Partagez | 
 

 Wanna drink some tea? (ft. Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Beauxbâtons

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 473
    ♦ PSEUDO : Shadowcat
    Féminin ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/06/2012
    ♦ AGE : 21
    ♦ LOCALISATION : Partout à la fois!



Revelio

MessageSujet: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Jeu 17 Jan - 8:08

Oh c'est très banal. Une blonde et un brun qui discutent et boivent du thé. Ah et il y a aussi un chat en sari. Et la blonde aussi l'est d'ailleurs. Voilà voilà XD


Date : avant le bal
Intrigue en cours : Saison 2 Chapitre 2
Protagonistes : Caleb R. Khalfan et Rowan E. Kiely
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : Non


Hey guys, it's tea time!


Cela faisait maintenant quelques temps que Caleb et moi avions programmé de prendre le thé tous les deux, et je finis donc par décider qu'il était temps de concrétiser la chose. J'avais entendu parler d'une salle qui serait parfaite pour ça: la salle sur demande. Je pris donc l'initiative de demander à mon génie personnel de m'y retrouver le lendemain dans l'après-midi. Quand il me demanda une heure précise, je répondis en riant qu'il saurait sans problème quand venir avant de lui préciser d'emmener le thé avec lui et de le quitter pour aller dans mon dortoir. Farfouillant dans mes affaires, je retrouvais le sari offert par mon père, bien plié au fond de ma valise. Je le dépliai pour vérifier son état, qui était très bon: en effet, j'en avais bien pris soin durant toutes ces années. Satisfaite, je le posais sur mon lit et me mis à réfléchir. Chose sûre: il était trop petit maintenant. Mais quels sorts utiliser pour l’agrandir sans l'endommager? Et il fallait aussi penser à le dupliquer pour Hadès, et à mettre la copie à sa taille! Je dus requérir pour cela l'aide de mes amis, qui parvinrent finalement à donner la taille désirée au sari original et à sa copie. Il fallut ensuite que j'aille à la bibliothèque me renseigner sur la façon dont on les mettait, cela faisait tellement d'années que je n'avais pas porté ce type de vêtements que j'avais complètement oublié! Le lendemain matin, après le petit déjeuner, je dus partir à la chasse au Hadès. J'allais d'abord dans la salle commune: pas de chat. Je regardais dans le dortoir: non plus. Je cherchais dans les couloirs: mais où était-il enfin?! Puis j'eus une illumination. J'entrais dans la volière et le vis en train de regarder d'un air affamé un groupe de chouette qui n'avait pas l'air de beaucoup apprécier sa présence. Je saisis mon chat et l'emmenai dans le dortoir, le grondant sans réelle conviction -j'aime trop ce chat pour être vraiment méchante avec lui- à propos de son oiseauphilie (et un nouveau mot pour les Larousse!) trop prononcée et du temps qu'il m'avait fait perdre à courir partout dans le château. Je fermais la porte avec le pied, mon chat occupant toute la place dans mes bras, puis le posai sur le lit avant de le cajoler un peu pour qu'il y reste. J'essayais ensuite de mettre mon sari d'abord, sachant que ce serait plus difficile de faire les essayages pour Hadès. Après quelques maladresses, je réussis au bout d'un long moment à mettre correctement le sari. Je m'observais alors dans le miroir, appréciant les couleurs vives. La couleur or soulignait ma blondeur, et le rouge tranchait joliment avec mon teint clair. Comme je le pensais, il n'y avait rien à retoucher: il était parfait. Je le retirais et le repliais, avant de me tourner vers le chat, saisissant son sari. J'observais attentivement Hadès. Bon, il avait l'air calme, et plutôt content si j'en croyais ses ronronnements. Avec un peu de chance il se laisserait manipuler. Car oui: Hadès est une peluche en puissance lui aussi. Je sais avec ses tendances de chasseur il a l'air du genre excité mais en fait, pas du tout! Il ne devient fou qu'en présence d'animaux à chasser, surtout les chouettes de l'école, malheureusement pour elles. Le reste du temps il est calme, et très câlin. A l'aide de grattouilles et de caresses, je réussis au bout d'un long moment -il arrêtait pas de se tourner et se retourner dans tous les sens pour que je lui gratte le dos et le ventre- à enfiler le vêtement comme il se faut au chat. Je l'observais en souriant, aussi amusée qu'attendrie. Il n'y avait pas à dire: mon chat était très mignon dans cet habit. De plus, les couleurs s'accordaient joliment avec son pelage noir. Je lançais quelques sorts que j'avais trouvé dans les livres pour qu'il ne salisse ni n'abîme le vêtement, puis le laissait comme ça pour aller déjeuner. Il faisait la sieste, et je savais qu'il en avait donc pour deux bonnes heures avant de se réveiller. Après le repas, je remontais mettre à nouveau mon sari et hésitais longuement sur la coiffure. Une longue natte semblait bien indiquée avec ce genre de tenue, mais j'avais toujours préféré garder mes cheveux libres et les sentir ondoyer sans contrainte au rythme de mes pas dans mon dos ainsi que sur mes épaules. Je finis après demande générale d'avis à toutes les copines de les laisser tels quels. Ma crinière était après tout très bien comme ça! Je pris ensuite la décision d'y aller pieds nus. Je n'avais pas vraiment de chaussure s'accordant avec ce genre de vêtement, alors tant pis: j'irais sans! Je lissais ensuite la fourrure de mon chat que laissait voir le sari, et le pris dans mes bras pour un dernier passage devant le miroir. Il n'y avait pas à dire: nous avions de l'allure! Nous partîmes ensuite dans les couloirs, le chat ronronnant à qui mieux mieux et moi sifflotant gaiement. Sur notre passage, les gens se retournait en nous regardant d'un air étonné, surtout en voyant le chat habillé. Je lançais à tous un sourire, saluant rapidement ceux que je connaissais, m'arrêtant rapidement pour échanger quelques mots avec eux. J'arrivais finalement à la salle sur demande. Je pensais très fort à ce que je voulais puis dus appuyer sur la poignée avec les coudes pour rentrer à cause du chat, ce qui fut assez laborieux mais réussit tout de même. Je regardais le décor avec satisfaction: je me trouvais dans un salon chaleureux et confortable, avec une cheminée dans laquelle dansait un bon feu, des canapés et fauteuils bien moelleux et des couleurs chaudes très agréables. Je passais à côté de la table basses pour poser mon chat sur un fauteuil, appréciant la douceur du tapis sous mes pieds. J'attendis ensuite que Caleb toque à la porte, ce qui ne manqua pas d'arriver assez rapidement: comme je le pensais les bruits de couloir avaient emmené la nouvelle de mon passage dans les couloirs en tenue orientale jusqu'à lui. Je lui ouvris la porte et lui lançais joyeusement:

-Entre! J'ai préparé la salle pour nous. Pas mal non? Pose donc le thé sur la table basse que je te présente à Hadès!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 410
    ♦ PSEUDO : Cleiya
    ♦ CREDITS : Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 29/05/2012
    ♦ AGE : 26
    ♦ LOCALISATION : Terrain de Quidditch



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Anupam
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Sam 16 Fév - 15:36


« Entre! J'ai préparé la salle pour nous. Pas mal non? Pose donc le thé sur la table basse que je te présente à Hadès! »

Après avoir toqué et entrouvert la porte, une tête franchit l’entrebâillement de cette dernière, son visage lumineux pénétra à l'intérieur de ce salon de thé improvisé et tout droit sorti de l'imaginaire de la jolie blonde et, finalement, ce fut un Caleb Khalfan enjoué qui consenti enfin à faire irruption après s'être imprégné de ce décor atypique. Rowan avait pensé à tout. Les couleurs chaudes drapaient les murs et réchauffaient l'intérieur douillet et cosy au sein duquel le jeune Anupam ne tarderait pas à se détendre en laissant tomber son séant et le reste de son corps dans un fauteuil mou qui l'accueillerait en un "pouf" discret mais la discrétion et Caleb ne faisaient pas bon ménage alors, préparant son coup en observant du coin de l’œil sa proie canapienne, il se préparait déjà à s'y jeter à corps perdu en criant "GERONIMO". Il savait que Rowan apprécierait cette pincée de folie et, puisqu'il était bien décider à passer de nouveau quelques heures bénéfiques en sa présence, autant que ce soit amusant ! S'avançant finalement après être resté quelques minutes immobile sur le pas de la porte, la refermant finalement derrière lui après avoir entendu quelques gloussements de jeunes filles en fleur s'élever dans le couloir, il s'avança vers elle et l'agrippa de toute la force de ses bras d'homme pour la faire voltiger dans les airs en tournant sur lui même. Cette manière de saluer les gens était peu répandue mais il ne doutait pas qu'il pourrait lancer une modes s'il le voulait. Imaginer des centaines d'élèves se saluer de la sorte dans les couloirs, hall d'entrée et salles de classe pourrait être dangereux. Il suffisait qu'un pied heurte une autre personne ou un objet ou un chaudron remplit de "bonnes choses" toxiques ou explosives et un drame pourrait vite arriver ...

« Tu t'es surpassée Blondie ! Je suis très content de te revoir et ce sari te va à merveille !. » En témoignait l'expression de son visage, il s'émerveillait devant la petite poupée à la magnifique natte blonde se dressant devant lui, pieds nus. Ainsi vêtue, elle gagnait au moins deux voire trois ans. Il revint ensuite sur l'évocation du nom de l'invité du jour et jeta un regard circulaire à la pièce afin de trouver la cachette « Où est notre spécial guest du jour ? »

Intrigué et impatient de voir le chat noir répondant au nom d'Hadès, Caleb n'avait pas encore remarqué que le félin se prélassait dans un desdits fauteuils auprès du feu mais ne tarderait pas à s'en rendre compte en s'y dirigeant puisqu'il avait choisi d'élire domicile au même endroit que la boule de poil aux yeux perçants l'observant, certainement prêt à défendre son territoire s'il se sentait menacé par l'arrière-train du Libanais. Leurs regards se croisèrent finalement à l'instant où le sorcier, à deux doigts de s'asseoir sur le fauteuil, prenant appui de la paume de la main sur l'accoudoir, revint à la raison et regarda plus attentivement ce trône qui serait le sien. Surpris de voir la boule de poil à cet endroit, il resta bouche-bée et ne cessait d'observer le mâle dominant de la pièce. S'accroupir et se mettre à la hauteur du Dieu de la mort lui sembla la meilleure des choses à faire. Ainsi, Le jeune homme vêtu d'une Kurta churidar, habit traditionnel des indiens du Nord laissa l'animal s'habituer à sa présence et, approchant doucement sa paume de main du crâne d'Hadès, le caressa enfin. Le chat se mit à ronronner et ferma les yeux, rassuré de ne pas voir que l'objectif de cet abruti d'humain était de s'asseoir sur lui. « Le sari te va à merveille joli chat ! » Le visage concentré de Caleb se détendit et, fier de lui, il jeta un coup d’œil par dessus son épaule à Rowan qui s'était approchée d'eux. « Tu as vu, je crois qu'il m'aime bien ! » Heureux comme un enfant qui déballe ses cadeaux le jour de Noël, il se retenait de ne pas faire de gestes brusques pouvant alarmer la peluche vivante s'étirant volontiers à leurs côtés et se redressa discrètement.

« Fais moi donc voir ... » L'agrippant par la main, il la fit tourner sur elle même comme s'il l'invitait à danser et qu'ils entamaient une valse. Appréciant la qualité du tissu, il put remarquer qu'elle avait fait un énorme effort afin de porter le sari de la meilleure des façons. S'était-elle faite aider par les élèves d'Anupam pour y parvenir ? « N'as-tu pas trop bataillé avec le tissu ? Le Sari vous va à Hadès et toi merveilleusement bien ! Quel dommage qu'il ne soit pas imposé comme uniforme à Elderwood ... » Nostalgique des jours où, étant petit, il courait à travers les rues et sentait les tissus des vêtements des femmes lui caresser le visage, Caleb songeait également que ce serait une bonne idée que d'imposer l'uniforme officiel de chaque école chaque mois histoire de voir ce que ça faisait de porter des habits traditionnels d'un pays. Lui aurait aimer porter le délicat uniforme de Beauxbâtons mais, pour l'instant, il se contentait de se promener dans l'immense bâtiment vêtu d'une simple tenue rehaussée des emblèmes de son ancienne école.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beauxbâtons

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 473
    ♦ PSEUDO : Shadowcat
    Féminin ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/06/2012
    ♦ AGE : 21
    ♦ LOCALISATION : Partout à la fois!



Revelio

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Sam 16 Fév - 16:46


Je savourais l'air appréciateur de mon génie personnel lorsqu'il pénétra dans la salle sur demande repensée par moi-même. Apparemment, le décors que j'avais imaginé lui plaisait! J'en étais très contente: imaginer entièrement les lieux avait demandé de puiser dans mon imagination afin de parvenir à la création d'un lieu à l'atmosphère chaleureuse et douce, propice à la détente et à une bonne discussion entre amis au coin du feu. J'étais particulièrement fière de ma cheminée aux belles moulures baroque et du tapis délicieusement moelleux ainsi que d'une douceur incomparable (mes pieds nus confirment). J'avouais adorer l'alliance des couleurs beiges et marron doux qui m'avaient toujours donné une impression de confort, raison pour laquelle je les avais choisis pour ce salon. J'éclatais d'un grand rire lorsque Caleb me saisit fermement dans ses bras pour me faire tourner. Ah, il n'avait pas oublier que j'adorais cette sensation apparemment! J'avais l'impression de ne plus pouvoir m'arrêter de rire de ce grand rire si peu discret et franc qui me valait parfois des regards réprobateurs des gens autour lorsque je me trouvais en public. Je retombais en enfance, et c'était merveilleux. Lorsqu'il me posa finalement j'étais ravie et, les joues rouges et un sourire lumineux aux lèvres, je me laissais emporter par l'agréable sensation de tournis. Mes joues rougirent encore plus lorsque j'entendis ses compliments. J'étais très contente de l'entendre dire que la tenue m'allait bien, et qu'il complimente à haute voix mes efforts pour le décors était définitivement agréable.

- Où est notre spécial guest du jour ?

- Dans le coin avec les fauteuils. Tente une première approche: s'il t'accepte ce sera déjà un bon signe pour votre future relation.

Je laissais Caleb à son approche pour verser le thé dans nos deux tasses, puis jetai un coup d'oeil vers mon chat. Caleb s'était accroupis devant lui, et tendait lentement la main pour le caresser. J'approuvais cette approche d'un hochement de tête. C'était une excellente méthode pour se présenter à un animal. Je commençais à m'approcher tranquillement lorsque mon chat se mit à ronronner sous les caresses de Caleb. Je souris à mon ami, amusé du ton fier de sa dernière phrase, et prononçai:

- C'est vrai qu'il a fière allure dans ce sari. Oh, et tu sais mon chat a beau avoir le nom d'un dieu des enfers, le titre de dieu des peluches lui irait bien mieux! Ce chat n'a jamais su résister aux caresses de mains habiles, il suffit de gratter au bon endroit pour qu'il soit l'être le plus heureux du monde! Il est très sociable, et facilement approchable. Ceci dit, il a des préférences pour certaines personnes. En tant que maîtresse, j'en fais parti bien sûr. Et tu sembles bien parti pour appartenir à cette élite!

Je le laissais me faire tourner pour mieux observer ma tenue avec un plaisir enfantin. Je n'étais pas coquette par nature, mais j'avais l'impression de redevenir une petite fille montrant à ses amies sa nouvelle tenue, et l'admiration de Caleb devant mon sari était agréable.

- N'as-tu pas trop bataillé avec le tissu ? Le Sari vous va à Hadès et toi merveilleusement bien ! Quel dommage qu'il ne soit pas imposé comme uniforme à Elderwood ...

- Si tu savais! Ça faisait si longtemps que je n'avais pas mis un sari que j'ai du aller à la bibliothèque pour retrouver comment on le mettait. Après j'ai eu un peu de mal à le mettre comme il faut, mais j'ai finalement vaincu au bout de quelques essais! Et mon chat n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens, alors ça m'a pris pas mal de temps pour lui aussi. Mais le résultat en vaut largement la peine! Je suis d'accord que les saris feraient un bon uniforme: c'est un vêtement confortable, et c'est très bien pour l'été. Mais bon, Elderwood est un mélange de culture, alors je pense que l'idéal serait que tout le monde mettent les habits traditionnels de leurs pays! Ce serait merveilleux, tu ne penses pas?

J'imaginais cela avec des yeux d'enfants émerveillés. Ce serait tellement beau! Des tenues de toutes les horizons, de tous les styles dans les couloirs, un vêtement russe à côté d'un vêtement japonais, tous les habits mélangés dans une explosion de couleurs et de formes éblouissantes, tout l'orient et l'occident réunis au même endroit. Ce serait incroyable. J'aurais l'impression de remonter au temps de mes voyages un peu partout dans le monde avec mon père, et ce temps là était peuplé de souvenirs si heureux que je sentis un grand bonheur m'envahir rien qu'à y penser. Revenant finalement à la réalité, un sourire toujours accroché aux lèvres, j'entraînais Caleb vers le canapé en lançant joyeusement:

- Dépêchons-nous avant que le thé ne refroidisse! Ça serait dommage: il sent drôlement bon!

Lorsqu'il fut assis je lui tendis sa tasse, puis pris la mienne. Après avoir but une gorgée, je lançais la conversation:

- Ah, ce thé est vraiment délicieux. Alors, nous sommes là pour parler alors parlons! Hadès va sûrement faire une petite sieste, les voix des gens le bercent en général. Aller, raconte-moi tes vacances! Elles se sont bien passées?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 410
    ♦ PSEUDO : Cleiya
    ♦ CREDITS : Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 29/05/2012
    ♦ AGE : 26
    ♦ LOCALISATION : Terrain de Quidditch



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Anupam
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Sam 23 Fév - 17:14

Son rire était une délivrance et ce même s'il n'avait pas passé une dure journée. Entendre quelqu'un exprimer son bonheur aussi délibérément et sans gêne constituait une véritable bouffée de bien être et de chaleur dont le Libanais s'inspirait pour être on ne peut plus taquin. Aussi passa-t-il pas mal de temps à l'observer sous toutes les coutures, plissant les yeux et faisant la moue comme s'il cherchait quelque chose à redire à la tenue de la blondinette, à l'image d'un grand couturier perfectionniste recherchant à tout prix la moindre imperfection pour faire éclater au grand jour la fougue de la diva qui sommeillait en lui. Il prit d'ailleurs le temps d'agripper du bout des doigts l'une des extrémités du châle qu'il avait noué autour de son cou pour le balancer par dessus son épaule en adoptant une attitude pompeuse qui n'était pas la sienne. Jouer un rôle était vivifiant, autant que d'entendre rire Rowan, ainsi en profitait-il pour ne plus se contenir autant qu'il le faisait en cours et être on ne peut plus foufou en la compagnie de la deuxième année qui avait de l'énergie à revendre. Bien qu'il ne lui arrive que très rarement de ne pas être lui même -autrement dit la boule d'énergie et de folie qui dévalait les escaliers du bâtiment principal d'Elderwood les fesses à l'air à la poursuite de son savon ensorcelé qui prenait la fuite à chaque fois qu'une goutte d'eau venait le toucher- il faisait attention à ne pas choquer les plus jeunes, les plus vieux ou encore les âmes sensibles. Si l'on devait résumer sa culture générale, elle se résumait à ce qu'il aimait autrement dit : le Quidditch, les Wombats et Belladonna. Mis à part ces sujets de prédilection, il n'était qu'un ignorant un peu crédule se laissant bercer par l'illusion d'une vie rose dans laquelle il évoluait depuis qu'il avait rejoint ce monde de sorciers.

« Dans le coin avec les fauteuils. Tente une première approche: s'il t'accepte ce sera déjà un bon signe pour votre future relation. »

LA blondinette le laissait aller à la rencontre du fauve dont le pelage lui permettait de se camoufler au creux de ce fauteuil à première vue confortable. Cependant, Caleb n'eut pas la folle idée de s'asseoir ou se jeter sur ce dernier; ce qui lui évita de se faire griffer ou mordre les fesses. Le thé versé le tira un instant de son observation prudente de l'animal alors qu'il s'agenouillait à sa hauteur et il laissa le doux fumet du thé l'enivrer avant de demander en jetant un bref regard par dessus son épaule « Il est à quoi ce thé Rowanouninette ? » avant d'avancer la paume de sa main en direction d'Hadès, le dieu des enfers qui l'honorait de sa présence. « Je n'ai que très peu de fois eu l'occasion de rencontrer un dieu, c'est un plaisir Hadès aux longues moustaches ! » Salutations pompeuses, première caresse timide et Caleb était ami avec l'animal qui se roulait sur le dos en ronronnant devant la frimousse ravie du sixième année qui, tout fier de lui, affichait un sourire qui aurait pu s'étendre jusqu'à ses oreilles s'il avait eu une plus grande bouche.

« C'est vrai qu'il a fière allure dans ce sari. Oh, et tu sais mon chat a beau avoir le nom d'un dieu des enfers, le titre de dieu des peluches lui irait bien mieux! Ce chat n'a jamais su résister aux caresses de mains habiles, il suffit de gratter au bon endroit pour qu'il soit l'être le plus heureux du monde! Il est très sociable, et facilement approchable. Ceci dit, il a des préférences pour certaines personnes. En tant que maîtresse, j'en fais parti bien sûr. Et tu sembles bien parti pour appartenir à cette élite! »

Rowan venait de les rejoindre, satisfaite, alors que Caleb observait avec attention le sari du chat qui semblait intact. La jolie Beauxbâton devait avoir redoublé d'habileté et avoir une grande maîtrise en sortilège pour avoir réussi une telle chose. « C'est du très bon travail Rowan ! Hadès doit être content d'être aussi bien habillé ! » Un sari maltraité est un sari très laid mais dans ce cas, l'habit traditionnel hindou ne semblait pas avoir été égratigné par les griffes du chat ni même léché par la langue rapeuse qui vint un court instant lui lécher le dos de la main alors qu'il se détournait de lui. Peut-être que le chat réclamait plus d'attention mais, pour le moment, Caleb devait revêtir son habit de critique de mode en observant son modèle, l'attrapant par la main pour la faire tourner sur elle-même.

« Si tu savais! Ça faisait si longtemps que je n'avais pas mis un sari que j'ai du aller à la bibliothèque pour retrouver comment on le mettait. Après j'ai eu un peu de mal à le mettre comme il faut, mais j'ai finalement vaincu au bout de quelques essais! Et mon chat n'arrêtait pas de bouger dans tous les sens, alors ça m'a pris pas mal de temps pour lui aussi. Mais le résultat en vaut largement la peine! Je suis d'accord que les saris feraient un bon uniforme: c'est un vêtement confortable, et c'est très bien pour l'été. Mais bon, Elderwood est un mélange de culture, alors je pense que l'idéal serait que tout le monde mettent les habits traditionnels de leurs pays! Ce serait merveilleux, tu ne penses pas? »

« Je pense que tu as raison, on devrait lancer cette idée ... Y a-t-il une boite à idée dans le bâtiment ? Et même s'il n'y en a pas, on pourrait en déposer une à l'entrée ! Je suis sûre que les élèves adhèreraient sauf pour les plus conservateurs qui refuseraient de porter autre chose que leurs uniformes habituels ... On devrait même faire des concours de mode ! Il y aurait un élève de chaque école qui mettrait au point un uniforme inspiré de sa culture ou d'une autre culture et, à la fin de chaque mois, il proposerait son œuvre devant un jury et un public de fortes têtes qui éliraient la meilleure création ... »

Les idées ne manquaient pas ... ne restait plus qu'à savoir si cela était au moins envisageable. En tout cas, il était sûre que certains talents élèves aux talents cachés pourraient créer de magnifiques vêtements et peut-être même une robe pour homme ! Caleb aurait rêvé de pouvoir porter l'uniforme de Poudlard ... Ce fut la petite main de Rowan qui le ramena à la réalité alors qu'il imaginait le réfectoire transformé en salle d'exposition gigantesque avec un podium en son centre et une centaine de millier de chaises réparties en quinconces. Clignant des yeux à plusieurs reprises, il reporta son attention sur la jeune femme qui semblait impatiente de débuter les hostilités.

« Dépêchons-nous avant que le thé ne refroidisse! Ça serait dommage: il sent drôlement bon! »

Ni une ni deux, attiré vers un fauteuil aussi confortable que celui où le chat avait élu domicile, il se laissa tomber et soupira d'aise avant de saisir la anse de sa tasse en levant le petit doigt. Il laissa la jeune fille goûter le thé en premier et fit des manières en aspirant une gorgée du sien en produisant un son manquant cruellement de classe, une sorte de "fluuurp" accompagné d'un "gloup" alors qu'il l'avalait. De plus, il manqua d'avaler de travers et se rattrapa au dernier moment, toussotant en reposant sa tasse, surpris par l'apparente chaleur du breuvage qui lui brula la gorge et fit naître un véritable ras de marrée au bord de ses yeux d'un noir de jais. Agrippant une serviette, il s'essuya précautionneusement les lèvres et les yeux.

« Ah, ce thé est vraiment délicieux. Alors, nous sommes là pour parler alors parlons! Hadès va sûrement faire une petite sieste, les voix des gens le bercent en général. Aller, raconte-moi tes vacances! Elles se sont bien passées? »

« Certes délicieux mais un peu chaud ... Alors mes vacances ... Oui, elles étaient très bien, très divertissantes ! Je n'ai pas fait grand chose mais j'ai rencontré une famille de Wombat très amicale, j'ai des photos si tu veux voir mais ... sais-tu à quoi ressemble un wombat ? ... J'ai du laisser les photos dans mon dortoir et j'ai oublié ma baguette ... Bah, je te les montrerai plus tard ! Sinon, j'ai aussi vu Bella ... »

Le prénom de la jeune femme passa difficilement l'obstacle de la boule qui avait pris place dans sa gorge et ce fut à moitié étouffé qu'il fut prononcé. Rowan n'avait pas pu manquer sa réaction et il s'attendait déjà à ce qu'elle le questionne à ce sujet à moins que ... elle ne soit déjà au courant ... Gêné, il regarda un long moment sa tasse de thé et se décontracta, laissant son dos rejoindre mollement le dossier confortable de son fauteuil. L'objectif était maintenant de passer à autre chose ...

« Et toi ma jolie, tu as passé de bonnes vacances ? Peut-être as-tu voyagé ? Quel temps faisait-il en France l'été dernier ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Beauxbâtons

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 473
    ♦ PSEUDO : Shadowcat
    Féminin ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 09/06/2012
    ♦ AGE : 21
    ♦ LOCALISATION : Partout à la fois!



Revelio

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Dim 24 Fév - 20:04

Alors que je versais précautionneusement le thé dans ma tasse et celle de mon ami, j'entendis sa question portant sur le type de thé. Sans me déconcentrer, je répondis sur le ton de l'évidence:

- Du darjeeling bien sûr! Je me suis dit que quitte à mettre en place une tradition anglaise, autant choisir un thé très répandu là-bas! En plus, j'ai entendu dire qu'il était très bon. C'est l'occasion de vérifier ça!

Je laissais Caleb saluer Hadès avec confiance: j'étais sûre que les deux s'entendraient à merveille. Mon chat était tellement sociable et câlin qu'il ne pouvait en être autrement. De plus, Caleb étant quelqu'un de gentil j'étais sûre qu'il saurait se faire apprécier de mon chat. Après m'être rapproché d'eux et avoir confier les penchants caressophiles (plus tard, j'écrirais des dictionnaires! *sort*) de mon chat, je souris à son compliment. Je me sentais très fière: habiller Hadès n'avait pas été facile! Mais il était si mignon dans ce sari que les efforts accomplis en valait définitivement la peine. Une fois que Caleb eut observer mon sari et que j'eus proposer un mélange culturel pour les tenues règlementaires, j'écoutais la réponse de mon génieouicommedansaladin avec un grand sourire et applaudit son idée avec un enthousiaste enfantin:

- Oui, ce serait tellement drôle! On prendrait tous les professeurs et un élève de chaque année et de chaque maison dans le jury puis on ferait pleins d'épreuves marrantes pour pimenter le tout! Par exemple on ferait mettre des tenues traditionnelles masculines à des filles selon leur culture, et donnerait des tenues traditionnelles féminines aux garçons! Ah Caleb, si on organise ça il faut absolument que tu mettes une robe. Je suis sûre que ça t'irait à merveille! Après on te maquillerait, on te mettrait une perruque blonde avec des longs cheveux, on te ferait passer pour quelqu'un de ma famille et on irait voir Belladonna pour voir si même comme ça elle te reconnait! Ça serait tellement drôle!

J'eus un grand éclat de rire joyeux. L'idée ne manquait pas de potentiel, et je devais avouer que voir Caleb en robe était tentant. Rien qu'à l'imaginer, mon rire redoubla. Ce serait tout à fait unique! Une fois nos tasses de thé en main et ma question sur ses vacances posée, j'écoutais la réponse de Caleb attentivement. A la mention de Bella et au petit moment de flottement qui suivit, je levais discrètement les yeux au ciel. Bien sûr, je savais de quoi il s'agissait pour avoir rencontré Belladonna dans la salle commune il y a peu et le fait qu'il l'évite était assez agaçant. Elle l'aime, il l'aime: qu'ils se déclarent l'un à l'autre et s'embrassent, qu'on en finnisse! Sérieusement, y-a-t-il un couple plus évident que ces deux là? Quoi moi et Connor? C'est pas la même chose, et puis je compte me déclarer au bal de toute façon! J'entendis que Caleb eut complètement finit de parler pour lancer calmement, avec le sérieux rare que je n'utilisais que lorsqu'il était absolument nécessaire:

- Tu sais probablement que Belladonna et moi sommes des confidentes. Je sais déjà ce qu'il s'est passé, et fuir n'est pas une solution tu sais? Je connais Bella par coeur, et je te connais tout de même un peu maintenant, alors écoute bien: toi et Belladonna, c'est le même genre de sentiment que ce que je ressens avec Connor. Je l'aime. Je l'aime tellement qu'aucun autre garçon, aussi beau et gentil soit-il, ne m'a jamais intéressé. Il n'y a que lui pour moi, absolument personne d'autre n'est envisageable. Pour toi il n'y a que Belladonna: c'est une certitude. Alors je veux qu'au bal au plus tard tu devienne enfin le prince de ma confidente, parce qu'elle mérite d'être heureuse et que la séparation entre vous est douloureuse pour elle, comme elle doit certainement l'être pour toi.

Décidant que j'avais été assez sérieuse pour la journée et ne lui laissant pas le temps d'en placer une, je lançais aussitôt d'un ton énergique et joyeux passant du coq à l'âne sans prévenir:

- Moi j'adore quand le thé est bien chaud! Ça oblige à boire à petite gorgée, et cette manière de boire est très pratique pour mieux savourer les arômes. Des fois, ils sont plutôt subtils et il faut bien prendre le temps de savourer le thé pour les reconnaître et les apprécier à leur juste valeur. Alors essaye de boire plus lentement! Tu verras, tu ne le regretteras pas! Tu as vu des wombats? Ils sont si mignons! Je me rappelle un voyage où j'ai pu en apercevoir quand j'étais petite...Mais mes souvenirs sont un peu flou maintenant, ils ne sont probablement pas vraiment exacts. Il faut absolument que tu me montre les photos que tu as d'eux! Je les copierais et je les garderais dans mon tiroir. J'en ferais peut être même une carte pour mon père, ça lui fera plaisir! Pour les vacances, ça m'a fait bizarre au début. Personne de proche de moi n'est mort pendant la nuit des loups garous, mais ça m'a fait un grand choc tu sais! Heureusement ma tante Eanna m'a remonté le moral avec l'aide de mon cher Rex, tu sais le maggyar à pointe dont je t'ai déjà parlé, et tous les autres dragons! Dès que j'ai retrouvé le sourire, les vacances ont tout de suite été plus plaisante! En plus, il faisait un temps superbe: l'idéal pour se promener! Je suis sortie en ville avec ma tante, on a mangé des glaces, on s'est baladée sous le soleil, on a joué avec les dragons, on a fait un peu de shopping...Je n'aime pas trop les boutiques à trop forte dose, mais quand c'est un peu de temps en temps ce n'est pas désagréable. Il faudra que je te montre la petite robe verte que je me suis achetée...Il parait qu'elle va très bien avec mes yeux. Je me demande si elle plairait à Connor? Il faudra que je demande l'avis de mes amies... Mais je parle, je parle et je m'arrête à peine pour respirer! Tu dois en avoir marre à force non? Il faut me le dire quand je monopolise trop longtemps la conversation!

J'eus un grand rire, que je ponctuais gentiment d'un:

- Aller, c'est ton tour maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 410
    ♦ PSEUDO : Cleiya
    ♦ CREDITS : Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 29/05/2012
    ♦ AGE : 26
    ♦ LOCALISATION : Terrain de Quidditch



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 6ème année, Anupam
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   Ven 2 Aoû - 21:28

Un vrai moulin à parole, voilà comment il représentait Rowan dans son esprit. Et comme si ça ne suffisait pas, il la visualisait même avec cette petite hélice de bois tournant et activant l'astucieux système d'écoulement d'eau qui tombait ensuite le long d'une petite rivière paisible mais aussi vivement animée les jours de forte pluie car elle était comme ça Rowan, paisible, bavarde mais aussi vive comme l'eau. Il n'allait pas dire "vive comme l'air" puisqu'ici, l'air, c'était lui. D'ailleurs, jetant un coup d’œil au vieux chat allongé paisiblement sur son sofa, se léchant inlassablement l'une de ses pattes qui devait être aussi propre que la lessive elle-même ou le détachant, il agita ses deux index en deux petits moulinets bien dessinés ce qui eu pour effet de déclencher une douce caresse aérienne qui agita délicatement le pelage du félin. Ce dernier n'eut pas l'air d'être gêné par un tel contact et se tourna même sur le flanc. Cela fut suffisant pour l'Anupam qui, tout sourire, reportait son attention sur son interlocutrice après s'être livré sans langue de bois sur par moins de cinq sujets différents en moins de cinq minutes. À eux deux, ils n'allaient pas tarder à établir des records de tirades prononcées en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire !

Le thé avait été identifié et comme pour donner corps au Darjeeling, il saisit en levant le petit doigt de la main droite comme la tradition le voulait la tasse au liquide fumant qu'il leva à ses naseaux d'expert. Humant le délicat parfum, il agita ses narines et trempa finalement ses lèvres dans le breuvage, manquant de se brûler. Fort heureusement pour lui, il avait des années de pratique et parvint à engloutir une gorgée sans en ressentir les effets brûlant le long des parois de sa gorge. Satisfait, il hocha la tête en pinçant les lèvres et laissa un petit « Fabuleux ! » s'échapper. Vint ensuite le jugement de l'accoutrement du pauvre chat qui ne prenait même pas la peine d'essayer de s'extirper des volutes de tissu le recouvrant. Caleb n'avait jamais vu un chat avec des goûts en matière de mode aussi prononcés. Rowan n'aurait pas été l'instigatrice du coup monté, il aurait été sûr que le pauvre chat aurait choisi le même genre de vêtement de qualité. Il ne fallait jamais sous-estimer un Hadès songea-t-il en adressant une caresse ventesque à la créature ronronnant paisiblement dans son coin.

« Parce que tu penses que le blond m'irait bien ? » Rétorqua-t-il lorsqu'elle l'imagina avec une perruque aussi claire que les blés. Lui ne s'était jamais imaginé autrement qu'il ne l'était même s'il lui était arrivé à plusieurs reprises de revêtir des vêtements féminins pour une ... noble cause dirons nous ! « Il faudrait que l'on dépose cette idée, brevetée bien sûr, dans une boîte à idée ! Il me semble en avoir vue une récemment ... nous lancerons les recherches dès demain si tu le veux bien partenaire et nous stipulerons dans le contrat faire partie de l'impitoyable jury. On pourrait même faire une épreuve où ils devraient inventer une nouvelle nationalité à laquelle serait attribuée un accoutrement totalement avant-gardiste et jamais vu ... T'en dis quoi ? » L'idée l'emballait vraiment et il savait qu'avec une partenaire comme Rowan, ils pourraient aller loin et voir même se concrétiser les esquisses de ce nouveau projet ambitieux. « Cependant je refuse d'arbitrer vêtu en femme ... à moins que je puisse ou doive changer de tenue à chaque épreuve ? » Pensa-t-il à voix haute, exerçant son droit de véto quant à cette exigence de sa camarade. « Et puis pour illustrer le fait que les hommes doivent s'habiller en femme et inversement, tu seras toi aussi habillée en homme ! Sinon je refuse de porter une perruque blonde bien que ça puisse être une bonne idée pour tester les talents de Bella ... arriverait-elle à me reconnaître en femme ? Si je m'épile les jambes, peut-être que ça serait plus crédible ... »

Bella ... l'un des sujets de discussion récurrent de l'hindou qui, la bouche en cœur à chaque fois qu'il parlait d'elle, ne pouvait ôter son doux visage de sa mémoire. En ce monde, il y avait certes beaucoup d'être vivants mais tout un chacun avait un lien particulier avec une seule et unique personne, un lien indéfectible, un lien faisant des deux ce que l'on appelle des "âmes sœurs". Caleb avait beau ne pas être très romantique ou fleur bleu, il était persuadé que cette théorie s'appliquait partout dans le monde et à n'importe qui. Même à Rowan qui s'était entichée de ce fameux Connor et lui prodiguait des conseils malgré son jeune âge sur l'attitude à adopter face à sa dulcinée lors de leur prochaine rencontre ... Et à bien y réfléchir, elle n'avait pas tort ...

« Tu sais que tu es un petit génie ? Et tu n'as que douze ans ? Ou treize ? Je ne sais plus vraiment, pardonne-moi, en tout cas tu penses comme une adulte. Je te trouve très mature Rowan et je te remercie ... Tu sais, tu devrais mettre au jour un journal du cœur à Elderwood, les lecteurs pourraient t'envoyer des lettres et y décrire leurs déboires amoureux ou de toute autre nature et toi, tu leur prodiguerais le même genre de conseil que celui que tu viens de m'offrir. Je suis sûre que tu ferais beaucoup d'heureux ! » lui confia-t-il sans détour avant de changer de sujet après avoir décidé de mettre en pratique aussi tôt que possible les conseils de la gourou Rowan.

Il leva de nouveau sa tasse à hauteur de son menton tout en l'écoutant parler, partager son savoir, ses passions, lui parler d'elle en toute simplicité. Comme elle lui conseilla une fois de plus, il amena la tasse à ses lèvres et tâcha de boire lentement. Caleb était une vraie force de la nature et mettait un peu trop d'enthousiasme dans tout ce qu'il entreprenait tant et si bien qu'il n'avait jamais savouré un thé comme il venait de le faire en l'engloutissant aussi lentement qu'elle le lui avait dit. Convaincu de cette méthode, il leva un pouce en l'air et ne l'interrompit pas lorsqu'elle lui parla d'une de ses nouvelles passions, les wombats. Elle avait déjà toute son attention mais alors là, il écarquillait les yeux et ne faisait plus rien qui puisse le distraire. Quelqu'un le prenait enfin au sérieux à ce sujet et il avait envie d'échanger avec elle, lui dire qu'il n'avait vu qu'un seul wombat, celui de son patronus mais qu'il rêvait d'en faire l'élevage.

« Je t’amènerais des photos que j'ai découpées dans un magazine moldu sur les créatures insoupçonnées de nos contrées. Je suis sûr qu'on pourrait en voir ici si on poussait les recherches jusque dans la forêt. Je doute qu'ils apprécient l'eau salée alors en voir sur une plage serait surprenant ... limitons nos recherches aux plaines vertes et aux endroits ombragés et faisons un petit enclos où nous stockerons toutes les choses qu'ils aiment ! Tu sais, je crois que Rex le maggyar serait ravi d'avoir des animaux de compagnie comme eux et ça ferait des petits enfants de substitution lorsque tu n'es pas là, en quelques sortes, à ta tante. Je tâcherai d'en prendre un comme animal de compagnie lors de la prochaine rentrée ! Je vais lancer une nouvelle mode et bientôt, le monde sera gouverné par ces petites bêtes trop mignonnes ! »

Il aurait pu parler des heures durant de ces boules de poil mais blondie allait achever son discours et lui demander de se confier à son tour, lui raconter sa vie, la vie de ses copines et copains et tout un tas de chose alors, saluant la fin de son discours par une expression à la fois surprise et admirative, il posa une dernière question sur son ami Rex et sa nouvelle robe. « Qu'est-ce que Rex aime comme nourriture ? Tu crois qu'il aimerait goûter aux bananes flambées ou il serait plus végétarien ... ou alors carnivore ? Et ta robe verte ... tu ne l'as pas encore mise ? Tu devras la revêtir lors de notre prochaine entrevue ou lors de ton prochain rendez-vous avec ton adoré ! » Puis elle lui passa la parole. Alors, comme un orateur digne de ce nom et fier de prendre la parole, il se redressa, leva sa tasse, vide cette fois-ci, et fit comme s'il parlait dans un micro.

« Caleb la banane est un garçon enjoué, tu connais déjà beaucoup de choses sur lui dont son don aussi puissant que ses biceps ! Tu peux toucher si tu veux, lever ma tasse les a aidé à gonfler légèrement. J'aime bien faire du sport mais rien ne dépassera jamais le Quidditch, tu as déjà fait un autre sport que le Quidditch ? Vu quelque chose d'aussi impressionnant qu'un match de Quidditch ? Tu penses quoi des pompom girls ? Je ne les aime pas beaucoup et les trouve limite inutiles surtout qu'elles n'ont pas de balais ... Elles amortiraient les cognards à la limite, j'apprécierais leur présence mais je pense qu'elles sont tout juste bonnes à nous distraire ! Tout comme ces desserts qui surgissent bien trop tôt sur la table à chaque fois que nous mangeons ... J'ai une sainte horreur de manger du salé et du sucré en même temps, ça me donne des aphtes et je n'ai rien pour les aphtes ... il n'y a même pas de remède magique pour ces atrocités buccales ! Je n'aime pas les maladies ... J'ai peut-être trouvé une solution à ton problème d'hémophilie ! On pourrait te concocter Hadès et moi un vêtement fait de nuages et de coton qui te protègerai en toutes circonstances. Tu ne serais pas obligé de le poter H24 puisqu'il disparaitrait lorsque tu ne seras pas en danger. Ainsi tu comprends qu'il apparaitra seulement en cas de chute ou danger ... Je vais commencer à dessiner des croquis dès ce soir en rentrant au dortoir et faire quelques tests sur un mélange de coton et de nuage si j'arrive à les pétrifier et à leur faire conserver leur aspect cotonneux ... J'ai bien trop d'idées en tête et pas assez de temps pour toutes les exprimer ! Parfois j'ai l'impression qu'un petit vélo pédale dans ma tête mais qu'il n'y a personne en selle ... Peut-être que j'ai un wombat dans le crâne. On pourrait opérer et regarder, non ? »

Caleb partait dans des délires improbables et était même prêt à briser sa boîte crânienne pour voir le petit vélo ou le Wombat y logeant. Qu'en pensait donc Rowan l'illuminée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Wanna drink some tea? (ft. Caleb)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wanna drink some tea? (ft. Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» Drink me (Solo, Duo, Groupe)
» I just wanna live right now. Are you gonna be there for me? (Paxadee)
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Elderwood Salles de cours ─
 :: ─ Quatrième étage. :: ─ La Salle sur Demande
-