toujours sur son dos. T’es vraiment chiant Caleb ! J’bosse sur ce saut depuis des semaines ! Enfin j’allais réussir à dompter cette foutue falaise et toi t’arrive et tu gâches tout ! T’es pas cool ! Oui, elle parlait sans trop penser à ce qu’elle disait, ce qui donnait cette espèce de vocabulaire assez étrange. T’as vraiment le syndrôme du héros hein ! Cherche toi une autre demoiselle en détresse ! Elle s’était déjà suffisament ridiculisé une fois en acceptant l’aide de quelqu’un, elle n’allait pas recommencer. D’autant plus que cette fois, elle n’avait vraiment besoin de personne en fait. Finalement, elle poussa un très long soupir, avant de s’allonger de tout son poids sur le jeune homme. Je pense que tu mérites une punition pour avoir gâché toutes ces semaines de préparation. Qu’en penses tu ? Malgré elle, malgré sa colère sous jacente, Billie aimait bien le super Caleb. Et elle aimait s’amuser avec lui quand il était dans le coin. A ses dépends parfois, certes, mais bon, il n’allait pas se plaindre quand même si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You believe you can fly ... really ? [Billie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Billie-Eve Ϟ Jesus, he knows me
» salut je m'appelle billie
» Cela fait bien longtemps [PV. Billie]
» Les Prédéfinis Hobbits
» Les Dossiers!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Nameless ─
 :: ─ L'île Nameless. :: ─ La Falaise
-