Partagez | 
 

 Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 54
    ♦ PSEUDO : Bluefeathers
    Féminin ♦ CREDITS : Wilou
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 21/01/2013
    ♦ LOCALISATION : Le nez dans le garde-manger



Revelio

MessageSujet: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Jeu 14 Fév - 11:11

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : Soir du Bal
Intrigue en cours : Saison 2 Chapitre 2
Protagonistes : Willow & Elle (& Finn)
Statut du sujet : Privé-Open si vous voulez
Intervention du MJ : On se référera à l'intrigue en cours !


« Girls just wanna have fun ! »


Dans une salle vide, Elle jetait un regard critique à sa tenue avant de se tourner vers le miroir pour remuer en chœur ses petites fesses seulement ornées de ses sous-vêtements. Que tout le monde se rassure, l’Anglaise n’avait absolument jamais rêvé de se transformer en danseuse de revue. Disons simplement que pour l’instant ce n’étaient pas ses vêtements qui l’intéressaient, mais ses cheveux qu’elle faisait flotter tout en se déhanchant, observant le résultat et rien à faire, elle n’était pas convaincue : le blond ne lui allait pas. Pourtant, il le lui fallait absolument pour que son costume soit parfait. Indécise, elle continua sa petite danse avant de jeter un coup d’œil alentour. Pourquoi n’était-elle pas dans son dortoir pour se préparer avec Willow et s’était-elle enfermée dans une pièce à double tour ? Pas vraiment pour la surprise, ce n’était un secret pour personne, le fait qu’Elle avait toujours rêvé d’être Auror. Simplement parce que lorsqu’elle ne parvenait pas à se décider comme aujourd’hui, elle débarquait en fanfare (et en petite tenue) dans le dortoir des garçons pour demander son avis à Finn, sautillant de façon insupportable autour de lui et prenant des poses de diva jusqu’à ce qu’il lui dise que ça allait, qu’elle dépose un baiser bruyant sur sa joue avant de retourner se préparer. Elle l’avait fait l’année passée au Bal d’Haloween, pour la fête sur la plage … et à peu près à toutes les soirées de l’année. Mais au vu des derniers événements de l’année précédente, il ne fallait pas compter là-dessus. Claquant une tape sur son petit cul et décidant avec une moue mitigée que ce serait bon, elle enfila le reste de ses vêtements (un jean moulant et un haut un peu décolleté) en se forçat à ne pas penser au fait qu’il ne lui avait pas adressé la parole depuis la rentrée. Il se comportait comme un crétin, elle avait décidé de faire comme si rien ne s’était passé pour ne pas ruiner leur amitié et lui il … bref. Elle ne savait pas s’il serait présent au Bal et elle avait décidé de clamer haut et fort qu’elle s’en fichait. S’il continuait à faire sa tête de con et à l’emmerder avec ses histoires de « je ne veux pas être Petit-Jean », qu’il aille au diable ! Surtout que Robin était sur l’île. Cette pensée lui arracha un demi-sourire et finalement elle se campa devant la glace, levant le menton, essayant de prendre une attitude professionnelle, tout en restant sexy et cool. Ce soir, elle était Arizona, son modèle en tant que femme et Auror. Et venant de quelqu’un qui n’avait jamais connu sa mère et s’était méfié de toutes les représentantes de la gent féminine depuis, c’était beaucoup. Enfin, les adultes. Les filles, Elle les aimait bien. D’ailleurs, si elle continuait à remuer son body devant le miroir, elle allait faire attendre une de celles qu’elle préférait.

Il était temps de décoller, ce qu’elle fit, non sans un clin d’œil suggestif à son reflet et un dernier roulement de hanches. Vêtements rangés dans un coin d’un coup de baguette, elle se la colla au côté dans un « porte flingue » trafiqué par ses soins juste pour que le message soit clair : un jour, elle aussi serait une grande chasseuse de mages noirs. En attendant, il y avait un buffet plein de friandises qui l’attendait et rien que ça suffisait à lui donner le sourire, lui faire pousser des ailes et elle dut se forcer à ne pas sautiller jusqu’à la Salle de Bal. Arizona ne ferait jamais ça. Mais imiter la démarche chaloupée et assurée de son mentor n’avait rien d’aisé et, de peur de se ridiculiser et surtout, surtout d’apporter la honte sur miss Taylor, elle se força à marcher tranquillement. Il y avait du monde partout et elle distribuait des sourires et des bonjours musicaux à la cantonade, se frayant un passage jusque dans la Salle de Bal. A peine entrée, elle repéra sa complice et lui fit coucou alors qu’elle la hélait : Hé Elle ! Je suis ici ! Viens vite, on va rater tout le bal sinon ! J’suis là, j’suis là ! Elle joua des coudes et finit par lui sauter dessus, déposant deux baisers sur ses joues avant de poser ses mains sur ses bras, la détaillant des pieds à la tête, mec style (l’éducation qui remontait) et laissa échapper un sifflet appréciateur : Wi-llow ! Superbe costume, t’es magnifique ! Sa pirate d’amie était à croquer et Elle n’avait qu’une hâte : jouer à son petit jeu préféré et lui proposer tous les mecs mignons et seuls à proximité. Après tout, on ne la referait pas. Et elle pourrait demander de l’aide à … non. Non, en fait, non. Son petit cœur se serra quelques instants et son sourire flancha une fraction de seconde avant qu’elle ne reprenne son pépiement : C’est trop joli en tous cas, même si le prof de duels aurait pu trouver plus sexy ! Elle vola une des douceurs que son amie avait prélevées et se l’enfourna dans la bouche, avant de s’extasier : Yummy, ils se sont surpassés, ça tombe bien, je meurs de faim. On va les dévaliser et faire une réserve quelque part, genre trésor des pirates avant d’aller enflammer la piste ? Elle parlait de plus en plus vite, voulant éviter la question qui tuait : où diable était Finn ? Et est-ce qu’il passerait la soirée avec elles, deuxième. Et numéro trois : que s’était-il passé pour qu’ils ne se parlent plus. Enfin, pour qu’il ne lui parle plus. Autant d’interrogations qui assombriraient son humeur et dont elle ne voulait absolument pas entendre parler. Elle la poussa donc vers le buffet, avant de claironner : J’aimerais bien que Timy vienne, mais je ne sais pas s’il a le droit. Ou s’il boude. Faudra qu’on aille le voir où il bosse, genre demain, pour lui tirer les oreilles s’il ne se montre pas ! Parce que si Robin ET Petit Jean étaient aux abonnés absents, ça allait mal, très mal se passer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 140
    ♦ PSEUDO : Willily ou Lily pour les intimes
    Féminin ♦ CREDITS : (c)Little Suzy
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 31/01/2013
    ♦ AGE : 23



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans; 7e & Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Dim 17 Fév - 13:37


Un sourire. Un sourire franc, vrai, éblouissant sur le visage de l'Irlandaise. La soirée débutait finalement avec l'arrivée d'Elle, son amie depuis Poudlard et ça ne risquait pas de s'arrêter ! La brune réussit à traverser le flot de personnes jusqu'à la rousse et la félicita pour son costume. Will fit de même en indiquant le baguette à son flanc dans un porte-baguette digne d'un film de western pour sorciers : Joli accessoire ! Tu es prête à arrêter n'importe quel mage noir... ou licorne ! Elle ria en indiquant le prof de duel. En entrant dans la salle, les deux amies purent admirer les trouvailles des autres invités (plus ou moins spectaculaires ou belles à voir) et Elle en profita pour se fourrer des gâteaux pleins la bouche. Willow ne lui tint pas rigueur. D'ailleurs, elle avait tendu d'elle-même ses mains pleines de friandises, connaissant assez son amie pour savoir qu'elle était plus qu'une simple morfale...

Elles migrèrent rapidement vers les buffets pour faire le plein. Will étant aussi gourmande, elle sortit sa baguette, cachée dans une des poches intérieures de son manteau, pour faire un sort de lévitation à tous ce qui l'intéressait. C'est à dire pas mal de choses. La veille, elle avait ensorcelé ses poches, n'ayant ainsi (presque) plus de fond, pratique pour y glisser milles victuailles, emballées préalablement dans des serviettes en papier (oui parce que sinon, ça salie tout). Mais alors qu'elle commençait le bourrage de poche, l'idée du butin d'Elle l'attira. Elle acquiesça donc avec un sourire de malice sur ses lèvres : Bien sûr ! C'est une île parfaite pour cacher un énooorme trésor de chocolat saupoudré de sucre ! On pourra se régaler encore pendant looongtemps !

Mais par contre pour ce qui est d'enflammer la piste, la rousse hocha négativement la tête... Ce sera sûrement Elle qui va l'attirer (si ce n'est littéralement la tirer) vers la lumière pour se déhancher avec joie. Mais Will avait encore un peu de temps, juste assez pour que son amie est usée de tous les Yummy ! possibles en savourant les excellentes pâtisseries des elfes de maison. Mais malgré l'attitude extravertie et enjouée d'Elle, Will sentait qu'elle n'était pas aussi réjouie que cela. La rousse suivit le regard d'Elle scrutant la salle, sans succès semble-t-il. Willow était inquiète pour son amie mais si elle continuait de sourire, ne voulant pas l’inquiéter non plus.

- J’aimerais bien que Timy vienne, mais je ne sais pas s’il a le droit. Ou s’il boude. Faudra qu’on aille le voir où il bosse, genre demain, pour lui tirer les oreilles s’il ne se montre pas...
- Sans faute ! Ça va faire un petit moment que je ne l'ai pas vu... C'est vraiment cool qu'il ait pu s'installer à Nameless !

Elle souriait car effectivement elle appréciait Timy Calahann, ami d'enfance d'Elle mais... pas exactement comment Elle le voyait. Il était sympas, point. Quelle idée de toujours vouloir la fourrer avec tous les mecs qu'Elle connait ? C'est pourquoi elle ajouta bien vite : C'est sympas pour toi je veux dire... Il est plus proche que jamais... tant mieux et... voilà... Elle s'arrêta là, sentant qu'elle allait sortir des bourdes. Oui, Willow était maladroite certes, mais elle sentait tout de même quand elle était prêt de la catastrophe. Et là, elle était très proche. Il y avait Timy dans la bouche de la brune... mais il y avait sûrement Finn dans sa tête. La rousse fit rapidement le calcul, se rappelant que depuis la Nuit des Loups, l'été dernier, Finn et Elle s'étaient disputés et étaient encore en froids.

Will souffrait de concert avec ses amis, ne sachant pas trop quoi dire de peur de les rendre encore plus mal ou de ne pas dire ce qu'il faut au bon moment. Elle avait toujours vu ses deux amis comme un couple, dans sa tête c'était ainsi et elle soutenait Finn dans sa conquête, de manière plus ou moins visible. Mais elle ne savait pas comment faire voir les choses à Elle, sans que cette dernière n'en souffre trop. La rousse avait toujours protégé Elle dont la naïveté lui apportaient souvent des problèmes avec certains garçons. Mais là, ça avait tout de même assez duré entre eux ! Will sentait qu'il serait temps qu'ils se prennent dans les bras, qu'ils fassent une bonne Happy End et tout le monde serait content.

Le problème était que Finn n'était pas là. Que Finn les évitait depuis l'été dernier. Difficile donc pour Will de se faire entremetteuse du jour.... Alors, si elle ne pouvait pas rapprocher les coeurs sans risquer la gaffe : elle pouvait au moins garder le sourire de son amie. C'est donc sous l'étonnement général qu'elle attrapa la main d'Elle et qu'elle courut ainsi vers la piste de danse, un sourire plein de confiance collé au visage. Elle ne savait pas ce que la soirée leur réservait mais elle savait une chose : il fallait que son amie pense que tout était possible en cette soirée. Il fallait qu'elle se lâche, qu'elle se donne et tout irait. Oui, les coeurs allaient d'eux-mêmes s'ouvrir, une fois la danse entamée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 54
    ♦ PSEUDO : Bluefeathers
    Féminin ♦ CREDITS : Wilou
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 21/01/2013
    ♦ LOCALISATION : Le nez dans le garde-manger



Revelio

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Lun 25 Fév - 9:34

Quand l’Irlande et l’Angleterre se retrouvaient, c’était toujours un bonheur sans nom, au moins en ce qui concernait les deux jeunes filles (pour les guerres intestines, cf. un bouquin chiant de géographie). Quand Willow la complimenta sur son costume et l’accessoire qu’elle avait fabriqué, elle planta ses petits poings sur ses hanches et campa fièrement sur ses pieds, le menton relevé, se laissant admirer avant de faire un tour sur elle-même : Bon, on dirait pas tout à fait une vraie, mais ça viendra, faudra que je demande à Arizona ce qu’elle en pense ! Mais oui, occire une licorne en duel serait un bon début, je pense que pour faire mes armes ce serait pas mal ! Faudrait aller chercher une caméra en Salle d’Etude des Moldus pour immortaliser l’instant, on pourrait l‘envoyer avec mes relevés de notes à l’Académie des Aurors ! Elle était partie et on ne l’arrêtait plus. Lady Marianne avait bien besoin de cette soirée et surtout d’en profiter à fond pour essayer de se changer les idées, et rester occupée en ne pensant surtout pas au grand absent de cette fête était capital pour qu’elle garde le sourire et qu’elle ne plombe pas l’ambiance pour son amie, ça n’aurait pas été juste. D’ailleurs, elle en voulait énormément à Finn de ne pas réagir en adulte. Willow se retrouvait privée de lui (elle aussi, du coup, mais apparemment, ça, c’était voulu) et il abusait vraiment. Mais s’il avait décidé de jouer les gamins, parfait. Elle n’allait pas lui courir après pour le supplier de revenir s’amuser avec elles. Qu’il reste dans son coin à bouder comme le gros ours bougon qu’il était malgré ses protestations et tout le monde serait content ou ferait en tout cas comme si.

Et la bouche peine de choses délicieusement sucrées, c’était encore plus facile. Elle s’extasiait, la bouche pleine, poussant de petits gémissements d’extase qui lui valurent quelques regards autour et quelques réflexions qui arrivèrent à son oreille et auxquelles elle répondit, en tendant un majeur plein de chocolat et en parlant la bouche pleine : Va tche fairche, ch’pas ma fchaute chi ton chopain est pas capablche de tch’faire chouir comme cha ! Fruchtrée ! Parfois, voire souvent, elle oubliait qu’elle ne se trouvait pas en plein bistrot à Nottingham en train de remettre en place un des joueurs de l’équipe de Louis qui faisait un commentaire déplacé sur sa jupe. Aussi, quand elle se retourna vers Willow eut-elle un air penaud en demandant : Chai recommenché, hein ? Elle finit par avaler sa bouchée pour pouvoir parler de nouveau correctement (enfin, sans prononcer n’importe quoi, parce que pour le langage, si ces coincées d’Anupam recommençaient à s’offusquer, elle allait leur en donner, du langage fleuri anglais !). Elle observait avec admiration Will en train de chaparder tout ce qu’elle pouvait et siffla entre ses dents quand elle fut certaine que cela n’enverrait pas de crème au beurre sur la superbe pirate en face d’elle : Futée ! J’y avais pas pensé. Damn it ! appuya-t-elle en tapant de son poing droit sur sa paume gauche tendue, comme si elle avait oublié les détails élémentaires de la survie, ce qui était un peu le cas, quand on la connaissait : Heureusement que t’es là, je sais pas ce que je ferais sans toi, s’extasia-t-elle en venant l’enlacer pour la serrer contre elle. Voilà, les filles, y avait peut-être que ça de vrai. Elle chercha Susi du regard et se promit d’aller lui faire un câlin aussi un peu plus tard dans la soirée. Mais pour l’instant, elles avaient d’autres plans … diaboliques … Bien sûr ! C'est une île parfaite pour cacher un énooorme trésor de chocolat saupoudré de sucre ! On pourra se régaler encore pendant looongtemps ! Haha ! Si tes poches sont résistantes, on peut les laisser là encore un peu, on va aller danser un coup et comme ça ça nous permettra de réfléchir à la cachette idéale sans éveiller les soupçons !

Avec un air de conspiratrice, Elle commença à enfourner encore quelques pâtisseries avant d’aller sur le dancefloor, histoire de ne pas tomber d’hypoglycémie (comme si ça pouvait un jour lui arriver !). Au moins, en tant qu’Auror, il n’y aurait pas de souci pour qu’elle fasse un malaise en mission, elle était toujours chargée à bloc, le temps qu’on ne la distrayait pas. Mais même ses soucis avec les deux jeunes hommes de sa vie (parce qu’il y avait les quatre vieux, aussi, hein, il ne valait mieux pas les oublier si elle ne voulait pas un tutu rose pour aller avec le diadème qu’ils lui avaient offert pour son anniversaire) ne l’empêchaient pas de se remplir le ventre alors que la jolie rousse acquiesçait à ses paroles : Sans faute ! Ça va faire un petit moment que je ne l'ai pas vu... C'est vraiment cool qu'il ait pu s'installer à Nameless ! Ouaiiiiis il sera content de te revoir … D’ailleurs j’t’ai déjà dit que vous feriez un super couple ?! T’imagines, on serait limite sœurs, ce serait troooop dément ! Oui, elle le lui avait sans doute déjà dit, la propension de la Poudlard à vouloir caser son amie ne connaissait pas de limites, aussi n’était-ce pas compliqué de parier qu’elle avait déjà proposé cet arrangement à Willow (ce qui avait fait grincer des dents Finn la dernière fois, mais il n’était pas objectif, cette histoire de titre de qui est Robin et qui est Petit Jean obscurcissant définitivement son jugement). Elle grogna quand même pour la forme : Au moins, je le verrai plus souvent, mais il aurait pu prévenir, j’l’ai boudé tout l’été du coup. Elle haussa les épaules : Je me demande ce qui a pu se passer avec Evan, il a pas voulu me dire. ‘Fin, tu vos bien comment ils étaient. Oui, Willow était déjà venue dans le repaire anglais de la demoiselle et connaissait donc son monde.

Elle était tellement dans ses réflexions qu’elle n’avait même pas remarqué que Willow s’embrouillait :C'est sympa pour toi je veux dire... Il est plus proche que jamais... tant mieux et... voilà... Mais ouais mais ouais. Attends que je vous arrange un rencard, tu vas voir qui va être plus proches que jamais. Elle, ou la délicatesse d’un éléphant dans un magasin de porcelaine. On pouvait aussi ajouter l’aveuglement de ce bon Gilbert Montagné (sous les sunlights de Naaaaaaameless, ohyeah). Heureusement que Willow prit les choses en main. Surprise, Elle faillit perdre l’équilibre mais éclata de rire en suivant son amie sur la piste de danse. Prenant les choses en main, elle la fit tourner comme en rock avant de la lâcher, levant les bras avec un petit : Oh yeah, Poudlard is in da place ! bougeant sa tête en rythme. Quoi ? C’était encore plus fun quand on ne se prenait pas au sérieux. Et ça permettait de ne pas trop penser. De ne pas trop le chercher du regard. Même si l’envie était bien là. Penser à autre chose. Elle se rapprocha de la rousse en lui faisant un clin d’œil : Alleeeez Will chérie, y a bien un mec qui te plaît ! Genre que tu trouves canon et tout ! Quoi ? Elle essayait. Si la réponse est non je repropose Timy. Il est beau garçon, bien éduqué – et j’suis bien placée pour le savoir, j’y ai assisté ! La relation étrange qu’elle entretenait avec lui ? Aucune importance. Quand ils avaient quelqu’un, ils n’étaient plus que des amis d’enfance. Et il était temps que Timy se case pour de bon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 140
    ♦ PSEUDO : Willily ou Lily pour les intimes
    Féminin ♦ CREDITS : (c)Little Suzy
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 31/01/2013
    ♦ AGE : 23



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans; 7e & Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Sam 2 Mar - 16:22


Danse. Danse encore. Ferme les yeux et sourit. Willow était bien, elle avait son amie de toujours à ses côtés. Elle, future Auror énergique qui même là était prête à réduire à néant l'espoir de n'importe quelle licorne ou pâtisserie. Elle, morfale comme à son habitude qui débordait de chocolat et jouissait d'un amour infini pour le sucre. Elle, anglaise élevée par des hommes qui avait une certaine tendance à gueuler sans honte à toutes les personnes la regardait de travers. La rousse acquiesça quand son amie se retourna vers elle, la bouche encore pleine, la honte apparaissant après avoir crié après une Anupam. Will partageait la gêne soudaine de son amie mais lui assurait en un sens que ce n'était pas grave en soi...

Cependant, l'envie d'Elle de caser Timy avec elle était assez agaçant... Le problème n'était pas Timy mais plutôt que l'Anglaise voyait chez tous les garçons croisés, un bon parti pour la rousse. Will bredouillait pour riposter, ne sachant pas comment faire pour à la fois dire clairement non et ne pas rendre triste son amie. Elle savait qu'Elle souffrait à cause de Finn et de Timy, elle ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie. La brune lui expliqua qu'elle n'avait appris que récemment la venue de son ami d'enfance, ce dernier continuant à faire sa crise durant l'été. Willow était déjà allé à Nottingham et avait trouvé une bonne ambiance au bar de son père.... Du moins, cette atmosphère n'était pas si sereine avec un Timy morose ou fuyant les autres. Cette tension était dirigée vers Elle puis vers le monde entier, dont son père Evan. La rousse avait fait son possible ces vacances-ci pour occuper l'esprit de sa meilleure amie de choses positives, et voulait encore faire ce travail.

Une nouvelle année commençait et l'arrivée de Timy pouvait annoncer un apaisement pour tout le monde. Le fait est que si ce n'était pas Timy, c'était Finn qui s'y mettait. Will ne savait pas trop comment faire pour lier de nouveau ses deux amis qu'elle savait pertinemment faits pour être ensemble. Devoir choisir était pour elle très difficile. Elle avait finalement choisi de rester avec Elle, qui était plus fragile à l'intérieur qu'il n'y paraissait... Mais ne voulait pas pour autant abandonner l'Ecossais. Elle avait essayé d'aller le voir, de lui parler et de le faire entendre raison pour que les tensions cessent. Willow n'était pas sûre du résultat mais espérait voir apparaître Finn au Bal.

En attendant, elle avait entraîné Elle sur la piste. L'Anglaise lança un "Oh yeah, Poudlard is in da place ! ", se lançant dans un rock endiablé, un déhanché sans retenue. Rien qu'une danse pour se libérer l'esprit. La rousse la suivait, s'étonnant elle-même de ses agissements mais dévoilant un sourire éclatant. Certes, elle était maladroite et elle avait peur que l'épée à ses flancs ne blesse malencontreusement quelqu'un... mais elle se lâchait. Elle était bien. Du moins presque bien. Son esprit pouvait autant s'envoler qu'il voulait, elle serait toujours rattachée à ce corps. Ce corps où il y avait encore les marques de la Nuit des Loups. Elle avait toujours mal quand elle faisait des mouvements trop brusques. Et là, la douleur fulgurante apparu en son mollet, ce qui lui valu un rictus. Elle essaya de se contenir mais c'était terrible et indescriptible. Comme si un poison se répandait en un instant dans tout son corps, partant d'une simple geste de sa jambe...

Elle continua néanmoins à danser, se limitant au mouvement de ses bras mais c'était comme terminé. Soudainement, elle n'avait plus envie de danser pour oublier. Elle avait l'impression qu'elle ne pourrait plus jamais oublier. "C'est vrai..." lui murmura une voix dans sa tête "tu ne peux pas oublier mais tu te dois d'avancer. Pour eux, pour Elle. Il faut que tu leur ouvre la voie. Que tu portes ta voix et que tu les guides. Souris. Encore un peu." Sa conscience avait raison. Elle sera les poings, dévoila un sourire déterminé au visage, bien que serré. Oui, elle se devait de se battre. Et cette danse était un combat pour le Bonheur, la Joie, la Sérénité future. Elle recommença à se déhancher, cinq secondes après s'être arrêtée. Elle avait mal, la douleur aurait pu facilement lui tirer des larmes... et d'ailleurs ses yeux étaient humides.

Mais elle voulait que ce soit à cause d'un rire. Oui, la plus grande humanité se révélait dans les larmes de joie. Elle voulait masquer toutes ces peines qui couvaient en elle depuis son enfance. N'était-elle pas la dernière des optimistes ? Si. Toujours. Elle attrapa donc la main d'Elle et la fit tourner sur elle-même. Will ne voulait pas laisser le temps à son amie de s'exprimer pour lui demander si elle avait un problème. Mais malgré tout, l'Anglaise parla mais d'un sujet tout autre. Ne perdant pas le Nord, Elle s'exclama encore sur la venue d'un prince charmant possible dans la salle ou du moins dans l'école. Et puis, si Willow faisait encore sa difficile, le nouvel habitant qu'était Timy serait toujours là pour l'attendre, chevalier servant ignorant les complots d'Elle. La rousse continuant de danser en serrant quelque peu les poings déclara en retour :

- Il y a pleins de beaux mecs ici mais... soit ils sont pris soit ils ont un caractère exécrable... Ou alors ce sont justes des amis. Pourquoi toujours vouloir rechercher plus quand j'ai des amis qui me soutiennent ? Je n'ai pas besoin de ça... Du moins, pour le moment...


Elle finit dans un murmure avant d'avaler son gâteau et repartant sur une autre danse... qui ne ressemblait à rien. Elle avait toujours été piètre danseuse mais l'énergie de son amie faisait oublier toute honte. Évidemment, à l'intérieur, Willow aurait voulu avoir une vraie épaule sur qui s'appuyer, avoir quelqu'un qui la comprenne, qui soit là qu'importe les évènements. Quelqu'un qui concède qu'elle relâche son sourire quand c'était trop dur... avant qu'il ne la fasse rire et que par son regard, tout apparaisse pour le mieux. Non, elle n'était pas contre ça. C'est juste que la perle ne se devine pas dès l'extérieur parmi ces drôles d’huîtres... En attendant, elle souffre en dansant, elle pleure en souriant. Mais elle sera là pour Elle à tout instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 54
    ♦ PSEUDO : Bluefeathers
    Féminin ♦ CREDITS : Wilou
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 21/01/2013
    ♦ LOCALISATION : Le nez dans le garde-manger



Revelio

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Jeu 14 Mar - 11:54

Elle revivait. D’accord, il ne lui en fallait pas beaucoup, mais quelque part tant mieux. Elle était heureuse avec peu et c’était ce qui lui rendait la vie si douce et si agréable. On trouvait difficilement plus positif qu’elle, essayait toujours de voir le bon côté des choses dans toute situation. D’accord, elle avait échoué lamentablement quand elle s’était précipitée à l’infirmerie en apprenant que Willow y était, blessée. Sa gorge s’était nouée et, quand elle était arrivée à son chevet, aucune blague n’avait pu franchir le pas de ses lèvres. Elle s’était contentée de serrer fort sa main, espérant ne pas lui briser une phalange au passage, ce qui aurait été dommage. Alors maintenant qu’elle avait son amie en pleine forme avec elle, qu’elles déconnaient, qu’elles se goinfraient de pâtisseries et qu’elles dansaient, elle avait décidé que tout allait bien et que rien de mal ne pouvait leur arriver. Les autres attendraient, après tout, s’ils faisaient la tête ou avaient décidé de faire tourner le monde en bourrique, pour l’instant ça n’avait pas à être leur problème même si cela laissait un goût amer au fond de la bouche de la jeune femme, que même les différentes crèmes et douceurs qu’elle ingurgitait ne parvenaient pas à effacer complètement. Tant pis. Tant pis pour eux. Ils auraient pu eux aussi s’amuser avec elles et croquer la vie à pleines dents, mais ils préféraient se prendre la tête pour des bêtises. Alors tant pis. Lady Marianne et Dame Gertrude s’amusaient au Bal du Roi Richard, qu’on les laisse en paix.

Qu’on ne s’imagine pas qu’Elle n’avait pas noté que Willow n’était pas au meilleur de sa forme. D’ailleurs, elle avait ralenti le rythme de ses mouvements et s’appliquait sur des mouvements de bras complètement ridicules pour l’entraîner avec elle et qu’elle arrête de se servir de sa jambe qui la faisait vraisemblablement souffrir. Elle hésita à lui proposer, l’air de rien, de retourner faire un sort au buffet, mais elle semblait déterminée à rester là alors, pour l’instant, autant juste l’aider autant que possible en faisant n’importe quoi pour ramener un sourire sur ses lèvres. Elle sortit le grand jeu, entre imitations, mouvements désordonnés qui ne ressemblaient à rien. Cependant, quand les yeux de Willow s’embuèrent, elle s’arrêta brusquement. Quoi, elle était si mauvaise que ça pour ne pas arriver à lui remonter le moral ? Soudain honteuse, elle s’approcha mais son amie la contra en la faisant tournoyer. Surprise, Elle manqua de perdre l’équilibre et, quand elle reprit pied et qu’elle ouvrit la bouche pour lui demander si elle voulait s’arrêter, elle opta pour autre chose, tentant de la distraire. Elle n’avait visiblement pas envie de s’arrêter ou de montrer que ça n’allait pas donc … Elle respectait ça, elle le comprenait. Au vu des arguments de Willlow, Elle haussa les épaules avec un air un peu plus concerné qu’elle n’aurait du : Evidemment que les amis c’est important. Mais le reste aussi, apparemment. Sinon Finn serait avec elles. Elle eut une moue contrariée de repenser à lui alors que son amie avait besoin d’elle et se fit pardonner en lâchant un : Moi, c’que j’en dis … Je pense juste que tu mérites le meilleur et que tu mériterais qu’un beau garçon s’occupe de toi. Y a pas de mal à ça … C’était une façon comme les autres de rationnaliser le problème. Elle était une grande romantique alors pour elle, avoir un copain semblait plutôt « normal », même juste des expériences romantiques ou pseudos-romantiques après tout. Mais ce n’était pas la tasse de Willow alors soit. Elle se contenterait de danser encore comme une débile pour cette fois peut-être parvenir à la faire rire.

Levant les bras vers le ciel, elle poussa le déhanché à son paroxysme dans un mouvement de hanches complètement ridicules mais qu’elle assuma totalement, commençant à imiter les It Girls de l’école qui la faisaient beaucoup rire : Tu vois, j’te demande quand même pas de te la jouer comme ça, du genre « t’as vu comment je suis booooooonne ? ». La bouche en cul de poule, Elle vint vers son amie, faisant mine de lécher son oreille et de danser de façon « sensuelle » autour d’elle, visiblement en train de faire n’importe quoi. Elle se claqua les fesses sous les yeux d’un étudiant de Beauxbâtons qui manqua de lâcher son éclair au chocolat et éclata de rire avant de tournoyer autour de son amie. Mais, finalement à bout de souffle et ayant peur de la perdre, elle finit par demander cash, la prenant par les épaules : Ca va ? Tu veux qu’on s’arrête un peu ? Tu le dis, hein, surtout, tu joues pas les héroïnes. Ça c’est moi, plaisanta-t-elle pour détendre l’atmosphère au maximum. Après tout, il n’était pas question que Will prenne sur elle pour Elle et pas l’inverse. Si elle avait besoin d’elle, de temps, de souffler, elles allaient sortir et raconter n’importe quoi et voilà. Chacune son tour d’être épaulée. Et elle, franchement, à côté de ce qu’avait traversé Willow, c’était du pipi de chat !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 140
    ♦ PSEUDO : Willily ou Lily pour les intimes
    Féminin ♦ CREDITS : (c)Little Suzy
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 31/01/2013
    ♦ AGE : 23



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans; 7e & Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Jeu 11 Juil - 17:30


« Quand on a un meilleur ami, on a besoin de rien d'autre au monde. »
William Sutcliffe
Rire. Simple et libre, impossible à retenir. La rousse ne pouvait décidément pas garder son sérieux en compagnie d'Elle, surtout quand cette dernière se mettait à imiter certaines filles de l'école de manière grotesque. Mais quoi de mieux que rire un bon coup ? Après tout, elle préférait avoir mal aux côtes qu'à sa jambe, donc elle se lâcha un petit peu plus. Willow avait noté que son amie évitait de faire de trop grands déplacements et la remerciait silencieusement. Il est vrai que c'était plus agréable de ne bouger que les bras, aussi désordonnés que ses mouvements étaient. Mais elle ne pouvait plus cacher ses dents et poings serrés, ses yeux humides, sa jambe faible...  

- Ca va ? Tu veux qu’on s’arrête un peu ? Tu le dis, hein, surtout, tu joues pas les héroïnes. Ça c’est moi.

Elles s'arrêtèrent et Will regarda son amie avec un fin sourire. Elle, elle était toujours à plaisanter mais Elle, elle savait être là quand il le fallait. Et si Will, en bonne vieille Pouffy qu'elle était, donnait beaucoup pour les autres, elle avait tendance à s'oublier. Mais Elle était là. Toujours. Pour ralentir, pour arrêter, pour souffler. La rousse accepta et elles sortirent de la piste pour s'appuyer sur le mur, perpendiculaire au buffet. Willow regarda son amie avant de dire d'une voix douce bien que faible :

- Au lieu de m'excuser comme à chaque fois, je vais juste dire merci. Un vrai "merci" hein! Pas comme celui lorsque tu me rends mon manuel... ou que tu me tiens la porte. Mais le "merci" à mon amie de toujours, à celle que je connais depuis la répartition et la première sorcière à m'avoir sourit sincèrement; à celle qui va devenir Auror et qui va protéger le monde entier, comme elle le fait si bien avec moi.

Une larme commençait à couler sur sa joue. C'était stupide. C'était le Bal, le moment où tout le monde devait retrouver le sourire, juste danser et oublier et rire. Rire comme tout à l'heure. Tant qu'à pleurer, elle aurait préféré que ce soit grâce au rire, grâce à Elle. Elle s'essuya la joue d'un revers de main, lâchant un rire stressée. Elle se mordit la lèvre avant de s'excuser :

- Et voilà que je pleure ! Désolée... Enfin, on arrête avec les "désolée". Ce soir : c'est la fête ! Et si je suis vraiment handicapée au point de ne pas pouvoir aligner trois pas, ce n'est pas grave ! Y a encore pleins de... de pâtisseries à manger... de beaux mecs à regarder... des Huan Shu à décoincer... des... Enfin, tu vois l'idée.

Elle reprit sa respiration et remonta son chapeau de pirate qui glissait sur le devant de sa tête. Elle jeta un coup d'oeil vers l'entrée mais n'aperçut ni Finn ni Timy dans la masse déguisée. Si les gars ne les rejoignaient pas, Willow se mit en tête qu'elle se devait d'être là pour Elle. La rousse plongea de nouveau ses yeux dans ceux de la brune et elle déclara, d'un ton très sérieux :

- Mais commençons par le plus important... Elle sortit sa baguette de son manteau et d'un coup sec fit sortir tous les gâteaux de ses poches. Ils étaient ordonnés en l'air sur deux étages, une rangée pour Elle et une rangée pour Will. Je parie que je vais gagner !

Elle avait à présent un grand sourire, déterminé et quelque peu carnassier. Elle rangea sa baguette et attrapa le premier gâteau en lévitation à sa portée avant de l'enfourner dans sa bouche qui ne semblait pas si large précédemment. Elle se devait de ne pas être égoïste en restant morose et obliger Elle à rater la fête. Elles allaient toutes deux en profiter un maximum ! Willow adorait les cupcakes et en cet instant, en manger le plus vite pour la victoire n'était que plus appréciable. Elle passa au deuxième, défiant Elle qui allait vite fait la rattraper. Mais elle ne se laisserait pas faire, haha! Peut-être qu'elle ne tenait pas bien sur ses deux jambes, mais elle avait un estomac à toutes épreuves !

[Hrp]Je suis vraiment désolée pour ce retard qui frise les quatre mois (oh my rowling!). Le bac passé, me voilà de retour et j'espère pour longtemps o/ Enfin, voici ce bien maigre rp comme retour, en espérant qu'il convienne. Je t'ai envoyé un mp pour te demander s'il fallait suivre l'intrigue du rp principal. N'ayant pas de réponse, je ne l'ai pas suivie mais s'il le faut, j'éditerais mon post.[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 54
    ♦ PSEUDO : Bluefeathers
    Féminin ♦ CREDITS : Wilou
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 21/01/2013
    ♦ LOCALISATION : Le nez dans le garde-manger



Revelio

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Dim 4 Aoû - 8:04

Une vague de soulagement s’abattit sur l’Anglaise quand son amie cessa enfin de faire semblant. Elle pouvait faire beaucoup de choses, s’amuser, se montrer stupide à l’excès, mais extorquer leurs problèmes aux gens par la force, elle évitait. Chacun était libre de dire ce qu’il voulait ou non, elle-même n’était pas un modèle de « tiens, et si je disais ce qui n’allait pas ? ». Ce fut dont le sourire aux lèvres, malgré son inquiétude, qu’elle la suivit jusqu’au mur. Elle la laissa s’y appuyer et se contenta de lui faire face, bras croisés, image un peu ridicule d’un garde du corps qui aurait collé une droite à toute personne manquant de bousculer son amie. Enfin, un garde du corps avec une stature de danseuse étoile, qu’on soit bien d’accord. Son petit cœur s’emballa quand elle commença à parler et son sourire s’accentua, même si une lueur inquiète s’insinua au fond de son regard. Pour la partie Auror, elle avait malheureusement de moins en moins de certitudes et cela la tuait. Mais ce n’était pas le moment de s’épancher sur ses problèmes existentiels. Ce qui importait, à cet instant, c’était Willow et ce qu’elle voulait lui dire. Si c’était pas le cas, l’amitié ne vaudrait pas grand-chose, hein ?! Poufsouffle un jour, Poufsouffle toujours ! Sous ses airs de petite chose innocente et particulièrement agaçante à force de babillages incessants et parfois complètement creux, la jeune fille avait à cœur des valeurs qui étaient primordiales pour elle, à savoir l’amitié, la loyauté, la confiance. Cela pouvait sembler peu, mais aux yeux d’Elle, le monde pouvait s’arrêter de tourner, ces sentiments prendraient le relais pour le mettre de nouveau en mouvement, c’était aussi simple que ça !

Et le sien s’arrêta momentanément quand elle vit une larmes glisser de l’œil de son amie : Oh, non, Will, pleure pas ! Ca va, tout va bien ! Elle avait quitté sa position de défense pour s’approcher d’elle, posant une main sur son bras. Soucieuse, sourcils froncés, elle s’en voulut de ne pas avoir creusé avant et d’être restée dans ses problématiques stupides d’interrogations stupides. Tout ceci était la faute de ce stupide Finn qui prenait un coup de pied dans son stupide derrière dès le lendemain ! Foi de Marianne, ça ne se passerait pas comme ça ! Elle prit les épaules de son amie et hocha la tête : C’est vrai, on a tout ça à faire, mais si tu as besoin, ne te cache pas ! On s’en fiche, on fera des blagues aux autres écoles un autre jour, on n’a qu’à embarquer la moitié du buffet et on filera se cacher dans la Salle Commune ! On mettra la musique à fond et on aura notre Bal à nous ! Il n’était pas question que Willow aille mal juste par bravache, juste pour lui faire plaisir ! Les discours d’usage étaient passés, maintenant elles pouvaient s’en aller l‘esprit en paix. Mais elle ne l’entendait visiblement pas de cette oreille aux vues du concours qu’elle lui proposait. Avec un petit rire, Elle posa les poings sur les hanches et la salua, un peu comme avant un duel : Chère amie pirate, prépare-toi au plus gros abordage de ta vie !

Et c’était parti ! Les doigts de la Poudlard se refermèrent sur la première gourmandise qu’elle enfourna d’un seul coup dans sa bouche, avant de passer à la suivante. Elle aurait pu en mettre quatre ou cinq dans son bec mais préféra jouer le jeu et attendre de l’avoir avalée avant d’y glisser l’autre. Après tout, elle n’avait pas volé sa réputation de grosse mangeuse, ni obtenue sa licence de goinfre dans une pochette surprise. Puis, il y eut des cris. Une explosion. Lâchant tout gâteau, par réflexe, elle se jeta sur Willow pour la plaquer par terre, avant de se souvenir qu’elle avait mal, lâchant un petit Désolée au cours de leur chute. Ça avait été instinctif, mais en se rendant compte que la plupart des étudiants étaient encore sur leurs pieds et les regardaient bizarrement (enfin, pour ceux qui n’étaient pas sévèrement en train de paniquer), elle s’en voulut encore plus. Grimaçant, elle se releva, tendant la main à son amie alors que les professeurs et le personnel appelaient tout le monde à regagner son dortoir. Baguette sortie, même si c’était débile, Elle attrapa fortement la main de Willow et l’entraîna à la suite des autres. Elle ne savait pas ce qui se passait, mais on leur avait demandé de partir et c’était suffisant. Pas d’autres horreurs, par pitié. Mais son amie était là, à ses côtés. Alors tout irait bien. Pas vrai ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 140
    ♦ PSEUDO : Willily ou Lily pour les intimes
    Féminin ♦ CREDITS : (c)Little Suzy
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 31/01/2013
    ♦ AGE : 23



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans; 7e & Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   Jeu 22 Aoû - 18:56

Elle. Elle était là. Elle, elle avait toujours été là. Depuis six ans qu'elles se connaissaient, mais c'était comme une amitié datant de d'enfance. Elles se connaissaient par coeur : chaque sourire, chaque rire, chaque pose comique... mais Willow était toujours surprise de l'attention que lui portait la brune. Surprise, mais pas dans un mauvais sens évidemment. Il faut comprendre que la jeune femme était très complexe et, malgré la fierté et le sourire qu'elle voulait afficher, elle avait vécu des choses si terribles, même bien avant les expériences de l'été dernier, qu'elle était en réalité incapable d'être totalement confiante et sereine. Si elle avait lâché ces larmes, exprimé ces mots de trouble et dévoilé ces gestes indécis, cela signifiait que sa carapace lumineuse faite d'un sourire se fissurait. Elle n'en pouvait plus et ne pouvait plus tenir, plus devant Elle du moins.

Mais pas encore assez. Pas encore car même si son amie était là à la protéger comme un ange gardien, la rousse s'animait de nouveau, maniant les pâtisseries telles des diversions à sa tristesse qui comme une ombre ne la quittait plus. La rousse enfourna un gâteau, rapidement suivie par son amie. Willow la remercia en pensée car elle avait eu la gentillesse de céder une nouvelle fois au caprice qu'était la fierté dans le malheur. Les cakes multicolores disparaissaient dans le trou noir de leurs estomacs respectifs lorsqu'une entrée fracassante se déroula à quelques mètres d'elles. Si Elle lâcha le choux à la crème, Willow faillit s'étouffer avec le sien, surtout après la réaction de son amie qui avait consisté à la protéger en la jetant au sol pour faire barrière de son corps. La douleur à sa jambe n'ayant pas disparu, la délicate attention avait en revanche perdu l'aspect doux en devenant une action.

Bien sûr, il y avait eu déjà des d'animations avant cela, animations que les deux jeunes femmes avaient suivies en continuant leur compétition nourricière. Je parle de l'intervention de Nathan Kelly suivit de celle du nouveau, Johsua Jones, tous deux voulant souligner un nouveau départ optimiste en l'enceinte d'Elderwood... Optimiste, peut-être un peu trop. En effet, la tranquillité qui séjournait déjà difficilement en Will, ne semblait pas être présente non plus à l'extérieur où des éclats de voix se discernaient au dehors malgré la profusion de paroles au dedans. Et puis... et puis tout s'était passé très vite : l'entrée du professeur Di Marco avec le corps d'un homme... mort, des Aurors qui se précipitent avec des médicomages mais surtout des corps qui s'agitent de tout côté... accompagnés de cris qui fusent de manière aléatoire mais toujours signe de détresse, voire panique.

Le corps enseignant règla l'agitation par une décision claire et précise, loin des problèmes qui revenaient, qui revenaient trop vite d'ailleurs. La rousse s'était relevée avec l'aide de son amie, cette dernière étant désolée de sa réaction excessive, même si la crainte était bien générale et due principalement à l'incompréhension. Willow se laissait à présent tirer vers l'extérieur, laissant sa main à Elle qui prenait, de son côté, les choses en main. Will se sentait vide, se sentait mal et voulait que tout s'arrête car tout allait trop vite... tout revenait trop vite plutôt. Était-ce si dur d'attendre, de laisser couler plus de temps, plus de paix, plus d'ennui même, depuis la Nuit des Loups ? C'était surtout le cri d'une femme qui avait arraché de nouvelles larmes à la rousse, un cri d'un mot court et terrible : "papa". La vue du professeur aux yeux brumeux qui s'abandonne aux Aurors et de cet homme sans vie avec lui, déclencha chez Willow un deuil qu'elle n'avait jamais fait... Papa. Cela faisait quatre ans maintenant... déjà ?

Tout était passé si vite... Toutes ces années... toutes ces rencontres... toutes ces péripéties... pour en arriver là. Au même point, point final d'une histoire qui faisaient couler encre et larme : la mort les rattrapait tous et même quand on en échappait, on ne faisait que survivre dans la détresse que doit subir ceux qui restent. Et Willow en avait assez. Et elle pleurait. Pleurait tellement qu'elle ne séchait même plus ses larmes. Pleurait tellement que son cerveau semblait aussi noyé, au point de ne plus pouvoir réfléchir correctement à la raison de cette inondation faciale. Mais Elle continuait de lui serrer la main et ce contact chaud et rassurant était comme la lumière au bout du tunnel, alors elle se laissait faire. Jusqu'au dortoirs, jusqu'à son lit où elle se glissa après s'être changée sans s'arrêter de pleurer, sans délaisser ce regard vide qu'elle avait déjà trop l'habitude de porter. Demain, le cauchemar se finirait. Demain, le cauchemar devait se finir. Sinon... sinon elle ne se sentait pas la force de survivre encore. Trop de choses alourdissaient son coeur et rendait de plomb ses pensées... Mais le regard d'Elle quand elle ferma les yeux la fit s'assoupir dans des sanglots moins lourds : son amie serait là au réveil, la lumière du matin qui apaise les songes brisés d'un bal raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://the-stories-never-end.tumblr.com/

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bal de la Rentrée - Hauts les coeurs !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Slaanesh : talon hauts et bouton sur la fesse droite!
» Un mois de retard pour la rentrée
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» Grand bal de rentrée
» A la rentrée sur Game One

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Elderwood Accueil ─
 :: ─ Premier étage. :: ─ La Salle de Bal
-