Partagez | 
 

 Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   Mar 18 Déc - 22:01

INFORMATIONS SUR LE SUJET


Date : 18 septembre 2012
Intrigue en cours : (Référez-vous au sujet correspondant)
Protagonistes : Judah Benethan & Zeïna al-Ma'rib
Statut du sujet : Privé
Intervention du MJ : non merci ;)


« happy to meet you, again »


Imaginez donc que ces hommes sont parvenus à ériger de telles merveilles, sans la moindre magie. C'est un autre élément merveilleux et énigmatique de l'histoire des Moldus finit le professeur d'histoire en refermant d'un claquement sec son immense grimoire tout poussiéreux. Pour la semaine prochaine, vous me rendrez 200 centimètres sur la part de magie chez les druides gaulois de l'occupation romaine à l'invasion franque. Zad leva les yeux au ciel en rangeant encrier, plume et parchemin de cours dans son sac. C'est vrai qu'ils n'avaient tous que cela à rédiger, l'histoire moldue. Ce n'était pas ce qu'elle préférait. L'étude des peuplades magiques préhistoriques et pendant l'Antiquité la passionnaient bien plus. Et lorsque le cours portait sur les énigmatiques sites jordaniens de Pétra, elle était incollable. Merci maman !

Zad quitta la salle de classe, perdue dans ses pensées. Remontant son sac sur son épaule, elle resserra le col de son chemisier. Le mois de septembre voyait l'atmosphère se rafraîchir et la Jordanienne n'était pas habituée à se vêtir si chaudement dès le début de l'année. Certes elle vivait à Elderwood depuis presque un an, comme les élèves qui l'entouraient, mais elle ne s'était pas encore faîte à cette île perdue au milieu de l'Atlantique. Le château d'Elderwood était certes magnifique, splendide, tout ce que l'on voulait, rien ne pourrait jamais atteindre la beauté et la magnificence de l'école de Maarifa Sihr.

Zad s'arrêta dans un des couloirs, regardant par la fenêtre le temps pluvieux qui couvrait l'île de Nameless d'un épais brouillard perlé de gouttes agressives et glaciales. Zad n'aimait pas la pluie. Pas plus que l'humidité et la grisaille. Elle décida de monter voir si elle avait reçu du courrier. Optant pour passer par la passerelle de verre, elle en prit la direction. Elle trouvait cet endroit particulièrement magique. Le verre, la transparence avaient toujours eu sur elle un effet apaisant. Les mains enfoncées dans les poches de son large pantalon beige, la tête dans les étoiles, elle ne vit pas le garçon arrivant en face d'elle. Le choc fut inévitable. Zad recula abruptement, éberluée. Elle se reprit aussitôt et se pencha vers le jeune homme. Ohlala, pardon je suis désolée ! s'exclama-t-elle en anglais maladroit. Elle le reconnut, il était lui aussi de Maarifa. Elle pouvait donc s'exprimer en arabe sans crainte de ne pas être comprise. J'étais dans la lune, je ne t'ai pas vu arriver. Je ne t'ai pas fait trop mal, j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Maarifa Sihr

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 282
    ♦ PSEUDO : Judah Lévy Benathan
    Masculin ♦ CREDITS : Sabetha_B.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 10/12/2012
    ♦ AGE : 27



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans ; 7ème année : Maarifa Sihr.
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   Mer 19 Déc - 19:42

Judah ne réalisa qu’on venait de le heurter de plein fouet que lorsqu’une voix se mit à lui parler en arabe, sa langue maternelle. Il leva une main, se frottant le front, qui avait brutalement heurté celui de la jeune femme face à lui, et fronça les sourcils, pas tout à fait certain de ce qu’il se passait. Une bosse allait probablement se déclarer au beau milieu de son front, et il aurait de la chance si elle ne s’accompagnait pas d’une migraine. Cela ne l’empêcha pas de sourire à la jeune femme, et de lui répondre dans leur langue maternelle, qu’il était heureux d’entendre de nouveau. Ici, tout le monde parlait anglais, et même s’il parlait la langue couramment, parfois, ça faisait du bien de se sentir à la maison et de parler ce dialecte qui l’avait accompagné toute sa vie.

    Ça va aller, pas de problème, répondit-il, tout en se penchant pour ramasser son sac les livres qui étaient tombés de ses bras lors du choc.

Il détestait faire tomber des livres, surtout que ceux-ci lui appartenaient, et que contrairement à la bibliothèque de l’école, il ne les avait pas enchantés pour les protéger contre ce genre de mésaventure. Ça lui apprendrait. Il se promit de remédier à cela dès le soir. Il venait d’envoyer un long hibou à ses grands-parents, inquiets de ne pas avoir de nouvelles de lui depuis la rentrée. Ils n’étaient pourtant pas du genre à insister, et savaient que leur petit fils était quelqu’un de raisonnable, qui se concentrait avant tout sur ses études, mais face à leur insistance, Judah avait réalisé que la nuit des loups les avait changés, eux aussi. Ils avaient compris qu’il n’en aurait pas fallu beaucoup plus pour qu’ils perdent leur unique petit fils. Inutile de préciser combien cette pensée avait dû leur être insupportable.

Ce n’était pas seulement les livres de Judah qui s’étaient répandus sur le sol, mais aussi ses cours. Plusieurs feuilles de parchemins étaient mélangées, aussi leva-t-il un regard pétillant à l’intention de la jeune femme, donc il n’avait pas vraiment pris le temps de détailler le visage.

    Je suis vraiment désolé, moi aussi, je rêvassais, et je ne regardais pas non plus où j’allais. Est-ce que tu t’es fait mal quelque part ? Je peux t’accompagner à l’infirmerie, si besoin, ça n’est pas du tout un problème, tu sais.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   Mer 19 Déc - 21:03

Lorsqu'elle entendit le jeune homme lui répondre en arabe, Zad sourit. C'était tellement réconfortant, que d'entendre une voix dans cette langue si belle qu'elle parlait depuis toujours. Avec l'épisode tragique de la Nuit des Loups, Abân ne parlait plus. Et, alors que jusque là elle avait parlé en arabe avec ses deux frères, elle se retrouvait seule à pouvoir le parler lorsqu'elle était avec Abân. Alors entendre une autre voix prononcer ces sublimes roulements, ces consonnes et voyelles dignes des chants berbères lui réchauffait le coeur.

Elle se pencha pour l'aider à ramasser tous les livres qui s'étaient cassés la figure. C'est alors qu'elle remarqua une couverture qu'elle connaissait par coeur. La gravure d'un éléphant sur une des parois de Pétra. Et sur le haut de la couverture, le nom de sa mère. Zad ouvrit de grands yeux. Comment cet élève pouvait-il lire un des ouvrages de sa mère ? Elle ne dit rien et attrapa les autres livres et feuilles à sa portée, tandis que l'inconnu s'inquiétait de son état de santé. Ne t'inquiètes pas, je vais bien. Juste une bosse demain matin, je pense, dit-elle en éclatant de rire. Elle ouvrit subrepticement la page de garde et son regard resta bloqué sur la signature au bas de l'autographe. Excuse-moi, mais où as-tu acheté ce livre ? Tu as rencontré l'auteur ? demanda-t-elle, curieuse de savoir d'où venait le livre et fière de voir que les ouvrages de sa mère étaient lus par d'autres que de vieux universitaires. Le livre était sur les gravures de Pétra. Zad se rappelait encore quand sa mère l'avait écrit. Elle avait passé des semaines et des semaines sous le soleil agressif du désert jordanien, à étudier au millimètre près des gravures aussi vieilles que l'humanité. Et pendant les vacances, elle avait emmené ses trois enfants avec elle, ainsi que certains de ses beaux enfants. Le père de Zad les avait rejoints pour un weekend où ils avaient campé aux pieds des marches de la Khazneh, le bâtiment le plus connu de tout le site. Toute la nuit, d'étranges bruits avaient rythmé le sommeil agité du campement. Et au matin, ils avaient découvert la magie du soleil sur les hautes parois abruptes du Sîq, le défilé menant à l'entrée de Pétra. Mouhammed avait déclaré avec fierté que même la magie de Fahîma, son épouse ou bien de ses trois cadets ne pourrait élever une telle beauté. Ils étaient tous restés admirer la beauté du site, silencieux. Et leur père avait raison. Ils vivaient dans un pays aux paysages enchanteresques. Et la Jordanie, aussi petit soit le royaume, n'avait rien à envier aux grandes puissances voisines. Je te demande ça parce que l'auteur de ce livre, Fahîma al-Ma'rib, c'est ma mère, dit Zad avec un sourire, un éclat de fierté dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Maarifa Sihr

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 282
    ♦ PSEUDO : Judah Lévy Benathan
    Masculin ♦ CREDITS : Sabetha_B.
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 10/12/2012
    ♦ AGE : 27



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans ; 7ème année : Maarifa Sihr.
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   Ven 21 Déc - 20:56

Judah haussa un sourcil. Bien sur qu'il avait rencontrée, l'auteur ! Il était parti, avec ses parents, quelques années plus tôt, sur un site qui les intéressait beaucoup, et avait visité Petra avec un plaisir qu'il avait rarement retrouvé depuis. Ca avait été un été formidable pour lui, à courir de vestige en vestige, à découvrir chaque secret, chaque mystère de l'endroit, et il en gardait un souvenir impérissable. Pendant des semaines, après cela, il avait parlé de l'endroit à qui voulait en entendre parler, et avait saoulé ses grands parents avec des détails dont, il s'en rendait compte maintenant, ils n'avaient pas grand chose à faire. Sur place, il avait rencontré cette chercheuse, Fahima, et déjà, alors qu'il était tout jeune, elle s'était rendu compte qu'elle faisait face à un vrai passionné, un comme on en fait bien peu. Alors, sitôt son livre terminé, elle lui avait envoyé un exemplaire signé, et lui avait dit que si un jour, il souhaitait revenir et en découvrir plus encore, elle serait plus qu'heureuse de lui montrer ce qu'il ne connaissait pas encore. C'avait été son trésor, il avait regardé, les yeux écarquillés et la bouche entrouverte, les mots sur la première page du livre, et cette grande signature, majestueuse, généreuse, à l'image de sa propriétaire. Il l'avait lu et relu, des dizaines, peut-être des centaines de fois, et aujourd'hui encore, il le consultait régulièrement, pour des devoirs, ou tout simplement par envie, par goût et par passion pour l'histoire. Peut-être était-il un garçon un peu ennuyeux, aux yeux de certains, mais lui était passionné. L'histoire, il avait ça dans le sang, Judah. Et cette femme pouvait très certainement se vanter de ne pas être totalement étrangère à cette passion dévorante.

Mais alors...

Judah se souvenait de bien d'autres choses de cet été là, et surtout d'une petite fille, avec qui il avait couru dans les rues de la ville, avec qui il avait fait les quatre cent coups. Ensemble, ils avaient longuement parlé des vestiges, de la beauté des lieux, et de leurs familles respectives, de ce qu'ils souhaitaient faire plus tard, quand ils seraient "grands". Puis, lorsque l'été avait pris fin, ils s'étaient fait la promesse de garder contact. Judah n'avait alors que neuf ans, et à cet âge là, les promesses étaient remplies de "toujours", tout semblait tellement définitif, tout semblait tellement simple. Pendant quelques mois, ils avaient correspondu par lettres, d'abord avec une régularité exemplaire, s'écrivant une à deux fois par mois, puis, petit à petit, ils n'avaient plus eu grand chose à se dire, ou peut-être les lettres qu'ils s'envoyaient n'avaient-elles plus eu tout à fait le priorité sur leur emploi du temps. Judah était parti à Maarifa, avait rencontré ses amis là-bas, avait quitté le monde de l'enfance pour un autre, un peu moins enfantin, démuni de tous ces rêves qu'ils avaient fait ensemble. C'était un peu triste, vu comme ça, mais à part d'avoir perdu cette petite fille de vue, il ne regrettait rien du tout.

Alors il ne répondit pas à la question de la jeune fille, ou plutôt posa-t-il une autre question.

"Zad ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • avatar
    ACCIO PROFIL


Invité



Revelio

MessageSujet: Re: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   Jeu 3 Jan - 15:07

Comment savait-il son prénom ? Zad écarquilla de grands yeux et soudain, tout lui revint. La journée pendant son enfance où elle avait fait visiter à un autre petit garçon tout le site dont sa mère était gérante. Ils avaient joué à cache-cache à Pétra, ce que personne d'autre ne pouvait sa targuer d'avoir fait. Son prénom lui revint aussitôt. Judah ? Allah ! J'aurais jamais cru te revoir ! C'est génial de te revoir ! Explosant de bonheur, Zad le serra dans ses bras. Elle était tellement heureuse de le revoir. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas de nouvelles de lui. Lorsqu'ils s'étaient quittés, ils s'étaient promis de s'écrire. Les échanges de hiboux avaient duré quelques temps puis, du jour au lendemain, silence radio. Ils avaient grandi, mais jamais Zad n'avait oublié le petit garçon passionné par l'histoire. Ils avaient construit des rêves, de grandioses aventures, entre les murs de pierre rosée de Pétra. Ils avaient oublié le monde environnant pour devenir de fiers aventuriers en quête de sensations et de trésors. Zad gardait un souvenir attendrissant de cette merveilleuse journée. Ah ben ça ! Si j'avais cru te revoir un jour ! Et en plus sur Nameless ! Alors toi aussi tu es un sorcier ? Qui l'aurait cru ! Nous n'avions pas vraiment de pouvoirs, à l'époque. Mais si je me souviens bien, il est arrivé d'étranges choses, ce jour-là, dit-elle, amusée. Si sa mémoire ne lui jouait pas des tours, des pierres avaient volé au-dessus de leurs têtes. Et impossible de savoir ce qu'il se passait. Ils en avaient conclus que le goulet menant au site du palais antique était gardé par une armée de fantômes qu'ils s'étaient juré de pourfendre. Et, armés de cimeterres en bois, ils avaient tapé contre les parois de roche en criant qu'ils viendraient à bout de leurs assaillants. Pendant une journée, ils avaient été les capitaines d'une immense armée défendant le désert de Jordanie face à un invisible envahisseur. Ils étaient devenus prince et princesse d'Orient, oubliant leur époque, leurs familles, leurs vies respectives, pour se perdre dans les méandres de leur prolixe imagination.
Revenir en haut Aller en bas

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Happy to meet you, again ◇ JUDAH B.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 04. Happy Birthday, Cat.
» Meet Up - 27 février BD Cosmos à Laval
» Happy B-day tooooooo youuuuuuuuuuuu! ^^
» "Never be the same, if we ever meet again."
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Have a Break ─
 :: Saison Deux
-