Partagez | 
 

 Ce soir c'est string !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Ce soir c'est string !   Dim 27 Jan - 21:04



Date : Une semaine après la rentrée
Intrigue en cours : Saison 2 « j’ai toujours rêvé d’être »
Protagonistes : Callen OPERMANN & Taïni ARGUEDAS
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : Non merci.


« String : éclipse partielle de la lune … »



~.~ Pour bien commencer une bonne année scolaire, je me devais de réunir quelques … paramètres. Paramètres ô combien superficiels mais étrangement importants pour une jeune femme de mon âge … allez y comprendre quelque chose ! Bref, j’avais tout prévu y compris une magnifique collection de mignonnettes d’alcool en tout genre. J’avais vidé le minibar de plusieurs chambres d’un des hôtels de mon père et je commandais, par l’intermédiaire de mon barman préféré, les munitions au fur et à mesure de mes besoins de l’année. J’avais toujours été très douée pour avoir les bons contacts en toute occasion et d’ailleurs j’étais certaine d’avoir le bon pour mon envie de nuit à la belle étoile … Oui, après moins d’une semaine de cours, j’avais décidé qu’il était grand temps d’enfreindre allégrement le règlement et pas seulement pour détention de produits interdits. Depuis ce matin, j’avais donc préparé ma soirée, la journée de cours s’était passée … sans accroc, juste une heure de colle pour bâillement intempestif. Oui, j’avais pris la bonne résolution d’être plus sérieuse mais prendre une résolution ne ferait pas de moi la meilleure élève de l’école en moins d’une semaine ! J’avais déjà fait de gros efforts pour ne faire que bailler, j’avais même pris des notes et tout et tout et pas seulement dessiné des caricature de profs ou d’élèves et puis ce n’était qu’une petite heure, une seule heure en une semaine, même Nascha avait été étonnée ! Bref, tout ça pour dire qu’après le dîner j’avais pris le chemin de ma salle commune avec ma sœur et je lui avais annoncé que, non, je ne dormirais pas ici ce soir. Elle n’avait pas été plus surprise que ça et j’avais ajouté que j’avais fait pire que de découcher un vendredi soir, ce qui était parfaitement vrai. Je pris un morceau de parchemin et inscrivis. ~.~

-
Citation :
Callen, soirée plage, toi et moi, ça te dis ? Si oui, rendez-vous dans une demi heure à la plage sans nom au coin habituel, si tu ne me trouves pas, siffle trois fois !

Taï’

~.~ Une demi-heure c’était largement suffisant pour préparer son départ et s’y rendre tranquillement . De mon côté, je pris mon sac sans fond et y enfournai les mignonnettes, une couverture, un paquet de chips et de cookies. Je mis un sweat dont je remontai la fermeture éclair et mis la capuche avant de prendre le sac à dos. A présent fin prête, je m’approchai de ma sœur avec un large sourire. ~.~

- Bonne nuit Nasch’, à demain !

~.~ Je déposai un bisou sur la joue de ma sœur avant de disparaître dans un étonnant silence. Je parvins sans trop de mal à quitter les murs de l’école et me dirigeai, baguette en main, vers la plage. Je me rendis au lieu du rendez-vous et éteignis ma baguette d’un informulé. Il ne me restait plus qu’à … attendre Callen. Je n'attendais pas de réponse de sa part, j'espérais simplement qu'il viendrait. Après tout Callen était l'ami parfait pour passer une excellente soirée et j'avais besoin de parler à quelqu'un tout en m'amusant également ... Il était donc l'homme de la situation mais serait il l'homme qui tombe à pic? ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Mer 30 Jan - 17:42

Une semaine que la rentrée avait repris, que des besoins primaires se faisaient déjà entendre au loin dans des contrées légèrement négligées. Ses envies n'avaient pas été totalement comblées lors de cette première semaine pourtant bien mouvementée. Le bal relèverait sans doute le niveau mais la patience possédait ses limites contrairement à ses pulsions indomptables, qui elles défiaient les normes.

Il avait alors tenté en vain, de trouver la personne qui serait utile, mais sans résultat satisfaisant. L'espoir avait fini par se faire plus discret, laissant place à une routine désagréable. De l'action, c'est ce qu'il voulait, ce qu'il désirait par dessus tout, comme pour tout bon début de rentrée. Il avait d'abord songé à quelques anciennes conquêtes, mais la raison lui avait susurrait qu'il était davantage prudent de se rendre dans les crocs de silhouettes connues au millimètre près.

La journée avait tendue les oreilles, les bras, les yeux, mais rien n'était venu s'y percher, si bien que revenir bredouille procurait un étrange sentiment. Non, c'était inenvisageable, il ne se devait pas d'accepter une semaine si plate, si ... contrôlée, si sérieuse. Il voulait terminer cette semaine sur une réussite, car les nombreux râteaux reçus durant la semaine avaient été violents, et la plupart du temps causés par de sublimes défis sans but apparent excepté le remporter. Cette première semaine avait eu plutôt le mérite d'être sans trop d'écarts -quoique nombreux-, mais inférieurs aux semaines habituelles.
Puis, comme un miracle soufflé par Dieu, la journée s'enrosit. Non cette semaine ne serait pas sans écarts, elle ne serait pas étrange et sérieuse, elle se métamorphoserait en semaine similaire aux autres, définissant un lien de fraternité.

Taïni.


Taïni. Il ne l'avait aperçu que très rapidement durant la semaine, et quel supplice ! Elle ne pouvait pas être davantage ponctuelle que ça. C'était l'occasion rêvé, le moment idéal, et c'était comme si ses souhaits les plus évidents avaient gagné ses pensées.


" Callen, soirée plage, toi et moi, ça te dis ? Si oui, rendez-vous dans une demi heure à la plage sans nom au coin habituel, si tu ne me trouves pas, siffle trois fois !

Taï’ "

Soirée plage signifiait beaucoup pour Callen, pas seulement être allongé sur le sable au bord de l'eau ... Non c'était tout autre chose de splendide. Ce mot tombait parfaitement au moment idéal, lui qui s'imaginait déjà errant dans les couloirs ou la salle commune en compagnie de Lust -si lui n'avait pas de plan-, lançant des défis absurdes mais garantissant des rires démesurés.

Frétillant d'impatience, il ne prit aucune précaution concernant le couchage, pensant que Taïni s'en chargerait. Parce que oui ! Callen n'avait nullement l'intention de rentrer dormir dans sa chambre, et son instinct masculin lui dévoilait que Taïni avait prit les mêmes dispositions. Dans le pire des cas, le sable s'avérait être un très bon lit, toujours plus agréable que l'herbe. La seule chose qu'il prit la peine de prendre, ce fut lui même.
La plage semblait se situer plus loin que d'ordinaire, simplement peut être parce que la fréquentation avait chuté durant les vacances. La nuit était tombée depuis déjà quelques heures, mais la lune chantait encore, et éclairait parfaitement les lieux, laissant cependant quelques endroits dans l'ombre. Où pouvait-elle bien se trouver ? Leur coin habituel, d'accord, mais quand la nuit bataille avec votre vue, et que la nuit plus forte ose gagner, il devient difficile de retenir des lieux nocturne, d'autant plus que par le passé, il était assez improbable qu'ils restent exactement à la même place, vagabondant dans un champ de quelques mètres. Face à la surprise, Callen entra en action sous les merveilleux conseils de son cerveau lui hurlant de faire sentir sa présence, s’exécutant comme un petit soldat.

-TAÏNI !! TAÏNI ! Where are you my baby ? DARLING !

L'intelligence de se souvenir se présenta, ramenant de vagues souvenirs furtifs. "Si tu ne me trouves pas, siffles trois fois". Se mettant à siffler de manière peu discrète, Callen endossait le rôle d'un joli petit oiseau innocent et naïf, vêtu d'une tenue d'été. Seulement, au lieu d'arborer de jolies plumes jaunes, il en arborait des rouges flamboyantes. Ne restait plus qu'à espérer que le lapin ne soit pas de la partie, sans quoi, l'oiseau repartirait en solitaire, mais l’inquiétude furtive n'avait pas lieu d'exister car ces lapines là ne posaient jamais de lapin, Callen le savait parfaitement. Ne restait plus qu'à ce qu'elle montre le bout de sa queue, pour que la soirée puisse enfin débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Ven 1 Fév - 13:16

~.~ En arrivant sur le sable fin de la plage sans nom, j’avais retiré mes baskets. J’aimais beaucoup la sensation des grains de sables qui s’immiscent entre mes orteils. Beaucoup moins agréable lorsqu’ils se foutent de le maillot mais, de toute façon, pour pallier ce petit désagrément, je n’en avais pas pris ! Ce qui ne signifiait pas que j’allais me priver d’un bain de minuit … il y avait mille et une tenues pour se baigner. J’ôtai la capuche et délivrai mes cheveux, les laissant profiter du léger vent qui soufflait cette nuit. Je m’avançais donc vers notre point de rendez-vous et observais les alentours, vérifiant que nous serions tranquilles ici. Après avoir installé la couverture sur le sable, je vérifiai le contenu de mon sac jusqu’à ce que je relève la tête, attirée par …Callen. ~.~

- TAÏNI !! TAÏNI ! Where are you my baby ? DARLING !

~.~ Oui, alors si j’avais souri à la seconde où mon prénom fut prononcé, je secouai la tête de gauche à droite, amusée, – parce que, oui, j’aurais pu aussi là secouer de haut en bas donc la précision était importante ! - car je pensais, toute innocente que je suis, hrm, que je lui avais demandé de siffler et pas de meugler mon nom. Je savais que la discrétion de Callen n’était pas à son paroxysme mais … de là à prévenir toute la plage que nous étions ici … à bien y repenser, en fait, il me vendait surtout moi en hurlant mon nom de cette façon, le félon ! Oui bon d’accord, je n’avais pas été surprise qu’il le fasse et ça m’amusait beaucoup mais essentiellement parce que la plage ressemblait à un désert … A part les crabes, les coquillages et les couteaux, il n’y avait pas un chat pour nous ennuyer ou nous dénoncer aux hautes instances. Mais, une fois ses neurones connectés, sans doute avait-il secoué la tête, il se mit à siffler. Je m’approchai donc de lui à pas de loup, arrivant par derrière pour lui sauter dessus avec la délicatesse éléphantesque dont j’étais capable. ~.~

- Saluuuut beau gosse !!

~.~ Je passai mes jambe autour de lui et m’accrochai tel un koala à sa branche ou un bébé singe à sa maman ou ... enfin bref vous avez compris, je n’avais pas l’intention de le lâcher tout de suite. Je déposai un baiser dans son cou avant de pointer ma baguette devant nous et, d’un informulé, lancer un lumos pour éclairer notre chemin. ~.~

- Par là-bas, mon chou, j’ai tout installé.

~.~ Après quelques pas, il découvrit donc … une couverture et un sac … oui bon d’accord je n’avais pas mis longtemps à installer cette couverture mais tout de même ! Il y avait eu un coup de vent et j’avais dû m’y reprendre à deux fois, un vrai travail !! x) ~.~

- T’as rien emmené ? Ton maillot ? Une serviette ? De la bouffe ?

~.~ Quoi ? Je demandais à un homme s’il avait prévu quelque chose, ce n’était tout de même pas punissable … surtout que je n’attendais absolument rien, le simple fait qu’il soit là était le principal à mes yeux et j’avais, de toute façon, ce qu’il fallait dans mon sac. Concernant son maillot … comme moi, nous trouverions une autre solution. Non, non, vous ne rêvez pas, j’étais toujours tranquillement installée sur son dos … il allait devoir employer la force, ou la ruse, pour me déloger de là ! D’ailleurs, je me serrai un peu plus contre lui pour que ma bouche vienne tout contre son oreille et pour lui murmurer … ~.~

- Tu m’as manqué pendant ces vacances …

~.~ Qui n’en avaient pas été réellement mais cela était une toute autre histoire. Oui, Callen m’avait manqué, ses idées, nos soirées, nos bêtises, notre légèreté et notre proximité. Il était moi … avec un truc en plus ou en moins, tout dépend de la hauteur de vue. Un ami, un amant et tant de choses encore. J’étais moi-même surprise d’avoir tissé un lien aussi fort en seulement une petite année. Mais ce soir, la nuit nous appartenait, rire, baignade, boissons, tout ce dont il pouvait avoir envie ! ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Ven 1 Fév - 18:40

Il se sentait abruti, mais ce sentiment était si récurrent que son estomac semblait s'y être habitué, ne protestant pas. Sa mémoire ne lui était pas favorable, mais tout le monde le savait, Callen agissait aussi vite que la lumière avançait dans le monde. Sans réfléchir, tête baissée, il ne se rendait simplement compte des conséquences qu'après s'être entendu parler, autrement dit quelques secondes plus tard. Le soleil venait de s'exiler de l'autre côté de la planète, kidnappant par la même occasion ses rayons brûlants que le corps de Callen adorait. Mais ce soir, ce serait la lune qui le ferait roussir, ou plutôt Taïni. Du moins, si la belle décidait à se montrer. Partir à sa recherche était une possibilité éventuelle, mais ayant le sens de l'orientation d'un escargot, il était certain qu'il passerait la soirée seule s'il osait s’aventurer dans les sables mouvants. Attendre était davantage raisonnable, tel une statue de cire qui attend qu'on vienne la désensorceler. Enfin, il ressemblait plus à un épouvantail ignorant scruté par la lune froide et lumineuse qu'à un idiot qui attend désespérément la princesse charmante qui le délivrerait. Conte de fée made in Callen.

Le vent soufflait légèrement, mais ce n'était rien comparé à ce qui venait de s'abattre sur lui. Une cargaison gigantesque de banane chocolatée. Un monstre tentait de le tuer par derrière ! Que devait-il faire ? Crier ? Pleurer ? Courir au risque de mourir noyé dans le sable ? Prier le bon dieu ? Appeler à l'aide ? Se prendre pour Batman ou Sonic ? Ou pour un cannib-

- Saluuuut beau gosse !!

Taïni, bien sûr. Mais quel idiot. Ses pensées l'avaient déjà amené à une mort certaine, quel désastre. Mais bon sang, elle était si méconnaissable, du moins c'est ce qu'il tentait de lui faire croire, histoire de voir si la fierté de la jeune fille en subirait les conséquences. Qu'avait-elle fait durant les vacances ? Manger des sushis tous les jours saupoudrés de trente millimètres de nutella ?! Rah, ça n'allait pas du tout ça.

-Bordel Taï', tu t'es lâchée sur le nut' ou quoi ? A moins que ce ne soit tes boobs qui en ont hérité, dans ce cas, c'est plutôt positif!

Taïni, autrefois une fille éduquée, s'agrippait comme une truite le faisait auprès d'un hameçon, autour du jeune homme. Non pas une truite, un koala tout mignon, tout doux, tout adorable qui quand vous le regardez vous incite à faire des actes peu catholiques, vous lançant un regard irrésistible et … et qui vous fait craquer -ou crouler sous le poids, au choix-.

- Par là-bas, mon chou, j’ai tout installé.

Ah, donc elle ne comptait pas descendre de son dos ? Les koalas s'avéraient donc être des créatures coriaces.. Elle déposait ses lèvres dans son cou, et telle la princesse qui revit après le baiser du prince charmant, Callen arbora les allures de Musclor, suivant la trajectoire tracée par le lumos du joli koala perché sur son dos. Elle venait de perdre peut être bien deux ou trois kilos, et le jeune homme se sentait pousser des ailes.
Une serviette et un sac, bingo. Callen ne s'était pas trompé concernant les précautions de la jeune fille, en fait, c'était devenue une habitude.

- T’as rien emmené ? Ton maillot ? Une serviette ? De la bouffe ?

Hihihi. Non, bien sûr que non … Il n'avait déjà pas prit son cerveau alors certainement pas un maillot, ou de la bouffe. D'ailleurs, un maillot, mais pour faire quoi ? Après tout, ils foulaient le territoire d'ancien nudiste non ? Alors merci de l'utilité !
Ne sachant pas trop quoi dire, il s'autorisa un simple sourire faisant part d'excuse concernant son inutilité.

Ses lèvres se rapprochaient dangereusement de son oreille, mais bordel pourquoi son oreille ?! Son oreille quoi … C'était pas cette partie là qui demandait de l'affection ! Non … Elle n'avait quand même pas perdu ses yeux persans ? Elle savait toujours faire la différence entre une bouche et une oreille ?! Il l'espérait, sinon, la soirée s'annonçait particulièrement étrange. Des bisous chaleureux aux creux des oreilles … Non. Non et non et non.

- Tu m’as manqué pendant ces vacances …

Une déclaration qui résonnait comme un écho, et qui pour une fois n'empruntait pas le chemin habituel -celui qui rentre par l'oreille droite pour en ressortir par la gauche-. C'est à ce moment que son sérieux prouvait encore son existence, chassant furtivement ses pensées inappropriées ou tout simplement trop .. puériles. Elle lui avait également manqué, beaucoup trop même. Tout le monde possédait une Taïni dans sa vie, c'est obligé … Une vie sans une Taïni n'est pas une vie, non. Les magasins devraient vendre des Taïni, et les promouvoir !

- Tu m'as aussi manqué princesse.

La réalité du poids le ramena sur Terre, et sentant bien que la jeune fille n'était pas disposée à quitter son perchoir, Callen précipita les évènements.

-Tu es sûre que tu veux pas descendre du dos de maman koala ?

Un ton subtil qui en disait long sur ses intentions. N'attendant pas la moindre réponse de la jeune fille, il fonça comme une fusée, Taïni sur le dos, vers les frontières de la plage dévoilant l'eau pâle. Ok, ils portaient encore tous les deux leur fringue, mais peu importait, c'était beaucoup plus amusant de rentrer tout trempés dans les dortoirs, et donc par la même occasion, salir les couloirs, et rajouter des tâches ménagères en plus au personnel, ou à la concierge. Quel beau cadeau. Noël avant l'heure !

-J'espère que tu sais nager ! Au pire .. J'ai mon diplôme de maître nageur !

De maître nageur? Ce n'était pas plutôt le diplôme du premier imbécile? Sans doute, mais il courait toujours, si bien que la distance initialement importante, se retrouvait totalement réduite, et ses pieds rencontraient l'eau -assez froide-, suivis de ses genoux, et de son torse. Voilà, tous deux, plongés dans l'eau, habillés de la tête au pied, et Taïni toujours sur ses épaules.

-Non parce que sincèrement tu trouves que mes oreilles ressemblent à mes lèvres?! Tu m'aurais dit ma fesse droite avec ma fesse gauche, pourquoi pas ! Mais là .. C'est quand même pas pareil !

Il faisait exprès de jouer l'enfant innocent et incapable, ça l'amusait, et puis cette soirée était faite pour ça non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Jeu 7 Fév - 14:08

~.~ Oui, alors c’était l’évidence même, mes intentions avaient toujours été très néfastes à son encontre ; le tuer dans d’atroce souffrance était le but ultime de ma vie. Ne l’avaiy-il réellement pas compris quand j’avais moult fois tenté la suffocation en pressant, parfois avec violence, mes lèvres contre les siennes ? Ou l’épuisement lors de nos cavalcades endiablées ? L’immolation lors de nos étreintes brûlantes ? La perte totale de neurones avec nos nombreuses idioties ? Je n’y étais pourtant pas aller avec le dos de la cuillère durant cette seule et unique année sur une île perdue au milieu de nulle part où les plus grosses tête pensantes du monde avait réuni tous leurs espoirs. Je parle de nous … les jeunes sorciers. Non non, sur ce coup là, je ne plaisante même pas. En nous voyant Callen et moi ben … je pense clairement que le monde devrait avoir peur ! Sincèrement, si, et sans doute parce qu’il ne resterait plus que moi sur terre, je devais prendre les rennes de la planète, je commencerais par demander aux ministres de péter un coup et boire un verre … ça les détendrait un peu ! Bref, tout ce blabla pour dire que ce soir était le bon ! J’allais user de toutes ces méthodes sur Callen, les baisers, les étreintes et tout le reste, il était MIEN ! ~.~

- Bordel Taï', tu t'es lâchée sur le nut' ou quoi ?
- Ben ouais fallait bien compenser ton absence !
- A moins que ce ne soit tes boobs qui en ont hérité, dans ce cas, c'est plutôt positif!
- Bien sûr tu n’as plus qu’à vérifier par toi-même !

~.~ Mon ami – même si le fait qu’il vienne de me traiter d’éléphant pouvait éventuellement abréger notre belle amitié - n’était pas le tact incarné ! Ni la galanterie, ni ni ni … beaucoup de choses mais il avait une qualité que j’appréciais : avec lui je ne m’ennuyais pas une seconde. Il ouvrait la bouche avant de réfléchir et ça avait parfois du bon, souvent même parce que c’était toujours inattendu et j’adorais rebondir sur ses bêtises. Si j’avais choisi l’oreille c’est parce que pour murmurer le seul truc sérieux de la soirée, j’avais besoin qu’il m’écoute, pas qu’il m’embrasse et puis … soyons sérieux, je suis athlétique, souple, certes mais je n’avais jamais eu un cou extensible – désolée pour certains fantasmes -, aussi, accrochée comme je l’étais à son dos, je m’étais contentée de lui susurrer ces mots doux … oui, je suis assez logique comme nana. ~.~

- Tu m'as aussi manqué princesse.

~.~ Voilà voilààà séquence émotion END. Enfin, il ne fallait présumer de rien avec nous deux, surtout s’il continuait à m’appeler Princesse, mais il avait la tête de celui qui venait d’avoir une brillante idée et comme nous étions près de l’eau, j’imaginais déjà le scenario. ~.~

- Tu es sûre que tu veux pas descendre du dos de maman koala ?
- Certaiiiiiineeeeee…

~.~ Dis-je en rigolant à moitié alors qu’il courait en direction de l’eau, et vous connaissez le pire? Et bien … je lui montrais toujours le chemin avec ma baguette parce que, oui, j’en avais envie de ce bain ! ~.~

- J'espère que tu sais nager !
- T’es sérieux toi ? Tu demandes à une loutre si elle sait nager ? C’est comme demander à Lust s’il sait encaisser les râteaux … c’est EVIDENT !
- Au pire .. J'ai mon diplôme de maître nageur !
- Han le vieux coup du bouche à bouche, j’attends de ta part beaucoup plus d’imagination !

~.~ Parce que nous étions tous les deux des fêtards et des dragueurs, lorsque nous étions ensemble nous nous attendions toujours à être surpris, dépasser notre quota de conneries et de lourdeur, être entreprenants, drôles, être au maximum de nos capacités pour nous amuser à fond. Ne pas se prendre la tête et surtout être ensemble. Etre tous les deux, oui, c’était bien là l’essentiel. ~.~

- Non parce que sincèrement tu trouves que mes oreilles ressemblent à mes lèvres?! Tu m'aurais dit ma fesse droite avec ma fesse gauche, pourquoi pas ! Mais là .. C'est quand même pas pareil !
- Ben merde. J’ai jamais remarqué que ta fesse gauche était différente de la droite … laisse-moi vérifier !!

~.~ Et avant qu’il n’ait pu dire ouf, je lâchai la prise de maman koala et plongeai sous l’eau avant de tenter d’arracher son pantalon pour vérifier ses dires. Non mais j’aimais les preuves, moi, il était extrêmement important que je juge par moi-même de la véracité de ses propos !! Comment ça, j’en profitais pour le chatouiller, le caresser et plus si affinités ? Bien sûr que oui et vous savez quoi ? Je m’amusais comme une petite folle ! De toute façon, j’attendais le retour de bâton, certaine qu’il n’allait pas en rester là ! ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Ven 8 Fév - 21:15

Respirer, être insoucieux de la réalité contraignante, être immature, c'était ça la vraie vie. Le bon dieu -comme disait ces chrétiens moldus- ne leur avait accordé que l'existence d'une misérable vie pour se taper toutes les filles vivantes -et même mortes, dans les cauchemars-. Enfin pour pouvoir profiter des opportunités pour les gens normaux. Mais qu'est-ce que la norme au juste? Le petit être inoffensif et timide, restant tranquillement sur ses positions de bête naïve, et restant immobile durant l'entière durée de sa vie? Si la normalité correspondait à cette définition alors ... Callen était bizarre, énormément bizarre, peut être même un prototype raté. Mais ce qui était rassurant, c'était que les gens normaux se trouvaient en minorité. Sachant que Taï' comptait pour six personnes, hé oui une loutre en plus, aux allures de Koala bambin. En général, une loutre se rangeait dans les rangs des animaux plutôt mignons, mais avec Taïni comme preuve existante ... Elle ne pouvait que remonter le niveau, et donner le premier prix de bête poilu à cette espèce.

- Ben ouais fallait bien compenser ton absence !

Son absence ... Elle s'était également faite lourdement ressentir durant l'été, et c'est à ce moment là qu'il se rendit davantage compte à quel point la jeune fille avait empoisonné son coeur innocent. Il savait déjà auparavant à quel point elle était irremplaçable, mais pas aussi intensément, au point de devenir endiablé au bout d'une journée sans sa présence. Des vertus apaisantes sans doute, et un effet positif sur le jeune homme.
En guise de réponse, il arbora un stupide sourire, songeant à une vie antérieure : lui en nutella, adoré de tous et de toutes, du moins surtout de toutes. Ce ne pouvait être que ça après tout ... Taïni venait de le dire elle même : pour compenser son absence, elle s'était réfugiée dans les bienfaits du nutella.

- Bien sûr tu n’as plus qu’à vérifier par toi-même !

Whaaaaaaaaaaaaaaat? N'était-il pas en train de rêver? Proposition émoustillante, ouverte, et rêvée, mais peu surprenante au final. Non, c'était une normalité chez eux. Aucun complexe, presque nudistes innés. Réalité sincère pour le jeune Nkiruka, qui à cette pensée ne pu se retenir de songer à cette fille sexy, pour laquelle il s'était vendu nu comme un vers de terre, pour finir nu ... et seul, ayant traumatisé la jeune fille.

- Je me ferais une joie de superviser votre casting pour ce film sensuel !

Oui, il imaginait bien Taïni en loutre sexy se pavaner devant l'objectif. Bien sûr, Callen en tant que connaissance approfondie de Taï', se serait chargé de la promotion de sa création. Avec pleins de pancartes, et d'émissions télévisées, il aurait été son allié, son assistant sexy.

- T’es sérieux toi ? Tu demandes à une loutre si elle sait nager ? C’est comme demander à Lust s’il sait encaisser les râteaux … c’est EVIDENT !

- Et comme demander à un un éléphant s'il ne trompe pas !

- Han le vieux coup du bouche à bouche, j’attends de ta part beaucoup plus d’imagination !

Mais qui avait parlé de bouche à bouche? Certainement pas Callen, même si cette activité était plutôt intéressante. Etant petit, lors de l'apprentissage de cet art, c'était son moment préféré, et il insistait jusqu'à devenir insupportable pour passer à la partie pratique.
Pour ce qui était de l’imagination ... Callen n'en avait jamais manqué. Pour trouver des gages complètement absurdes, des comportements à adopter en classe, des techniques de drague bien pourries imposées, des blagues sans queue ni tête ... Callen s'avérait être l'homme de la situation. Certains professeurs lui reprochaient même de posséder une imagination trop ... grande, trop interdite. Les vieux ne comprennent pas, c'est tout, que voulez-vous.

- Rah comme si j'allais m'aventurer là dedans ... Plutôt du bouche à téton oui ! Les secouristes se préoccupent essentiellement des poumons mais les autres organes ont aussi le droit de respirer !

Callen était en total accord avec ses propos. Pourquoi les secouristes se focalisaient toujours sur les poumons et donc sur les lèvres des victimes? Le corps n'était pas constitué que de ça .. Et qui sait ! Peut être qu'en s'attardant sur d'autres parties, le blessé serait rapidement en état rassurant !
L'eau devenait leur milieu de vie actuel, leur arrivant plus haut que la taille, et son petit doigt lui signalait clairement que le bébé koala venait de se métamorphoser en loutre sexy.

- Ben merde.

C'était le cas de le dire ! Merde quoi ! Taï' était donc devenue myope au point de confondre un lobe d’oreille et une lèvre? Il fallait trouver une solution d'urgence, sauver la planète ! Question de vie ou de mort ! Venait-elle de se rendre compte de son erreur fatale? Car oui, Callen était vexé de façon si concrète qu'un hérisson aurait pu lui rendre son sourire.

- J’ai jamais remarqué que ta fesse gauche était différente de la droite … laisse-moi vérifier !!

Lâchant prise, le poids de la jeune fille qui s'était allégé au contact de l'eau fit bien ressentir son absence, provoquant un léger soulagement, permettant par la même occasion à ses muscles de se regonfler -et de se reposer-. La raison l'avait donc assaillie, comme une enfant voulant se montrer obéissante. Sans doute apparaîtrait-elle dans quelques secondes, face à lui, s'excusant d'avoir confondu si piteusement deux parties si différentes. Mais au lieu de toute cette scène complètement imaginée, ce fut un silence complet, et non plus deux présences, mais une seule, accompagné d'une sorte de gloup. Alors quoi, c'était tout? Taïni avait fuit devant le preux chevalier Opermann? Non, impossible. Et surtout incohérent avec les quelques paroles qui lui revenaient en mémoire. Vérifi-

- Aaaaaaaaaaaaaaah ! Une loutre !

Une écrevisse ! Un crabe ! Un poulpe peut être? Une pieuvre? Un requin? Une étoile de mer? Un poisson pédophile? Son postérieur rivalisait avec la lune désormais, mais pas à l'air libre, seulement dans le monde marin. Sa déclaration fut instantanée, et pendant un laps de temps très court, son esprit s'imprégna du plus absurde. Une sirène aux cheveux blonds platine, avec des étoiles de mer en guise de vêtement. Cependant, la réalité n'était pas loin du rêve ... Taïni se transformant en loutre humaine, plongeant dans l'eau éclairée par la lune, et se chargeant personnellement de ses fesses. Détendu, il l'était encore plus, rassuré que rien n'avait changé entre eux, et que même les vacances n'avaient rien pu y faire.

- Est-ce que les poissons se portent à merveille en bas, ma loutre adorée ? Et alors ! Cette vérification amène quel verdict? Ma fesse gauche ressemble à celle d'un taureau, et la droite à celle d'un perroquet ? Enfin ... est-ce que les perroquets ont des fesses?!

Callen était extrêmement doué pour amener des sujets de conversation qui ne possédaient aucun lien avec la situation présente, et le pire dans tout ça, c'est qu'il ne le faisait pas du tout exprès généralement. Il criait presque, voulant être certain que Taïni perçoive sa voix, malgré le poids de l'eau sur elle. Ne restait plus à attendre qu'elle remonte, telle une sirène souhaitant charmer quiconque, mais surtout lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Lun 18 Fév - 23:20

~.~ Cette soirée s’annonçait sous les meilleurs auspices, Callen avait l’air de vouloir s’amuser tout comme moi. J’étais sincèrement heureuse de le retrouver, nous formions un duo parfait pour jouer au chat et à la souris et nous ne nous privions jamais ! Bon, après, il est certain que nous n’avions pas souvent, très rarement même, de grandes conversations sérieuses et, pourtant, j’étais certaine de pouvoir lui parler si j’en ressentais vraiment le besoin. Il faudrait peut être qu’on se trouve un mot de code quand on devenait sérieux … genre diplodocus ! Enfin il faudrait qu’on y réfléchisse … ou que j’y réfléchisse … un jour, mais pas ce soir, on avait piscine ! ~.~


- Je me ferais une joie de superviser votre casting pour ce film sensuel !
- C’est marrant, je l’aurais parié et tu es de toute façon le seul en qui j’aurais entière confiance pour me pailleter le popotin !

~.~ Oui, avoir le derrière pailleté était du dernier chic pour passer des castings! Si, si véridique ! Et puis qui de mieux que Callen pour les étaler correctement ? Mouhahahaha du sadisme ? Peut-être bien un peu, oui, mais avec Callen on faisait tellement de trucs débiles que nous n’en étions pas à un de plus, tout comme nous débitions plus d’âneries encore, c’est dire notre niveau ! ~.~


- Et comme demander à un un éléphant s'il ne trompe pas !

~.~ Amis des vannes pourries, bonsoir ! ~.~


- Rah comme si j'allais m'aventurer là dedans ... Plutôt du bouche à téton oui ! Les secouristes se préoccupent essentiellement des poumons mais les autres organes ont aussi le droit de respirer !
- Aucune idée ! Mais je suis pas certaine qu’il soit agréable qu’un mec souffle dans un téton comme il soufflerait dans une trompette …

~.~ Les mordiller, les lécher, oui pourquoi pas, c’était très agréable mais franchement à quoi pouvait bien s’attendre un mec qui soufflait dans un téton ? Un jet de lait ? Sérieusement, ce ne devait pas être super agréable … marrant, tout au plus, mais pas vraiment sensuel. ~.~


- Aaaaaaaaaaaaaaah ! Une loutre ! Est-ce que les poissons se portent à merveille en bas, ma loutre adorée ? Et alors ! Cette vérification amène quel verdict? Ma fesse gauche ressemble à celle d'un taureau, et la droite à celle d'un perroquet ? Enfin ... est-ce que les perroquets ont des fesses?!

~.~ Bon, alors, il était évident pour tout le monde, sauf peut être pour Callen, que je n’entendais pas ses paroles de façon très audible. Quelques mots ici ou là mais pas assez pour que ses propos aient un sens, bien que je pouvais légitimement penser que, même en ayant tout entendu, le sens m’échappe également. Après tout, Callen était connu pour prononcer pas mal de bizarreries en tout genre ! Bref, tout ça pour dire que de, mon côté, j’étais déjà assez occupée à descendre son pantalon et son sous-vêtement pour pouvoir enfin admirer la pleine lune ! Je ne détectais alors aucune différence jusqu’à ce que … une idée, du genre complètement débile, me traverse l’esprit. Si Marwin apprenait ça, il allait demander un copyright mais, quoi qu’il en soit, je mordis sa fesse droite avant de réapparaître à l’air libre, une large sourire aux lèvres, visiblement assez fière de ma connerie. Je repris mon souffle avant d’annoncer fièrement. ~.~

- J’ai vu aucune différence notable alors … pour que tu ne sois pas déçu et pour te laisser une trace indélébile de moi, je t’ai mordu.

~.~ Nooon, sans dec’, Taï, il n'avait sans doute rien senti quand tu lui avais mordu la fesse. XD Bon ok c’était complètement débile mais ces paroles étaient les seules qui étaient sortis de ma bouche sans que je n’éclate de rire immédiatement. Ca lui laissait un beau souvenir, non ? Sans compter que je ne lui avais pas arraché un bout de chair non plus, je n’avais pas l’intention de lui faire mal, jamais. ~.~

- Je sais, je sais, je suis trop gentille et ça me perdra!

~.~ De grand n’importe quoi … peu importe, le tout était que, je ne sais par quel miracle, je n’avais pas encore explosé de rire. Avec un large sourire et un regard espiègle, je posai ma main sur son bidon, appuyant dessus avant de lui annoncer. ~.~

- Bon, par contre, je préfère être sincère avec toi. C’est un peu flasque tout ça !

~.~ Et après des paroles aussi fourbes, eh bien, je n’avais d’autre choix que de prendre mes jambes à mon cou en tentant de courir pour sortir de l’eau en riant à pleins poumons. J’avais le faible espoir de prendre un peu d’avance puisqu’il avait le pantalon en bas des pieds ce qui n’était pas pratique pour courir ! D’ailleurs, histoire de continuer de le titiller entre deux hoquets de rire, je lui lançai. ~.~

- Au fait, j’ai pas tout compris, tu disais être aussi gros qu’un taureau ou aussi bavard qu’un perroquet ? j’ai loupé des bouts ?

~.~ Merlin, il allait me sauter dessus et m’enterrer dans le sable puis m’oublier. XD J’y allais fort ? Non, pas entre nous, et puis il savait que je le taquinais. Je pouvais même continuer … ~.~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Ven 22 Fév - 19:07

Comment une personne pouvait autant procurer un tel manque ? Elle était là, face à lui - tout du moins derrière lui-, et pourtant, ce manque qui s'était éternisé durant les vacances ne souhaitait pas partir. Il avait besoin de la voir, droit dans les yeux, mais Madame semblait être obstinée à résoudre un problème de taille majeur.

- C’est marrant, je l’aurais parié et tu es de toute façon le seul en qui j’aurais entière confiance pour me pailleter le popotin !
- Mais quel honneur aurais-je ! Te déposer des paillettes sur ton sublime postérieur ! Il deviendrait une oeuvre d'art avec mes doigts de fée !

Et voilà, la scène décrite par la jeune fille faisait son petit nid dans les pensées de Callen déjà bien fiévreuses pour un début de soirée. Seulement, cet évènement n'était pas si surprenant que ça .. Il s'agissait de Taïni, pas de n'importe quelle fille qui attire seulement votre raisonnement sexuel, mais de celle qui vous procure tellement plus d'émotions sincères. Le popotin de Taïni, Callen et ses paillettes multicolores et argentés, les plaçant minutieusement de façon à le rendre unique.
La jeune fille s'acharnait encore sur le bas du jeune homme, souhaitant semblerait-il de façon désespéré, lui en priver. Pourquoi pas après tout, tout le monde savait que sans pantalon, plus rien ne devenait long ! Bougeant ses fesses, il souhaitait rendre la tâche plus dure pour la jeune fille, songeant à la difficulté supplémentaire qui l’assaillirait. Tout semblait être logique ... sauf ça. Aïe. Depuis quand les belles loutres ... mordaient-elles ?!! Non, n'avait-il pas rêvé, son esprit n’avait-il pas vagué dans des mondes incertains causés par des substances étranges? Était-il sobre? Venait-il réellement de se faire mordre LA fesse ?

- J’ai vu aucune différence notable alors … pour que tu ne sois pas déçu et pour te laisser une trace indélébile de moi, je t’ai mordu.
- Désolée de te contrarier ma chérie mais ... je crois que tu n'as pas mordu assez fort.

Bêtise. Certes, elle ne lui avait pas arracher un bout de fesse -dieu soit loué ! Elle n'était pas cannibale -, mais, il fallait tout de même avouer que ses dents respectaient bien leur boulot ! Tournant la tête autant qu'il le pouvait, il plongeait ses yeux à la surface de l'eau afin de déterminer l'ampleur des dégâts.

- Je sais, je sais, je suis trop gentille et ça me perdra!
- Mais jamais tu ne réussiras à te perdre, je te retrouverais quoiqu'il arrive ! Au cas où mon nouveau tatouage trop sexy viendrait à s'effacer !

Son regard fixait toujours sa fesse, comme absorbé par les formes de celle-ci. Taïni, la nouvelle tatoueuse de l'île, avec méthodes très modernes ! Son petit bidon se retrouvait alors sous une pression légère, qui lui fit rapidement retourner la tête, pour apercevoir un sourire sur les lèvres de Taïni. Un sourire qui en dévoilait assez sur ses intentions pour être aux aguets.

- Bon, par contre, je préfère être sincère avec toi. C’est un peu flasque tout ça !
- Flasque ? Tu veux plutôt dire fantasque !

Non mais comment ça? Flasque ! Mais n'importe quoi, quel mensonge ! Quelle sottise pouvait-elle sortir ! N'importe quoi. Ce n'était pas flasque non. Non non et non. C'était du béton, du titane du ciment, mais certainement pas une flaque, ou de la brioche. Mais quelle insulte ! Et surtout de la part de la belle jeune fille ! Raaah, non.
Et voilà qu'elle courait. Elle courait, tandis que Callen restait là, perturbé par les propos de la jeune fille. Et si c'était ... vrai? Mais elle courait, vers la plage, pour sortir de l'eau. Déclic, elle s'enfuyait la maligne ! Se rendant compte de la tournure des évènements, il jugeait trop important de la rattraper, afin de posséder des justifications quant à ses déclarations. Pas question de la laisser saine et sauve ! Faisant un large pas pour entamer une course rapide, ses pieds s'entremêlèrent pour l'amener la tête sous l'eau, pendant que la connexion entre la réalité des choses et son cerveau ne se fasse. Le cul à l'air, c'était ainsi qu'il comptait courser la jeune femme. Mais son pantalon en bas des jambes venait de lui jouer un sale tour. Mais quel spectacle ! Le simple fait d'imaginer d'éventuels spectateurs lui procurait un rire insoutenable. Sans doute, les enverrait-on dans un camp pour personne perturbée. Ou même, peut être en prison pour pédophilie. Parce que oui, voir une personne dévêtu de son bas courir après une jeune fille pouvait énormément porter à confusion ...
Remontant à la surface, il remettait en place son pantalon, se préparant au départ.

- Au fait, j’ai pas tout compris, tu disais être aussi gros qu’un taureau ou aussi bavard qu’un perroquet ? j’ai loupé des bouts ?
- Je disais avoir la carrure d'un taureau, et la douceur d'un perroquet !

Il courait à son tour, voulant à tout prix empêcher la jeune fille rieuse de regagner la plage. Le jeu du chat et de la souris. Callen étant le chat pour sûr. D'ordinaire, il aurait déjà été à ses côtés, mais l'eau s'avérait être un très bon obstacle, qui jouait donc en faveur de la belle.

- A l'abordage !

Il venait de l’éclabousser, pour ensuite la saisir de façon moins complexe, créant une prison avec ses bras enlacés autour du corps de la jeune fille. Il la retenait par derrière, empêchant ainsi toute continuité à sa folle course. Il essayait de reculer, voulant entraîner Taïni dans les profondeurs. Le chat avait gagné, tout du moins, pour le moment, car la souris s'avérait être très intelligente..

- Si mon petit bedon est flasque, c'est uniquement de ta faute ! Tu n'avais pas le droit de me laisser seul, tu es ma muse après tout !

Il affichait également un sourire, déposant par la même occasion un baiser dans son cou, il voulait pousser plus loin ce qui était sans aucun doute une supercherie. Murmurant au creux de son oreille, ce qu'il s'apprêtait à dire ne s'accordait pas avec ses actes, car cela n'avait rien de sexy.

- On m'a dit que tu adorais les personnes bien enrobés, alors que dirais-tu d'un Callen avec dix kilos de plus?

Les bras toujours enlacés autour de la jeune fille, il gardait son emprise. Après tout, autant rentrer dans le jeu que le regarder du troisième étage ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Ven 8 Mar - 9:56

- Mais quel honneur aurais-je ! Te déposer des paillettes sur ton sublime postérieur ! Il deviendrait une oeuvre d'art avec mes doigts de fée !

~.~ J’avais l’espace d’une seconde, peut-être deux, imaginé Callen avec de petites ailes et un tutu rose déposant des paillettes de ses petits doigts musclés … l’image était plus que risible, heureusement que, une bêtise entraînant l’autre, j’étais assez occupée pour ne pas m’imaginer la scène plus en profondeur. Oh non, j’étais bien assez occupé à lui mordre le postérieur, ma marque de fabrique en quelque sorte, la Taï’s touch ! ~.~

- Désolée de te contrarier ma chérie mais ... je crois que tu n'as pas mordu assez fort.
- Est-ce une façon de dire que tu souhaites que je recommence plus fort ?

~.~ Non, parce que s’il n’y avait que ça pour lui faire plaisir, je m’exécuterais. J’étais du genre serviable comme nana. ~.~

- Mais jamais tu ne réussiras à te perdre, je te retrouverais quoiqu'il arrive ! Au cas où mon nouveau tatouage trop sexy viendrait à s'effacer !
- Je n’en doute pas une seconde!

~.~ Et c’est aussi pour ça que j’aimais la relation que nous entretenions tous les deux. Savoir qu’au fond, des milliers de kilomètres pouvaient nous séparer cela ne changerait absolument rien à notre relation. Même pour moi c’était assez étrange d’y penser… J’avais toujours eu un cercle d’amis qui s’étirait au fur et à mesure des années, avec un noyau bien soudé et pourtant Callen était tout de même un peu à part, ni dans la banda, ni de ma famille mais simplement très proche de moi. ~.~

- Flasque ? Tu veux plutôt dire fantasque !
- Non non, flasque, tout mou, tout ramolo ... Tu veux d’autres synonymes ?

~.~ J’en avais d’autres en stock comme inconsistant, spongieux, molasse, j’en passe et des meilleurs. A dire vrai, s’il disait oui, je me retrouvais dans une position assez inconfortable. Courir, rire et parler en même temps s’avérait en fait assez compliqué. Mes paroles étaient saccadées et je manquais parfois de souffle. Heureusement, je sentais peu à peu que j’approchais du bord et qu’il serait donc plus facile de courir une fois sur le sable … surtout si je virais mes fringues vu qu’elles ne m’aidaient vraiment pas, elles non plus. ~.~

- Je disais avoir la carrure d'un taureau, et la douceur d'un perroquet !
- Etrange mélange ! Voilà une bestiole qui ne doit pas savoir voler et qui a visiblement beaucoup de mal à courir !

~.~ Parce qu’il ne semblait pas vraiment s’en sortir, la preuve en était que j’eus l’occasion de voir la pleine lune l’espace de quelques secondes ! Instant magique gravé à jamais dans ma mémoire, voilà au moins quelque chose qui adoucirait les nuits de pleine lune suivantes. Ces quelques secondes où je n’avais pas couru m’avait fait perdre du terrain et je sentais maintenant les jets d’eau que Callen m’envoyait. Il se rapprochait et il allait immanquablement me sauter dessus et me faire prisonnière de ses grands bras musclés … mouhahahahaha, vous parlez d’une punition. XD ~.~

- A l'abordage !
- #aaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH

~.~ Criai-je comme la pucelle effarouchée que je n’avais jamais été. Si avec toutes nos conneries, on n’attirait personne, c’était vraiment le jour de jouer au Loto, nous avions une veine de pendu ! Remarquez bien que cette expression est pour le moins étrange puisque je ne vois pas une seule seconde en quoi un pendu pouvait avoir de la veine mais passons, c’était notre jour de chance, point barre. ~.~

- Si mon petit bedon est flasque, c'est uniquement de ta faute ! Tu n'avais pas le droit de me laisser seul, tu es ma muse après tout !
- Oooh, pauvre petit « tauroquet », (mélange de taureau et de peroquet, merci à ceux qui ont suivi), promis, ta muse ne te laissera plus seul !

~.~ Et pour bien commencer, je me dandinai pour me tourner et l’avoir enfin face à moi. Heureusement que l’eau simplifiait le mouvement. Le chat ne serrant pas assez fort pour m’empêcher tout mouvement, je parvins même à libérer un de mes bras. ~.~

- On m'a dit que tu adorais les personnes bien enrobés, alors que dirais-tu d'un Callen avec dix kilos de plus?
- J’aime bien les ours, c’est vrai, mais c’est comme tu es maintenant que je t’aime, toi.

~.~ Oui, les ours, c’était mignon, tout doux et tout et tout mais je préférais dans mon lit près de moi et dans mes bras un Callen comme il était. J’aimais bien dessiner du bout de mes doigts ses abdos comme je pouvais le faire maintenant puisque ma main c’était glissée sous son tee-shirt. Un geste assez naturel auquel je n’avais même pas réfléchi … Je le regardai dans les yeux, un sourire espiègle toujours accroché à mes lèvres alors qu’elles aussi se risquèrent à agir sans aucune réflexion de ma part en allant rencontrer celles du Nkiruka. Un baiser comme une évidence, un baiser langoureux comme peuvent l’être ceux des retrouvailles … du moins jusqu’à ce qu’il ne devienne humide, profitant de l’instant pour me métamorphoser en loutre et ainsi glisser de ses bras comme une anguille pour réapparaître sous ma forme humaine derrière lui et l’éclabousser à mon tour en annonçant fièrement. ~.~

- La souris gagne toujours !!

~.~ Comment ça, je brise un moment magnifique ? Entre ma tirade bisounours et le baiser ? Rien ne nous empêchait de reproduire ce moment n’importe quand durant cette soirée ! Nous étions là pour nous détendre et c’est exactement ce que je faisais. Pourtant, preuve que l’échange et l’étreinte m’avaient plu, à moi, aussi je ne fuyais plus ... nageant tranquillement pour retrouver un peu de profondeur pour avoir les épaules dans l’eau. Un petit vent frais s’était levé et caressait ma peau la rafraîchissant au passage. Nous étions beaucoup mieux sous l’eau. ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Sam 9 Mar - 12:05

L'une de ses fesses se retrouvait blessée, comme les soldats qui revenaient d'une guerre effroyable. D'ordinaire, les jeunes filles étaient signe de lumière, d'espoir, puisqu'elles étaient infirmières -tous les films moldus de guerre le montre bien <_<-, s'arrachant cheveux et habits pour ressusciter la santé du beau soldat qui s'égarait. Mais cette scène n'avait rien de celle présente dans les films de guerre, engendrant un baiser fatalement magique, permettant une guérison instantanée. Non, car la jeune infirmière venait de se transformait en ennemi cannibale.

- Est-ce une façon de dire que tu souhaites que je recommence plus fort ?

Question très importante, mais la petite douleur se manifestant de nouveau, ne lui fit pas perdre le peu de raison qu'il possédait. Il pouvait se montrer joueur, mais de là à devenir sadique ! Ce fut donc un non catégorique qu'afficha son visage en guise de réponse, il ne souhaitait pas passer à la casserole une seconde fois -ou autrement dit à la dentition d'une jeune fille enragée mais sexy-.

- Non non, flasque, tout mou, tout ramolo ... Tu veux d’autres synonymes ?

Non, elle n'avait quand même pas osé déclarer tous ces termes négatifs ? Et en plus, elle lui en proposait davantage ? Vraiment, que ne fallait-il pas dire ! Et c'était inimaginable que de songer se laisser faire ! Jouant dans les moindres détails, il ne put s'empêcher, tel un gosse, de reprendre la même structure que Taïni avait employé pour lui dresser un portrait peu sexy.

- Non non, fantasque, tout chou, tout beau ... Tu veux d'autres adjectifs ?

Tout fier de lui, son visage ne pouvait que supporter son large sourire qui se voulait défiant. Réaction peut être inutile puisque tous deux se trouvaient encore dans cette folle course, qui épuisait bien plus que Callen ne se l'était imaginé. Lui se voyant déjà proche d'elle en seulement quelque pas ... L'eau était redoutable, et devenait dans ces conditions là un ennemi redoutable, complexifiant les moindres mouvements. Voilà une idée de génie ! S'entraîner dans l'eau à courir pour les prochains rendez-vous à proximité d'une plage avec de l'eau. Ce pourrait être un magnifique avantage.

- Étrange mélange ! Voilà une bestiole qui ne doit pas savoir voler et qui a visiblement beaucoup de mal à courir !

Et elle se permettait encore de le provoquer ? Mais quelle méchante petite fille !

- Tu devrais être moins sûre de toi ! Je suis une bestiole endurante !

La distance devenait terriblement mince, si bien que ses attaques commençaient à toucher sa cible. Une cible étrangement agitée, et très en forme, et ce, malgré le parcours qu'elle venait de réaliser.

- #aaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHH

Un énorme cri, intense, qui manqua de faire fuir ses tympans à des kilomètres, le rendant presque sourd. Si avec ça on ne les remarquait pas, le monde était bien plus vieux que ce qu'il ne croyait ! C'était vrai, seuls les vieux n'entendaient rien, ou entendaient seulement après que l'on ait répété trente fois le même mot en articulant comme si notre vie en dépendait. Discuter avec des vieux, ça aussi c'était un sport, un sport encore non reconnu, mais qui trouverait bientôt sa gloire un jour ou l'autre ! C'était ça la vraie vie des jeunes, être insouciants de ce qu'il pourrait bien se produire après les actes. Mais quel souffle ! Si remarquable, que le jeune homme ne put s'abstenir de taquiner la jeune fille :

- Tu devrais puiser dans ton souffle pour courir plus vite, et enfin dépasser l'allure de tortue !

Enlacés, c'était plus ça qu'une emprise visant à l'empêcher de s'échapper.

- Oooh, pauvre petit « tauroquet » promis, ta muse ne te laissera plus seul !
- Quelle belle promesse ! En plus, les tauroquets ont constamment besoin d'affection, je l'ai lu dans un livre dédié à la flore ! Euh à la faune <_<

Tout devenait prétexte pour recevoir l'affection de la belle ! Même les mensonges fondés sur des idioties livrées par ses quelques neurones actifs.
D'ailleurs, celle-ci se retrouvait face à lui, un bras à l'air libre. La première fois de la soirée où ils se retrouvaient réellement face à face, parce qu'entre poitrine face à dos, tête face à cheveux, et cul face à bouche, on peut dire que la normalité semblait avoir déserté.

- J’aime bien les ours, c’est vrai, mais c’est comme tu es maintenant que je t’aime, toi.
- Alors tu préfères les poilus c'est ça ? Je suis désolé mais je ne suis pas un homme des cavernes, mais pour te faire plaisir, je peux toujours me saupoudrer le corps de poils !

Il avait omis d'évoquer ses derniers propos, juste histoire de l'embêter -hé oui, c'est une activité qui ne devient jamais lassante-. Seulement, elle aussi l'embêtait, peut être inconsciemment, mais que faire lorsqu'une fille telle que Taïni vous regarde droit dans les yeux, un sourire si espiègle que vous en tremblait, et une main caressant la musculature à même la peau -brûlons les T-shirts !-, excepté mourir d'envie de l'embrasser ? D'ailleurs ... elle savait merveilleusement bien lire dans les pensées. Embrassant le jeune homme avec vivacité, il ne put que succomber à l'appel de ses lèvres. Niveau beaucoup trop élevé pour Callen, trop de torture, il préférait de loin ne pas s'aventurer dans la réticence. Mais, ce baiser langoureux prenait subitement une autre forme, un peu comme si un bébé vous bavait dessus, pour ensuite embrasser du vide ou de l'air -dans tous les cas, c'est la loose-, pour se rendre compte qu'elle s'était transformée en loutre, avant de se retrouver derrière lui, et de lui jouer un mauvais tour en lui rendant la pareil.

- La souris gagne toujours !!
- Et le chat ne déclare jamais forfait !

Se retournant momentanément en direction de la jeune fille, c'était comme si son mécontentement avait déjà été dévoilé. Mais elle ne fuyait pas, tentant simplement de gagner de la profondeur, parce que mouillé au bord de l'eau, la température se montrait nettement plus mesquine que dans les profondeurs. Suivant Taïni dans son initiative, Callen retrouvait une hauteur plus plaisante, si bien qu'il pouvait être debout tout en ayant les épaules -presque- dans l'eau.
Son idée de départ ne s'évadait pourtant pas. Plongeant sous l'eau, traçant son itinéraire avec précision, il se retrouvait désormais derrière la jeune fille, l'obligeant à écarte les jambes, afin de pouvoir y glisser l'avant de sa tête, pour enfin remonter à la surface, avec la jeune fille sur les épaules.

- Je te trouve un peu pâle, autant profiter de la lune pour te faire prendre des couleurs !

Comme si la lune permettait de bronzer .. Voilà une théorie qui méritait sans doute le placard le plus sombre et oublié de la terre. Autant dire qu'il avait plutôt intérêt à ne pas s'aventurer dans les eaux plus profondes, au risque de se noyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Dim 2 Juin - 10:17

~.~ Ennuyer Callen … le chercher et être certaine de le trouver, voilà qui m’avait en effet beaucoup manqué pendant ces longues vacances d’été. Etrange de voir comme une seule personne peut faire la différence. Pourtant des garçons j’en avais croisés, et plus si affinités, durant ces vacances mais ce n’était pas pareil, ce n’était pas … complet. Moi qui n’avais pas passé un été de rêve, j’avais l’impression de prendre un second souffle grâce à lui, voilà pourquoi cette soirée allait être délicieuse. ~.~

- Non non, fantasque, tout chou, tout beau ... Tu veux d'autres adjectifs ?

~.~ Un simple sourire amusé, j’avais tellement d’autres choses en tête qu’un cours de français que je préférais mettre un point final à ce sujet par un silence. Une façon bien à moi de faire passer mes messages puisque au fond, je n’avais jamais pensé une seconde qu’il soit tout ramolo, au contraire je connaissais assez intimement Callen pour savoir dessiner les yeux fermés le contour de sa musculature. ~.~

- Tu devrais être moins sûre de toi ! Je suis une bestiole endurante !
- Je n’en ai jamais douté.

~.~ Une réponse emplie de sous-entendus qu’il comprendrait très bien, c’était après tout notre manière la plus courante de communiquer. ~.~

- Tu devrais puiser dans ton souffle pour courir plus vite, et enfin dépasser l'allure de tortue !
- Je conserve mon souffle pour un tout autre exercice ….

~.~ Oooh oui la soirée ne faisait que commencer et puis j’avais presque envie qu’il me rattrape … ce qu’il fit assez rapidement, d’ailleurs. Il me tenait, tout contre lui jusqu’à ce que je parvienne à me retourner pour lui faire face. ~.~

- Quelle belle promesse ! En plus, les tauroquets ont constamment besoin d'affection, je l'ai lu dans un livre dédié à la flore ! Euh à la faune <_<
- J’ai pas la main verte mais en général je m’occupe plutôt bien des créatures à poils …

~.~ Poils ? à poils ? Hrm oui les bestioles de tous poils venaient assez facilement vers moi contrairement aux bêtes à plumes qui avaient plutôt tendance à m’éviter, pour preuve l’horrible serpillère de Nascha que j’avais maltraitée et qui en avait fait de même de son côté … une sale bête, je vous dis ! Bref, tout ça pour dire qu’il était évident que je prendrais grand soin de mon petit tauroquet ! ~.~

- Alors tu préfères les poilus c'est ça ? Je suis désolé mais je ne suis pas un homme des cavernes, mais pour te faire plaisir, je peux toujours me saupoudrer le corps de poils !
- Non ça ira comme ça, reste comme tu es.

~.~ Oooh Merlin, oui, qu’il ne change pas une seule chose, ni son corps ni son esprit, tout était parfaitement à mon goût. D’ailleurs le baiser que nous échangeâmes était lui aussi parfaitement à mon goût même si je brisais de moi-même l’instant magique de notre étreinte … je n’avais aucunement l’intention de lui faciliter la tâche même si l’envie était grande. ~.~

- Et le chat ne déclare jamais forfait !

~.~ Il se rapprochait rapidement de moi, chose à laquelle je m’attendais vu l’allure de mes déplacements, en revanche j’étais un peu surprise en sentant ses mains écarter mes jambes puis sa tête qui se pose là, j’étais ainsi sur ses épaules ... Décidément, nous avions d’étranges positions aujourd’hui. Il se relevait enfin et sortait par la même occasion la presque totalité de mon corps de l’eau, seul le bout de mes pieds caressait l’étendue salée. Je sentis rapidement la morsure du froid sur la moindre parcelle de mon corps, le vent s’insinuer tel le venin d’un serpent. Nous n’étions pas au pôle Nord mais le vent n’avait rien d’une brise rafraîchissante. Au contraire, il s’intensifiait et je pouvais à présent bien le sentir. J’étais incontestablement bien mieux dans l’eau … ~.~

- Je te trouve un peu pâle, autant profiter de la lune pour te faire prendre des couleurs !
- Heu … là c’est surtout du bleu que je prends …

~.~ Genre mes lèvres qui viraient au bleu, le bout de mes doigts … et le reste de mon corps suivrait s’il ne me laissait pas retourner à l’eau rapidement. J’avais certes un petit haut et un sweat par-dessus mais tous deux avaient pris l’eau, me collaient à la peau et le vent rendait le tout assez désagréable. Moi frigorifiée ? Un peu oui mais je ne perdais pas le nord pour autant, me contorsionnant assez pour déposer mes lèvres glacées dans son cou et parsemer celui ci de multiples baisers. ~.~

- Je n’aurai rien contre un câlin là tout de suite …

~.~ Une proposition qu’il ne pouvait pas refuser du moins c’était à espérer s’il ne voulait pas passer la soirée avec une nana glaçon ou une nana qui éternue toutes les deux minutes. Néanmoins, pour en être parfaitement certaine j’ajoutai. ~.~

- A moins que je ne me retransforme en loutre et que je trouve un compagnon ….

~.~ Oui bon les loutres géantes comme moi n’étaient pas légion dans le coin, il n’y en avait même aucune mais Callen n’en savait sans doute rien et puis je pouvais tout à fait trouver autre chose qu’une loutre … un dauphin ? Bon ok je bluffais mais je me caillais assez pour tenter ce qui me venait en tête. ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Dim 23 Juin - 19:26

Taïni, c'était son rayon de soleil quand la pluie battait le monde violemment, c'était sa source de chaleur lorsque le froid de l'hiver agressait sa peau, c'était son étoile lorsque la nuit tombait, c'était sa raison d'exister en quelque sorte. A ses côtés, il ressentait un étrange sentiment qui lui donnait la sensation d'être invincible et unique. Au plus profond de lui, il savait pertinemment que cette fille n'était pas comme les autres, et cette différence se traduisait principalement par la place qu'elle occupait au fond de son coeur. Le fait que d'autre garçon puissent l'approcher l'insupportait, fait qui venait se heurter à la réalité ardente qu'était sa situation personnelle : dragueur professionnel. Pourtant jamais personne ne saurait la remplacer, elle était par dessus tout la meilleure partie de lui.

-  Je n’en ai jamais douté.  

Qu'il était rassurant de l'entendre dire ! Mais quelque peu fragile puisque lui même n'en doutait pas une seule seconde, le quidditch étant son sport principal en supplément de ses acrobaties nocturnes, qui, il fallait bien l'avouer, ne restaient pas anodines quant à sa silhouette musclée.

-  Je conserve mon souffle pour un tout autre exercice ….  

Cette phrase eut un effet quasiment inattendu, boostant les capacités de Callen qui n'eut de ce fait aucun mal à rattraper la belle jeune fille qui tentait de fuir le gros tauroquet. Cette déclaration soufflait un air imbibé de sous entendu que Callen savait parfaitement recevoir comme il se devait, ne laissant même pas le loisir aux interrogations de mûrir.

- J’ai pas la main verte mais en général je m’occupe plutôt bien des créatures à poils …  
- Je n'ose même pas imaginer la tête de tes plantes alors. Tu sais .. tu pourrais m'engager comme jardinier à domicile .. Je suis sûre que tes plantes adopteraient une nouvelle vie !

Lui arracher les mauvaises herbes? Certainement pas. En réalité se cachait des intentions bien différentes de celles qu'il venait d'énoncer, mais nul doute ne parvenait à demeurer quant à la compréhension dont serait faire preuve la jeune fille. Après tout Taïni était une plante elle aussi, une plante dont il fallait savoir prendre soin avec douceur..

- Non ça ira comme ça, reste comme tu es.  

Sourire aux lèvres, cette vérité le rassurait, il se trouvait entre de bonnes mains n'est-ce pas? Et si Taïni le disait, alors c'est qu'il était vraiment inutile de changer quoique ce soit. Ne jamais douter des paroles de celle-ci, jamais.

- Heu … là c’est surtout du bleu que je prends …  

A vrai dire, un doute s'installa quant à la préférence qui le possédait. Préférait-il une Taïni scintillante aux couleurs dorés ou une Taïni ressemblant à un ours polaire? Son choix était déjà tout fait, mais ses lèvres glaciales venaient parcourir son cou, partageant ainsi le froid annonçant l'automne. Adieu le bel été ! raah quelle déception.

-  Je n’aurai rien contre un câlin là tout de suite …  
- Hum .. un câlin? Il suffit de demander princesse.

Dire que Callen restait insensible à ses multiples baisers aurait été une atteinte la vérité. Comment pouvait-il ne pas succomber à son charme? Charme qui ne se percevait qu'indirectement, la jeune fille perchée sur ses épaules. Elle venait alors de réclamer telle une petite fille capricieuse un désir que Callen ne parvenait pas à juger comme sincère ou simplement habile. Seulement ses pulsions lui dictaient clairement de céder à son caprice de petite fille.

-  A moins que je ne me retransforme en loutre et que je trouve un compagnon ….  

Ah ça non ! Il était tout simplement hors de question qu'elle n'aille fricoter avec .. des loutres ! C'était complètement injuste, il se retrouvait désavantagé par rapport au monde entier ! C'était vrai, les garçons qui possédaient des fréquentations sans intérêts ne possédaient que des êtres humains comme rivaux, alors que Callen venait de se voir offrir une nouvelle brochette d'ennemis. C ETAIT SA TAINI. Rageux, et mécontent, il fit descendre la princesse de ses épaules, afin de lui rendre une chaleur corporelle plus agréable, avant d'adopter un air tristounet qui lui procurait indéniablement l'envie de sortir de cette eau afin d'éloigner le danger potentiel.

- T'oserais quand même pas me tromper?déclara-t-il les yeux rivés dans les siens, les bras croisés sur son torse.

Par la simple énonciation de cette phrase, il les transformait tel un couple amoureux, or il n'en était pas un. Son ton était très sérieux, et pour la première fois de la soirée, il ne plaisantait pas. Autant dire que ce foutues loutres n'avaient pas intérêt à s'approcher de Taïni !

- T'façon, j'te laisserais pas me fuir de la sorte. Si tu veux partir, ils devront m'affronter durant un combat. Et je m'avouerais vaincu une fois noyé !

Ca c'était de belles promesses ! Jamais il ne se laisserait marcher dessus, et encore moins par des loutres sanguinaires ! Elles ne savaient vraiment pas qui était leur adversaire, et autant dire qu'elles avaient tout intérêt à rester loin de lui si elles ne voulaient pas rentrer chauves.
Indigné, il scrutait l'horizon, fuyant le regard de sa belle. Il détestait ses menaces, et pourtant cela faisait son effet .. La jeune fille venait de retrouver sa liberté, mais n'avait en aucun obtenu les bras du jeune homme qui pourtant, ne demandait qu'un peu d'affection bien placée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Mar 16 Juil - 19:19

~.~ J’aimais nos conversations et nos non conversations. J’adorais nous entendre partir tous les deux dans des délires variés. Nous ne nous prenions pas au sérieux et en ça nous nous ressemblions tellement. Carpe Diem … épicuriens …. Voilà qui pouvait nous définir sans mal. Mais nous étions aussi bourrés de contradictions plus insolubles les unes que les autres. Me sentir aussi proche de lui, ressentir son absence comme un réel manque, être jalouse de toutes ses conquêtes et pourtant ne pas être en couple avec lui. Pourquoi ? Comment ? Vaste sujet de thèse pour un psychomage … peut-être avions-nous tout simplement peur de perdre ce qui nous unissait tant … Je savais qu’il détestait les lèvres des inconnus qui se posait sur les miennes tout comme je détestais celles des inconnues sur les siennes … savoir que d’autres mains que les miennes pouvaient retracer la moindre de ses courbes ou s’aventurer sur son visage … Non, je préférais ne pas y penser, ce soir il était mien et puis au fond je savais qu’il existait cette toute petite flamme qui n’appartenait qu’à nous et qui rendait notre duo bien plus solide que n’importe quel couple. ~.~

- Je n'ose même pas imaginer la tête de tes plantes alors. Tu sais .. tu pourrais m'engager comme jardinier à domicile .. Je suis sûre que tes plantes adopteraient une nouvelle vie !
- Laisse-moi creuser l’idée …

~.~ Creuser l’idée ! Vous avez saisi ? Elle est bonne, non ? XD J’avais bien entendu compris ce qu’il voulait dire mais mon sens de l’humour pourri avait pris le dessus … Une tare familiale, que voulez-vous ? Le fait est que j’arborais un large sourire pour souligner d’autant plus l’imbécilité de mes propos. Voilà pourquoi l’humour fut la seule réponse à sa proposition. Et tout s’accéléra … je me retrouvai sur ses épaules à prendre l’air … ou plutôt à me geler les miches jouant de mes charmes et de mes belles paroles pour retrouver la chaleur de l’eau et de son corps si je parvenais à mes fins. ~.~

- Hum .. un câlin? Il suffit de demander princesse.

~.~ Qu’il était doux à mes oreilles de l’entendre m’appeler princesse … Une princesse avec une vie faites de rebondissements, d’amusements et d’une tendresse toute particulière … Enfin, par contre, c’est bien beau mais j’étais toujours perchée, moi !!! Aussi continuais-je mon petit manège avec les baisers pour lui presser un peu le pas … Et enfin je ne frissonnais plus en plongeant mon corps dans l’eau, noyant mes épaules mais ne quittant pas une seule seconde le regard du jeune homme, pour ne pas louper la moindre miette de ses réactions. ~.~

- T'oserais quand même pas me tromper?

~.~ Aucune réponse, un simple sourire … ~.~

- T'façon, j'te laisserais pas me fuir de la sorte. Si tu veux partir, ils devront m'affronter durant un combat. Et je m'avouerais vaincu une fois noyé !
- Je serais assez curieuse de voir ça, tiens …

~.~ Je m’approchai de lui et passai mes bras autour de son torse, me lovant contre lui, profitant de sa chaleur et du battement régulier de son cœur. Là, je fermai les yeux et je calai ma respiration sur la sienne … Je ressentais un besoin, assez nouveau pour moi qui gardais mes émotions bien planquées très profond … mais j’avais ce besoin de l’énoncer, là maintenant et j’espérais Callen assez réceptif pour ce genre de … « confidence » ? ~.~

- Tu parles de deux dragueurs … incapables d’être en couple …. Jamais tout à fait heureux puisque l’un sans l’autre mais jamais tout à fait malheureux puisque toujours ensemble …

~.~ Oui, chose rare … Ok extrêmement rare pour moi, je me dévoilais un peu, telle que j’étais au plus profond de moi. Une fille un peu perdue au niveau de ses sentiments … une fille peut-être plus fragile qu’il n’y paraissait et en réalité une fille « normale » qui avait le droit d’avoir des faiblesses et de les laisser s’exprimer un jour même si c’était une réelle difficulté à mes yeux. J’avais toujours fait partie d’un trio très soudé et j’y jouais un rôle assez moteur où l’absence de sourire m’était interdit … Enfin JE me l’étais interdit. Mais le trio s’était étiolé ébranlant au passage mon épaisse carapace. Aujourd’hui, je parlais sérieusement parce que j’avais besoin que quelqu’un m’écoute, quelqu’un sur qui je savais pouvoir compter. Une pause tendresse et réalité, une pause dont j’avais sincèrement besoin pour faire le point. Je réouvris mes yeux les plongeant dans ceux du Nkiruka. ~.~

- Jure-moi sur ce que tu as de plus cher de ne jamais m’abandonner …

~.~ Quoi ? Dire que la nuit des loups avait fait plus de mal que je ne pouvais le laisser paraître ? Bien sur que oui … c’était une évidence, je n’étais pas sans cœur même si je me montrais toujours forte … et j’avais besoin de savoir que mes proches feraient toujours le maximum pour rester en vie près de moi … une question que j’avais déjà posée à Nascha, seule personne à me comprendre sans même que je n’énonce un seul mot. ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Sam 20 Juil - 13:11

L'une des soirées qui resteraient gravées à jamais dans son cerveau infime. Callen avait beau chassé toute trace d'intelligence, les souvenirs restaient bien ancrés dans sa mémoire, dénigrant ainsi la possession d'une mémoire de poisson rouge. Des soirées Taïnienne, il en avait fait beaucoup, et elles se finissaient toujours de la même manière. Aucune prise de tête ne montrait le bout de son nez, la détente devenant maître de leur vie nocturne. Pourtant, l'idée qu'un jour ces deux là finiraient par se séparer l'avait effleuré. L'âge adulte les assommait, et ce contre leur gré. Callen adulte? Il ne s'y projetait pas, désirant stagner à cette période précise, immature, dépourvu de réflexion, être tout simplement inconscient et heureux de vivre. Ses parents le lui reprochaient d'ailleurs beaucoup trop souvent, lui faisant la morale que l'on insulte de tous les noms tellement elle est pathétique.

- Laisse-moi creuser l’idée …  
- Creuse bien alors, ou sinon j'irais chez ta voisine, elle sera tout aussi contente

Une petite provocation qui ne cherchait pas le mal. Elle voulait creuser? Qu'elle creuse alors, mais qu'elle ne mette pas non plus trois jours. Les propositions savaient émaner de lui, mais ne duraient en général que quelques minutes, avant d'être remplacées par une autre idée toute aussi merveilleuse. Le génie l'habitait, seulement pour quelques occasions.

Concernant son interrogation indignée, la jeune fille ne se donna aucune peine pour répondre, lui fournissant preuve à l'appui un silence accompagné d'un sourire détestable. Elle blaguait n'est-ce pas? Non parce que si ses propos étaient réels, Callen collerait un procès aux fesses de ces loutres indignes ! Le partage, une notion que Callen ne détenait pas. C'était sa propriété privée à lui, et nulle personne ne se devait d'intervenir. Les autres mâles étaient déjà bien assez imposants, il était donc inutile que d'autres rivaux ne rejoignent la course. Pas qu'il se sentait incapable de se mesurer à eux, mais tout de même ! Il finirait par être épuisé ! Affichant une mine renfrogné, il devenait boudeur et jaloux.

- Je serais assez curieuse de voir ça, tiens …  
- Ne viens pas te plaindre si ton espèce vient à disparaître après.

Et elle avait intérêt à rester muette comme une carpe ! Son espèce s’éteindrait sans doute. La jeune fille succombait alors son désir caché, l'enlaçant de ses bras fins et agréables. Autant dire que le jeune homme en profitait pleinement. Une occasion comme celle là, on ne pouvait que l'accepter ! Il pouvait en profiter, sans pour autant damner sa fierté.

- Tu parles de deux dragueurs … incapables d’être en couple …. Jamais tout à fait heureux puisque l’un sans l’autre mais jamais tout à fait malheureux puisque toujours ensemble …  

Euh .. Cette déclaration devait-elle susciter quelque chose en lui ? Le vide. Il ne comprenait pas tellement les dires de la jeune fille, et de ce fait, il renforçait l'étreinte, afin que celle-ci ne perçoive pas son air incompréhensif.

- C'est joli comme phrase, tu l'as vu dans quel livre?

Après réflexion, cette phrase rappelait des types de philosophie, oui ça sonnait comme un dicton ou un proverbe..

- Jure-moi sur ce que tu as de plus cher de ne jamais m’abandonner …  
- Ah ça non ! Enfin je veux dire pas tant que tu ne m'auras pas promis que tu n'iras pas trouver Monsieur la loutre !

Il était complètement catégorique, et toujours fixé sur ses prédateurs. Ils n'étaient pourtant pas réputés pour être dangereux, mais à ce stade là, ils le devenaient grandement pour Callen.

- Et tu as intérêt à le promettre, ou alors je demande le divorce !

Il laissait transparaître un sérieux étrange, qui s'accordait bien avec la situation. N'importe qui aurait pu se rendre compte que les propos de la jeune fille étaient douteux, mais sous la folie de la jalousie, le jeune homme n'avait même pas effleuré la possibilité d'un mensonge quelconque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 174
    ♦ PSEUDO : miline
    Féminin ♦ CREDITS : LeNinjaDeNoël
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 24
    ♦ LOCALISATION : Dans ton.... tu commences à me saouler avec toutes tes questions



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Lun 23 Sep - 12:28

~.~  L’avenir était une épée de Damoclès au dessus de ma tête. L’avenir symbolisait l’expérience, et sur certains points je n’en manquais pas mais l’avenir signifiait également l’éloignement. Nous reprendrions tous notre chemin, chacun sur son continent, chacun dans son pays… éloignés de centaines de milliers de kilomètres de ceux qui étaient devenus comme une seconde famille. M’éloigner d’eux alors que je m’étais éloigné de ma propre famille il y a de ça quelques semaines, un constat qui m’enserrait le cœur plus fort que je ne voulais bien me l’avouer. Le travail ne me faisait pas peur, mais je perdrais une partie de ma liberté, de mon insouciance et des délires entre amis qui avaient fleuri sur cette île ou à Yolihuani avant ça. L’avenir signifiait tourner une page… une page importante. Malheureusement il fallait être réaliste, nous étions plus proches de la sortie que de l’entrée et personne n’allait nous demander notre avis quand le temps sera venue, nous allions devoir avancer. Heureusement en ce début d’année, mes pensées n’étaient pas encore à la nostalgie ou à la morosité et surement pas maintenant en présence de Callen.   ~.~

-  Creuse bien alors, ou sinon j'irais chez ta voisine, elle sera tout aussi contente  
-  Laisse la voisine tranquille et occupes toi de moi…  

~.~   Rien que de moi. Et puis de toute façon la voisine de notre maison de champagne était… ma grand-mère x) aussi n’avais-je pas la moindre petite sensation de jalousie en moi. Je voyais mal ce cher Callen dans les bras réconfortant de ma mamie, aussi douce soit-elle. Il n’était pas son genre… mais alors pas du tout ! Quant à nos voisins à l’hôtel ils variaient au gré des arrivés et des départs… homme, femme enfant… Callen n’aurait eu que l’embarras du choix mais s’il devait jardiner je serai son unique potager ! Bref finissons-en avec cette image histoire d’éloigner les râteaux….   ~.~

-  Ne viens pas te plaindre si ton espèce vient à disparaître après.  
- Je ne suis pas du genre à me plaindre…  

~.~  Moi muette comme une carpe ? Jamais, il faudrait pour cela emprisonner mes lèvres d’une façon ou d’une autre… Mais bon,  exterminer toutes les loutres géantes sur terre m’ennuierai légèrement je devais bien l’avouer je le savais incapable de pareil attentat!  Et puis nous avions bien mieux à faire que de parler tuerie alors que je caressais sa peau et profitais de l’instant et de notre proximité pour me sentir « protéger » et « réconforter » comme j’en avais besoin à ce moment précis. Oui l’invincible Taïni avait parfois besoin d’un gros câlin ! Il n’y avait rien de mal à ça et Callen était toujours partant alors autant lier l’utile à l’agréable non ? Surtout que j’avais choisi ce moment pour me dévoiler un peu… même si je comprenais assez rapidement que je n’aurais pas dû… Callen n’était pas près, peut-être ne le serait il jamais et à cette simple idée naissait au fond de moi une petite douleur, un pincement… que je camouflais comme je le faisais toujours sous un sourire radieux. C’était dommage mais je ne lui en voulais pas… il ne comprenait pas même s’il tentait de le cacher du mieux qu’il pouvait.  ~.~

-   C'est joli comme phrase, tu l'as vu dans quel livre?  
-  Dans… le grand  livre de la vie tu sais genre hakuna matata carpe diem ce genre de jolie phrase toute faite…  

~.~  Oui… ce genre là. Ou pas du tout l’important était tout de même de ne pas gâcher l’instant même s’il resterait à jamais ce léger pincement je pouvais toujours profiter de cette soirée. On ne gagne pas à tous les coups, quand on est une grande joueuse comme moi on apprends à perdre même si  ça fait toujours un peu mal…   ~.~

-   Ah ça non ! Enfin je veux dire pas tant que tu ne m'auras pas promis que tu n'iras pas trouver Monsieur la loutre ! Et tu as intérêt à le promettre, ou alors je demande le divorce !  
-  Avant de demander le divorce ne devais tu pas me demander en marriage?  

~.~   Il fallait tout de même faire les choses dans l’ordre et je n’avais pas souvenir d’une quelconque demande… peut-être l’avait il fait une nuit de grandes beuveries mais même là je m’en serai souvenu… le plus « logique » serait qu’il ait fait sa demande a Lust qui tenait bien moins l’alcool que moi. Je l’observais une seconde avec un sourire mutin avant de déposer mes lèvres sur les siennes et de l’embrasser avec avidité et fougue alors qu’une de mes mains descendait tranquillement de son torse… elle partait en balade la coquine ! Reprenant mon souffle je venais lui murmurer à l’oreille un doux… ~.~

- Je te le promets.  

~.~  … avant de lui mordiller le lobe de l’oreille tout en laissant ma main continuer son expédition. Pour atténuer mon impression de gène, de douleur rien ne valait un peu de… sport ! Et puis… j’avais l’espoir qu’il ne découvre pas ma “déception” en restant telle qu’il me connaissait… fougueuse, féline, moi quoi !  ~.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 76
    ♦ PSEUDO : Summer
    Féminin ♦ CREDITS : /
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/12/2012
    ♦ AGE : 22
    ♦ LOCALISATION : En compagnie de ses moitiés <3



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans, 8ème année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   Dim 13 Oct - 13:16

La situation adoptait une tournure qui ne déplaisait pas au jeune homme, ils se cherchaient mutuellement sans que cela ne prenne trop d'ampleur dans le monde des responsabilités. L'été avait beau avoir signé un au revoir temporaire, la température de l'air ne s'affaissait pas, faisant oublier au Nkiruka la température appelant l'hiver à s'installer. Tous les problèmes qui pouvaient l'épier se voyaient vulgairement chassés, le rendant invincible. Ce pouvoir lui était donné en sa seule présence, celle de Taïni en qui il avait entièrement confiance. Personne ne pouvait substituer Taïni, et d'une certaine façon son infidélité se faisait moindre quand on connaissait l'importance qu'il dédiait à cette unique personne qu'était la jeune fille.

-  Laisse la voisine tranquille et occupes toi de moi…  
-  M'occuper de toi? Mais tes prétendants loutres où sont-ils hein?  

L'air renfrogné, il perdurait dans son entêtement. Si elle préférait les loutres, alors soit, mais il refusait de percevoir cette concurrence, et d'assister à la perte de sa Taïni. Lui jaloux? Pas du tout, bien qu'au fond de lui, il le savait pertinemment. Il n'aimait pas qu'on s'approche d'elle, quand bien même lui n'hésitait pas à aller fouetter d'autre chat. Possessif, sans doute, et pourtant libertin.

- Je ne suis pas du genre à me plaindre…  
-  C'est vrai que les loutres sont câlines. Mais tu es la plus câline de toute. 

La jeune fille l'effleurait, et cette action n'était pas anodine dans ses dires. Elle n'était pas du genre à se plaindre, c'était plutôt vrai dans un sens. Elle ne lui faisait presque aucune remarque concernant son comportement, ou ce qui pouvait l'agacer dans la vie de tous les jours. Se plaindre n'était pas une chose à concevoir, car c'était une peine perdue face à l'amusement qui pouvait se démontrer immense.

-  Dans… le grand  livre de la vie tu sais genre hakuna matata carpe diem ce genre de jolie phrase toute faite…  
-  Oooh ! Tu pourras me le prêter? Comme ça, je te dirais de belles phrases.

Un livre sur les phrases de la vie? Mais quelle idée de génie ! Lui qui se donnait si peu de mal pour sortir des âneries à la seconde, il pourrait sembler légèrement mois dépourvu de connaissance avec ce livre. Se percevant déjà comme le futur petit intello qui ferait craquer toutes les demoiselles, il affichait un petit sourire innocent.

-  Avant de demander le divorce ne devais tu pas me demander en mariage?  
-  En mariage? J'y ai déjà pensé, mais je me suis dit que tu préférerais un homme plus intelligent que moi. 

Comme les loutres par exemple.

-  Ce que je te propose, c'est qu'on fasse d'abord la lune de miel avant le mariage ! Et puis le divorce, n'en parlons même pas. 

Faire les choses dans le désordre n'était pas interdit selon lui. Après tout, pourquoi fallait-il que les hommes donnent un sens à tout? La liberté, c'était également le reflet de faire les choses dans l'ordre que l'on souhaitait, et lui, tout ce qu'il désirait à cet instant, c'était être libre. La jeune fille déposait alors ses lèvres sur les siennes, tandis que sa main gardait le contact sur son torse.

- Je te le promets.  

Qu'est-ce qu'elle lui promettait déjà? Ah oui la fidélité et l'oubli  des loutres. Le sourire sur les lèvres, celui-ci disparaissait rapidement lorsque les crocs acérés de Taini s'égarèrent sur son oreille. Plaçant son bras droit sous ses cuisses, et son bras gauche derrière son dos, il la soulevait hors de l'eau, adoptant les airs d'un sauveteur des mer. Ses jambes le dirigeaient vers la plage, tandis que ses poils s'hérissaient face au froid. Déposant la jeune fille, il courut à la recherche de la serviette, avant de retirer l'ensemble de ses habits. Il avait beau être parfois idiot, il ne perdait pas le nord. Comment se réchauffer avec des habits glacés? Revenant en caleçon vers la jeune fille, il s'enveloppait dans la couverture avec elle. Déposant ses lèvres glacés dans le cou de la jeune fille, il sentait le sable s'introduire sur ses pieds.

- Jamais je ne t'abandonnerais, jamais. Parce que si je le faisais, ça reviendrait à m'abandonner moi même tu vois. C'est comme les bébés lions avec leur maman, sauf que moi, je suis la maman, et que jamais je ne te laisserais seule.

L'embrassant de nouveau cette fois-ci sur les lèvres, il aurait bien aimé la présence d'un petit feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Ce soir c'est string !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ce soir c'est string !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Un soir de pleine lune
» Allons au cinéma ce soir...
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» La blague du soir, matin, quand vous voulez, j'm'en branle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Nameless ─
 :: ─ L'île Nameless. :: ─ La Plage sans nom
-