Partagez | 
 

 Who is the bad wolf? (Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 67
    ♦ PSEUDO : Wilou
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna & Moi
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 03/06/2011
    ♦ AGE : 29



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 5ème année, Salem
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Who is the bad wolf? (Joyce)   Jeu 14 Mar - 21:28

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : Septembre 2012
Intrigue en cours : Le bal
Protagonistes : Joyce Fetherston & Keona-Loe Hanamoa
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : Nop


« On ne connaît pas toujours bien nos amis »



Dépression…

C’était assez étonnant de parler de Keona en ce terme, qui ne lui correspondait pas du tout. Ce n’était pas son genre du tout de s’appesantir sur un évènement, jusqu’à finalement en être détruit, mais cette fois, il n’avait pas le choix. Heureusement que l’amour de sa vie lui avait envoyé des lettres tout l’été. Heureusement qu’il avait pu se distraire avec la venue de Haley sur sa sublime île. Heureusement aussi, qu’il avait pu se distraire en apprenant enfin à monter sur un surf. Cependant dès qu’il était seul, dès que son esprit prenait le contrôle de son cœur, il se sentait mal. Il n’avait souvent envie de d’une chose. Hurler ! Jusqu’à en perdre sa voix, jusqu’à cesser d’avoir le cœur en miettes. Pourtant, à côté de ce que certains de ses camarades avaient vécu, on pouvait dire que lui, ça n’était rien du tout. Après tout, il n’avait fait que découvrir le côté monstrueux de l’une de ses amies. Et puis, il n’avait fait que perdre son meilleur ami d’une façon étrange. Il s’était enfui. Enfin, il n’était tout simplement pas revenu cette année là, mais forcément, l’esprit de Keona avait suivi un drôle de cheminement. Pour lui, la raison de son non-retour était simple. Caleb était l’un des loups garous qui avait attaqué les autres élèves. Pire que ça, selon lui, c’était celui du terrain de quidditch, celui qu’il n’avait pas réussi à aider.

Alors oui, lui n’avait assisté à aucune mort, mais c’était avec sa conscience qu’il se battait. Il n’avait pas pu l’aider, alors que c’était son meilleur ami. Il n’avait même pas été un bon ami, parce que Caleb ne lui avait même jamais dit son petit problème de fourrure. A lui, qui était censé être son confident, son meilleur ami. Ce n’était pas que sa conscience qui le perturbait, mais plutôt toute une remise en question. Après tout, il avait été un très mauvais ami pour Caleb, comment pourrait il prétendre, dans ces circonstances, être un bon petit ami pour Leandra. Peut être que Luis avait raison de ne pas lui faire confiance. Il n’avait peut être pas les épaules pour devenir l’homme de sa vie. Elle méritait une existence toute en rose, ainsi que d’être chérie par un homme parfait, qu’il n’était pas et ne serait jamais. Lui, le pire magicien du monde à cause de son bégaiement ridicule. Lui, le freluquet incapable de danser devant quelqu’un. Lui, le pire ami du monde.

Alors que sa journée avait bien commencé, avec un tout nouveau cours cette année, le jeune hawaïen se sentait maintenant un peu mal, voire carrément déprimé. Il n’avait que d’une chose, aller voir Leandra, prendre sa main et l’emmener voir les étoiles, mais il savait aussi qu’elle avait un truc ce soir là. Soudain refrogné, Keona se sentit vraiment au bord des larmes et s’avança donc dans les couloirs comme un automate. Le but étant de retourner dans son dortoir après cette folle journée de cours et de s’écrouler dans son lit pour y pleurer. Certes, ce n’était pas franchement masculin comme attitude, mais il s’en moquait totalement. Tout ce qu’il voulait, c’était arrêter de penser à tout ça. Il voulait juste être heureux, pas se poser trente-six mille questions sur comment il devrait faire pour l’être. La vie des adultes, ça puait. Il n’avait pas du tout envie de grandir et que tous ces soucis deviennent récurrents. Maintenant, il courait presque, jusqu’à arriver à la passerelle en bois. Alors que d’habitude il faisait tout pour ne pas la traverser, là, il n’y faisait pas attention. Il lui fallait juste rentrer au plus vite pour rencontrer son lit. Cependant, alors qu’il déposait son pied sur le sol, une des lattes fit un soubresaut. Comme il courait, il ne s’en rendit pas compte aussitôt, mais son corps lui, si, si bien qu’il s’étala au sol, sans aucune grâce. Aux pieds d’une jeune fille. De la jeune fille. Genre, celle qu’il ne voulait pas croiser. Après avoir relevé les yeux pour savoir qui c’était, il enfouit sa tête dans ses bras et comptait bien y rester jusqu’à ce que la jolie Joyce s’en aille. Parce qu’il ne voulait pas lui parler, non non non.

_________________


Dernière édition par Keona-Loe Hanamoa le Mar 21 Mai - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 155
    ♦ PSEUDO : Bluefeatherston
    Féminin ♦ CREDITS : © Subrosa
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 12/03/2012
    ♦ LOCALISATION : Dans un coin sombre.



Revelio

MessageSujet: Re: Who is the bad wolf? (Joyce)   Sam 23 Mar - 17:22

La rentrée. Depuis que Caleb avait dit qu’il ne reviendrait pas à Elderwood, cette date fatidique emmerdait profondément Joyce Fetherston. Si elle avait traîné son joli petit cul dans une école de sorciers en premier lieu, il fallait bien dire que c’était à cause de ce mioche insupportable qui voulait absolument apprendre la magie, pas du tout refroidi par le fait que, par exemple, sa mère s’en soit servi pour décaniller leur père sous leurs yeux quand ils étaient gamins. Il avait toujours aimé ça, alors que Joyce avait très violemment réagi la première fois que ses pouvoirs s’étaient manifestés. Logiquement, elle était enfant de Moldus donc elle aurait dû regarder tout cela de loin, et ça lui aurait parfaitement été. Mais là, elle était embourbée dedans jusqu’au cou. Si ça n’avait tenu qu’à elle, elle aurait envoyé tout le monde se faire voir et aurait complètement renié ses pouvoirs. Mais il y avait cette espèce de crétin niais qui l’avait convaincue de venir avec lui, « d’essayer au moins, ça pourrait lui plaire, on ne savait jamais ». Si elle avait pris goût à la magie ? Oh que non. Certes, certains trucs étaient sympas, comme la Pensine, elle adorait la salle des Epoques par exemple, mais manier une baguette la dérangeait toujours très profondément. A la limite, les potions lui plaisaient pas mal, mais peut-être était-ce dû en grande partie au cul du prof qu’elle adorait mater (coucou, Mel’ – ouais, j’te fais des dédicaces entre persos, y a pas de souci), mais non, les études de magie ne la passionnaient pas. Alors pourquoi revenir ? Un nom. Archibald Wilson. Elle ne pouvait juste pas lui faire faux bond, pas après l’été qu’ils avaient passé tous les deux, séparés ou ensemble. Et … elle avait sa vie là-bas, au final. Et le programme d’arts avait l’air intéressant. Alors … alors elle était revenue. Elle avait repris pied sur l’île, la veille, et avait su immédiatement que ça allait la gonfler.

Les événements de la fin de l’année avaient évidemment laissé leur trace, et Joyce savait qu’elle était de parti pris, mais la connerie sans nom des gens la laissait sans voix. Est-ce que personne ne se rendait compte que les victimes les plus à plaindre n’étaient pas celles qui étaient mortes, mais celles qui devaient vivre avec le poids de cette nuit ? Ils étaient d’une connerie affligeante et elle claquait bien souvent de la langue quand elle entendait des trucs du genre « non mais si j’en retrouve un, je lui fais la peau ». Et d’ailleurs, à la fin de la première journée, elle n’en avait plus pu. Elle savait qu’elle avait son statut de « Mean Girl » qui faisait que logiquement, elle aurait du s’en foutre et rester hors de la discussion mais là, elle n’avait vraiment pas pu s’en empêcher : T’es bien mignon, chéri, mais tu vas faire comment ? Parce que si tu veux en choper un, il va falloir que tu attendes la Pleine Lune et, si tu te retrouves en face d’un d’eux, là, franchement, je pense que c’est plutôt lui qui te fera la peau. Alors … sois hot et tais-toi ? Elle était retournée à son papier sur les herbes utilisées dans les filtres en Médicomagie avec beaucoup de détachement, mais en bouillant intérieurement. Quelques murmures s’élevèrent et elle put partir de la salle rapidement, avant d’avoir à se justifier sur sa position assez peu orthodoxe (mais c’était habituel avec elle, il fallait bien le reconnaître … physiquement parlant, cependant, d’ordinaire). Elle se rendait bien compte qu’il ne fallait pas qu’elle fasse trop de vagues si elle ne voulait pas qu’on puisse remonter à Archi, mais c’était plus fort qu’elle. Elle disait toujours ce qu’elle avait à dire, et là, franchement, ils la faisaient chier à être aussi cons. Exaspérée, elle se dirigea vers les dortoirs. Son gros loup n’avait pas été visible pendant les dernières heures et elle avait besoin de le voir, au moins pour s’assurer que le retour s’effectuait bien. Cependant, chou blanc, il n’était pas là … Déposant son sac à la va-vite, Joyce avait rapidement quitté les lieux en jurant et en essayant de ne pas s’inquiéter. Mais ce n’était pas comme si, à chaque fois qu’elle le quittait …

Elle avait atteint la passerelle de bois, tempêtant intérieurement quand quelqu’un eut le goût de tomber juste devant elle. Commençant à taper du pied sur le bois, à deux doigts d’exploser ou de lui marcher dessus (et avec des talons, veuillez me croire que cela était particulièrement douloureux, même si on le lui avait déjà demandé, coucou J…non, je plaisante), elle finit par lâcher un Bon, tu comptes faire la sieste ici ou te lever un jour ? plutôt agacé. Et non, elle n’avait pas jeté un coup d’œil au maladroit, le regard au loin, en train d’imaginer où il pouvait être et par où commencer à chercher. Le couloir, peut-être ? La Forêt ? Ou … Putain, mais t’es encore par terre ? Sérieux, mec, tu prends tes jambes et tu te fous debout, qu’est-ce qu’il y a de compliqué à comprendre ? Elle venait de baisser les yeux et … elle connaissait ces cheveux. Non, elle ne connaissait pas les cheveux de tous les mecs de l’école, même si elle s’était agrippée à pas mal de tignasses, if you see what I mean, et en tous cas, pour ceux-là, ce n’était pas le cas. Si elle connaissait le garçon en question, c’était « religieusement » et non bibliquement … parce qu’on ne touchait pas au meilleur ami de son demi-frère. Poussant un léger soupir, elle décréta : C’est bon, Keo’, j’t’ai reconnu, pas la peine d’embrasser le bois, c’est dégueu, et puis on m’a dit que tu t’étais trouvé une fille, alors arrête … A quoi jouait-il, ce con ?

_________________

©Tumblr
You can get addicted to a certain kind of sadness.
Like resignation to the end, always the end

Gotye - STIUTK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 67
    ♦ PSEUDO : Wilou
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna & Moi
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 03/06/2011
    ♦ AGE : 29



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 5ème année, Salem
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Who is the bad wolf? (Joyce)   Mar 21 Mai - 16:38


Le jeune homme ne comptait vraiment pas bouger. Ca semblait tellement… Impossible de lui faire face. Il était sensé être le meilleur ami de Caleb et là, il l’avait juste laissé tomber. Oui, Keona pensait dur comme fer que son ami était un loup garou et en laissant les autres faire du mal à celui qu’il avait en face de lui lors de la fameuse nuit, il l’avait juste, trahi et c’était dur à vivre pour le brun. Bon, tu comptes faire la sieste ici ou te lever un jour ? Inutile de dire que ces quelques mots avaient plutôt tendance à le faire se recroqueviller d’autant plus. Non, il ne voulait vraiment pas parler à la jeune femme, il préférait mille fois que la planche sur laquelle il était actuellement ne se brise, plutôt que de relever la tête. Sa conscience le torturait vraiment et il avait vraiment peur de la fureur de la demoiselle si elle venait à le reconnaître. Certes, cette façon de penser était totalement ridicule et puis même, il n’avait absolument aucune preuve que le non-retour de son ami, n’avait rien à voir avec une quelconque situation de loupiot enragé. Cependant, lorsque l’hawaiien avait une idée en tête, c’était plutôt compliqué de la faire se déloger. Putain, mais t’es encore par terre ? Sérieux, mec, tu prends tes jambes et tu te fous debout, qu’est-ce qu’il y a de compliqué à comprendre ? Il failli relever la tête, pour affirmer qu’il savait très bien comment faire pour se mettre debout, qu’il n’était pas un idiot. Heureusement, il se retint juste à temps. La honte qu’il ressentait, empiétant bien rapidement sur sa pauvre fierté qui malgré tout, supportait à peine le fait qu’il puisse se comporter comme une serpillère face à l’une des plus belle fille de l’école. C’est bon, Keo’, j’t’ai reconnu, pas la peine d’embrasser le bois, c’est dégueu, et puis on m’a dit que tu t’étais trouvé une fille, alors arrête … Oh… non…

Le jeune homme se sentit rougir fortement et enfin releva la tête vers elle. Son regard croisa le sien une seconde et il s’empressa de regarder ailleurs, alors qu’il se relevait. Il ne voulait vraiment pas croiser son regard. J…Joyce. S…S…Salut ! Il se passa la main dans les cheveux et commença à se dandiner d’un pied sur l’autre, vraiment très mal à l’aise à cet instant. Qu’est ce qu’il pouvait dire, qui pourrait expliquer son abandon. Comment pourrait-il formuler des excuses ? Et puis… Roh tout ça était vraiment trop compliqué pour le jeune Salem et il n’arrivait vraiment pas à faire le tri dans ses pensées. Alors au lieu d’un truc intelligent et sensé, il reprit. Elle s’appelle Lé… Léandra. C’… c’… c’est une ch… cheerleader. Quand il parlait d’elle, son élocution s’améliorait nettement et même, pendant quelques secondes, il sentit une sorte de sérénité l’envahir. Suffisament longtemps en tout cas, pour qu’il reprenne, d’une voix peut être un peu trop forte. J…J…Je suis d…d… désolé t..tu sais. J’aurais p…pas d…du f…faire ça. Sous entendu, les laisser faire du mal au loup. Sous entendu aussi, abandonner son frère dans un moment où il avait probablement besoin de lui.

Aussitôt choqué d’avoir eu l’audace de répondre ça, de même oser lui adresser la parole, il se recula d’un pas, directement dans le trou qu’il venait de former en se cassant la figure. Forcément, son postérieur revint sur le sol aussi vite qu’il l’avait quitté et dans sa chute, il n’avait pu s’empêcher de relever les yeux vers elle. Des larmes se formèrent dans ses yeux. Pas de douleur à cause de la chute, mais tout simplement parce que l’avoir en face de lui était beaucoup plus dur qu’il n’aurait pu l’imaginer. Tout ce qu’il voulait, c’était aller se terrer très loin. Ce n’était certainement pas une attitude mature et raisonnable, mais il n’arrivait pas à faire face. Tout ça c’était trop dur pour lui. J…J.. Je l’ai ab… ab… aband… abandonné. P…Pa…pardonne m…m…m…moi ! Les yeux définitivement humides, il venait enfin de laisser parler tous ses sentiments et ça faisait un bien fou.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 155
    ♦ PSEUDO : Bluefeatherston
    Féminin ♦ CREDITS : © Subrosa
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 12/03/2012
    ♦ LOCALISATION : Dans un coin sombre.



Revelio

MessageSujet: Re: Who is the bad wolf? (Joyce)   Dim 26 Mai - 18:08

L’agacement de la jeune femme ne faisait qu’augmenter depuis qu’elle avait reconnu Keona et elle tentait vainement de l’endiguer, mais il n’allait pas l’aider s’il continuait de jouer les caméléons ou les carpettes, selon le point de vue. La désertion de son con de frère avait été un coup dur à encaisser pour Joyce quand il le leur avait annoncé, au grand-père et à elle. Elle avait hésité entre hurler et lui lancer le paquet de Chocapics à la gueule, mais comme le brave papy avait dit qu’il comprenait, elle avait juste repoussé son assiette, renversé sa chaise, tourné les talons et était partie dans sa chambre. On ne pouvait pas dire qu’ils avaient beaucoup eu de contacts depuis, elle était passée devant l’animalerie dans laquelle il s’était fait engager et l’avait regardé faire joujou avec les mignons petits chiens et les chatons tous doux. Elle avait rapidement capitulé. Il était dans son univers, mignon et sans souci. Comment lui en vouloir ? Il n’empêchait que se retrouver ici, faire ce qu’elle faisait sans lui pour lui prendre la tête de façon régulière, c’était assez difficile. Et c’était le pauvre choupinou qui allait malheureusement payer, selon toute vraisemblance. Bon, s’il ne se levait pas, elle l’écrabouillait dans trois … deux … un … Ah, voilà. Il ne la regarda pas, rouge comme une tomate, sans doute à cause de ce qu’elle avait dit sur sa donzelle, la petite protégée de Jaelyn qu’elle connaissait de vue et de réputation. Quand une oie blanche et un bisounours se rencontrent … J…Joyce. S…S…Salut ! Elle lui fit un signe de la main assorti d’un semblant de grimace alors qu’il commençait une gigue étrange. Elle allait lui demander s’il avait besoin de pisser mais il la prit de vitesse (enfin, relativement, hein). Elle s’appelle Lé… Léandra. C’… c’… c’est une ch… cheerleader. Ouais ouais, j’vois très bien, très mignonne et compagnie, vous ferez des chérubins en couche-culotte. Après votre mariage, bien sûr.

Un brin railleuse, la Fetherston ? Mais pas du tout, elle adorait asticoter Keona mais c’était purement amical, voire fraternel au final. J…J…Je suis d…d… désolé t..tu sais. J’aurais p…pas d…du f…faire ça. Oh, tu sais, je savais bien que toi et moi ça aurait jamais pu coller, petit chou, je m’en remettrai, t’en fais pas. Oui, bon, elle était désolée mais elle ne voyait pas du tout où il voulait en venir alors franchement … Surtout quand il se cassa la gueule une nouvelle fois et la regarda avec ses yeux de chien battu. Elle étouffa un soupir exaspéré, n’ayant pas vraiment la patience jusqu’à ce qu’elle entende ce qu’il avait à dire. J…J.. Je l’ai ab… ab… aband… abandonné. P…Pa…pardonne m…m…m…moi ! Mais putain, Keona, de QUOI est-ce que tu parles ? Elle le fixait, les poings sur les hanches et les yeux lançant un peu des éclairs. Pas de qui il parlait, ça, elle l’avait parfaitement intégré. Il s’agissait de Caleb, sans l’ombre d’un doute. Les deux bouchons étaient liés comme les doigts de la main, mais elle ne voyait pas en quoi il l’avait abandonné. Ok, vous n’avez pas passé la soirée ensemble mais tu draguais ta cheerleader, tu ne pouvais pas tout faire. Ca, c’était Caleb qui le lui avait dit, qu’ils n’étaient pas ensemble cette nuit-là. Mais ça n’aurait strictement rien changé. Ou si, peut-être que Caleb serait revenu pour lui. Elle n’en savait rien. Et cet été c’était la folie pour tout le monde alors bon, on ne te demandait pas non plus de camper H24 chez nous, surtout que vu le bordel que j’y foutais, t’aurais pas apprécié. Et il continuait de la regarder, avec ses yeux de merlan frit ! Elle avait un Archi à retrouver, elle n’avait pas que ça à faire ! Bon, accouche ! Tu l’as pas abandonné, c’est ce crétin qui s’est tiré ! Oups, il fallait croire que c’était sorti tout seul. Elle croisa les bras et fit la moue, essayant de se calmer avant de déchaîner les Enfers sur le jeune Salem.

_________________

©Tumblr
You can get addicted to a certain kind of sadness.
Like resignation to the end, always the end

Gotye - STIUTK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salem

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 67
    ♦ PSEUDO : Wilou
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna & Moi
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 03/06/2011
    ♦ AGE : 29



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 5ème année, Salem
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Who is the bad wolf? (Joyce)   Mar 20 Aoû - 19:02


Malgré tout, parler de Leandra lui faisait du bien. La jolie blonde avait un effet calmant sur lui, même quand elle était terriblement loin de lui (sous entendre, pas avec lui tout simplement). Et à dire vrai, il avait réellement besoin de calme maintenant. Faire face à la sœur de son meilleur ami était difficile, d’autant plus qu’elle ne lui facilitait pas la tâche, du tout… Ouais ouais, j’vois très bien, très mignonne et compagnie, vous ferez des chérubins en couche-culotte. Après votre mariage, bien sûr. Comme si c’était possible, Keona se mit à rougir encore un peu plus, avant d’ouvrir et fermer la bouche, cherchant quoi répondre. Bien sûr, elle avait raison. Il n’avait envie de rien d’autre maintenant. Juste finir ses études, se marier avec elle, faire des bébés avec elle… Oui, vraiment, il avait son avenir tout tracé et ça lui plaisait terriblement. C’était bien pour ça qu’il rougissait, parce qu’il n’avait pas la moindre idée des pensées de la demoiselle sur le sujet. Sentant qu’il s’égarait finalement, il revint sur le sujet principal de cette rencontre, à savoir, Caleb bien entendu. Oh, tu sais, je savais bien que toi et moi ça aurait jamais pu coller, petit chou, je m’en remettrai, t’en fais pas. Pendant une seconde, il la regarda comme si elle était folle. Et finalement il se mit à rire, légèrement, en comprenant qu’elle était en train de se moquer de lui, comme à son habitude. Et en fait, ça arrivait à le détendre encore plus. Si elle parvenait à rire de lui, c’était probablement qu’elle ne lui en voulait pas tant que ça, non ?

Mais putain, Keona, de QUOI est-ce que tu parles ? Prenant une longue inspiration, le jeune hawaiien allait lui répondre de façon la plus claire possible, mais elle le devança. A priori, elle avait très bien compris de qui il voulait parler. Ok, vous n’avez pas passé la soirée ensemble mais tu draguais ta cheerleader, tu ne pouvais pas tout faire. Cette fois, la mâchoire du jeune homme se crispa. Parce qu’elle venait de mettre le doigt sur le sujet sensible. Il avait été faire la cour à la femme de sa vie, plutôt que de rester avec son meilleur ami. Maintenant, le choix lui apparaissait comme cornélien, mais ce soir là, il avait été évident. Keona avait été prêt à subir les regards courroucés du frère de sa chérie, juste pour passer un peu de temps avec elle. Maintenant… peut être qu’il aurait préféré rester avec Caleb… De nouveau ses pensées s’emmêlèrent et il laissa échapper un petit gémissement impuissant. Et cet été c’était la folie pour tout le monde alors bon, on ne te demandait pas non plus de camper H24 chez nous, surtout que vu le bordel que j’y foutais, t’aurais pas apprécié. Elle continuait à parler et lui, continuait à se sentir de plus en plus mal. Il n’avait presque pas cherché à le voir durant l’été et c’était aussi pour ça qu’il se sentait aussi coupable.

Bon, accouche ! Tu l’as pas abandonné, c’est ce crétin qui s’est tiré ! Qu… quoi ? Pour une fois, son bégaiement n’était du qu’à la simple surprise. Tout ce qu’elle avait dit avant lui avait fait garder le silence, parce qu’il ne savait pas vraiment quoi lui répondre, mais là… Co…c… comment ça il s’est t…t…tiré ? Son regard était de nouveau perdu et il recula d’un pas. Etait elle en train de dire qu’il était en train de se rendre malade, pour rien ? Finalement il secoua la tête et se mordit la lèvre. Il s’était probablement barrer pour ne jamais plus le revoir lui. Le petit insecte qu’il était. Le misérable ami qui avait préféré une fille son pote… Et puis la logique revint finalement, en même temps que sa voix. Est-ce… qu… que… que tu veux dire qu’… qu’il s’est juste enfui… et qu… qu… qu’il l’aurait f… fait même si jamais été là ? Une sorte d’espoir était né en lui. Parce qu’il n’avait pas envie de se flageller jusque sa mort. Tout comme il avait envie d’espérer ne pas être un si mauvais ami. Il se sentait comme un égoïste de d’abord savoir s’il était réellement un mauvais ami, plutôt que de chercher à savoir comment il allait lui… mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il s’est r…re…remis de… de la tr…tr…transformation ? Et oui, les pieds dans le plat, mais en même temps, personne ne pourrait le blâmer d’imaginer qu’il puisse être un loup garou. L’attitude de Joyce, et puis sa fuite… N’était-ce pas de probants indices ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Who is the bad wolf? (Joyce)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who is the bad wolf? (Joyce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf
» Punk Wolf
» Wolf Element et les Tops Sites
» Wolf, Jude Wolf.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Nameless ─
 :: ─ Extérieur d'Elderwood. :: ─ Passerelle de Bois
-