Partagez
 

 {{ I can't help but I need it all {feat Lust ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maarifa Sihr

  • Nephtys E. Castel
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 352
    ♦ PSEUDO : Lux. A bas l'anonymat.
    Féminin ♦ CREDITS : Riddle.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/04/2011



Revelio

{{ I can't help but I need it all {feat Lust ♥} Empty
MessageSujet: {{ I can't help but I need it all {feat Lust ♥}   {{ I can't help but I need it all {feat Lust ♥} EmptyJeu 3 Jan - 16:25

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : Octobre 2012
Intrigue en cours : Aucune
Protagonistes : Lust S. Dashwood et Nephtys E. Castel
Statut du sujet : Privé (oui, c'est un cours privé /sbaf/)
Intervention du MJ : Pas pour le moment :)


« All I ever wanted was the world
I can't help but I need it all »


Les cours avaient repris depuis plus d’un mois maintenant, et Nephtys se faisait doucement à ses nouvelles matières. Les options qu’elle avait choisies l’avaient davantage été par défaut que par choix, et pour cela, elle devait remercier ses parents, qui l’avaient poussée à faire une huitième année. Son rêve d’école de l’Opéra de Paris s’était éloigné de plus en plus sûrement depuis des années, mais cette fois-ci, elle réalisait que c’était trop tard. Que malgré toute sa bonne volonté, malgré sa ténacité, malgré ses entrainements presque quotidiens, plus rien ne pourrait lui accorder de passe-droit pour retrouver le bonheur des salles de danse de la prestigieuse école parisienne. Et c’était ce goût amer de l’abandon et de la défaite qui l’accompagnait depuis le début de l’année scolaire –entre autres regrets, remords, souffrances et souvenirs douloureux. Les nouvelles matières auxquelles elle se consacrait depuis la rentrée revêtaient donc cet habit d’échec, et le quotidien lui rappelait sans cesse que son rêve n’était plus qu’un tas de cendre, et qu’aucun phœnix n’aurait la décence d’en faire quelque chose. Nephtys abandonnait peu à peu la salle sur demande et ses longues heures à s’étirer à la barre et à danser face à son miroir. Mais malgré tout, ce n’était pas le plus douloureux. C’était l’ensemble qui était devenu insupportable. Le départ de Nevada, le coma de Luce, l’éloignement de Billie, le silence de Gaël… et ces flashs qui lui rappelaient chaque nuit qu’elle avait vu ce fameux loup de près, qu’elle l’avait fixé et avait été fixée, et qu’il s’en était peut-être fallu de peu pour qu’elle n’ait pas été la victime prioritaire du lycan. Il y avait trop de souffrances éparpillées, trop de choses à oublier ; tellement qu’elles étaient entremêlées dans son esprit, ancrées comme de mauvaises herbes impossibles à déraciner.

Malgré tout, elle avait trouvé dans ses choix d’orientation un intérêt notoire. Sa participation –peu connue, donc chut- au journal de l’école s’était avérée avoir été plus réfléchie qu’elle ne l’aurait pensé, puisqu’elle travaillait avec une passion plus importante encore que son acharnement habituel. Peut-être était-ce aussi une solution de facilité qu’elle avait trouvée, mais le journalisme, l’écriture et les arts la faisaient voir les cours sous un autre angle. Plus d’histoire inutile, plus de sorts à rater, de citrouilles vertes à transformer en rats d’égouts (et inversement). Juste des cours qu’elle avait choisis, et qui lui plaisaient. Par contre, cela était aussi synonyme d’une absence notoire de botanique, et donc d’Oz Kether. Son professeur favori manquait donc à l’appel, et encore une fois, c’était un manque qu’elle ne s’avouerait probablement jamais mais qui était pourtant là, quelque part, perdue entre celle de l’absence de chocolat et celle de la disparition de Luce.

Elle se demandait tous les jours comment elle arrivait à se lever et à avancer, alors que les autres semblaient ne pas y prêter plus attention que cela. Belladonna était la seule à s’intéresser à elle et pour cela, Nephtys lui serait sans doute éternellement reconnaissante, mais il n’était bien entendu pas question que cela se sache. Gaël avait bien réussi à l’oublier, elle. Alors pourquoi n’arrivait-elle pas à en faire de même ? Peut-être était-ce un manque de ce bien-être qu’il lui avait apporté depuis le début, depuis leur première nuit au milieu des sucreries ? Mais alors, quelle était cette douleur qui lui rappelait sinistrement celle qui avait accompagné le départ d’Ezra ? Encore une fois, celle-ci, perdue au milieu de beaucoup trop d’autres, semblait se noyer dans une masse de pensées négatives, et Nephtys préférait se focaliser sur ce qui en valait la peine. Sur ce qui assurait son image. Encore et toujours. Par exemple, Caleb Fetherston. Qu’était-il advenu de lui ? La blonde n’avait pas entendu parler d’un éventuel décès, mais elle n’oubliait pas cette fameuse soirée sur la plage où ils avaient passé un long moment à parler, où elle s’était confiée… un peu trop à son goût. Il n’était bien entendu pas question que ce genre de schéma se répète, tout comme il n’était pas question que ce qu’il avait découvert ce soir-là soit divulgué à quiconque. Comme par exemple le fait qu’elle n’était pas legilimens. Imaginez l’image que cela révélerait d’elle… Menteuse et complexée. Combo anti-Nephtys.

Assise sur un siège d’amphithéâtre, Nephtys prenait des notes. Sa plume dansait sur le parchemin qui lui faisait face alors que l’intervenant s’exprimait. Communication. Voilà un groupe de conférences qui lui plaisait bien, mais elle aimait penser qu’elle était suffisamment à l’aise pour ne pas en avoir besoin. Après, il était toujours temps de compléter ses connaissances et de les étoffer… Voilà donc pourquoi elle avait choisi de suivre ces cours, et pourquoi elle les suivait avec autant de sérieux. Elle n’avait même pas fait attention aux autres élèves qui l’entouraient. Pas vraiment. Elle avait juste remarqué que tout le monde était réuni sur les premiers rangs à la demande du professeur.

Professeur qui, maintenant, illustrait ses propos à l’aide d’exemples par dizaines… L’ancienne Maarifa avait donc reposé sa plume et se perdait dans ses pensées. Ce professeur était quand même drôle à rire tout seul. Tiens, il avait une drôle de plume, ce gars, vers la gauche. Oh, il aurait peut-être fallu qu'elle continue à prendre en note pour illustrer le cours, mais au bout d'une heure et demie de conférence, elle commençait doucement à fatiguer... et à observer ce qui, quelques instants auparavant, ne l'intéressait pas plus que ça. « Bon, une pause de 5 minutes, je vais me chercher à boire » s'interrompit le conférencier abruptement en laissant tout en plan, y compris la phrase dans laquelle il était lancé, pour quitter l'amphithéâtre. Nephtys en profiter pour aligner ses feuilles les unes avec les autres et s'étirer brièvement. Encore une heure et demie et elle serait libre... pour rejoindre l'entrainement des cheerleaders. Au moins, tout ce temps là, elle ne le passait pas à penser, à s'inquiéter, à s'attrister ou à paniquer. Juste à se concentrer sur ce qui était important. Important pour les autres, pour l'image qu'elle reflétait. Mais c'était comme ça qu'elle vivait depuis des années, pourquoi cela devrait-il changer maintenant ?


_________________

    Did you forget ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

{{ I can't help but I need it all {feat Lust ♥}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Militaires 3/3
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» Cause everybody's drunk, loud and pissed off {Feat. June
» Follow me (Feat. Crèp')
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Elderwood Salles de cours ─
 :: ─ Premier étage.
-