Partagez | 
 

 some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 57
    ♦ PSEUDO : redtiebluejeans (kev).
    Masculin ♦ CREDITS : redtiebluejeans pour l'avatar. kamilerbean pour la signature.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/03/2012
    ♦ AGE : 25



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK   Dim 13 Jan - 21:54

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : septembre.
Intrigue en cours : "j'ai toujours rêvé d'être".
Protagonistes : Susi Diamentino, Hendrick Van Zyl.
Statut du sujet : Pv.
Intervention du MJ : je pense que c'est bon (a).


« just stop appear at those bullshit moments. »


    Elderwood, malgré les évènements plus ou moins récents, gardait son charme d’antan. Tout semblait aussi neuf qu’à l’origine. Tout n’était pas rose, ni blanc. Mais la noirceur que tu pouvais éprouver, parfois, ne se ressentait quasiment jamais dans ces lieux. Parfois, au coucher du soleil, ou pendant la nuit, tu te réveillais, et tu avais l’impression de te retrouver là-bas, à Nkiruka. Ces cauchemars à répétitions furent d’un grand soulagement quand ils cessèrent instantanément, sans que tu ne demandes rien. Après ça, tes rêves étaient de plus en plus merveilleux, même si tu ne peux te rappeler d’eux. Tu as la capacité étonnante de ne jamais te souvenir de ce dont tu rêves. Tes cauchemars restent ancrés dans ton esprit, comme des parasites. Ils empoisonnent ton inconscient, emprisonnent ta vie, comme des barreaux dans la cellule d’un condamné. Mais tes rêves, s’échappent, comme de la poudre que l’on distille aux quatre coins du monde. C’est étrange. Lorsque tu te réveilles cependant, si tu es apaisé et reposé, tu sais instantanément que ta nuit fut rythmée de rêves, plus beaux les uns que les autres.

    Elderwood a cette beauté que Nkiruka n’avait pas. Nkiruka était une prison dorée, un endroit dont tu détestais chaque coins et recoins. Elderwood respire la fraîcheur, et la nouveauté. Nkiruka ne t’inspirait qu’horreur et fausseté. A Nkiruka, tu n’étais qu’un élève malmené par d’autres. Ici, dans cet endroit parfaitement blanchi de tout, dans ce paradis magique, tu te sens presque à ta place. Bien évidemment, le luxe n’est pas très présent. Il faut au moins que cette école ressemble à un instrument de l’éducation. Mais tu ne te plains pas. Ta vie pourrait être bien pire. Le problème unique d’Elderwood, à ton sens, et c’est également l’avis de ton père, c’est la mixité raciale. Ton père n’était pas forcément d’un avis très favorable pour cette mixité, ce mélange des races. Mais après tout, il te fallait un enseignement structuré et une belle base. Le choix ne s’est donc pas imposé.

    Tu sors de la Grande Salle. C’est un de tes endroits préférés de l’institut. Tu aimes ce qu’on y sert, les mets sont parfois délicat, tantôt étranges. Mais on s’y remplit l’estomac plutôt bien. L’endroit, en plus de sentir un parfum exagéré de nourriture et de feu de cheminée, est d’une splendeur innée. Dès ton arrivée à Elderwood, alors que tu tentais de prendre tes marques, la Grande Salle s’est imposée comme l’endroit le plus propice à une paix relativement extrême. Tu aimes l’endroit, et tu y rencontres pas mal de gens que tu aimes. Le seul problème demeure cette mixité horriblement futile. Mais en un an de temps, tu as eu le temps de t’y faire. Tu te plais dans cette pièce. Mais pour le moment, tu te dois de t’en aller. Tu laisses en plan tout ce que tu faisais, accroches ton sac à ton dos, et sort. L’air respirable du dehors est tout aussi agréable que celui de l’intérieur. Tu avances, t’apprêtes à avancer, encore et encore, tes pas rythmant le son de ton sac contre ton corps, puis tout arrive.

    Tout arrive. Ces mots devraient devenir ton crédo. Tu es bien l’un de ceux qui méritent la palme des gaffes et de la victime en chef. Aujourd’hui, tu ne sais pas trop comment c’est arrivé. Mais en quelques secondes, que tu ne peux même pas voir arriver, tu te retrouves la tête en arrière, glissant sur quelques centimètres. Tu te retrouves à terre, à moitié sonné, les yeux virevoltants. Les gens autour te regardent. Parmi les réactions, beaucoup d’ignorance. Tu y es habitué, ce n’est pas très grave à la limite… Certains s’exclament pour savoir si tu t’es fais mal. Certains qui passaient par-là par inadvertance s’esclaffent à gorge rompue…


Dernière édition par Hendrick Danie Van Zyl le Dim 7 Avr - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 1084
    ♦ PSEUDO : Tekila
    Féminin ♦ CREDITS : Tekila, Lux Aeterna & Tumblr
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 19/08/2009
    ♦ AGE : 28



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, 7ème, Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK   Mar 22 Jan - 15:55



    Susi, comme la plupart de ses camarades, venait tout juste de finir son repas. En compagnie d’Eden, Gwendolyn et d’autres étudiants assis autour d’eux, ils avaient plus plaisanté que réellement mangé. Du moins, si on comparait le temps passé à faire l’un et l’autre. La journée continuait de façon habituelle, aucun événement pour la marquer ou l’entacher pour le moment. Et dans quelques dizaines de minutes, tout le monde prendrait le chemin des salles de classes, faisant honneur à la rentrée. L’ancienne rouge et or avait dû s’éclipser un peu plus tôt pour aller chercher un livre qu’elle avait oublié d’emporter dans le fouillis sans fond de son sac de cours. Oh, bien sûr, elle aurait pu le faire venir d’un coup de baguette mais un moment de solitude ne lui ferait pas de mal, avait-elle estimé. C’est devenu de plus en plus fréquent à vrai dire. Quelques instants de répit à l’abri avant de reprendre le cours de sa vie.

    Assise sur son lit, elle lisait et relisait la lettre que lui avait envoyé Pavel voilà quelques jours. Mais chaque fois qu’elle avait tenté d’y répondre les mots ne daignaient pas faire acte de présence sur le parchemin. Panne sèche. Nostalgie. La poitrine serrée, la belle finissait par reposer sa plume, énervée de ne pas savoir quoi dire ou raconter. Qu’il lui manquait ? Qu’elle voulait qu’il se soigne pour revenir vite ? Qu’elle essayait d’aller de l’avant mais que c’était plus dur que ce qu’il lui avait promis ? Qu’elle espérait qu’il allait bien ? Tout cela, Susi n’avait eu de cesse de le rabâcher à chaque réponse qu’elle envoyait. Alors, ce midi, pour éviter de rester trop longtemps en sa compagnie qui était loin de lui apporter un quelconque réconfort, la jeune Diamentino avait décidé de retrouver ses amis dans la grande salle. Avec un peu de chance, ils étaient toujours attablés et en pleine discussion qu’elle pourrait attraper en cours de route.

    Dévalant les escaliers à toute vitesse, elle avait traversé la passerelle qui reliait un bâtiment à l’autre tout aussi vite. Avant de se coucher, l’Anglaise demanderait un coup de main à Gwendolyn qui trouverait sans doute quelque chose d’amusant à répondre pour faire bonne figure et ne pas trahir le vide qui s’était immiscé depuis la décision de Moravic. Arrivée près de la grande salle, elle fut attirée par les éclats de rire et les doigts pointés vers un élève visiblement à terre. Cette situation lui rappela sa rencontre avec le slave ainsi que sa fâcheuse manie à jouer les héroïnes quand le moment ne s’y prêtait pas toujours. Un aspect de sa personnalité qu’elle avait faillit oublier depuis l’année passée. Se plantant devant la malchanceux, elle fit face à la foule les mains sur les hanches. Seul un débile profond n’aurait pas descellé la colère dans son regard.


    Vous allez rester longtemps à le regarder et à rire comme des imbéciles sans lui offrir un coup de main ?

    Visiblement, Susi Diamentino ne connaissait pas Hendrick Danie Van Zyl. Sinon, elle aurait su que chaque farce ou coup foireux était généralement mérité par le jeune homme. Le tact et l’ouverture d’esprit ne faisant pas partie de ses qualités tant il était bourré de préjugés et de mépris pour ceux qu’il n’estimait pas digne de lui. Tout son contraire, la belle attendit donc que la foule se disperse avant de se retourner pour lui offrir sa main afin de l’aider à se relever. Réellement inquiète, elle le passa en revue pour voir s’il ne s’était pas blessé en tombant. Jugeant que c’était juste un mauvais coup sur le crâne dû à sa chute, elle lâcha un petit soupir de contentement avant de lui offrir son plus beau sourire homologué Colgate.

    Fait pas attention, y’a des débiles partout dans le monde. Heureusement, je suis là pour te prouver qu’il existe des exceptions ! Comment tu te sens ? Tu veux que je t’accompagne à l’infirmerie ?

    Elle posa une main sur son épaule avant de jeter un coup d’œil sur son crâne. Des doigts, la jeune femme effleura une bosse naissante qui lui arracha une grimace. Il ne saignait pas, c’était déjà bon signe mais si les douleurs ne d’estompaient pas, il devrait passer entre les mains expertes de Fedor ou Savannah au cas où.


_________________
    Find light in the beautiful sea
    I choose to be happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 57
    ♦ PSEUDO : redtiebluejeans (kev).
    Masculin ♦ CREDITS : redtiebluejeans pour l'avatar. kamilerbean pour la signature.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/03/2012
    ♦ AGE : 25



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE:
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK   Dim 7 Avr - 22:38

    Ouille. Tout ça fait mal. Tu ne sais pas trop comment c’est arrivé. Mais c’est arrivé. Tu es étendu par terre, alors que la plupart des élèves qui passent par là hurlent de rire. Oh, tu ne t’en offusqueras pas. Tu rigolerais toi aussi si ça ne t’était pas arrivé à toi. Mais pour le moment, tu ne peux que contempler le massacre que cet incident a laissé à ton dos. Tu as mal au dos, mais ça passera. Pour le moment, tu ne peux pas vraiment bouger. Tu fermes les yeux. Un véritable cauchemar. La douleur est lancinante. Personne ne t’aideras, tu en es conscient. Tu l’as provoqué après tout. Tu es un con. Oh oui, un véritable con. Personne dans cet institut, sain d’esprit et en maîtrise totale de ses moyens, n’aurait idée de penser que tu n’as pas mérité ce qui t’arrives. Buarf, renoncer à ses convictions pour ne pas tomber à terre, c’est pas trop pour toi. Tu te contentes de rouvrir les yeux, et de regarder le plafond au-dessus de ta tête. C’est haut, vu d’ici.

    Mais comme jamais rien ne se passe comme tu le prédis, une main secourable vient à ta rencontre et commence à beugler.

    « Vous allez rester longtemps à le regarder et à rire comme des imbéciles sans lui offrir un coup de main ?, hurle la jeune fille dont tu ne reconnais pas le timbre de voix. » Tu doutes qu’elle te connaisse. Mais qu’importe. Tu souris comme un idiot quand tu entend les paroles de cette démente qui semble compatir à la situation. Les élèves semblent se disperser enfin, bien que tu entends beaucoup d’éclats de rire, ça et là. Tu ne peux cependant pas t’empêcher de sourire, bien content. Il semble que la situation penche en ta faveur pour cette fois. Tu refermes les yeux, puis les rouvres, pour bien comprendre que tout ceci arrive véritablement.

    La main secourable apparaît devant toi, ainsi qu’une tête aux belles proportions, plus que satisfaisante, en terme de beauté. La jeune fille, qui doit être un tout petit peu plus vieille que toi, semble réellement inquiète pour ta santé. Elle t’aide à te relever et après un effort presque surhumain, tu es de nouveau debout, sur tes deux jambes, beaucoup plus grand qu’elle, désormais. Il y a cinquante secondes, elle était en position de force, elle était plus grande que toi. Maintenant, tu te sens très grand. Et tu ne sais pas trop comment la remercier. En guise de remerciement, tu lui adresses un sourire forcé, sans un mot. Elle te rend ton sourire, multiplié par quinze, des dents d’un blanc immaculé, en rangées de trente, apparaissant derrière ses lèvres.

    « Fait pas attention, y’a des débiles partout dans le monde. Heureusement, je suis là pour te prouver qu’il existe des exceptions ! Comment tu te sens ? Tu veux que je t’accompagne à l’infirmerie ?, demande t-elle, dans la précipitation. » Ce qu’on peut dire, c’est qu’au, moins, elle ne prend pas de gants, va droit au but. Son élan de trop bel ego te fait sourire, mais tu n’as pas le temps de dire quoi que ce soit qu’elle pose déjà une main chaleureuse sur ton épaule, puis sur ton front. Aïe. Tu dois avoir une bosse. Mais la douleur d’estompe peu à peu. A vrai dire, aller à l’infirmerie ne serait pas franchement une idée plaisante. Tu n’aimes pas cet endroit, il te fiche la chair de poule. L’une des seules pièces de cet endroit que tu ne rêves pas de visiter. Pour le moment, tu te sens en pleine forme.

    « Je ne pense pas avoir besoin de soins, outre mesure, dis-tu, d’une voix assurée. Mais merci. Merci infiniment. Avant tout, puis-je avoir ton prénom, que je puisse t’accrocher sur le mur de ma chambre, en tant qu’héroïne de l’année? » Hendrick, s’essayer aux plaisanteries, c’est pas trop pour toi. Tu te ravises, les joues quelques peu empourprées. « C’est une blague. Mais je veux bien ton prénom quand même. Que je puisse te remercier comme il se doit. » A vrai dire, tu ne sais jamais trop comment remercier les gens. Tu n’as jamais su le faire. Ca n’apparaissait pas dans ton manuel du parfait petit bourgeois. Peut-être l’emmener manger. Ou l’inviter à faire quelque chose. Mais la grande question restait à savoir ce que vous y feriez. Qu’importe. Pour le moment, le plus important était de savoir qui était cette jeune fille. Tu lui adresses un sourire. Un vrai, cette fois-ci, pas ce tic forcé horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poudlard

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 1084
    ♦ PSEUDO : Tekila
    Féminin ♦ CREDITS : Tekila, Lux Aeterna & Tumblr
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 19/08/2009
    ♦ AGE : 28



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, 7ème, Poudlard
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK   Jeu 16 Mai - 14:17



    Le pauvre n’avait pas l’air du genre à l’aise ou c’était tout simplement son coup sur la tête qui le rendait un peu froid sur les bords. Pas du genre hautain, non, Susi ne se serait jamais permise de penser une chose pareille après sa mésaventure. Mais il semblait un peu secoué par ce qui venait d’arriver et la belle ne savait pas vraiment si elle était de trop ou non. Il avait fini par se relever et la dépassait désormais d’une bonne tête, ce qui ne la perturbait pas le moins du monde. Après tout, son meilleur ami faisait pratiquement deux mètres alors on pouvait dire qu’elle avait l’habitude de devoir lever la tête. Après un rapide diagnostique de la bosse naissante et une proposition d’accompagnement à l’infirmerie, la jeune femme se permit de dévisager avec autant de discrétion que possible l’étudiant. Bien bâti, une mâchoire carrée qui lui conférait un certain charme, des yeux clairs sur une peau légèrement halée… Beau gosse, en résumé. Encore un bourreau des cœurs qui devait faire des victimes à Elderwood.

    Je ne pense pas avoir besoin de soins, outre mesure. La belle fut tirée de son observation par la voix assuré du jeune homme qui semblait avoir repris contenance. Pas vraiment d’accord avec lui, elle se contenta néanmoins d’acquiescer. Mieux vaut prévenir que guérir comme on dit mais ce n’était pas son rôle de le materner, même si elle était plus âgée.

    Mais merci. Merci infiniment. Avant tout, puis-je avoir ton prénom, que je puisse t’accrocher sur le mur de ma chambre, en tant qu’héroïne de l’année? L’anglaise esquisse immédiatement un sourire suivi d’un éclat de rire devant l’expression d’Hendrick qui semble immédiatement regretter sa plaisanterie. Cela faisait un bout de temps qu’elle n’avait plus vu quelqu’un virer au rose aussi rapidement.

    C’est une blague. Mais je veux bien ton prénom quand même. Que je puisse te remercier comme il se doit. Sa maladresse lui rappela Pavel et lui arracha un pincement au cœur. Mais elle se reprit rapidement car il n’avait pas l’air de gaffer souvent contrairement au Durmstrang. Replaçant une mèche rebelle derrière son oreille, Susi essaya de contenir son sourire pour ne pas sembler moqueuse.

    Oh, t’inquiète pas, j’avais bien compris. Si tu plaisantes c’est plutôt bon signe, ça veut dire que t’es pas si durement touché. Petit clin d’œil amusé avant de continuer sur sa lancée. Susi, enchantée. Et t’inquiète pas, c’est normal, pas besoin de me remercier. Je suis sûre que t’aurais fait pareil si les places avaient été changées. Lâcha-t-elle, réellement convaincue qu’il en aurait été ainsi. Même en ne connaissant pas le personnage, elle était persuadée de sa bonté. Encore une de ses spécialités, voir le meilleur chez les autres. Ou croire qu’ils étaient foncièrement bons.

    Bon, ça te dit de marcher un peu ? J’ai pas cours tout de suite et la salle est encore bondée donc j’ai pas envie de batailler pour une place. Elle réajusta son sac sur ses épaules avant de rajouter : Comme ça tu pourras me dire comment tu t’appelles et comment tu t’es retrouvé dans cette situation.. Sans attendre une réponse de sa part, elle prit la direction opposée à la porte pour libérer le passage aux étudiants qui commençaient à se bousculer.


_________________
    Find light in the beautiful sea
    I choose to be happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK   

Revenir en haut Aller en bas
 

some situations became funny after you fall. » SUSHENDRICK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» « why do we fall ? » ◊ ANGEL.
» WHY DO WE FALL ?
» Shingeki no Kyojin : Before the Fall, les Scans !
» The funny thing about a strong woman is that she doesn't need you... She wants you. And if you start slacking she'll be content without you. ~ Kanon.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Elderwood Accueil ─
 :: ─ Premier étage.
-