Partagez | 
 

 {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 26 Avr - 14:39

    Sur le côté droit ? Non sur le côté gauche. Sur le dos ? Non plus. Impossible pour William de trouvé le sommeil et ce n’était pas son estomac qui faisait des siennes ( encore ) et Eden qui s’agitait pas loin qui l’aider à tombé dans les bras de Morphée. Résultats puisqu’il n’était pas d’humeur à rejoindre cette charmante déesse – qui était au passage de sexe masculin mais bon… - les deux amis décidèrent de rejoindre les filles à leurs soirées pyjama. Parce qu’autant dire que si le jeune Slayers ne trouvait le sommeil ce n’était pas seulement dût à sa faim mais aussi à une certaine curiosité. C’est vrai quoi. Que faisaient les filles lorsqu’elles étaient seules ? Est-ce que… Oui parce qu’honnêtement William n’avait pas très catholique sur la question et qu’il avait tendance à fantasmer légèrement sur le sujet. Bin quoi il savait très bien que certaine s’embrasser entre elles pour apprendre, il n’était pas idiots. Alors trois filles voir plus seule… Puis de toute façon Eden avait eut les arguments pour le convaincre.

    Eden - « Tu crois pas qu'on devrait aller jeter un œil à cette petite fête où on a laissé nos nanas ? »
    William - « Nos nanas ? Parle pour toi ! J’suis libre comme l’air j’te signale. Et me parle pas de Roxane, je te le dis et redis c’est du PASSER ! » Grommela-t-il. ( feat. rp datant avant que Will soit avec zoé ).
    Eden – « Je sais qu'on devrait pas, mais imagine qu'elles se soient fait prendre ou quoi, vaudrait mieux s'assurer que tout va bien, non ? »
    William – « Euh… »
    Eden - « Juste manière d'être sûr. Pas les espionner, hein, juste regarder, de loin, comme ça, au cas où... »
    William – « Woé juste pour les protéger... Parce qu’on est des gars bien. Des gentlemen qui veillent sur les filles. » Fit-il avec assurance et le dos bien droit genre je suis fort et viril. « J’te suis ! » rajouta-il avec un large sourire enthousiasme.

    C’est ainsi qu’ils se retrouvèrent au cinquième étages parmi des gens qui jusqu'à preuve du contraire étaient tous sauf des filles. William tourna son regard vers Eden afin de lui faire comprendre rien qu’avec les yeux à quel point ça le faisait chier qu’Archibald et Priam soit là et afin de savoir s’il partageait son avis. Nul doute que son meilleur ami voyait aussi d’un très mauvais œil le fait que des filles qu’ils apprécient – pour la plupart – se retrouvent avec des potes à James. En plus elles semblaient toutes plus où moins entamé et nul doute que l’alcool y était pour quelque chose. Le jeune Slayers écarquilla ses yeux de surprise en voyant Susi et une fille qu’il connaissait que vaguement de vue (feat. c’est avant notre rp cloée ) sur le billard en train de se déhanchait. Un sourire amusé apparut sur les lèvres de William qui ne pouvait pas s’empêcher d’apprécier le spectacle.

    William – « WAW ! Si James la voyait »
    dit-il avant de se mettre légèrement à rire.

    ÇA c’était sa meilleure amie, complètement dingue ! Il aurait pût en rire d’avantage mais une voix qui l’irritait toujours au plus haut point l’obligea à détourner les yeux…

    James – « Mais il voit ça ! »

    William esquiva une légère grimace, peu ravie de voir son pire ennemie s’inviter à une fête qu’il aurait dût décemment rejoindre bien plus tôt. Eden s’était diriger Archibald et Priam pour défendre les filles et les faires dégagés et le jeune Slayers ne tarda pas à venir lui prêter main forte alors que James rejoignait les siens. Trois contre deux, pas sûr que ce soit le meilleur moment pour faire éclaté une bataille mais le jeune Slayers avait toujours était de nature imprudente. Que voulait vous, il n’avait pas était envoyé chez les rouges et or pour rien !

    William – Et moi j’aurais apporté du pop corn et des billets. Vous savez ? Pour les glisser dans vos strings.» fit-il d’un ton moqueur et se mettant à rire, soutenant ainsi Eden.
Revenir en haut Aller en bas

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 26 Avr - 15:21

    James était sagement à l’abri de la réalité dans ses rêves, promenant ses lèvres sur le corps de sa douce qui l’avait pour la nuit congédié afin de s’adonner à une soirée entre fille, quand son bras lui brûla affreusement. Il se redressa sous la douleur et ouvrit les yeux tout en se tenant le poigner avec l’autre main. Toutefois bien qu’il avait mal, il ne cria pas comme d’autre faible aurait pût le faire, bien trop habitué à souffrir. De plus cette douleur il la connaissait et en était presque lui-même responsable puisqu’il avait accepté le sort de magie noire d’Archibald. D’ailleurs pour rien au monde le jeune Kent n’aurait changé d’avis. Ce sont les blessures qui forment un homme et il en fallait plus pour l’abattre. Mieux, depuis le temps il avait presque appris à aimer cette brûlure dévorante qui pourtant ne le possédant que lorsqu’un de sa meute avait un message important à lui confier. Car il ne s’agissait qu’en fait là d’un moyen de communication qui aurait pût sembler un peu barbare aux yeux de certain, mais juste sophistiqué et ingénieux aux yeux de James.

    Citation :
    "Mec, lève tes fesses de ton lit et rend toi au 5è, y'a une fiesta dans la salle commune... Et y'a un truc qui faut absolument pas que tu rates concernant ta fiancée."
    Il poussa les couvertures, un tee-shirt, un pantalon, et sans attendre se rendit au cinquième. Si Archibald avait trouvé bon de l’avertir c’est que Susi avait encore bien des surprises à lui montrait décidément. Ne sachant pas si elle était bonne ou mauvaises, c’est d’un pas plutôt rapide qu’il rejoignit la salle commune générale d’Elderwood. Lorsqu’il entra dans celle-ci, un léger rictus ravis apparut sur ses lèvres tandis qu’il observait les alentours qui donnait à l’endroit une allure d’orgie avec la tension sexuelle en moins. Les seuls hommes présent dans la pièce fort heureusement était Priam et Archibald et James n’avaient à craindre ni de l’un ni de l’autre. Aucun des deux ne se seraient parmi de toucher sa belle… Mais était-ce là les seuls hommes s’étant invité à une fête censée être réservé seulement aux demoiselles ? Non pas vraiment… Même de dos James savait reconnaitre son pire ennemi mais ce qui capta d’avantage son intérêt que la présence de William fût ce qu’il observait. Sa douce dansée sur le billard face à Cloée d’une façon qui le laissa rêveur.

    William – « WAW ! Si James la voyait »

    James – « Mais il voit ça ! »

    Un air plein d’assurance et un regard qui voulait sans contexte montrait à Slayers qui était supérieur à lui, James était aussi bien décider à lui faire comprendre qu’elle était sienne et qu’il n’arriverait jamais à changer cela. A regrets il détourna malheureusement le regard du beau spectacle qui s’offrait à lui afin d’aller remercier Archibald DE l’avoir prévenue. Le jeune Kent avait en plus comme dans l’idée que Susi n’allait pas s’arrêter en si bon chemin… Malheureusement il fallait croire que Tic ne sortait jamais sans Tac et un discourt plutôt vénéneux était déjà mis en place. Cependant fidèle à lui-même et en vrai ancien Serpentard qu’il était, James ne prit pas la mouche malgré les moqueries et deux abruti et conversa sa fierté et sa classe tout en répliquant bien évidemment, mais cela avec calme. Il savait à quel point cela avait le chic d’énerver les personnes impulsive et il ne désirait rien d’autre que cela. Pousser Slayers et Heylel à bout l’amuserait sans aucun doute, et ne pourrait que le satisfaire. Il tapa alors sa main dans l’autre pour applaudir avec un certain détachement.

    James – « Bravo Slayers. Ton humour n’a d’égal que ta stupidité ! Et l’un comme l’autre ne vole guère plus haut qu’un Veracrasse. » fit-il avec un rictus un brin sadique. Il se tourna alors vers Archibald en lui adressant un léger sourire complice. « Merci pour l’invitation. J’aurais être deçue d’avoir à manqué ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 1084
    ♦ PSEUDO : Tekila
    Féminin ♦ CREDITS : Tekila, Lux Aeterna & Tumblr
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 19/08/2009
    ♦ AGE : 28



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, 7ème, Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Dim 2 Mai - 15:58


    La fête battait son plein, tout le monde était occupé à prendre du bon temps un peu partout, à quelques exceptions prêt. Pourtant, ce n'était pas assez pour la brune qui en voulait plus, quitte à devoir donner l'exemple. Les couples se formaient, les ivrognes sirotaient leurs verres dans leur coin et Susi, elle, avait décidé d'aller tester la résistance du billard qui lui faisait de l'oeil au milieu de la pièce. À vrai dire, il avait surtout fait de l'oeil à Cloée en premier mais ça, fallait pas le dire. Voilà pourquoi la jeune anglaise s'était retrouvée à pousser des cris de cow-girl pendant qu'elle dansait, un cocktail à la main. Les âmes sensibles semblaient choquées par ce spectacle, prenez par exemple Priam qui se mettait à citer la bible ou encore Archibald qui avait préféré appeler James, juste au cas où. Heureusement, les jeunes femmes présentes semblaient habituées à ce spectacle, peut-être avaient-elles aussi la manie de se donner en spectacle de temps à autres, allez savoir! En tout cas la belle était déchainée, elle buvait son verre en rythme avec la musique et le mouvement désordonné de son corps. Et lorsqu'elle vit Cloée faire le stock de choses utiles pour la rejoindre, elle ne pu s'empêcher de laisser échapper un nouveau cri de joie tout en levant les bras en l'air et… renverser la moitié de son verre sur sa robe. Robe qu'elle aurait été capable d'enlever avec quelques verres de plus au compteur (ce qui l'aurait carrément amené à la porte du comas éthylique m'enfin…) Dieu merci, il lui restait encore un peu de bon sens pour se contenter d'en rire, de poser son verre (qui tomba quand même) et d'aider Cloée à la rejoindre. Cette dernière était tout aussi excitée de ne manqua pas de le lui démontrer très rapidement en la prenant par la taille. La jeune Diamentino se mit à bouger en harmonie (enfin presque) avec la petite fée qui lui posa alors une question des plus sensées.

    YEAAHHH!! FIESTA! On va leur montrer comment on s'amuse… surtout que ça devient dur de dire des choses sensées après autant de verres, alors autant danser!

    Votez Susi pour la campagne présidentielle 2010 d'Elderwood /sbaf/ Plus sérieusement, si toutefois on peut encore l'être, ils n'allaient pas rester à se regarder dans le blanc des yeux toute la soirée entre deux mots. Ça c'était dans la vie de tous les jours, avec les cours et tout ce qui va avec. Quand on parle de soirée il faut tout de suite envisager le pire, débauche extrême, état pitoyable le lendemain, le genre de moment qu'on ne peut pas oublier… enfin si on n'abuse pas trop sur les doses d'alcool, cela va de soit. Hors, c'était exactement le but de cette soirée prévue initialement pour les filles: boire un coup, faire la fête, médire sur les mecs, aller vider la cuisine sans se faire prendre, 'fin vous voyez quoi! Les brunes montraient donc l'exemple avec brio même si pour le moment aucun des invités ne semblait assez éméché pour les rejoindre. Mais n'ayez crainte, ce n'était qu'une question de secondes aucun doute la dessus! Une musique assez entrainante se fit entendre et c'est sans surprises qu'elles se mirent toutes deux à chanter, chacune à sa manière!

    I've got a feeling if I sang this loud enough, you would sing it back to me […] No one is as lucky as us , we're not at the end but we already won […]

    Chacune partit ensuite dans son délire, l'une fumait, l'autre tournait sur elle-même dans une espèce de danse pseudo égyptienne croisée russe. Bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Les autres les regardaient à moitié morts de rire et elles riaient de plus belle, en remettant une couche. Puis vint le moment où l'alcool fait vraiment son effet… ou alors les mots moldus s'en mêlent… ouais la deuxième option en fait! La petite fée demanda à l'ancienne rouge et or si elle savait danser la macarena. Hum… intéressant. C'était quoi ça? Une danse traditionnelle mexicaine? Un plat typique péruvien? Sûrement quelque chose dans ces eaux là sauf que la belle était trop éméchée pour tenter un raisonnement. Pire encore, elle ne comprit même pas la moitié du mot mais répondit quand même, tout sourire, sûre de son coup!

    OUAIS UNE MARGARITA! … J'en prendrais bien une mais après, je veux pas reverser mon verre encore une fois, ce serait trop bête!

    … ah… d'accord. Ça c'était fait! Mais c'était rien à coté de ce qui venait de franchir la porte. Eden et William… visiblement pas très contents de retrouver Archibald et Priam ici eux aussi. Leur meilleure amie eut à peine le temps de les voir passé qu'ils se dirigeaient déjà vers les deux autres mâles, prêts à en découdre. Ce fut Eden qui ouvrit le bal des provocations qui ne tardèrent pas à fuser d'un coté comme de l'autre. Ça sentait pas bon, mais alors vraiment pas bon du tout. Il fallait vite trouver un moyen de les faire cesser avant qu'ils en viennent aux mains et ce fut les paroles d'une certaine chanson qui arrachèrent un sourire victorieux à Susi. Cette dernière lança un clin d'oeil à Cloée avant de l'attirer à elle et lui demander à moitié morte de rire, je cite : "Are you gonna be my girl?" Puis, elle agita son bras libre en direction des mecs avant de se mettre à crier pour attirer leur attention!

    HEYYYY PUTIN LES GARS! Arrêtez de vous battre!!! Avec Cloée on a un truc sexy à vous montrer!!!

    Ça y est… Vous vous demandez ce que ça peut bien être, vous vous attendez à tout mais peut-être pas à ça. L'alcoolique de service qui saisit la reine des lucioles et… oui, vous ne rêvez pas… lui roule une belle galoche comme dans les plus beaux films lesbiens X qu'on peut produire de nos jours , de quoi faire rougir Clara Morgane en personne et donner la trique à Rocco Sifredi /SBAF/ Non mais me regardez pas comme ça! Il fallait bien faire quelque chose pour qu'ils se foutent pas sur la gueule! Alors autant utiliser une méthode peace and love and… fantasme masculin dans toute sa splendeur! Surtout que Cloée avait la technique, ce fut un échange bien agréable, Archibald pouvait se rassurer, c'était du matos de qualité sa future copine!

_________________
    Find light in the beautiful sea
    I choose to be happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 871
    ♦ PSEUDO : little suzy
    Féminin ♦ CREDITS : (c) lux aeterna d'amour
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 26/10/2009
    ♦ AGE : 27
    ♦ LOCALISATION : Vous voyez Clo ? ... Bah j'dois pas être loin, alors. x)



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19ans, 7ème année, Salem.
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 5 Juil - 23:20

    Putain, et voilà que sa Clo avait rejoint le billard. Allez savoir pourquoi, il le sentait mal... C'était peut être parce qu'elle titubait dangereusement et manquait de se casser la gueule au moindre mouvement - mais heureusement elle semblait être croisée avec une toupie ou un culbuto, comme vous préférez, car elle revenait étrangement toujours vers le centre quitte à tourner sur elle même x) - ou c'était peut être parce qu'elle venait de proposer à Susi de danser la macarena alors que celle-ci hurlait pour avoir une margharita (on se demande où elle va chercher ça...). Et pour faire une dernière hypothèse dont vous n'aurez pas à vous rappeler puisqu'elle est vraiment absurde, hein, c'était peut être aussi que de voir son ex avec sa future - oui bon, en théorie, il a bien le droit d'extrapoler un peu fufufu - le mettait un tout petit peu mal à l'aise... Mais bon, y'avait pas de raison, hein. C'était pas non plus comme si c'était un homosexuel multicolore sorti de nulle part nommé Mika pour ne pas le nommer qui dansait avec elle, là il aurait eu du souci à se faire, mais sinon il devait pas... (a)
    Il s'échappa un peu de cette scène bizarre en entendant derrière lui l'écho de deux voix, Priam se demandant si Susi était toujours comme ça, et Gwen lui répondant avec résignation un « Toujours, mais c'est pour ça qu'on l'aime ! » qui lui arracha un sourire. « C'est aussi pour ça que j'aime Cloée... » Pensa-t-il en son for intérieur sans s'autoriser toutefois à divaguer plus longtemps, poursuivre dans cette voie étant assez dangereux pour son égo masculin ainsi que sa bonne connexion avec le réel... Même si le réel semblait assez irréel, pour le coup, d'autant plus quand une voix inattendue s'éleva dans son dos, cassante :

      « Qu'est ce que tu fous là ? Tu te balades sans laisse maintenant ? »
      « Et toi, j'en reviens pas qu'ils t'aient laissé sortir sans ta camisole. » Rétorqua froidement le loup avec un rictus amusé, sans toutefois laisser transparaître un brin d'ironie alors qu'il répliquait déjà, faisant se resserrer les doigts d'Archibald qui peinait à contrôler la colère qui montait en lui, et un léger crac se répercuta dans la pièce mais il n'y prêta pas attention.
      « Mignonnes, tes chaussures. Si j'avais su que vous nous prépariez un show de gogo danseuses avec ta troupe, je serais venu plus tôt. »
      « Et moi j’aurais apporté du pop corn et des billets. Vous savez ? Pour les glisser dans vos strings.»
      « Bravo Slayers. Ton humour n’a d’égal que ta stupidité ! Et l’un comme l’autre ne vole guère plus haut qu’un Veracrasse. »
      « N'emploie pas des mots trop compliqués, même à deux ils sont incapables de sortir une vanne digne de ce nom alors je ne miserai pas sur leur niveau de vocabulaire. Mais y'a du progrès, faut bien le reconnaître, maintenant ils se pissent plus dessus quand ils nous voient. » Glissa-t-il en serrant la main de son acolyte qui venait d'arriver, pas mécontent de le voir même s'il s'en serait sorti tout seul, tâchant de faire disparaître l'électricité qui emplissait pourtant l'air.
      « Merci pour l’invitation. J’aurais été déçu d’avoir à manquer ça. »
      « C'est à ça que servent les meilleurs amis, d'ailleurs je devrais peut être appeler aussi Hy- »
      « HEYYYY PUTIN LES GARS! » Merde, repérés... « Arrêtez de vous battre!!! Avec Cloée on a un truc sexy à vous montrer!!! »

    Alors qu'il se retournait entièrement vers elle pour rétorquer de laisser les hommes régler leurs affaires tout seul avec son meilleur sourire de macho de base, tout en portant son reste de whisky à ses lèvres d'une façon outrageuse qui rendrait le tout incroyablement classe, Archibald fut obligé de rester là, comme un con, la bouche ouverte et les yeux qui clignent tout seul une cinquantaine de fois de suite pour être SÛR qu'ils sont bien en face des trous. Les chaussures tombèrent au sol, cassées en deux, tandis que le verre explosait dans sa main. Mais il ne se rendit compte de rien.
    Peut être qu'il était mort, en fait. Qu'Eden le psycopathe lui avait planté un couteau entre les omoplates et l'avait tué durant le petit laps de temps où il lui avait tourné le dos - merde putain, pourtant c'est la BASE de jamais tourner le dos à son ennemi, tseuuuuuh, Susi j'espère que t'es contente t'as ma mort sur ta conscience !! Ou peut être que finalement, tout l'alcool qu'il avait ingurgité avait décidé tout d'un coup en MÊME temps pour rigoler de signaler sa présence - genre le sang fait une blague au reste du corps et envoie tout d'un coup tout l'éthanol dans le cerveau, ça peut arriver ! Ou enfin, Dieu l'avait choisi et, pour se manifester sur terre à travers les hommes avaient choisi de le faire dans la plus belle incarnation de pureté qu'il pouvait trouvé - aucune ironie bien sûr - et que, quand les deux seules filles pour qui il avait vraiment ressenti quelque chose dans sa vie aurait fini de s'embrasser fougueusement, il parlerait à travers leur voix pour lui dire qu'il était l'élu, avant de le faire choisir entre une pilule bleue et une pilule rouge. En parlant de pilules, vous êtes sûr que personne en à mis dans son verre...? ... PUTAIN DE MERDE, J'LE SAVAIS ! IL EST OU MIKA, QU'ON EN FINISSE ??????

_________________


    Here is a page,
    from the emptiest stage.
    A cage,
    or the heaviest cross ever made.
    A gauge,
    of the deadliest trap ever laid.


c'est nous les plus beaux (a):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 12 Juil - 22:59

Priam n’avait pas vraiment trop bus … s’est juste que les culs secs ce n’étaient pas son fort ! Et que pour le coup il avait la nette impression d’une un morceau de papier Lotus. (Comment sa on ne cite pas de marque ? /SBAF/), enfin vous allez me dire pourquoi ce prendre pour un morceau de papier toilettes ? Ce n’est guerre compliqué, le sol, les murs les gens … tout tremblé, tout tourbillonné comme si le jeune Grec était prisonnier d’un énorme siphon ! Un peut quand l’heure est venue pour le papier de nous dire son dernier au revoir et de partir à travers les canalisations… (Vous remarquerez mes efforts pour prendre l’exemple d’un papier de toilette et non pas d’un caca /SBAF/).
Bref ! Il ce passait plein de chose, notamment l’arrivé de deux abrutit qui semblait ce la jouer à la Cow-boy… le problème étant qu’il n’y avait pas de Shérif dans le coin et qu’à moins de ramener Lucky-Luc la situation risquait de ce dégrader… quoi qu’il était peut être possible d’assimiler William au célèbre Cow-boy, après tout n’avait il pas la réputation de tirer plus vite que son ombre ? A moins que cela ne soi de tirer son coup plus vite que son ombre… Dans tous les cas la situation semblait rapidement ce dégradé, il essayait de suivre toutes les discussions en même temps mais éprouvait quelques difficultés…
En réalité la seule chose qui semblait avoir clairement compris s’était que Susi et Cloée venait de s’embrasser sur le billard… ce qui lâcha un sourire amusé au jeune homme… Il fallait dire que le spectacle avait de quoi émoustillé le plus blasé des hommes ! L’une comme l’autre était vraiment magnifique et pour connaissant suffisamment bien le corps de Susi il appréciait d’autant plus le spectacle. Son cerveau s’étant légèrement remis, il ne pus s’empêcher d’applaudir bruyamment la scène en lançant un regard railleur à James, curieux de voir sa réaction. Mais bon, la scène lui avait donné envie de ce bouger le cul et de (pourquoi pas) tenter sa chance avec une fille ! Le seul visage qui lui venait à l’esprit était celui de Moona, elle était jolie, semblait intelligente (bien qu’actuellement saoule) et surtout elle semblait célibataire ! Bon s’était pas sur, mais les signes était facile à reconnaître. Premièrement pas de petit cœur en or niché dans le creux de sa gorge, pas de gourmette à maille épaisse et donc pouvant appartenir à un mec… Elle était venue seule et jamais il ne l’avais vus accroché au bras d’un mec ! Ce qui semblait aussi compliquer la chose, en ayant aucune info sur elle, il allait surement s’heurté à une personne assez farouche ou pour le moins qui ne semblait pas considérai qu’avoir un petit copain était très important. Il fallait donc tâter le terrain !

Avançant à pas mesuré vers la jeune femme, il avait la tête de celui qui avait un coup dans le nez mais qui faisait style d’allait très bien. Oui on à tous connus quelqu’un comme sa… au pire on à déjà vus ce visage dans un miroir, dans les chiottes dégeux d’une petite salle des fêtes ou une copine fêtes on dix-huitième anniversaire.
Bref, il ce positionna devant la jolie blonde, lui pris la main tout en la tirant vers lui et en s’avançant vers elle. Non, il n’allait pas l’embrasser comme sa, en plus d’être d’une totale faute de goût ce genre de comportement n’était pas digne de lui. La séduction était son jeu préféré et il ne s’abaissera pas à de tels débordements. En tout cas, il frôla de ses lèvres l’oreille de la jeune femme, prenant pour excuse la musique beaucoup trop forte pour lui chuchoter quelque chose.

Priam_ Il va falloir me promettre de ne plus tomber, il serait dommage d’abimer un si beau visage…

Tout en lui lançant un petit sourire aguicheur, le jeune homme ce décalait de son visage, pour ne pas faire le mec trop collant si vous voyez ce que je veux dire ? Dans tous les cas sa phrase lui semblait creuse et peux originale, mais il avait besoin d’un point d’encrage pour ouvrir la conversation.
Du coin de l’œil il vérifiait comment ce passé les hostilité entre les deux bandes rivales, sans trop se rendre conte de ce qu'il faisait, il prit le bouchon d’une bouteille de Tekila pour la lancer pile sur le crane de William pour ensuite se retourner brusquement vers Moona et faire semblant de rien se mordant la langue pour ne pas rire.
Revenir en haut Aller en bas
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 1310
    ♦ PSEUDO : Lux Aeterna
    Féminin ♦ CREDITS : Amly <3
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 26/08/2009
    ♦ AGE : 28
    ♦ LOCALISATION : I let you guess ...



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, 7e année, Poudlard (Poufsouffle)
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Mar 13 Juil - 15:03

    Ouh là, trop de données pour un esprit altéré par l'alcool... L'espace d'un instant, elle crut même voir son amoureux passer en un éclair, lui déposant un baiser sur le front. Dans le doute, elle posa son verre à terre et souffla dans sa main, brusquement sceptique, testant son haleine. Ça ne sentait rien? Ou plutôt, l'odeur qui émanait de sa bouche était la même que celle de ses cheveux et de ses vêtements, donc indécelable pour elle-même. Merci Moona et ses gènes de lama. Son air sérieux ne fit pas long feu, et bientôt elle dévoila à nouveau toutes ses dents blanches en un sourire ahuri, fixant ses deux amies sur le billard... « Qu'est ce que tu fous là ? Tu te balades sans laisse maintenant ? » Voilà que la voix d'Eden raisonnait dans sa tête... Mais qu'est-ce qu'il racontait? De telles paroles auraient-elles pu naitre dans son esprit? Ce n'était pas celles dont elle aurait rêvé de la part de son amoureux en réalité, mais c'était peut-être un début à des paroles plus romantiques. Elle récupéra son verre, le fixa, interrogative, et entendit à nouveau la voix de son cher et tendre, parlant de chaussures et de gogo danseuses... Dans un geste brusque, elle se retourna, renversant au passage la moitié du contenu de son verre, formant une petite flaque d'alcool à ses pieds. Et elle vit Eden. Merde. Il avait donc senti son merveilleux parfum édition limitée. Il était face à Wilson, avec William. D'où sortaient-ils? Les événements allaient vraiment trop vite, comme en accéléré. Gwendolyn fixait la scène, ne captant qu'une seule donnée : ses Gryffondors faisaient face à la pire vermine présente dans la pièce. Elle cligna des yeux, son verre penché, laissant encore glisser quelques gouttes à terre, amenant ca cigarette à ses lèvres. Et là, Susi qui hurle quelques mots qui raisonnèrent dans sa tête sans qu'elle n'en comprenne le sens. Elle se retourna encore brusquement vers le billard, juste à temps pour voir la formidable scène qui se déroulait sous ses yeux. D'abord interloquée, l'anglaise finit par rire aux éclats et par se lever. Non sans passer par plusieurs tentatives désastreuses, finissant de vider son verre dans la petite flaque au pied du pouf. Elle s'approcha, chancelante, du duo Moona-jeune grec au prénom encore indéfini. Comme la superbe spectatrice qu'elle était, elle se contenta d'abord d'admirer la merveilleuse technique de drague de l'ancien Beauxbâtons, et donna un petit coup dans le bras du jeune homme pour attirer son attention. « Eh mec, j't'offre mon verre! Fais gaffe de pas le pencher, ça se renverse !». Et puis, elle regarda le-dit verre et éclata de rire. Au moins, elle se comprenait. « Attends y'a déjà un crétin qui l'a vidé ! Si tu veux j'en ai laissé plein sur le rebord de la fenêtre là-bas! » ajouta-t-elle en montrant du doigt la fenêtre ouverte. Et puis elle regarda Moona. « J't'ai pardonnée pour m'avoir craché dessus, t'en fais pas! Tiens, la clope de la paix ! » lui dit-elle avec un grand sourire alcoolisé, lui tendant la cigarette dont il ne restait presque plus que le filtre. « Bon, j'crois que j'ai interrompu quelque chose donc j'vous laisse retourner à vos affaires ! Amusez-vous bien ! » conclut-elle finalement avec un petit clin d'œil qui lui fit perdre l'équilibre, la forçant à se retenir à ce qui lui tombait sous la main... un brave canapé. Elle jeta à nouveau un coup d'oeil dans la direction du grec, qui venait de lancer un bouchon sur William. Elle fit directement volte-face et lui arracha le verre des mains. « C'est pas cool mec! Privé de verre! » Avec un sourire amical, elle se retourna vers Moona et lui mit le verre dans la main. « Tiens, toi t'es cool ! »

    Et puis, elle s'éclipsa, l'air de rien, de ce coin de la pièce et se dirigea vers le groupe 100% intrus : celui des hommes. Dire qu'à la base, elle pensait qu'il ne s'agissait que d'une soirée entre Cloée, Roxane et elle... Ils en étaient bien loin maintenant ! Mais elle n'avait pas à se plaindre, son très cher Eden ayant décidé de quitter son oreiller pour les retrouver... Arrivés près du petit groupe, elle les regarda d'abord les uns après les autres, son regard bleu se baladant d'un visage à l'autre, sentant à nouveau l'appel de l'alcool. Pointant un doigt vers Wilson et Kent, elle leur dit dans un élan philosophique : « Vous, vos gueules ! Vous servez à rien d'autre qu'à foutre la merde! Faites-nous un coma éthylique quoi ! Non non, touchez pas à notre alcool ! Cassez-vous ! Regarde, t'as même pété les chaussures ! Bon, elles étaient moches -le répète pas à Clo'-, mais c'est vraiment pas à toi qu'il faut confier quoi que ce soit ou qui que ce soit ! Si seulement tu pouvais t'occuper aussi bien de toi-même ! » Non, ne posez pas la question, elle ne se rendait pas vraiment compte de son état. Et étant donné la proximité qu'elle avait établi avec Eden, elle avait également oublié que Moona lui avait craché dessus plus tôt dans la soirée. Elle passa son petit bras autour de la taille du jeune homme et leva la tête vers lui. « Coucou mon amooour ! » lui adressa-t-elle tendrement, avant de baisser la tête, qui commençait à lui tourner- et trouvant en fait un incroyable appui en son amoureux. Elle ajouta un « Salut Willy ! » sans le regarder, se contentant d'un geste de main en attendant que la pièce ne retrouve un semblant de stabilité. Comme lors de toutes les soirées alcoolisées où elle faisait le choix de porter des talons, elle le regrettait amèrement. « Deux secondes les mecs, je vais aller me chercher un verre... » déclara-t-elle plus à l'attention d'Eden et William qu'à celle des deux autres, ayant même presque oublié leur présence, comme si elle se créait ses propres dimensions selon les personnes qu'elle voulait voir. « Dans une minute en fait... » ajouta la blonde, fermant les yeux quelques secondes, posant la tête sur l'épaule d'Eden, sentant son poids se reporter malgré elle sur son sobre de copain. Putain, elle a l'air vachement loin la fenêtre... La jeune femme avait ouvert les yeux et tentait maintenant un demi-tour en s'accrochant de ses deux mains à l'épaule d'Eden. Sa vision du monde -de la pièce- avait incroyablement changé depuis le début de la soirée, et la Gwendolyn bougonne semblait avoir disparu. Comme à chaque fois qu'elle touchait à l'alcool, en fait. « J'vous ramène ce que je peux les gars... » Et tanguant comme si elle était sur un bateau coincé en pleine tempête, la blonde se dirigea vers la fenêtre, s'accrochant à ce qui se trouvait sur son passage, soit quelques personnes qu'elle ne chercha pas même à reconnaitre, s'excusant simplement à coup de « d'solée... » et de « pardoooon... » tant la fenêtre semblait tenir le rôle de planche de salut, même si elle se rendait compte qu'elle venait de quitter le seul endroit où elle se sentait en sécurité malgré la proportion qu'avait pris l'éthanol dans ses vaisseaux sanguins : les côtés d'Eden. Elle arriva finalement contre le mur et s'y adossa, attendant encore que son organisme joue les superman et arrive à vaincre les doux effets de l'alcool. Elle attrapa deux verres d'une main, et un seul de l'autre, qu'elle but d'une traite, lançant un regard vide aux différentes scènes qui se jouaient dans la pièce. Bon Gwen, tu peux le faire... Tu peux leur apporter leurs verres... Regard vide, sourire disparu, et deux verres survivants dans les mains... Bon allez, y'a bien des cellules dans le sang qui ont pour rôle de se battre contre l'alcool, sinon c'est pas du jeu ! Elle leva le pouce à l'attention d'Eden et William, signalant qu'elle prenait une pause bien méritée après son pèlerinage. Et puis sans crier gare, elle demanda à la personne la plus proche d'elle : « Dis, comme ça marche l'alcool? Y'a des warriors qui se battent contre dans notre corps? Parce que là, c'est des looseurs chez moi... »

_________________

    "A totally amazing mind, so understanding and so kind. You're everything to me. Oh, my life is changing every day in every possible way.In my dreams, it's never quite as it seems 'Cause you're a dream to me."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Mar 10 Aoû - 12:39

    [J’ai fait James et Will dans le même post parce que trop la flemme et qu’ils sont côte a cote quoi xd ]

    L’ambiance était tendu et s’était comme si de l’essence avait flotté dans l’air et qu’à la moindre flamme tout aurait pût exploser. James et Archibald contre William et Eden. Les verts contre les rouges. Serpentard contre Gryffondor. Encore et toujours malgré Elderwood. La plupart des filles étaient complètement soule. La brunette dont William ne connaissait pas le nom était sur le billard avec Susi mais personne n’y prêtait vraiment attention, trop intéressé par la bagarre évidente à venir. Jusqu'à ce que… Waw ! William écarquilla les yeux de surprise en voyant les deux filles s’embrasser. Mon dieu pinçait le il rêve ! C’est fou comme parfois une soirée pourtant sous contrôle peu viré a l’inattendu. Bien des hommes commencent à s’imaginer de nombreux trucs quand des filles parlent de pyjama partie. William le premier. Des demoiselles en tenue légère et loin des regards indiscrets ? Elles ne pouvaient quand même pas jouer au scrabble toutes la soirée ! Pourtant il était loin de s’imaginer que ses rêves les plus fou et les plus irréalisable allait se produire sous ses yeux. Il ne rêver pas de Susi ni même de cette brunette dont il ne connaissait pas le nom mais il fantasmait parfois sur une simple baiser entre deux filles. Son œil était vif et elles avaient toutes son attention. Une excitation pouvait se lire sur son visage et comment honnêtement ne pas apprécier un tel spectacle ? James lui-même était fasciner par ce qu’il observait mais d’une façon différente. Il réalisait à quel point sa diablotine au sourire éternel avait un surnom qui au final lui allait à merveille. Plus diablesse qu’ange, il avait tendance à omettre l’espièglerie de sa compagne et à occulter le faite qu’elle n’était pas une pauvre biche sans défense mais une ravissante créature pleine d’imagination et doter d’un certain gout pour les rapports charnelle, bien qu’elle ne l’égaler en rien. Il la trouvait fascinante et superbe. Observait Susi embrasser Cloée lui donner bien des idées et des envies qu’il se promit de proposer à sa belle en temps et en heure. Mais pour l’instant il n’avait aucune envie de la dérangeait, bien trop intéressé pour l’interrompre et arrêtait cette vision de rêve. Seulement il y eut un bruit de verre brisé qui ramena James à la réalité et lui fit réaliser un point qu’il avait omis jusque là. Il n’était pas seul à regarder Susi embrassé Cloée et certainement pas le seul à s’exciter sur ceux là. Il détourna le regard une seconde pour voir ce qui l’avait sortit de sa rêverie avant d’observer Archibald qui lui-même semblait être sous le charme. Pourtant, James eut l’étrange impression qu’il était plus fasciné par le fait que Cloée embrase Susi que l’inverse. Son ami aurait-il lui-même était transpercé par la flèche de Cupidon, trouvant son élu dans le camp des ennemi comme lui il y avait de cela pas si longtemps que ça ? Le jeune Kent se le demander bien.

    William quand à lui était toujours en pleine contemplation comme s’il s’était trouvé devant un bon film porno. Il avait l’droit après tout puisqu’il était célibataire. ( ça se passe avant Zoé ). Putain qu’elles étaient sex ! Il ne décrocha pas des yeux jusqu'à ce que… Aiiiiiiiiiie ! Il porta sa main à sa tête alors qu’il avait sentit un truc s’abattre dessus et lui faire un mal de chien. A tous les coups il allait avoir une bosse. Il chercha des yeux qui avait bien pût lui lancer un truc mais ses deux principal suspect – Archibald et James – étaient encore occupé à Mater. Son regard se porta alors vers Priam mais il semblait être occupé avec Moona et Gwendolyn . Cette dernière finit d’ailleurs par les rejoindre et il esquiva un sourire lorsque la blondinette se mit à engueuler ses deux ennemis. James quand à lui afficha un sourire ferma et adressa un rictus mauvaise à cette jeune fille qu’il ne connaissait pas assez pour qu’elle puisse se permettre de s’adresser ainsi à lui. Pauvre petite qui pensait avoir trouvé en Heylel un prince charmant qui pourrait la sortir des affres de l’alcool et de la stupidité. « L’alcool ne te réussis guère. Une chance pour ta part que je prenne en compte ton état et je ne considérerais donc en rien tes réprimandes qui me semblent bien trop sévère. Je suis seulement venu protéger ma douce puisque ces deux incapable de garde du corps » dit-il en jetant un regard mauvais et mauvais à Eden et William « ne m’inspire aucune confiance. Rien de plus. » Sur ce il reporta son attention sur celle qui était sienne et sentit un sentiment étrange lui compresser l’estomac et l’envahir. Pour se contrôler il serra le poing alors qu’une immense jalousie s’emparait de lui. Lui seul avait le droit de regarder sa Susi. Il s’avança alors vers le billard le visage fermé tandis qu’elle décollait ses lèvres de Cloée. Il tendit sa main en direction de la brunette, lui lançant un regard ferme qui sous entendait bien qu’elle avait intérêt à la saisir. Elle se donnait en spectacle et il savait bien que ça faisait partit d’elle de s’amusait sans penser à rien mais il ne supportait pas l’idée que ce soir peut-être plusieurs hommes remplaceraient le livre porno pour ce faire du bien par une simple photo de la belle Diamentino . Cet idée lui était insupportable et il ne désirait qu’une chose, la serrait contre lui pour montrait aux autres qu’ils valaient mieux s’abstenir de la toucher ou l’observer sous peine de s’attiré ses foutres. Il voulait partir avec elle et que personne ne la salisse avec leurs regard pervers. Il ne voulait que ça…

    William lui n’avait pas bougé et répondit à la salutation de Gwen qui semblait être dans un sale état. « Salut Gwen. Euh juste comme ça… par curiosité… t’a bu combien de verre ? » Il n’était si son père ni son copain mais il se demandait tout de même. Encore plus lorsqu’il vu sa difficulté pour leur ramener à boire. Il se tourna vers Eden. « Tu devrais peut-être la ramener non ? » . Le regard du jeune Slayers se porta alors vers une blondinette qu’il n’avait pas vu depuis longtemps et qu’il ne pensait pas voir là. Roxane… La jeune fille elle-même semblait être dans un sale état mais ce n’était pas à lui de s’occuper d’elle. Plus maintenant….
Revenir en haut Aller en bas
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 546
    ♦ PSEUDO : Amly.
    Féminin ♦ CREDITS : (c) dark life
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 30/08/2009
    ♦ AGE : 27
    ♦ LOCALISATION : Ailleurs.



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20; 7ème; Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Mer 15 Sep - 18:19


    Qu'est ce qu'il n'avait pas compris dans soirées entre filles ? Décortiquons l'intitulée : une soirée, d'accord, une petite fête quoi. Jusque là, tout allait bien, c'était même plutôt une bonne grosse fête vu la folle ambiance, mais c'était correct. Puis, entre filles, donc pas de phéromones à la carte, n'est-ce pas ? Alors qu'est ce qu'ils foutaient là ces branleurs au juste ? Apparemment, c'était pas Eden qu'avait pas compris le but et le thème de la soirée, mais eux. Ou bien était-ce les filles qui les avaient convié, auquel cas il était profondément blessé, et son égo était le premier touché. Non pas qu'il soit susceptible en tant normal, mais là, c'était Gwen qui lui avait menti. Et puis voyez les garçons VIP invités : Wilson, Kent et Cohen. Manquait plus que Weston et c'aurait été le pompon. Sérieusement, c'était quoi ce faux plan ? Ça se voyait sur son visage qu'Eden était au bord du pétage de câble. Et si Gwen n'avait pas été au bord du coma éthylique, elle en aurait pris pour son grade. Et pas qu'un peu si vous voulez mon avis. Surtout maintenant que sa jauge de patience était épuisée et que sa rage passagère s'était transformée en une bonne boule de fureur lui secouant l'estomac pire qu'une gastro-entérite.

      « Et moi j’aurais apporté du pop corn et des billets. Vous savez ? Pour les glisser dans vos strings. » Eden avait souri à la remarque parfaitement placée de son meilleur ami, avant de grimacer en reconnaissant la voix suintante de mépris de James qui venait de faire son entrée avec toujours autant d'inutilité que d'ordinaire.
      « Bravo Slayers. Ton humour n’a d’égal que ta stupidité ! Et l’un comme l’autre ne vole guère plus haut qu’un Veracrasse. » Un soupir exaspéré s'échappa de ses lèvres alors que son regard faisait la navette entre les deux pompeux qui se croyaient comme d'habitude très malin en continuant la phrase de l'autre et se vantant en sourires complices:
      « N'emploie pas des mots trop compliqués, même à deux ils sont incapables de sortir une vanne digne de ce nom alors je ne miserai pas sur leur niveau de vocabulaire. Mais y'a du progrès, faut bien le reconnaître, maintenant ils se pissent plus dessus quand ils nous voient. » Oh, c'était à mourir de rire... Eden ne prit même pas la peine de relever, faisant mine de bailler, les laissant blablater entre losers.
      « Merci pour l’invitation. J’aurais été déçu d’avoir à manquer ça. »
      « Moi aussi, affreusement. Où t'as planqué ton tutu ? » Glissa-t-il, railleur, en le détaillant avec dédain, alors que tous ignorèrent royalement sa boutade. Si ça l'énerva ? Au point où il en était, même pas la peine de le préciser. Ses poings le démangeaient sévère.
      « C'est à ça que servent les meilleurs amis, d'ailleurs je devrais peut être appeler aussi Hy- »
      « HEYYYY PUTIN LES GARS! » Super, pourquoi fallait toujours qu'elle s'en mêle celle là ? Elle pouvait pas les régler ça comme des grands, pour une fois ? C'était la colère qui le faisait parler, mais Eden était franchement gonflé par sa conduite, là. « Arrêtez de vous battre!!! Avec Cloée on a un truc sexy à vous montrer!!! » Il ne prit même pas la peine de se retourner. Ouais, en fait, il en avait un peu rien à foutre, et il n'avait clairement pas envie de rire là.
      « Susi, va voir ailleurs si on y est, merci. » Grogna-t-il, franchement antipathique, alors que Gwen surgissait derrière lui et qu'il levait les yeux au ciel. Manquait plus qu'elle s'en mêle, elle aussi...
      « Vous, vos gueules ! Vous servez à rien d'autre qu'à foutre la merde! Faites-nous un coma éthylique quoi ! Non non, touchez pas à notre alcool ! Cassez-vous ! Regarde, t'as même pété les chaussures ! Bon, elles étaient moches -le répète pas à Clo'-, mais c'est vraiment pas à toi qu'il faut confier quoi que ce soit ou qui que ce soit ! Si seulement tu pouvais t'occuper aussi bien de toi-même ! » Lancée dans son monologue comme elle l'était, l'alcool la faisant parler, Eden n'essaya même pas de la faire terre. En fait, il n'était même pas sûr qu'elle l'avait vu... Il se contenta de poser une main dans son dos, laissant échapper un nouveau soupir las.
      « C'est mignon mon amour, mais on peut se défendre tout seul, tu sais. »
      « L’alcool ne te réussit guère. Une chance pour ta part que je prenne en compte ton état et je ne considérerais donc en rien tes réprimandes qui me semblent bien trop sévère. Je suis seulement venu protéger ma douce puisque ces deux incapable de garde du corps ne m’inspire aucune confiance. Rien de plus. » Scanda James de son ton supérieur alors qu'Eden lui renvoyait son regard mauvais en passant son bras autour de Gwendolyn pour la tenir hors de portée de ce parasite.
      « C'est sûr que toi, tu t'en occupes tellement bien de ta petite amie qu'elle se met aux filles. » Railla Eden qui venait de lever ses yeux sur la dîte Susi en plein baiser fougueux avec Clo', non sans un sourire victorieux.
      « Coucou mon amooour ! » Se manifesta soudain Gwen qu'il tenait contre son torse, et baissant les yeux sur son immense sourire, Eden lui sourit tendrement alors qu'elle reporta son attention sur Will, s'extirpant de ses bras. « Salut Willy ! » Eden re-tendit le bras lorsqu'elle tangua sur ses jambes du haut de ses talons, tout sourire, sans toutefois la ramener contre lui cette fois puisque James était parti prendre Susi en mains.
      « Salut Gwen. Euh juste comme ça… par curiosité… t’as bu combien de verre ? »
      « Bien trop... » Soupira Eden en lui caressant furtivement les cheveux alors qu'elle se tourna face à eux.
      « Deux secondes les mecs, je vais aller me chercher un verre... Dans une minute en fait... » Un instant, elle posa sa tête sur l'épaule du grand dadais apaisé qui posa sa main sur sa douce chevelure qui ne voyait plus qu'elle.
      « Heu, j'suis pas sûre que ce soit une super idée, mon ange... » Lui sourit-il, prenant un ton doux contrastant fortement avec son ton dur précédent, en essayant de la retenir par le bras alors qu'elle lui échappait.
      « J'vous ramène ce que je peux les gars... » Lança-t-elle en même temps que Will reprenait la parole.
      « Tu devrais peut-être la ramener non ? »
      « Oui. Gwen, attends ! » Commença-t-il alors qu'elle repartait d'un pas sinueux mais décidé.« Bon, les gars, la fête est finie. On remballe. » Dit-il d'une voix plus forte à l'adresse de tous les convives, avant de partir à la suite de Gwendolyn qui avait finalement atteint la fenêtre-bar, un pouce en l'air comme pour signifier qu'elle demandait un peu de répit.

    Amusé, il la rattrapa en quelques enjambées, laissant William derrière lui. L'ambiance ayant été royalement ternie par les derniers évènements, joute verbale entre gangs rivaux, baiser lesbien intempestif devant machos... Il était grand temps de mettre un terme à tout ça. Et, surtout, de remettre la salle en état car elle était dans un bordel sans nom.

      « Dis, comme ça marche l'alcool? Y'a des warriors qui se battent contre dans notre corps? Parce que là, c'est des looseurs chez moi... »
      « Tes warriors anti-alcool ils sont fatigués parce que tu bois trop, c'est le signe qu'il faut aller dormir pour qu'ils reprennent des forces. » Murmura Eden dans son oreille en passant ses bras autour d'elle. « Pose ces verres. Les bouteilles vont aller dormir, elles aussi. Et donne moi tes mains, mes doigts se sentent seuls, les pauvres... » Susurra-t-il d'une voix douce, entremêlant ses doigts aux siens, s'amusant beaucoup à parler avec sa chérie bourrée. On aurait dit qu'il parlait à une gamine de cinq ans. « Tu m'attends là ? Je vais les aider à ranger, comme ça on sera plus vite blottis l'un contre l'autre... Et ne te ressers pas quand j'ai le dos tourné, okay ? Sinon, plus de câlins ! » Dit-il très sérieux en la fixant droit dans les yeux, se mordant la lèvre d'avance au cas où elle désobéirait.

    Jamais il ne pourrait s'empêcher de la prendre dans ses bras. Il l'aimait tellement... Il la fit asseoir et tourna les talons, faisant apparaître de grands sac poubelles pour commencer le grand nettoyage. De temps en temps, il se tournait vers elle pour lui sourire avec une infinie tendresse.

_________________

« I screwed it up, sorry.
I'm a mess. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://god-save-the-lolitas.skyrock.com
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 1084
    ♦ PSEUDO : Tekila
    Féminin ♦ CREDITS : Tekila, Lux Aeterna & Tumblr
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 19/08/2009
    ♦ AGE : 28



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, 7ème, Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Mer 13 Oct - 13:35



    L'opération était un franc succès. Il n y avait pas à dire, l'alcool vous donne parfois des petits éclairs de génie qui retournent la pire des situation. Certes, c'était temporaire, ils ne resteraient pas tous figés comme Wilson par exemple. Gwen rigolait d'ailleurs aux éclats alors que Priam c'était mis à applaudir le spectacle. Résistant à l'envie de faire une petite courbette - pas sûre qu'elle parvienne à se remettre droite car la gravité des alcoolisés avait tendance à augmenter le risque de chutes - elle se contenta de sourire comme si ce qu'elle venait de faire valait tous les honneurs. Sérieusement, à part rendre dingue William et donner des idées encore plus dingues à James, elle n'avait rien fait de très spécial. J'en profite pour vous dire de croiser les doigts et prier avec moi car ce n'était pas sûr que Susi soit en mesure de réfléchir comme il se doit et refuser certaines propositions douteuses de son cher et tendre. Et vous connaissant, vous et votre bonté, je sais de source sûre qu'aucun de vous n'aimerait voir la brune plus dévergondée qu'elle ne l'était déjà. Ah, sacré alcool, il vous change la plus sainte des saintes /sbaf/. Et irrite votre meilleur ami au point qu'il vous envoie chier comme personne. Mais bon, il avait de quoi être en colère et l'anglaise était bien trop perdue dans son monde pour relever. À vrai dire, elle était un peu trop occupée pour s'arrêter et lui sortir un truc du genre "Ouais bah toi-même !". Oui, quand les éclairs de génie surgissaient, les mots ainsi que le niveau, eux, se perdaient. Sincèrement, je pense qu'on devrait consacrer quelques études à ces comportements que seuls les saouls étaient en mesure de comprendre. Peut-être qu'en faisant boire les scientifiques et les psychiatres on arriverait à quelque chose de potable, allez savoir… (a)

    Hrm… Revenons à nos hippogriffes. Gwen était dans un état second, encore pire que les deux brunes sur le billard à vrai dire. Priam s'échauffait et sortait ses bonnes vieilles techniques de drague. Et les autres mecs étaient encore un peu sur les nerfs mais assez matures pour comprendre qu'il valait mieux que chacun s'en aille de son côté et mette fin à cette soirée qui dérapait. Eden fut d'ailleurs l'instigateur du mouvement, à moitié dans le ménage, à moitié dans le baby-sitting de sa copine. Et Susi? Toujours sur son billard, toujours entrain de danser de façon… spéciale, avec Chloé. À deux doigts de tomber, pieds nus, telles deux indiennes en pleine danse de la pluie, elles furent interrompues par le regard réprobateur de James qui tendait la main à sa copine. Normalement, et j'insiste sur ce mot, elle aurait dû la saisir, être raisonnable, rentrer dormir. Mais non. À la place, elle la claqua comme un salut de racailles avant de serrer le poing et de donner un petit coup sur la main de Kent. Par-fait. Mais ce n'était que le début, VDM.


    Yo yo yo ! MC James est dans la place ! Tu veux un verre bébé?

    Seigneur dieu. Je vous laisse la lyncher avec des verres, des bouteilles, tout ce qui vous tombe sur le main pour avoir osé appeler son petit ami… bébé. Pour peu j'aurais dû l'écrire "bb" pour bien enfoncer le clou et ruiner sa réputation. Elle aurait même pu lui sortir "bien ou bien?" que ça aurait mieux passer. Mais, heureusement, c'est à ce moment là qu'elle décida de se baisser et que la gravité vit ses statistiques de chutes augmenter. Le destin, toujours dans les soirées celui-là, décida de compliquer un peu plus les choses en faisant passer Priam dans les parages. Et alors que James tendait les bras pour la rattraper, cette dernière se retrouva aussi dans ceux du grecque. C'est le moment ou aucun ne doit lâcher en croyant que l'autre la tiendra car c'est sûr à deux cent pour-cent qu'ils le feront en même temps. Hilare, les bras levés, la jeune femme se sentait tout à fait à l'aise. Loin, son expression de panique lorsqu'elle avait perdu l'équilibre et s'était rendue compte que le sol n'était plus palpable. Loin aussi le regard blasé de James lorsqu'elle avait osé le traité de MC et n'avait pas pris sa main. Il ne restait plus qu'à sortir une réplique adaptée à la situation qu'on n'hésiterait pas à lui ressortir en pleine gueule le lendemain, tout en essayant d'imiter la façon dont elle l'avait prononcée.

    Ouaiiiiiiiiiis! Super soirée les mecs, SU-PER soirée!!!

    Je vous rassure, vous en aurez encore pour votre argent car l'anglaise, à moins d'être bâillonnée, n'en avait pas finit. Ses bras entourèrent le cou de ses deux sauveurs alors qu'elle leur souriait béatement. Elle se donnait presque la gerbe à force de tourner la tête pour regarder l'un puis l'autre. Préparez-vous, ça sent la connerie à plein nez vu le regard malicieux qu'elle leur jète. « Je vous aime vous savez ? » Jusque là ça va. Les déclarations d'amour d'ivrognes sont chose courante. « On devrait carrément passer toute la nuit ensemble ! » Ça par contre… C'était facilement interprétable. Et accessoirement, ça ne plaira pas du tout à James. Retenez donc que c'est l'alcool qui parle et pas du tout le fait qu'elle avait déjà passer une nuit avec Priam au début de cette année, lorsqu'elle était célibataire. Sinon, à ce moment là, elle aurait aussi invité Archi (a)… /sbaf/

_________________
    Find light in the beautiful sea
    I choose to be happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 22 Nov - 21:58

Le cerveau de Priam n’était pas loin de ressembler à un Airbus A-380 qui venait de ce percuté une volée de moineau. Au début les dégâts sembles minimes et on ce dit que la légère perte d’altitude est dû à quelques turbulences. Mais après on ce rend conte qu’un piaf à eu la bonne idée de rentrer dans le réacteur et de bousillé tout le moteur. Alors que ce passe t’il ? Tout le monde hurle pendant que l’avion dégringole vers l’Océan et qu’une nuée de masque à oxygène tombé du plafonnier. Super efficace quand on manque d’air s’est sur, mais quelque peux inutile quand l’avion heurte la surface glacé de la mer du Nord. Quel rapport avec Priam ? Disont que le jeune homme qui n’avait pas vraiment l’habitude de boire de l’alcool était en pleine redescende. L’airbus venait de percuté son crane avec une telle force qu’il eu la très nette d’impression de sentir ses os vibrer de manière inquiétante.
Titubant il s’accrocha avec force au rebord d’une table et regarda nauséeux la pièce. Il n’aimait pas boire, garder ses facultés mentale lui semblait primordial en toute circonstance. Du coup avec son peux d’expérience dans la matière, il ne lui fallait guerre plus d’un ou deux verre pour qu’il soit hors jeux. Cependant il décuvé assez vite et on à tous connus à un moment dans notre vie une expérience où l’on ce sentez bien seul, sobre, réfléchis, en voyant les autres déliré avec le même entrain qu’une bande de gosse sortant de la crèche.

Ce raclant la gorge, il secoua vivement la tête de la gauche vers la droite pour ce ressaisir. Et quand il ouvrit les yeux le spectacle qu’il était en train de contempler ne lui apporta aucun réconfort.
James qui tendait sa main à Susi comme n’importe quel couple. Visiblement, James tenait à sa réputation de « mâle dominant » et il voulait montrer aux autres membres de la tribu qu’il avait soumis sa femelle. (Ouba, Ouba !)
Poussant un petit grognement, le grecque avança en chancelant légèrement vers le couple quand…

Yo yo yo ! MC James est dans la place ! Tu veux un verre bébé?

Sous l’effet de surprise, Priam arrêta net sa course à 2 mètres de la jeune femme. Lentement ses lèvres ce tordirent en un sourire amusé qui ne fut que plus large devant le visage décomposé de James. Étrangement, la suite ce passa très vite. Susi tomba d’elle-même dans les bras du grecque qui par réflexe affermit sa prise. Qui aurait crus que les filles tombaient du ciel ? Je ferais mieux de scruter un peux plus les nuages moi… En tout cas la jeune femme leva les bras en l’air, tout à fais étrangère à l’atmosphère réfrigérante de la pièce et lança d’un ton surexcité.

Ouaiiiiiiiiiis! Super soirée les mecs, SU-PER soirée!!!

Elle entoura des ses bras les deux jeunes hommes qui avait amortis sa chute en lançant d’un air vaseux.

« Je vous aime vous savez ? On devrait carrément passer toute la nuit ensemble ! »

On le dit bien assez souvent… l’alcool s’est le mal ! Non que l’idée de la jeune femme ne déplaise pas totalement à Priam, disons seulement qu’elle était mal venue quand on avait son petit copain à quelques mètres de là. Mais en même temps, James ce prenais pour l’alpha de la meute non ? Le cador, le Big-Boss ! Priam lui n’avais jamais manifesté le moindre enthousiasme pour ce qu’il considéré comme une secte. Il appréciait Archi, tolérait James et évité Hyram. Que leur devait-il ? Strictement rien. Aussi il serait peut être temps de trouver une bonne idée de sortir, le genre d’argument imparable.

Priam_ « Euhum… Susi tu m’avais pas dis que tu ne devais pas me montrer la nouvelle déco de la salle de bain des préfets ? Avec la nouvelle peinture et tout là ? »


Il hocha nonchalamment les épaules et tira Susi à sa suite vers la sortis de la pièce, l’atmosphère semblait bien trop lourde dans la salle commune pour avoir une conversation digne de ce nom. Et en parlant de conversation, que devait-il y dire ?
Il ce tourna vers les spectateurs de la scène et mis les doigts dans sa bouche en montrant la jeune anglaise pour leur faire croire qu’il allait la faire vomir… mais avait elle besoin vraiment de son aide pour sa ? On avait déjà vus plus glamour dans le genre tête à tête...
Revenir en haut Aller en bas
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 871
    ♦ PSEUDO : little suzy
    Féminin ♦ CREDITS : (c) lux aeterna d'amour
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 26/10/2009
    ♦ AGE : 27
    ♦ LOCALISATION : Vous voyez Clo ? ... Bah j'dois pas être loin, alors. x)



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19ans, 7ème année, Salem.
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Lun 29 Nov - 15:40


    Après l'intervention de Susi et Cloée, Archibald s'était totalement désintéressé au reste du monde. Le fait qu'Archi dise de la fermer à Susi n'avait que passablement passer les limbes de son esprit et il avait produit un tout petit grognement tout en restant focalisé sur la petite fée qui tanguait sur le billard. L'intervention de Gwen, la réponse de James, les réprimandes d'Eden de Zorro et son sarcasme affligeant ainsi que la figuration de Willy-wonka en fidèle destrier inutile au nom ridicule (bah quoi ? même s'il écoute pas ça empêche pas son cerveau de les discriminer (a)). Bref, une conversation des plus futiles de laquelle il n'avait plus jugé utile de se mêler et qui s'était éteinte d'elle-même, démontrant bien sa stérilité totale. La soirée, au départ si agréable malgré les abus de certains, était passée de bonne enfant à désastreuse depuis l'arrivée des troubles fêtes. Ils avaient tout gâché, c'était simple... Enfin, peut être pas. L'Australien se reconnecta à la réalité et regarda les talons à paillettes cassés qu'il tenait entre les mains. Puis, faisant un tour de la pièce du regard, il vit que tout le monde s'affairer... Son regard fit l'aller-retour entre le billard où sa fée s'était étalée pour un petit somme bien mérité après toutes ses émotions, et le reste de la salle. Quand Susi qui glissa tomba sur Priam et James, ce fut le signal qu'il attendait. Il se faufila rapidement jusqu'à elle, la chipa entre ses bras après avoir calé les chaussures sous son bras, et il s'éclipsa d'un bond par la sortie de derrière sans un bruit. Il laissa ses pas le guider jusqu'à la chambre de la jeune femme, avant de réaliser qu'il ne pourrait pas rentrer et de faire demi-tour, allant à la seule destination possible qu'il lui restait... Son dortoir.

    Il ne réalisa ce qu'il venait de faire qu'une fois qu'il l'eut posée sur son lit et était là, debout, à la contempler, profondément endormie entre ses draps. Son coeur battait la chamade et un sourire étrange était venu coller à ses lèvres. La nuit promettait d'être à la fois longue, et bien trop courte... Mais surtout, inoubliable.

    c'est court, vu que c'est la cloture. ;)

_________________


    Here is a page,
    from the emptiest stage.
    A cage,
    or the heaviest cross ever made.
    A gauge,
    of the deadliest trap ever laid.


c'est nous les plus beaux (a):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Akane



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   Dim 29 Mai - 0:45

    Soirée pyjama débauche | Blame it on the alcohol
    .
    « Une soirée entre filles. De l'alcool, des rires... Des arrivées masculines non désirées ! Voilà qui était intéressant ! Encore plus d'alcool, des révélations... Des relations qui évoluent... Des visages connus... Des noms à mettre dessus... Susi Diamentino, Cloée Gresham, Archibald Wilson, Priam Cohen, Moona Paasilinna, Roxane Kovaleskaya, Gwendolyn Hughes, James Brendon Kent, William Alex Slayers, Eden Heylel. Tous de différents horizons, rassemblés pour une soirée bien mouvementée et riche en émotions... Trop d'émotions. Diverses. Des rivalités qui persistent... Le ton qui monte. Et des liens inattendus qui se créent. Le sol jonché de déchets de... La salle commune générale. Encore reconnaissable malgré le bordel innommable. Et les dégâts. Une fête comme tant d'autres. Illégale. Et qui aurait lieu... Ce soir. »

    (c) misery angel

Lorsqu'Akane avait ouvert les yeux ce matin là, au réveil, un petit sourire mutin ornait ses lèvres. La vision qu'elle avait eu en rêve avait été incroyablement précise comparée aux bribes sans queue ni tête qu'elle recevait depuis plusieurs semaines. C'était la première depuis longtemps à capter de cette manière son attention. Signe que ces images avaient une importance capitale. C'est ainsi qu'elle avait décidé d'intervenir et d'essayer de l'empêcher, bien que, n'étant pas d'une gravité extrême, elle n'emploie pas les grands moyens pour cela. Toute la journée, elle s'escrima donc à essayer de les prévenir, par des allusions plus ou moins subtiles, que cette fête était une mauvaise idée. Elle glissa au détour d'un couloir un avertissement déguisé à la jeune Diamentino, fit une remarque légère sur la consommation d'alcool interdite à sa comparse, Mlle Hughes, et, lorsqu'elle avait salué Mr Wilson, elle jeta au vent qu'il avait les traits cernés et devrait dormir plus et moins faire la fête. Tout en finesse et en sous-entendus. Mais visiblement, ses efforts n'avaient pas payé, puisque la fête avait bien eu lieu, et tout semblait s'être produit comme sa prémonition l'avait dessiné dans son esprit la nuit passée. Et comme malgré ses remontrances qui auraient dû leur mettre la puce à l'oreille ils étaient passés outre ses recommandations, elle avait décidé de les laisser faire, puis, de les prendre en flagrant délit et de les punir en conséquence. Vicieux, vous dîtes ? Non, elle leur avait laissé une chance de se montrer raisonnable, ils ne l'avaient pas saisi, ils étaient donc les seuls à blâmer. Comme elle était tout de même directrice de maison, haute autorité dans l'institut, elle ne pouvait pas laisser passer. Ils avaient enfreint le règlement, et même plusieurs de ses closes, pour ne pas dire une bonne dizaine en une fois ! Ils ne pouvaient donc pas s'en tirer sans dégâts. Des dérives de ce genre n'étaient pas acceptables. Et ce même si elle avait été jeune avant eux et avait eu le goût de la fête et comprenait leur besoin de détente. La discipline avait toujours été une vertu qu'elle plaçait au dessus de toutes et elle ne transigerait pas. Une fête illégale n'avait pas lieu d'être dans une école, point à la ligne.

A minuit, elle sortit donc de son lit et, en catimini, de sa démarche légère, se dirigea tranquillement vers la salle commune où elle entra sans frapper, comme un courant d'air. Elle trouva comme elle s'y attendait la salle en désordre, présentant les vestiges d'une soirée animée tout juste achevée, et coinça les derniers présents. Elle râla un peu que certains d'entre eux lui aient échappé, mais ce n'était pas grave, les quatre derniers serviraient d'exemples. Gwendolyn et son cher et tendre Eden, deux des Poudlard présents, et deux blondinettes de chez les russes, Moona et Roxane. Du travail pour Mme Lipovsky et Mr Swightberry. D'un geste souple du poignet, elle envoya deux petites fleurs éclore sur leurs oreillers et leur délivrer un message pour qu'ils se rejoignent dans la salle des professeurs s'occuper de leurs cas. Puis, plaquant une main sur sa hanche, elle souffla en regardant leurs mines tantôt penaudes, tantôt hébétés, tantôt désespérés. Pris la main dans le sac - d'ailleurs c'était plus qu'une simple image pour le jeune Eden qui tenait un sac poubelle, ils n'avaient pas d'autres choix que d'assumer les conséquences de leurs actes.


    Akane × Veillez me suivre sans résister ni geindre, s'il vous plaît. N'essayez pas non plus de fuir, c'est inutile, j'ai déjà prévenu vos directeurs que nous arrivions. Ils doivent certainement déjà être de mauvais poils d'avoir été réveillés à cette heure, n'aggravez donc pas vos cas en leurs donnant plus amples motifs de se défouler sur vous, simple conseil d'amie... Siffla-t-elle, pas le moins du monde affectée par leur déception. J'espère que vous avez bien profité, au moins, et que cela vous console.

Et elle leur emboîta le pas quand ils quittèrent les lieux. Cette soirée allait marquer un tournant pour eux trois, et même pour eux tous. Car oui, quoi qu'on puisse dire, après les soirées, rien n'est plus jamais pareil ! Et c'était encore pire (mieux ?) pour celle-là ! Car elle allait être à l'origine d'une idée, qui donnerait lieu à un plan, qui se transformerait un beau jour de mai en une fête chaperonnée par le corps enseignant sur la plage où les élèves pourraient donner libre cours à leurs fantaisies sous bonne garde. N'était-elle pas belle, la vie, finalement ?
Revenir en haut Aller en bas

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: {{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 

{{ Nous n'sommes vraisemblablement pas fréquentables | Les Yos ♥ [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Nous ne sommes qu'un [LIBRE]
» Nous ne sommes pas là pour vous faire du mal - Feat Laurelin
» Nous ne sommes pas seul ... (PV Maverdave Mc'Olan)
» Keith C. Bradigan - parce que nous ne sommes pas seuls dans ce monde
» Nous ne sommes pas seuls.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Have a Break ─
 :: ─ Coopération Internationale. :: ─ Vitrine RPs (Ouvert aux Invités).
-