Partagez | 
 

 It takes two ɸɸɸ ft. Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Personnel

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 85
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) Little suzy <3
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 12/09/2011



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: Thésarde en magie noire ; Ex-Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: It takes two ɸɸɸ ft. Sean   Jeu 15 Mar - 19:42



    « Bordel, pourquoi je suis entrée dans cette boutique ? C'est sur ma route, mais je rentre jamais dans cette boutique... » se maudit-elle en s'éclipsant le plus discrètement possible, sur la pointe des pieds, bien que trahi par le carillon de l'entrée qui tinta sur son passage alors qu'elle se mit à courir dans la rue. Pourquoi courait-elle ? A vrai dire, elle ne savait pas trop. Peut être parce qu'en temps que témoin ayant assisté à une scène on ne peut plus gênante, elle avait besoin de s'en éloigner au plus vite. Quelle scène ? Oh, juste la fiancée visiblement infidèle d'un de ses proches amis et collaborateur en train de fourrer sa langue dans la bouche du mignon petit disquaire de l'île. ... Elle était fichue. Maintenant qu'elle détenait cette information, elle ne pourrait plus regarder Sean dans les yeux sans avoir une boule dans le ventre et la gorge nouée ! « Fais chier. Je fais quoi, moi, maintenant, hein ? » râla-t-elle en son for en remontant à la hâte vers le château pour se ruer dans ses appartements et s'y enfermer. Alors, elle commença à faire les cent pas pour trouver toute seule la réponse à cette question, car personne n'y répondrait à sa place...

    Elle avait fini par s'asseoir, ayant trop mal aux jambes pour continuer à arpenter sa chambre, lorsque sa décision fut prise. Ayant pesé le pour et le contre douze fois elle finit par soupirer, se lever, ranger sa thèse dans un tiroir de son bureau, reposer sa plume avec laquelle elle chatouillait vaguement son nez en réfléchissant, et quitta sa chambre. Son choix ? Dire la vérité, quoi qu'il en côutait, bien entendu. L'omission n'était pas un mensonge à proprement parler, mais pour elle, c'était tricher, et si Sean finissait par l'apprendre d'une autre bouche, elle ne saurait pas lui cacher qu'elle était déjà au courant et cela risquait de la mettre dans une situation inconfortable, c'est pourquoi elle avait directement filé chercher son ami après son dernier cours alors qu'il désertait le terrain de Quidditch et l'avait traîné chez le disquaire sans lui expliquer pourquoi. Il saurait bien assez tôt. Elle avait besoin d'être sur place pour pouvoir remettre la scène dans son contexte, pour se rappeler des détails, ne surtout pas faire d'erreurs pour raconter ce qu'elle avait vu. Elle n'avait pas le droit à l'erreur. Et pourtant...

    C'est en passant la porte et croisant le regard d'Edwin, qui relevait la tête d'un magazine, qu'elle réalisa son premier faux-pas. Elle allait avouer à Sean que sa fiancée était infidèle avec l'homme qui la lui avait ravi pour au moins un baiser dans la même pièce. Putain, c'était du suicide... Ne pouvant plus se rétracter, elle salua vaguement le tenant du magasin d'un sourire crispé et se tournant vers Sean lui indiqua de la suivre :

      ɸɸɸ « Suis moi, c'est par là, ce que je voulais te montrer. » Souffla-t-elle, avalant sa salive avec quelque difficulté et se retournant encore une fois ce qu'elle avait prévu de dire dans sa tête.

    L'attirant au fond du magasin, elle revint dans la rangée qui l'avait absorbé au point que les deux amants occasionnels en oublie sa présence dans la boutique et attrapa la pochette qu'elle était en train de regarder quand la "chose" avait eu lieu. C'était la version vinyle d'Angles, le dernier album des Strokes. Prenant une grande respiration, elle expira longuement sans sortir un mot. Merde, elle se dégonflait. Agitant la pochette entre ses mains, elle chercha à reprendre le fil, mais c'était quasiment peine perdue.

      ɸɸɸ « Cet album a attiré mon œil parce que mon frère me l'avait acheté pour mon anniversaire y'a quelques années mais c'est une des choses qui a été brisée en même temps que mon mariage. » Se mit-elle à raconter, essayant d'attraper le bon bout pour commencer son récit comme elle pouvait. « Il est un peu cher mais c'est parce qu'il a été importé depuis le continent. » Ajouta-t-elle, nerveuse, sachant pourtant qu'elle s'éloignait du sujet... « Je suis pas vraiment du genre sentimentale, mais pour le coup, j'ai eu un coup de nostalgie. T'es sentimental, toi ? » S'enquit-elle avec un air faussement désintéressé, feignant de faire normalement la conversation alors qu'elle avait une idée - voire dix idées à la fois pour arriver à son but - derrière la tête.

    Bon, c'était déjà un début, d'essayer de tâter le terrain avant de lancer la bombe. Vous n'êtes pas d'accord ? Allez, elle s'en sortait pas si mal. Et la vérité sortirait de sa bouche à un moment donné, si si... Faîtes au moins semblant d'y croire ! Elle avait beau ne pas être doué globalement en relationnel, la franchise était un de ses traits de caractère principal. Le plus dur dans l'histoire était de ménager l'homme en face d'elle car elle l'appréciait grandement...



Dernière édition par Sienna B. O'Greenell le Lun 25 Fév - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 241
    ♦ PSEUDO : little suzy
    Féminin ♦ CREDITS : (c) primple
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 04/04/2010
    ♦ AGE : 27
    ♦ LOCALISATION : Ou dans les airs, ou auprès d'une certaine blonde (on sait pas laquelle)...



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 24ans ; Professeur de Vol ; Ex-Salem
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: It takes two ɸɸɸ ft. Sean   Dim 7 Oct - 21:10

Sean n'était ni le dernier des idiots, ni un premier de la classe. Plutôt brillant, c'était son manque de concentration qui était son plus gros défaut. L'inattention. Le fait était qu'il perdait rapidement le fil de ses raisonnements, préférant la spontanéité d'une action à un long récit. De ce fait, la communication n'était donc pas réellement son fort. Il n'était pourtant pas un mauvais orateur non plus, sachant trouver les mots justes selon la situation, mais il planifiait rarement. Ses envies prenaient souvent le pas sur une organisation bien rodée, et il préférait d'ailleurs quand les choses se faisaient sur un coup de tête. Il était comme ça, il avait toujours aimé le frisson, quitte à en avoir payé les conséquences en manquant de perdre la vue. Cela ne l'avait pourtant pas fait changé d'avis sur la question, appréciant toujours l'excitation de l'imprévu. Cela avait toujours été dans sa nature de rechercher les sensations, et si aujourd'hui il était privé de la chose qui lui en avait toujours procurée de façon infaillible, il ne comptait pas se priver du reste. Une logique imparable, vous ne trouvez pas ?

Une autre chose à savoir à propos de Sean était qu'il était très étourdi. Ce n'était pas un manque d'investissement de sa part, pourtant, il était simplement tête en l'air et avait tendance à oublier les choses... Quel que soit leur degré d'importance. Cela allait d'une date d'anniversaire à l'heure d'un rendez-vous, tout y passait. Rien à voir cependant avec de la mauvaise volonté car il ne le faisait véritablement pas exprès, et ce n'était pas faute de se noter les choses deux à trois fois et même de posséder toute une collection de rappeltout, mais rien n'y faisait. Ce trait le caractérisait comme certains parlaient trop ou pleuraient facilement. Lui oubliait régulièrement ce qu'il devait faire et était incapable de se cadrer, pas parce qu'il ne pensait à rien... Mais parce que cela lui sortait de l'esprit, pris qu'il était dans quelque chose d'autre qui, sur le moment, le remplaçait. Alors quand Sienna fit soudain irruption tandis qu'il quittait le terrain pour l'entraîner sur l'île marchande, il était persuadé d'avoir forcément encore oublié quelque chose. Cela n'aurait pas été étonnant. D'autant plus lorsqu'elle entra chez le disquaire – où il n'avait jamais mis les pieds – en entonnant, comme si il aurait dû comprendre quelque chose :

« Suis moi, c'est par là, ce que je voulais te montrer. »
« Ah, oui. » Fit il, tâchant d'avoir l'air convaincu alors qu'il pataugeait complètement dans la semoule.

Ses yeux suivirent la pochette qu'elle tenait et il fut soulagé quand elle s'expliqua enfin. C'est à peine s'il remarqua son comportement étrange et la nervosité croissante de son amie tant il se concentrait pour se souvenir quand ils avaient bien pu en parler et surtout... A quel propos. Son frère, son mariage... Deux choses dont il savait avoir déjà parlé avec elle mais il n'arrivait pas à relier ces deux éléments avec le contexte, à savoir ce magasin de disques ainsi que cet album en particulier. Il se contenta donc de méditer sa question en prenant un air pensif, mettant de côté ses propres interrogations pour répondre :

« ...Je suis pas vraiment du genre sentimentale, mais pour le coup, j'ai eu un coup de nostalgie. T'es sentimental, toi ? »
« Ça dépend. Tu sais que j'ai un faible pour les chiots abandonnés et que si je pouvais, je les recueillerais tous, mais qu'en revanche je suis incapable de me poser pour pleurer sur un bon Shakespeare ou devant un beau tableau. J'imagine qu'on a tous notre corde sensible. »

Il eut un demi-sourire en haussant les épaules. Il ne voyait pas comment répondre autrement à une question aussi vaste, et il n'allait certainement pas se mettre à énumérer toutes les choses qui pouvaient l'émouvoir, même s'il en aurait été capable... Il doutait cependant que ce soit ce que Sienna cherchait à entendre, elle voulait simplement juste un écho à sa propre expérience alors qu'elle était tombée sur le disque.

« Il te manque, ton frère, hein ? » Relança-t-il alors en promenant à son tour ses doigts dans l'étalage, bien qu'il ne lisait pas réellement les étiquettes passant sous ses yeux. « Prend le, je te l'offre. Ça me fait plaisir. Tu sais, je sais ce que c'est. Même si mon frère est ici... Il me manque tous les jours. »

Il eut un sourire compatissant. Son frère avait beau être là, cela ne l'empêchait pas de ressentir un vide constant, car il savait que les choses ne seraient jamais comme avant. Et leurs sentiments respectifs les empêcheraient sûrement de se retrouver à jamais... Parce qu'ils aimaient la même femme et que, par conséquent, un seul pouvait l'avoir. Et il était celui qui avait gagné le cœur de Gillian, brisant celui de Nathan au passage. Le choix s'était fait de lui-même, sans qu'il n'ait réellement son mot à dire. Il aurait aimé pouvoir y faire quelque chose mais il avait dû se rendre à l'évidence qu'il n'y avait rien à faire. Il ne pouvait pas avoir les deux, il le savait. C'était comme ça. Ces deux amours n'étaient pas compatibles et, si de son côté il n'avait pas pu faire un choix et donc une séparation nette, il ne pouvait pas agir contre ça. Parce que la décision ne lui revenait pas.

_________________
    I
    REALLY
    WANNA
    LOVE
    SOMEBODY

    and this is you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personnel

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 85
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) Little suzy <3
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 12/09/2011



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: Thésarde en magie noire ; Ex-Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: It takes two ɸɸɸ ft. Sean   Lun 25 Fév - 17:51


    Sienna avait toujours eu un sens exacerbé de la justice et exécré le mensonge. Rien de tel pour lui filer de purulentes plaques d'urticaire. Alors, non, elle ne pouvait pas laisser passer. Elle avait été témoin d'une trahison envers l'un de ses plus proches amis, une personne qu'elle estimait profondément, et cela ne pouvait pas rester impuni. Elle ne garderait pas un secret pour sauver une infidèle avec qui elle n'avait pas même un atome crochu. Non, décidément, elle n'avait pas eu le choix. Elle n'aurait jamais pu se forcer à garder pour elle cette information, pour le bien de quiconque. ... Même pour le bien de Sean ? Elle ne doutait pas qu'il allait en souffrir, lorsqu'il saurait. Il n'y avait pas plus loyal et droit que lui. Il ne méritait pas cette peine et pourtant, elle allait la lui infliger.
    C'était justement le dilemme qui la tiraillait. Elle brûlait de lui avouer ce qu'elle avait vu pour se décharger de cette vision impure, pour "remettre les choses à leur place". Tromper était une faute grave. Un crime à l'Amour, sans doute. Philippine aurait certainement argumenté que le mot crime était un brin exagéré, mais aux yeux de Sienna, ce genre de choses n'étaient pas pardonnables, alors oui, il s'agissait d'un meurtre. Elle avait tué la confiance de l'homme qui l'aimait. Son fiancé. Cette relation avait tant de valeur, signifiait tant de choses qu'elle avait piétiné pour dix secondes de roulage de pelles contre une étagère ... Pour l'adrénaline ? Pour braver l'interdit ? Parce qu'elle l'aimait, ce type, peut être ? Mais savait-elle au moins ce que c'était l'Amour, si elle se détournait si facilement de celui envers qui elle était sentimentalement engagée ? Sans doute pas. Vraiment, la brune ne voyait aucune raison justifiant son acte. A son sens, rien ne pouvait l'expliquer. Surtout lorsque l'on avait à son bras un homme comme lui ! La thésarde l'avait donc emmené sur la scène de crime, prête à avouer, mais tout à coup, les mots ne lui venaient plus et elle tournait comme une idiote autour du pot.

      ɸɸɸ « Ça dépend. Tu sais que j'ai un faible pour les chiots abandonnés et que si je pouvais, je les recueillerais tous, mais qu'en revanche je suis incapable de me poser pour pleurer sur un bon Shakespeare ou devant un beau tableau. J'imagine qu'on a tous notre corde sensible. » Avoua-t-il alors que son sourire se crispait de nouveau derrière le vinyle qu'elle avait brandi - Gillian était sans aucun doute l'une de ces cordes ...
      ɸɸɸ « Et dans les films ... Quand, par exemple, l'héroïne trahit le héros ... Non rien, oublie, moi ça me fait pas pleurer non plus, ça me donne envie de taper dans un mur. » Se rattrapa-t-elle en s'éventant avec le disque.

    D'ailleurs, là, c'est sa tête qu'elle aurait bien tapé contre un mur. Elle avait tout l'air d'une folle furieuse qui racontait et faisait n'importe quoi ! Cachant un soupir derrière la pochette des Strokes, elle se mordit la lèvre. Elle était comme un chien courant après sa queue mais qui ne l'attraperait jamais : elle se démenait pour rien. Faire dix pirouettes dans le vent n'avancerait pas le schmilblick ... Il fallait qu'elle crache le morceau d'un coup, les préliminaires c'était après tout très surfait ! Serrant le poing, Sienna s'apprêtait à tout balancer lorsqu'il la coupa avec son habituelle infinie gentillesse qui lui fit ravaler sa langue.

      ɸɸɸ « Il te manque, ton frère, hein ? Prend le, je te l'offre. Ça me fait plaisir. Tu sais, je sais ce que c'est. Même si mon frère est ici... Il me manque tous les jours. »

    Les sourcils de Sienna se froncèrent. Elle allait ruiner la vie de ce type formidable avec ses révélations ... Mais était-ce réellement sa faute ? Certes, elle était le messager, mais elle n'était pas la gourdasse qui l'avait trompée ! Son air tendu se radoucit alors qu'elle posait une main sur l'épaule de son ami. Tant pis, elle devrait remettre ses "confidences" à plus tard. Il semblait avoir davantage besoin de réconfort que de la dose d'amère réalité qui s'apprêtait à le doucher lorsqu'elle passerait ses lèvres.

      ɸɸɸ « Allister a ses bons et ses mauvais côtés, quand il n'est pas présent je n'ai que les bons à me rappeler. Et ce n'est pas qu'il ne me manque pas, mais je sais qu'on a plus besoin de lui ailleurs qu'auprès de moi et qu'il est à sa place, là bas. » Sourit-elle avec douceur. « Que s'est-il passé, avec ton frère ? Pourquoi tant de ... Distance ? » Hasarda-t-elle, sentant qu'il voulait peut être s'ouvrir à elle sur le sujet, et aussi car il avait éveillé sa curiosité.

    Elle n'était pas du genre à écouter les rumeurs et ne savait rien de ce triangle amoureux, devenu un carré avec la ligne que venait de tracer le disquaire, ni n'avait jamais réellement évoqué avec lui leurs sombres histoires de famille. En vérité, ils parlaient souvent boulot et banalités. Elle était surtout amie avec Sara, sa thésarde, et pour le reste ... Elle allait donc faire son lot de nouvelles découvertes s'il la jugeait digne de jauger dans son ensemble ce triste tableau.


_________________

You turn my whole world upside down,

You're so wrong and you're so right...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Professeur

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 241
    ♦ PSEUDO : little suzy
    Féminin ♦ CREDITS : (c) primple
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 04/04/2010
    ♦ AGE : 27
    ♦ LOCALISATION : Ou dans les airs, ou auprès d'une certaine blonde (on sait pas laquelle)...



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 24ans ; Professeur de Vol ; Ex-Salem
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: It takes two ɸɸɸ ft. Sean   Ven 26 Avr - 7:37


Sean et Sienna n'étaient pas si différents. Leurs caractères étaient même, pour ainsi dire, tout à fait compatibles. Elle était une jeune femme intelligente, posée et mature... Lui un jeune homme naturel, spontané et tranquille. Deux personnalités qui s'accordaient bien et quand ils se retrouvaient tous les deux, la connexion se faisait sans problème. C'était ce qui les avait fait se rapprocher l'année dernière, cette facilité à s'entendre. Pas besoin de grandes effusions ou de longues discussions au clair de lune pour démarrer ce qui pouvait aujourd'hui se définir comme un lien d'amitié simple, mais fort. Certes, ils n'avaient pas élevé les cochons ensemble, pas plus qu'ils n'avaient vécu quelque chose d'extraordinaire à raconter à leurs petits enfants pour expliquer la raison de cette alchimie entre eux. Ils étaient amis. C'est tout. Et c'était très bien comme ça. Cependant, aujourd'hui, Sienna était différente. Mais comme Sean était carrément nul pour mettre le doigt sur ce qui n'allait pas même quand il le percevait, il agissait complètement comme d'habitude, se contentant de réagir de bonne grâce à ce que Sienna lui disait, et lui faisait découvrir, tout en essayant de ne pas être à côté de la plaque - ce qui était malheureusement une de ses plus fidèles habitudes, là encore.

« Et dans les films ... Quand, par exemple, l'héroïne trahit le héros ... Non rien, oublie, moi ça me fait pas pleurer non plus, ça me donne envie de taper dans un mur. »
« Toi, t'as regardé un film à l'eau de rose qui t'a énervé hier soir... Avoue. » Rit-il gentiment, s'essayant à la boutade, ce qui, soyons sérieux, n'était pas franchement son fort non plus.

L'observant du coin de l'oeil alors qu'elle tenait toujours la pochette d'album entre les mains et semblait déterminée à se planquer derrière, il tendit la main pour la lui faire baisser, la fixant d'un regard mi-espiègle, mi-inquiet. Il essayait de comprendre ce qui était en train de se jouer dans cet endroit, le sens caché de l'attitude de Sienna, mais son esprit lui était inaccessible, c'est pourquoi il tenta de faire le rapprochement qui lui sembla le plus évident : son frère. Car les problèmes fraternels, il en savait quelque chose. Peut être était-ce ce qui la tracassait.

« Allister a ses bons et ses mauvais côtés, quand il n'est pas présent je n'ai que les bons à me rappeler. Et ce n'est pas qu'il ne me manque pas, mais je sais qu'on a plus besoin de lui ailleurs qu'auprès de moi et qu'il est à sa place, là bas. » Sean hocha la tête, se reconnaissant tout à fait dans ces paroles. « Que s'est-il passé, avec ton frère ? Pourquoi tant de ... Distance ? »

Sean fronça très légèrement les sourcils avant de laisser filter un soupir, une de ses mains venant encadrer son menton. C'était un geste qu'il faisait très souvent quand il ressentait de la tension, et il détourna les yeux un instant avant de poser ses deux mains à plats sur le bord de l'étalage à côté de lui et, finalement, plonger son regard dans celui de la jeune femme. Rien ne servait de s'angoisser. Elle pouvait très bien savoir. Il avait, certes, un peu honte de son comportement, mais il n'y avait rien qu'il pouvait y changer.

« Gillian. » Exposa-t-il dans un premier temps, déglutissant légèrement. « Elle n'a pas toujours été ma fiancée. Avant ça... C'était la sienne. »

Son regard s'assombrit quelque peu, et il poussa un soupir... A chaque fois qu'il repensait à cette histoire, il ressentait une boule dans son estomac. Ça avait été dur à encaisser. Pour son frère, mais aussi pour lui. Jamais il n'aurait pensé qu'il tomberait amoureux de la fiancée de son frère... Encore moins qu'elle tomberait amoureuse de lui. Pourtant, ça avait été le cas. Il n'avait rien prémédité, ça s'était fait... Comme ça. Pourtant, il ne pouvait s'empêcher de continuer de s'en vouloir atrocement, notamment d'être heureux... Et de l'être en ayant détruit le bonheur de son frère. Quelque chose qu'il ne s'était jamais pardonné et ne se pardonnerait sûrement jamais. Tout comme Nathan ne l'avait jamais fait.

« Je ne vais pas me justifier. C'est le genre de chose qu'on n'explique pas, qu'on ne contrôle pas non plus. Certains diront que j'aurais pu la repousser... Que j'aurais . Mais ils n'étaient pas là, quand c'est arrivé. Je n'ai jamais souhaité lui faire du mal... Et pourtant. Je lui en ai fait plus qu'il n'est imaginable de le penser. Moi, son propre frère. Qui l'aime pourtant plus que tout au monde et le respecte au plus haut point. Oui, je l'ai trahi. Et je n'ai aucune excuse. Pourtant, j'ai essayé de m'amender... Mais il n'y a rien que je puisse faire. C'est trop tard, malheureusement. »

Sean eut un pâle sourire, tâchant d'hausser les épaules avec nonchalance. Pourtant, il souffrait, lui aussi. Bien plus qu'on aurait pu le croire. Il avait même longtemps pensé que c'était à cause de cette trahison qu'il avait eu son accident. Une sorte de punition divine, venue pour lui reprendre son bonheur puisqu'il avait pris celui de quelqu'un d'autre. Comme un retour de karma, qui, au fond, aurait été bien mérité. Mais Nathan lui avait offert un nouveau départ. Certes, parce que Gillian le lui avait demandé, mais il l'avait fait. Et quelque part... C'était sûrement la plus belle, et la seule preuve, d'amour qu'il pouvait lui faire dans les circonstances. Et Sean l'avait compris, à présent. C'est pourquoi il laissait Nathan tranquille, et n'essayait plus de reconstruire ce qu'il avait détruit. Il devait avancer, maintenant. Coûte que coûte. Pas après pas. Et laisser le temps faire son oeuvre pour guérir leurs blessures.

_________________
    I
    REALLY
    WANNA
    LOVE
    SOMEBODY

    and this is you

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: It takes two ɸɸɸ ft. Sean   

Revenir en haut Aller en bas
 

It takes two ɸɸɸ ft. Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sean Penn and Wyclef Jean: Hollywood, Hip Hop and Haiti
» Sean Irbe (Serdaigle)
» Sean Couturier (Saddy)
» Sean O'Donnel
» Loann C. Gray | Sean O'Pry

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Welcome On Nameless ─
 :: ─ Gestion des personnages. :: ─ La pensine. :: ─ Sujets de la saison 1 ─ :: ─ L'archipel
-