Partagez | 
 

 Start Of Something New ? ft Elektra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 32
    ♦ PSEUDO : Sway
    ♦ CREDITS : Sway
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/01/2013



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Start Of Something New ? ft Elektra   Mer 30 Jan - 22:59

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : Le soir du bal
Intrigue en cours : J'AI TOUJOURS RÊVÉ D'ÊTRE...
Protagonistes : Vicerys L. Udinov & Elektra M. Irinova
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : -


«I know in my heart that emulation is a sincere form of flattery, but individuality is the only form of immortality.»


    Je n'aime pas faire comme les autres. Je n'aime pas marcher dans les chemins tracés et je suis doté d'un esprit de contradiction hors du commun. Allongé sur mon lit, je me sens de plus en plus fatigué à mesure qu'augmente l'excitation ambiante. Les conversations bourdonnent à mes oreilles tout comme les bruits des préparatifs et mes yeux, eux sont de plus en plus lourds. Le bal, c'est ce soir. Je ne suis pas certain d'avoir envie d'y aller mais, je n'ai pas le choix. Les conventions veulent que lorsque l'on est invité quelque part, il est plus que gracieux et respectueux que de s'y rendre. J'irai donc. Je baille largement et roule sur le ventre pour enfouir mon visage dans mon oreiller. Tout cela a le don de me fatiguer et il ne me faut pas plus de cinq minutes pour sombrer dans un sommeil profond.

    Lorsque que je me réveille enfin, tout est calme autour de moi. La nuit est tombée sur Elderwood et... un coup d'oeil à ma montre... Je suis en retard. Je hausse les épaules et me décide à m'accorder le temps d'une petite douche. J'enfile ensuite l'un de mes plus beaux costumes noir, je passe un coup de peigne dans mes cheveux et m'attarde sur mon reflet dans le miroir. J'ai toujours rêvé d'être...Moi-même. Quelle idée que de faire preuve d'un tel manque de confiance en sois que l'on cède à ce genre de thème?!? Ou alors c'est probablement moi qui ai l'esprit trop fermé... Dans tous les cas, je le promets, je me suis cassé la tête pour trouver quelque chose mais, je n'y suis pas parvenu. Le désir d'être soi même et d'être en phase avec la personne que l'on est, n'est ce pas la plus belle des ambitions? En l'occurrence, je suis plutôt globalement satisfait par moi-même. J'adresse un large sourire à mon reflet avant d'emporter ma baguette et de quitter les lieux.
    Il suffit de suivre le bruit sourd qui résonne dans Elderwood pour trouver l'endroit du bal et c'est sans attendre que je m'engouffre dans la foule costumée. Je me demande si quelqu'un aura eu la même idée que moi. J'espère que non. Je croise des personnes reconnaissables et d'autres dont j'ignore totalement l'identité. Ça me fatigue. Je cherche Liss du regard. J'imagine qu'elle doit être déguisée en dresseuse de dragons ou un truc tordu dans le genre. Pas de trace pourtant de mon double aux alentours. Je repère des visages amicaux mais, je n'ai pas vraiment envie de me mêler à la foule. Je souris et continue mon chemin comme si je savais où je vais. C'est bien d'ailleurs en sachant pas où on va que l'on se retrouve quelque part sans savoir pourquoi on a fait tout le chemin pour arriver jusque là. Enfin aussi bien au sens propre que figuré ! Je souris pour moi-même ! Un but ! Voilà ce qu'il me faut ! Un objectif, une raison valable d'être là et de ne pas aller me plonger dans un vieux roman au coin du feu. Oh j'aime faire la fête mais, je déteste les bal costumés. Mascarade ! Le mot idéal pour ce genre d'évènement ! Je m'empare d'un verre et laisse mon regard balayer la foule tout en sirotant tranquillement une gorgée. Je m'arrête brusquement sur une paire d'ailes, une chevelure dorée et cet éclat de rire...Elektra.

    Mon coeur manque un bon dans ma poitrine chaque fois que je la vois. Je lui en veux ! Alors que selon les apparences c'est bien elle qui a toutes les raisons de m'en vouloir et...c'est pour ça que je lui en veux ! Ironique? Comment a t'elle pu se laisser avoir au petit jeu de Liss et croire que j'étais capable de lui faire une chose pareille et de la traiter de cette façon. Comment a t'elle même pu l'envisager ? Ok, je n'ai pas couru après elle, je n'ai rien fait pour lui faire entendre raison et pire encore je ne lui jamais dis la vérité sur ce..." malentendu ". Si nous avons échangé trois mots d'affilé depuis lors je crois que ce serait miser large. Je m'en veux, je lui en veux ! Mais pas à Liss ! Je lui en ai fait baver pour mériter ça et même si ce n'est pas le retour de flamme que j'attendais, je suis ravie qu'elle ai sortit les griffes. Elektra n'avait juste pas à être un dommage collatéral. Mon but, je viens de le trouver ! Sans perdre une seconde je traverse la foule et glisse ma main dans celle de la jolie blonde pour l'entraîner avec moi. Je suis doux mais, je ne lui laisse pas vraiment le choix alors que je l'interromps et lui jette un regard insistant et limite suppliant. J'avance, je veux le calme, je veux de l'intimité. Et en quelques instants nous voilà dans la cour. Je la lâche à contrecoeur. Je crève d'envie de lui balancer toute la vérité mais tout ce qui sort de ma bouche à cet instant c'est...

    Vicerys - J'ai besoin de savoir si tu vas bien...On se parle plus jamais et en vérité ...ça me manque.

    Comment j'ose ? Si l'on tient compte de son point de vue ! Je mène mes doigts à mes tempes et grimace l'espace d'une seconde avant se poser mon regard dans le sien. ouais, finalement un livre aurait peut être été un choix plus judicieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 70
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) UK
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/08/2011



Revelio

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Jeu 31 Jan - 14:30


The hardest part about ending,
is starting again.


Like we're holding onto something that's invisible there,
'cause we're living at the mercy of the pain and the fear.
    S'il y avait un domaine dans lequel Elektra était connue pour exceller, c'était rendre féériques les plus banales minutes du quotidien. On lui enviait son sourire et sa légèreté, sa candeur et sa faculté à rire de tout dans la plus pure innocence. Si un jour les moqueries l'avaient atteinte, ce n'était plus le cas. Elle avait appris que leur opposer un sourire angélique c'est leur ôter tout pouvoir. Alors, Elektra souriait, à ses amis comme à ses ennemis. Elle n'essayait plus de se faire aimer à tout prix, aujourd'hui on restait auprès d'elle pour profiter de son aura rayonnante et de sa radieuse compagnie sans qu'elle n'aie à prétendre être quelqu'un d'autre, une fille plus brillante, plus intelligente, plus digne d’intérêt. Non, tout ça, c'était du passé, cette fâcheuse manie de croire qu'elle était une ratée qui devait prouver deux fois plus que les autres qu'elle avait sa place dans leurs cœurs. Plus question de se laisser dicter par la voix de sa mère, résonnant dans un coin de sa tête, qu'elle ne réussirait jamais rien, que personne ne pourrait jamais réellement l'aimer car elle n'avait que la coquille d'appréciable, qu'elle était une déception ambulante et tant d'autres joyeusetés. Désormais, Elektra savait qu'elle avait le pouvoir de rendre les gens heureux. Cela n'étonnerait donc personne qu'elle arrive au bal avec un papillon dans les cheveux et de longues ailes dans le dos, en parfaite petite fée. C'était ça, son don. Elle n'était pas vélane mais son immense cœur était sa force. Sa faiblesse aussi, me direz-vous, et j'acquiescerais en silence.
    Faire le deuil de ses histoires d'amour avait globalement toujours été aisé pour la blondinette, tant une affection était vite remplacée par une autre. Elle avait eu le cœur abîmé tant de fois qu'à présent, elle savait recoller les morceaux d'un tour de main. Oh, les premières fois avaient été différentes. Ces chagrins-là avaient été lourds d'affliction, entraîné assez de larmes pour épancher la soif de cent hommes n'ayant pas bu depuis des jours et, aussi, laissé de larges cicatrices dans sa frêle poitrine. Sa rupture avec Vicerys étaient de celles-ci. Celles qui avaient fait mal, lacéré les chairs. Car Elektra l'avait aimé, de tout son cœur qu'il avait fini par piétiner. Elle avait cru trouver en lui une âme miroir, quelqu'un qui lui ressemblait, la comprenait, faisait ressortir le meilleur et la rassurait lorsqu'elle le contemplait. Peu savaient comme elle qu'il était aussi beau dedans que dehors. Du moins, certains jours, car elle le prenait désormais pour un cruel lunatique qui avait joué avec ses sentiments. Son 'je te quitte' et l'abandon qui avait suivi étaient sortis de nulle part. Le résultat avait été dévastateur. Depuis, elle n'arrivait plus à se trouver en sa présence plus d'une poignée de minutes, ni à le regarder dans les yeux. Cette blessure-là n'avait jamais vraiment cessé d'être douloureuse et lorsqu'elle se rappelait à son bon souvenir, on pouvait voir les fêlures se matérialiser sur son visage contrit.
    Cependant, ce soir, Elektra avait oublié, chassé les souffrances passées. Elle désirait être le bonheur. Le semer dans son sillage. Ce bal était pour elle synonyme de renouveau. Était-ce viser trop haut ? Était-ce trop beau ? Par pour elle. Rien ne l'avait jamais empêchée de rêver et ce n'était pas près de changer. D'ailleurs, elle ne fut pas déçue en entrant dans la salle aux côtés de son cher Arsène ... Bien qu'elle oublia vite son cavalier d'un instant en découvrant le professeur Taylor dans son superbe costume de licorne. Les licornes étaient la pureté, la vie, l'élégance, un trésor inestimable. Si personne n'avait compris le choix de ce costume, Elektra, elle, savait. Elle comprenait. C'était tout un symbole et cela l'enchantait. Elle caressait en riant sa crinière lorsque, soudainement, on lui empoigna la main. Quand elle fit volte-face, son immense sourire se craquela un brin et son regard fila vers le sol après avoir effleuré le regard de Vicerys. Elle se laissa entraîner à sa suite sans rien oser dire mais jetant au passage un regard affolé à Sladka qu'elle ne réussit pas à accrocher. La cour lui parut glaciale après avoir quitté la chaleureuse ambiance de la salle de bal. La voix de son ex-petit ami retentissant dans le silence, son cœur claudiquant interrompit ses battements désordonnés. VICERYS • J'ai besoin de savoir si tu vas bien... On se parle plus jamais et en vérité ...ça me manque. Avoua-t-il avec une expression peinée qui la laissa perplexe. Il n'avait jamais exprimé de regrets auparavant. C'était la première fois et elle en était toute déboussolée. ELEKTRA • Je ... Je ne sais pas quoi dire. Esfir lui aurait dit de lui jeter de la poussière de fée au visage, mais Esfir n'était plus là. Elle aurait pu répondre que tout allait bien mais là, tout de suite, elle ne savait plus très bien. Et elle n'était pas non plus sûre que c'était très indiqué de dire à à son ex-petit ami repentant qu'on s'en était très bien sortie sans lui, beaucoup de filles l'auraient fait le menton haut, mais elle n'était pas de leur trempe. ELEKTRA • Je me suis déguisée en fée parce que les fées ont le pouvoir de rendre le monde plus beau, après ce qui s'est passé en juin, ça m'a paru une chouette idée ... J'ai entendu dire que tu avais été blessé, ce soir-là. Je suis contente que tu ailles bien. Je vais bien aussi, tu vois. Elle déglutit et se mordit la lèvre, un peu trop fort, ce qui la fit à son tour grimacer. Elle s'empressa de reprendre, en regardant ailleurs, n'arrivant pas à affronter ses iris si bleus. ELEKTRA • Je vais bien ... Même si ... Je ne sais toujours pas ... Pourquoi tu m'as quittée ? Enfin, si, je sais que je n'étais pas parfaite et que même si j'essayais très fort, à côté de toi, c'était évident que j'étais invisible, mais je croyais ... Commença-t-elle, gardant la bouche un instant ouverte sans rien dire avant de la refermer aussitôt. Je ne sais pas ce que je croyais. Son regard fila par terre et s'y planta. Plusieurs années en arrière, c'était aussi là que son cœur avait gît avant qu'il ne l'écrase du pied. Un sursaut la secoua à ce souvenir. Elle en ferma les yeux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 32
    ♦ PSEUDO : Sway
    ♦ CREDITS : Sway
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/01/2013



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Dim 3 Fév - 14:20



    ELEKTRA • Je ... Je ne sais pas quoi dire.

    Sans blague ! Et de quel droit pourrais je l'en blâmer ? Aucun. Je devrais même être heureux au final qu'elle ne sache pas quoi dire. C'est déjà bien mieux qu'un glacial; je ne veux pas te parler ou je ne veux plus rien avoir à faire avec toi. Je la sens mal à l'aise mais je ne distingue en elle aucun signe de réelle colère ni de haine. Serait elle douée pour faire semblant? Trop polie peut être? Non Elektra est simplement quelqu'un de bien. Trop bien pour moi. Je glisse ma main dans ma nuque avant de jouer distraitement avec l'une de mes mèches blondes. Je n'aurais pas du venir lui parler, je ne peux rien lui apporter de bon. La laissée tranquille et loin de moi, voila ce qui aurait été sage et humain de ma part. Elle reprends la parole et me distrait brièvement du sentiment de culpabilité qui me ronge. Moi ? Coupable? Seulement de n'avoir rien dis, rien fait mais pour le reste c’est l'oeuvre de Liss.

    ELEKTRA • Je me suis déguisée en fée parce que les fées ont le pouvoir de rendre le monde plus beau, après ce qui s'est passé en juin, ça m'a paru une chouette idée ... J'ai entendu dire que tu avais été blessé, ce soir-là. Je suis contente que tu ailles bien. Je vais bien aussi, tu vois.

    Magnifique...elle, tout comme son idée. Jamais je n'aurais la bonté de coeur suffisante pour imaginer un déguisement qui porterais un tel message d'optimisme et d'espoir. Ce ne serait pas moi mais c’est bien ce que j'aime chez elle par contre. Et voila qu'elle aborde mes sois-disant blessures et par ce fait elle me contrains à ajouter définitivement un autre mensonge à la liste. Je ne pourrais pas lui avouer que je me suis fait ça moi même juste pour faire enrager Liss et la torturée de culpabilité de s’être tirée toute seule dans un moment si critique. Non je ne peux pas. Pas avec tout ce qu'il s'est passé ce soir la ! Ce serait un manque de respect terrible face à tout ceux qui ont réellement été blessé ou pire encore qui ont perdu la vie. Je suis horrible, je le sais. Et elle qui se dit contente de savoir que je vais bien. Aurait elle encore un peu de considération pour moi?

    ELEKTRA • Je vais bien ... Même si ... Je ne sais toujours pas ... Pourquoi tu m'as quittée ? Enfin, si, je sais que je n'étais pas parfaite et que même si j'essayais très fort, à côté de toi, c'était évident que j'étais invisible, mais je croyais ...Je ne sais pas ce que je croyais.

    Quoi? J'ouvre de grands yeux ronds avant de fixer le sol. Invisible? Pas parfaite? J'ai presque envie de rire tellement je n'envisage pas la chose comme ça mais, un rire risquerait d'être terriblement mal interprété. Je suis paumé, je n'aurais jamais du me mettre dans cette situation. Le silence qui s'installe suite à ses mots me parait long et terriblement pesant mais, je ne suis pourtant pas prêt à lui répondre. Moi? déstabilisé? Et bien oui c'est rare mais totalement envisageable. Je m'éclairci la gorge avant d'entamer de lui répondre.

    Vicerys - Ton costume est magnifique tout comme ce qu'il symbolise...Moi je n'ai rien trouvé ! Je sui déguisé en...moi.

    Je fais un geste montrant mon absence de costume . J'était si fier de mon idée mais en face d'Elektra cela à perdu toute sa saveur. Je manque cruellement d'originalité pour ce genre de chose. Oh je sais bien que je ne réponds pas à sa dernière question, je prends le temps de peser le pour et le contre. Je réfléchis toujours avant de parler. C'est une règle d'or à laquelle je tente de ne jamais déroger. Je continue donc à puiser de possibilités de réponses dans ces premières paroles.

    Vicerys - Oui j'ai été blessé mais pas grand chose. Rien qui vaille la peine d'être souligné et je suis ravi de voir que toi aussi tu vas bien...

    En apparence du moins. Parce que c'est bien de cela qu'on se contente de parler la? Non? Dans tout les cas , je ne peux plus faire marche arrière, ni omettre de répondre à sa question. Je ne peux pas non plus me permettre le luxe de balancer Liss. J'ai fait mon choix et je pense qu'il est peut être un peu trop audacieux mais tant pis. Je me suis mis moi-même dans cette situation et je vais donc assumer...comme je peux quoi. Commençons donc par le plus important.

    Vicerys - Tu n'as jamais été invisible, ni même pas assez parfaite ou pas assez quoi que ce soit d'ailleurs. Tu as toujours été trop bien pour moi alors ne va pas croire que cela à quoi que ce soit avoir avec toi ou avec quelque chose que tu aurais pu faire ou dire...Non tout cela n'a rien avoir avec toi.

    Ça c'est dis ! Je ne doute pas que tout cela ajoute probablement à sa confusion et à son envie d'avoir une réponse. Il est temps. Je fais un pas en avant et approche ma main de l'un des siennes. Je l’effleure et fait aussi tôt marche arrière en fourrant ma main dans ma poche. Je danse vaguement d'un pied sur l'autre. putain c’est pas mon genre tout ça. Si seulement je n'était pas tenu de mentir pour préserver ma soeur et notre relation. Si seulement je pouvais être totalement moi-même. Je fixe mon regard dans celui d'Elektra.

    Vicerys - Tu crois vraiment que j'ai fait ça parce que je le voulais? Est ce que tu trouve que ça me ressemble...Que ça ressemble au Vicerys que tu connaissais?

    Silence. Et oui ! L'audace de lui demander des réponses avant de moi même lui en donner. Je sais que c'est peut être risqué mais c'est une étape nécessaire. Je dois passer par la pour en venir au fait et par le chemin que je choisi d'emprunter. Je n'ajoute plus le moindre mot. Je reste figé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 70
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) UK
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/08/2011



Revelio

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Lun 4 Fév - 10:51

    Elektra n'avait pas pour habitude de douter. Elle avait foi en son sixième sens, toujours, même s'il l'avait maintes fois trompée - mais pour ça, elle avait une explication logique, la plupart du temps, les signaux avaient simplement été brouillés par des interférences extérieures, voilà tout. Car oui, Elektra savait. Elle savait quand un garçon était amoureux d'elle - pourquoi serait-il si gentil, sinon ? Elle savait quand elle avait réussi un examen - et si la note était un peu faible, c'était parce que le professeur ne devait pas trop la favoriser et pénaliser le reste de la classe, ça n'aurait pas été juste. Elle savait quand se taire - certains regards noirs étaient des appels au secours et non des intimations au silence, il suffisait de savoir les reconnaître ! Mais présentement, elle ne savait plus rien ... Et elle était sûre que c'était parce qu'il avait les yeux trop bleus qu'elle n'arrivait pas à lire en lui. Quoi d'autre, hein ? Vicerys n'avait jamais été du genre à mentir, voyons ... Et elle, elle n'était pas-du-tout trop crédule. Juste un zeste ... De pamplemousse mutant géantissime ?
    Le regard de la blonde avait pris la direction du sol avant de se dérober complètement à ce qui l'entourait, ses paupières s'étant soudain rabattues. Son coeur tambourinait contre sa cage thoracique, dans une étrange arythmie, tandis que différents souvenirs se mêlaient : les bons, les mauvais ... La russe était complètement déroutée. Elle avait connu deux Vicerys aux visages diamétralement opposés, l'un adoré, l'autre dont la cruauté la faisait encore frisonner. Lequel se trouvait donc devant elle ? Les deux, peut être ? Ou un autre, qu'elle ne connaissait pas ? Pourtant, lorsqu'il reprit la parole, elle trouva qu'il ressemblait à s'y méprendre ... A celui qu'elle avait aimé. VICERYS • Ton costume est magnifique tout comme ce qu'il symbolise...Moi je n'ai rien trouvé ! Je suis déguisé en...moi. Un sourire timide étirant ses lèvres et d'évidentes rougeurs aux joues, Elektra papillonna des yeux. Ça aussi, ça ne changerait jamais ! Un compliment et pouf, elle fondait. Il avait dit qu'elle était magnifique et sa peur s'était envolée. Bon, certes, la beauté était relativement subjective et cela ne faisait pas d'elle la huitième merveille du monde. Peut être, aussi, avait-il seulement dit que son costume l'était, mais tout ça n'avait pas réellement d'importance, parce qu'il avait dit un mot attentionné. Il avait été doux. Il n'avait pas cherché à la blesser comme elle s'y était bêtement attendue. L'ancien Vicerys était revenu. Il lui était revenu. Une étrange chaleur, qu'elle connaissait bien, envahit ses entrailles alors qu'elle relevait les yeux sur lui. La petit flamme venait encore une fois de se manifester. Bien que maintes fois éteintes, elle finissait toujours par revenir à la vie. VICERYS • Oui j'ai été blessé mais pas grand chose. Rien qui vaille la peine d'être souligné et je suis ravi de voir que toi aussi tu vas bien... Continua-t-il alors que son sourire respirant l'innocence s'élargit, dessinant un plus large croissant ravi qui ... se crispa. La voix d'Esfir tempêta dans un coin de sa tête qu'il se jouait peut être d'elle et qu'elle devait se méfier. C'était en partie les derniers mots qu'elles s'étaient adressés lorsque sa meilleure amie lui avait dit de prendre soin d'elle et de s'endurcir, puisqu'elle ne serait plus là pour veiller sur elle et ramasser les morceaux. "Arrête de te faire briser, Elektra. Préviens les coups. Réfléchis à deux fois avant de foncer tête baissée. Et, surtout, n'oublie pas que ce n'est pas parce que tu es transparente et sincère que les autres le sont en retour !" Un léger déglutissement secoua sa trachée obstruée soudain par un nœud. Elle avait eu envie de répondre ô combien elle était touchée mais, finalement, s'abstint, le laissant reprendre. VICERYS • Tu n'as jamais été invisible, ni même pas assez parfaite ou pas assez quoi que ce soit d'ailleurs. Tu as toujours été trop bien pour moi alors ne va pas croire que cela à quoi que ce soit avoir avec toi ou avec quelque chose que tu aurais pu faire ou dire...Non tout cela n'a rien avoir avec toi. Son cœur s'était littéralement liquéfié dans sa poitrine. Des larmes lui étaient même montées aux yeux et elle dut poser une main un brin tremblante sur ses lèvres pour cacher que celles-ci frémissaient. Dieu qu'elle avait envie d'y croire, de se jeter dans ses bras, de tout lui pardonner d'un battement de cil ... Pourtant, elle ne fit pas un geste. Elle essaya d'analyser et de peser les pour et les contre comme Esfir et Sladka le lui avait appris, de rationaliser, de chercher un accroc dans ce superbe tissage qui dévoilerait le mensonge s'il y en avait un. Seulement, elle avait du mal à faire le tri, à assimiler ce qu'il venait de dire. Du mal à comprendre, aussi. Le mystère n'était pas élucidé. Il n'avait pas dit pourquoi il l'avait quitté mais plutôt ... énoncé des raisons qui auraient dû faire qu'il l'avait gardée. Sa confusion était totale. Elle était écartelée entre sa tentative d'en appeler à la raison et son envie de se laisser gouverner par sa passion naturelle. Au final, elle resta immobile. Lui, fit un pas en avant, voulut lui prendre la main qu'elle se serait empressée de serrer s'il ne s'était pas subitement retiré. Un pas en arrière suivit. Elle en cessa de respirer. Non, non, non. Pas encore. "Pitié, qu'il ne montre pas subitement l'autre visage" pria-t-elle ardemment. VICERYS • Tu crois vraiment que j'ai fait ça parce que je le voulais? Est ce que tu trouve que ça me ressemble...Que ça ressemble au Vicerys que tu connaissais? La question la désarçonna. Bien sûr, qu'elle avait envie de répondre honnêtement, mais si elle s'exposait à nouveau, si elle ouvrait son coeur encore plus grand qu'elle avait déjà commencé à le faire et qu'il s'y engouffrait, que se passerait-il s'il désertait à nouveau ? Pouvait-on se remettre deux fois de la perte de cet Amour-là ? Celui qu'elle avait cru si vrai. Celui qui l'avait fait revivre avant de la molester. ELEKTRA • Mais... Tu... Je... Je ne comprends pas. Je croyais que tu étais soulagé d'avoir rompu avec moi parce que tu ne m'avais jamais aimé ... Je suis perdue. Pourquoi faire ça... me faire vivre ça, alors, si ... Si tu me voulais encore ? Est-ce que ... Tu voulais que je te prouve que j'étais bien celle qui te connaissait le mieux, te méritait, saurait deviner que ce n'était pas ta vraie nature ... et j'ai échoué ? Je t'ai pris pour un lunatique, je ... Elle ne voyait pas d'autres explications, c'était forcé que ce soit elle qui ait commis une faute quelque part et, de ce fait, se sentait infiniment coupable. Oui, c'était forcément un test qu'elle n'avait pas passé. Il avait dû la quitter, la blesser, pour savoir si un jour elle serait capable de croire qu'il était mal intentionné et, elle, idiotement, elle s'était laissée berner alors qu'elle savait que c'était indigne de lui. Que ce n'était pas son Vicerys. Tout était de sa faute. Au fond, elle l'avait méritée. ELEKTRA • J'ai eu mal, mais je n'avais jamais envisagé que toi aussi, tu aies pu ... о боже мой!* Je m'en veux tant de ne pas avoir été à la hauteur ! Pardonne moi si je t'ai fait souffrir, c'était la dernière chose que je souhaitais, je suis vraiment trop nulle ... Oui, c'était bien elle, qui s'excusait, avec des sanglots couvant dans le fond de la gorge, un air profondément affligé, les sourcils arqués en arrière, ses prunelles bleutées débordant d'une sincère culpabilité. Le monde à l'envers, vous dîtes ? Ou peut être avait-il simplement cessé de tourner quand elle l'avait perdu.
    *о боже мой! se lit o bóže moj! et signifie "oh mon dieu"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 32
    ♦ PSEUDO : Sway
    ♦ CREDITS : Sway
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/01/2013



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Sam 9 Fév - 17:05




    Je tourne la tête en voyant les larmes monter aux yeux d'Elektra et cette main fébrile qu'elle mène à ses lèvres. C'est trop pour moi. Trop de savoir que j'en suis plus que probablement la cause. Moi et surtout Liss. Je m'approche pour lui prendre la main sans manquer de faire marche arrière une seconde plus tard. L'indécision, ce n'est pourtant pas mon genre mais je sais bien qu'Elektra fait ressortir en moi bien des choses que je ne me laisserait pas aller à montrer en présence de n'importe qui. Elle me déstabilise et je n'ai pas envie de faire semblant que ce n'est pas le cas, pas envie de jouer au même jeu qu'avec beaucoup d'autres. C'est la raison de ma question qui je le vois bien la perturbe légèrement. Quoi de plus logique? J'inspire profondément, j’appréhende sa réponse. Les bruits de la fête au loin ne parviennent cependant pas à me distraire. Je suis comme pendu aux lèvres d'Elektra, attendant qu'elle prononce ma sentence.

    Elektra - Mais... Tu... Je... Je ne comprends pas. Je croyais que tu étais soulagé d'avoir rompu avec moi parce que tu ne m'avais jamais aimé ... Je suis perdue. Pourquoi faire ça... me faire vivre ça, alors, si ... Si tu me voulais encore ? Est-ce que ... Tu voulais que je te prouve que j'étais bien celle qui te connaissait le mieux, te méritait, saurait deviner que ce n'était pas ta vraie nature ... et j'ai échoué ? Je t'ai pris pour un lunatique, je ...

    Mes lèvres s'entrouvrent et se referme aussitôt. Je suis figé sur place alors qu'une douleur apparaît dans ma nuque. Je n'ai jamais demander à Liss des détails sur ce qu’elle avait pu dire ou faire à Elektra. J'ai agis comme si je n'en avais rien à faire. Je ne pouvais pas me mettre à hurler sur Liss et de lui demander des comptes alors que j'attendais justement d’elle qu’elle soit capable de faire ce genre de choses. Putain de con que je suis. Cela fait donc si longtemps que Elektra crois que je n'ai jamais eu de sentiments pour elle. Qu'elle crois pire encore probablement que je n'ai jamais eu de l'estime ou du respect elle. Faux ! Sur toute la ligne! Un test oui, c’est parfaitement le genre de chose que je fait et ma soeur en est la principale cibles mais, la ! Ça n'a rien avoir ! Je pourrais cependant saisir la perche qu'Elektra me tends malgré elle. Me servir de cette excuse et la prendre pour vérité. Cela me sortirais du pétrin et Liss aussi au passage... Tout cela à quelque chose de terriblement tentant mais, jamais je ne pourrais me résoudre à laisser Elektra s'embourbée dans une culpabilité qui n'a absolument pas lieu d'être. Je suis coincé, pris au piège que je me suis tendu moi-même. En règle générale j'aurais tendance à opter pour les mensonges mais, elle ne mérite pas ça. Pas elle !

    Elektra - J'ai eu mal, mais je n'avais jamais envisagé que toi aussi, tu aies pu ... о боже мой!* Je m'en veux tant de ne pas avoir été à la hauteur ! Pardonne moi si je t'ai fait souffrir, c'était la dernière chose que je souhaitais, je suis vraiment trop nulle ...

    Je prends ces excuses comme un coup de poignard que je m'assène de ma propre main et droit dans les entrailles. Mon ventre se serre mais, je garde la face, ça je l'ai bien appris. Elle me demande pardon, je me donne envie de vomir. C'est moi le fautif et pas Liss. Moi qui ai passivement laissé faire les choses ! Trop nulle ! C'est moi ! Je ne peux m’empêcher de hocher négativement de la tête. Cela dis je devrais peut être tout simplement la plantée la. Je lui ferais encore mal au coeur certainement mais, moins que en reprenant une place dans sa vie. Moins qu'en balançant la vérité ou en entretenant des mensonges. Je fait volte face, lui tourne le dos et m’apprête à partir lorsque que je réalise qu'avec toute la volonté du monde, je n'y parviens pas. Je me maudits l'espace d'une seconde avant de faire de nouveau face à Elektra. Et si pour une fois je ne réfléchissait pas avant de parler ?

    Vicerys - Je devrais tout t'expliquer, tu mérites de savoir ce qu'il s'est passé ! Mais je ne peux pas...Ce serait trop compliqué ! Trop....Aargh! Je devrais me contenter de dire le principal dans tout ça ... Non ce n'était pas un test, oui je t'aimais, non tu n'as rien fait de mal et tu n'as rien à te reprocher...

    Je grimace et m'approche d'elle. L'effluve de son parfum me chatouille les narines et je contemple en silence son costume et ce visage qui m'a tant manqué. Oh je vais en venir au fait.

    Vicerys - Tu dois le savoir ! Tu dois savoir que c'est moi le foireux, moi le responsable et moi qui ai à te demander tes excuses, si j'estime seulement que j'en ai le droit, ce dont je ne suis pas convaincu. Elektra je suis désolé, je ne t'ai jamais méritée.

    Je me mords l'intérieur de la joue et arrête mon regard dans le sien. Cela me fait du bien de lui dire tout ça même si ce n'est en rien une solution ou un aboutissement. C'est pourquoi je dois en venir au plus douloureux et ce que je voudrais éviter mais, ce serait trop égoïste de ma part d'agir autrement.

    Vicerys - Je n'ai pas ma place dans ta vie mais, je voulais simplement être certain que tu ne te blâme pas pour tout ça. C'est ma faute uniquement !

    Ces dernières paroles me restent en travers de la gorge car c'est un mensonge de plus mais, au moins, c'est un mensonge qui la préserve et c'est tout ce que je veux au final.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 70
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) UK
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/08/2011



Revelio

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Mer 13 Fév - 11:22

    Ce face à face avait créé un sacré méli-mélo, à l'intérieur de la blondinette. Elle ne savait plus du tout où elle en était. Un peu plus et elle aurait oublié son prénom, le jour, l'année, le lieu où ils se trouvaient. C'était comme si elle était coincée entre le passé et le présent, pendu à ses lèvres en priant pour un futur, mais rien ne se passait comme elle s'y attendait. A vrai dire, elle ne savait même plus ce qu'elle avait attendu ... VICERYS • Je devrais tout t'expliquer, tu mérites de savoir ce qu'il s'est passé ! Mais je ne peux pas...Ce serait trop compliqué ! Trop....Aargh! Je devrais me contenter de dire le principal dans tout ça ... Non ce n'était pas un test, oui je t'aimais, non tu n'as rien fait de mal et tu n'as rien à te reprocher... Commença-t-il alors que son cœur battait plus fort qu'un millier de tambours à l'unisson. Elle dut abattre sa main sur sa poitrine de peur qu'il ne lui échappe et se mette à galoper dans la cour. Il avait dit qu'il l'aimait. Enfin, l'avait aimée, mais pour Elektra, c'était un peu du pareil au même. Cet aveu lui suffisait. Elle n'avait besoin de rien d'autre que de savoir qu'elle avait compté, pour espérer compter toujours, même s'il allait ... La détromper. Tout en la trompant ? Il était si aisé de noyer le poisson, face à une Elektra déboussolée. VICERYS • Tu dois le savoir ! Tu dois savoir que c'est moi le foireux, moi le responsable et moi qui ai à te demander tes excuses, si j'estime seulement que j'en ai le droit, ce dont je ne suis pas convaincu. Elektra je suis désolé, je ne t'ai jamais méritée. "Bureau des ascenseurs émotionnels, bonjour ! Aujourd'hui, c'est les soldes, profitez d'un lot de douze pour le prix d'un ! Amusez-vous bien !" ... Sous le choc de ses mots, qui n'arrivaient pas à s'imprégner dans son crâne (comment pouvait-il penser ne pas la mériter, lui ?!) elle voulut protester, bafouillant comme une carpe hors de l'eau, mais il n'avait pas terminé. VICERYS • Tu n'as jamais été invisible, ni même pas assez parfaite ou pas assez quoi que ce soit d'ailleurs. Tu as toujours été trop bien pour moi alors ne va pas croire que cela à quoi que ce soit avoir avec toi ou avec quelque chose que tu aurais pu faire ou dire...Non tout cela n'a rien avoir avec toi. Il se rappelait de ce qu'il avait ressenti pour elle. Pour lui aussi, c'était parfait. Elle n'en doutait plus, mais alors pourquoi semblait-il toujours ... la repousser ? Fuir l'idée qu'ils pouvaient être de nouveau réunis ? Elle savait qu'elle ne se montait pas la tête - du moins, pas autant que d'autres fois. Elle s'appuyait sur leurs souvenirs communs. Il ne pouvait pas ne pas se souvenir ... Pour elle, c'était difficile de se rappeler à quel point son sourire éclairait la pièce lorsqu'ils étaient tous les deux, de ne pas rougir à chaque fois que ses yeux tombaient dans les siens, la subjuguant de leur clarté ... Mais s'il s'en souvenait, alors, logiquement, il n'aurait pas pu prononcer la phrase qui suivit. Parce que s'il l'aimait toujours, il n'aurait pas laissé ces souvenirs le hanter alors qu'il avait la chance d'en écrire de nouveaux pour chasser ceux qui lui pesaient. Du moins, c'était ainsi qu'elle le voyait, avec sa pureté enfantine qui la forçait à simplifier toutes les situations. Celle-ci donnait quelque chose comme : si tu m'aimes, je te donne mon cœur, tu le prends et tu le chéris, et moi, je fais de même parce que je t'aime aussi. Il n'y avait pas d'autres chemins possibles, soit il voulait être avec elle, soit non, n'est-ce pas ? Son esprit aurait même bêtement ajouté: quand on veut, on peut. Mais la réalité est toujours plus compliqué ... "Compliqué", elle n'avait jamais détesté quelque chose autant que ce mot-là ! Tout bonnement parce que le compliqué, elle ne comprenait pas ... Même avec un schéma. Plus les choses avançaient, plus les mots sortaient de cette bouche qui l'avait jadis embrassé avec la plus grande douceur, plus elle était perdue. VICERYS • Je n'ai pas ma place dans ta vie mais, je voulais simplement être certain que tu ne te blâme pas pour tout ça. C'est ma faute uniquement ! Ses sourcils s'arquèrent en arrière. Elektra essayait d'assembler les pièces d'un puzzle dont l'image finale, décidément, lui échappait complètement. Puis, soudain, une explication logique la frappa. Eurêka ! Cerrone ! Ce qu'il venait faire là ? Servir d'exemple Lui aussi, il avait qu'il l'aimait mais qu'il ne pouvait pas être avec elle. Parce qu'il l'aimait comme un père aime sa fille, pas comme un homme éperdu d'amour pour elle. L'histoire était simplement en train de se répéter ! Un brin soulagée d'avoir "compris" quelque chose, ses lèvres cessèrent de frotter l'une contre l'autre d'un air confus et un petit sourire illumina ses traits si sérieux. ELEKTRA • C'est parce que ... tu m'aimes comme une soeur, c'est ça ? Ou une cousine ... éloignée ... Enfin, comme si on était de la même famille, hein ? Ha ha, ça m'arrive tout le temps, de confondre les amours, t'inquiète pas, c'est ma fau-... C'est pas grave ! Se rattrapa-t-elle brusquement, s'étant empressée de changer la fin de sa phrase pour ne pas le froisser en lui laissant penser qu'elle n'avait rien écouté. "Pas sa faute à elle", noté ! Rabattant une mèche derrière son oreille, elle se mordilla la lèvre en laissant un bref silence planer puis, sur une impulsion, elle lui tendit sa main, droite comme un piquet, en signe de drapeau blanc définitif. ELEKTRA • Okay, trève de "je t'évite", tout est pardonné, faisons la paix ! Comme ça, on pourra continuer de se parler ... Enfin, si tu veux. Ça me manquait, à moi aussi. Ajouta-t-elle alors qu'un sourire sincère voilait toute la peine qu'elle avait pu ressentir à l'idée qu'ils n'étaient plus faits l'un pour l'autre. Après tout, elle l'avait déjà rangé, la dernière fois, dans la boîte des "princes qui n'avaient pas fait l'affaire", ne restait plus qu'à le déposer dans la boîte "amis chers" et s'en contenter. La boîte prince charmant serait vide de nouveau, mais elle avait l'habitude. Ceux qu'elle mettait dedans n'y restaient jamais longtemps. ELEKTRA • Est-ce que ... Tu m'accorderais une requête un peu spéciale ? J'aimerais bien ... Un dernier baiser. On dit que les baisers de fée sont encore plus magiques tu sais ... Souffla-t-elle, les joues aussi rouges que des fraises bien mûres. On disait aussi qu'un baiser disait tout, qu'il dévoilait ce qui se cachait derrière les mots. L'Amour ne pouvait plus se cacher. Si Elektra le savait ? Si elle le testait, à son tour ? Peut être. En tout cas, elle n'en dirait jamais rien. Ce serait son secret. Et y'avait pas à dire, elle était douée pour les garder ..!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 32
    ♦ PSEUDO : Sway
    ♦ CREDITS : Sway
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/01/2013



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Dim 24 Fév - 15:02





    Perdue...Il est plus qu'évident qu'Elektra est perdue dans tout ce que je lui dis, et je le suis moi-même également. Je préfère cependant la voir comme ça que rongée par la culpabilité comme précédemment. Je considère donc cela comme une amélioration, un pas avant. Je sais voir le bon coté des choses quand il le faut mais, je suis convaincu que je ne doit pas me penser sauvé pour autant. Je sais que notre relation réserve encore des surprises et son lot de complications, je le sens. Et c'est encore pire alors que je suis si proche d'elle, je me suis toujours senti attiré par Elektra et l'ignorée rendait les choses plus faciles. Je me mords l'intérieur de la joue.

    Elektra - C'est parce que ... tu m'aimes comme une soeur, c'est ça ? Ou une cousine ... éloignée ... Enfin, comme si on était de la même famille, hein ? Ha ha, ça m'arrive tout le temps, de confondre les amours, t'inquiète pas, c'est ma fau-... C'est pas grave !

    Je ne peux m’empêcher d'afficher un air des plus étonné. Comme une soeur...euh quand on voit ma relation avec Liss, il vaut mieux pas aspirer à quoi que ce soit qui puisse y ressembler. Comme de la famille...NON! BEURK! Pour parler des détails mécaniques sans pudeur, je pense que les érections que sont capable de créer la pensée du corps doux et fragile d'Elektra entre mes mains avisées n'ont rien de fraternel, rien qui puisse se rapprocher des liens du sang. Je suis pas de ce genre de taré capable de bandé pour leur soeur , leur mère ou leur cousine. J'aurais presque envie de le lui prouver mais ce serait totalement indécent et inapproprié. Heureusement pour moi, je suis capable de faire preuve de retenue. Elle se trompe encore une fois sur toute la ligne.

    Elektra - Okay, trève de "je t'évite", tout est pardonné, faisons la paix ! Comme ça, on pourra continuer de se parler ... Enfin, si tu veux. Ça me manquait, à moi aussi.

    Aie. Et voila les complications qui pointent le bout de leur nez sans plus attendre. J'ai pris des risques, trop de risques. J'aurais du laisser les choses ou elles en étaient et pas me croire plus fort que tout ça. Comment lui dire non?!? Comment ne pas la blessée encore une fois et surtout comment continuer à lui mentir sans me faire bouffer par les remords et les doutes? Je laisse mon regard se figé sur le sol. Je suis dans la merde ! J'avale lentement ma salive, je ne sais pas quoi faire, quoi dire. Je déteste ça !

    Elektra - Est-ce que ... Tu m'accorderais une requête un peu spéciale ? J'aimerais bien ... Un dernier baiser. On dit que les baisers de fée sont encore plus magiques tu sais ...

    Je grimace. Oh oui vas-y! Brise ma volonté, corromps mon libre arbitre, détourne mes résolutions. Mon regard quitte le sol pour se fixé sur les lèvres roses d'Elektra. Je rêve de m'y abandonner avec avidité et passion. Tout mon corps est envahis d'un frisson de désir qui semble bien décider à chasser toutes mes sages résolutions. Je m'approche alors de la jolie blonde et j'inspire profondément. Je l’attire contre moi et enfouis mon visage dans sa nuque ou je me rassasie de ce parfum qui me manque tant. Le parfum d 'un premier amour. Je ne me facilite pas la tâche. A contre coeur de je décolle mon visage de sa nuque et pose un baiser prude sur son front. Je me décide alors à briser le silence sans desserré mon étreinte.

    Vicerys - Une soeur...Quelqu'un de ma famille ! La blague, tu me fais rire. Tu étais mon premier amour et cela n'a rien avoir avec quoi que ce soit de familier. Crois moi.

    Je laisse échapper un bref éclat de rire. Que ce soit clair ! Je ne peux pas la laisser croire ça ! Je me dépêche de reprendre la parole de peur de pas pouvoir me tenir à mes résolutions si je m'égare un peu trop.

    Vicerys - Je ne doute pas une seconde que les baisers de fée sont les plus magiques et je rêverait d'y goûter mais tu te dois de les garder pour quelqu'un d'aussi magique que toi. Moi, je suis juste moi...Et cette idée de dernier baiser est terriblement emplie de fatalité. Je déteste ça et bien que je ne veux pas miser de faux espoir sur le futur, je ne veux pas non plus m’enfermer dans la finalité. Elektra un baiser compliquerait tout et cela même s'il est considéré comme le dernier...

    Est ce que je me fait comprendre? Certainement pas. Je tourne en rond, je souffle le chaud et le froid. Comment savoir trouvé au milieu de tout ça ce qu'il est bon de faire ou de dire si je ne sais même pas ce que je veux. Les combats du coeur contre la raison sont bien souvent les pires. Ok je me dois de mettre les limites et de faire un effort à la fois.

    Vicerys - Si on commence par se reparler ...un peu...enfin j'ai pas envie de faire n'importe quoi, je t'ai fait assez de mal comme ça et moi aussi j'en ai assez souffert. Laissons nous le temps....S'il te plait...

    Je la serre encore un peu contre moi avant de la relâcher enfin et déjà je me sens seul, vide et j'imagine ce qu'aurait pu être ce baiser. Ce que pourrait être notre histoire si Liss n'était jamais intervenue. Ce que pourrais être nos retrouvailles. J'ai le vertige.





PS : Sorry pour le retard >< trop busy >< Qu'est ce que je kiff Elektra <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 70
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) UK
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/08/2011



Revelio

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   Jeu 28 Fév - 22:13

Spoiler:
 
    C'était à n'y rien comprendre ... Chaque explication qu'elle réussissait à rationaliser à travers sa confusion devenait la minute d'après une non-explication. Tout lui semblait erroné. Elle longeait une fausse piste à la seconde. Ce qu'elle ressentait, ce qu'elle croyait réussir à lire en lui ... Rien n'était raccord ! C'était peu dire qu'elle était dans le flou, le plus artistique qui soit, comme si un épais rideau de brouillard s'était dressé entre eux. Et soudain, tout s'évapora alors qu'il réduisit la distance qui les séparait pour l'attirer à lui. Sous l'émotion et la surprise, elle se figea si bien qu'elle en cessa de ciller, de respirer, de penser ... D'exister ? Venait-elle de mourir, pendant une seconde ? Tiens, elle s'était toujours dit que le paradis existait et venait d'en avoir la preuve car elle avait tout l'air d'y avoir atterri en s'arrimant contre son cœur, tandis qu'il l'enveloppait de sa douceur. VICERYS • Une soeur...Quelqu'un de ma famille ! La blague, tu me fais rire. Tu étais mon premier amour et cela n'a rien avoir avec quoi que ce soit de familier. Crois moi. La corrigea-t-il alors qu'elle fronça subitement les sourcils, reconnectée. En vérité, elle ne savait vraiment plus quoi croire. Des gestes lui avaient toujours plus parlé que des mots et son langage corporel était trop confus pour l'aider d'une quelconque manière. Le sien, de corps, répondait en battement de cœur raté et mimiques trahissant à quel point elle tombait dans un gouffre de plus en plus profond d'incompréhension. L'étreinte, le baiser sur le front ... C'était si tendre et pourtant tellement en opposition avec son discours. VICERYS • Je ne doute pas une seconde que les baisers de fée sont les plus magiques et je rêverais d'y goûter mais tu te dois de les garder pour quelqu'un d'aussi magique que toi. Moi, je suis juste moi...Et cette idée de dernier baiser est terriblement emplie de fatalité. Je déteste ça et bien que je ne veux pas miser de faux espoir sur le futur, je ne veux pas non plus m’enfermer dans la finalité. Elektra un baiser compliquerait tout et cela même s'il est considéré comme le dernier... Si compliquer davantage les choses était effectivement possible alors il avait raison, ils devaient à tous prix éviter ça, elle était déjà assez perturbé comme ça ! Si une inconnue de plus se glissait dans l'équation, elle ne pourrait décidément plus suivre. Déjà que le fil s'amenuisait dangereusement et que ses pensées, elles, s'égaraient, de plus en plus lointaines ... Se retrouver de nouveau dans ses bras, c''était comme rembobiner une cassette. Il lui faisait revivre ce qu'ils avaient été, dans cet avant où ils s'étaient aimés ... Leur brève idylle avortée. Plus elle y retournait dans son esprit et plus la réalité devenait trouble. Seule sa voix la ramenait sur la terre ferme. VICERYS • Si on commence par se reparler ...un peu...enfin j'ai pas envie de faire n'importe quoi, je t'ai fait assez de mal comme ça et moi aussi j'en ai assez souffert. Laissons nous le temps... S'il te plait... Elle releva les yeux alors qu'il se détachait. Ses mains s'étaient légèrement contractées pour essayer de le retenir avant de rapidement se rabattre contre sa poitrine. Pendant une fraction de seconde, elle avait cru pouvoir changer leur fin. Pouvoir revenir en arrière, rectifier leur erreur ... Mais c'était impossible. Elle était sans doute niaise et naïve, mais pas assez pour croire qu'on pouvait leur rendre ces années perdues. C'était bien connu que tous ceux qui avaient essayé de changer le passé avaient commis d'irréversibles dégâts. Non, ils ne changeraient pas leur histoire. Ils étaient ce qu'ils étaient. Ils avaient été mais ne seraient plus, il fallait juste qu'elle se le rentre dans le crâne.
    Papillonnant des paupières, elle laissa une de ses mains glisser sur son front un peu moite. Trop d'émotions, une presque fièvre à son contact ... C'était beaucoup. Et tout d'un coup, elle ne sentait plus aussi féérique, mais plutôt ... Fatiguée. Croire aux contes de fées dans cette réalité, c'était exténuant, vraiment. ELEKTRA • J'ai la tête qui tourne. Avoua-t-elle dans un sourire étrange, entre le soupir et le besoin d'étirer ses lèvres pour le rassurer et aussi pour elle-même, pour se prouver quelque chose. De quoi tu veux parler ? Je crois qu'on a fait le tour : amour, famille, futur ... De nous, de la perfection, de la vie, du pardon ... Mais on peut trouver. Tiens, des papillons ! Tu vois, je trouverais toujours. Ajouta-t-elle alors que son sourire fondait et que sa gorge se nouait. Pour pas avoir à te quitter et avoir une raison de te retrouver ... Elle se racla la gorge pour repousser la réaction épidermique qu'elle connaissait bien à chaque fois qu'elle se laissait aller à extérioriser ses sentiments. Pour beaucoup, Blondie était une pleurnicheuse qui pleurait pour un rien. Pourtant, cette fois, elle luttait. Parce qu'au fond, elle avait un peu changé. Mais surtout, parce qu'elle voulait être forte et ne pas le culpabiliser. Elle ne voulait pas qu'il croit qu'elle usait de tactique pour le faire céder même si il ne penserait sans doute jamais ça d'elle. ELEKTRA • Et toi aussi, tu trouveras. Tu pourras toujours me trouver, à toute heure, pour échanger quelques mots, quels qu'ils soient. Conclut-elle d'une voix un peu tremblante en attrapant sa main qu'elle serra fébrilement. Voilà, ils s'en tiendraient donc à ça. Et c'était déjà beau, comme ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Start Of Something New ? ft Elektra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Start Of Something New ? ft Elektra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Nameless ─
 :: ─ Extérieur d'Elderwood. :: ─ La cour intérieure
-