Partagez | 
 

 Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Personnel

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 262
    ♦ PSEUDO : Eterna
    Féminin ♦ CREDITS : Burning Candles (ava) et Bonnie Blue (gif)
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 15/05/2011
    ♦ LOCALISATION : Derrière un rayonnage, à t'espionner



Revelio

MessageSujet: Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager   Lun 28 Mai - 10:37


Nascha, Meleager & Eterna



Croyiez-vous réellement que cette scène l'allait jamais arriver ? Qu'après cette déclaration des plus touchantes et les embrassades qu'il y avait eu après, l'escouade des jumeaux maléfiques n'allait pas réagir ? Que la fringante Eterna s'était contentée de grincer des dents en voyant le coeur de son cousin de nouveau à nu, avant de se dire « Tiens, c'est pas grave, laissons-le réessayer, ça a juste failli le tuer la dernière fois. » ? Que nenni mes amis. Dans la pyramide des priorités de la jeune femme, tout en haut était inscrit le mot « famille » en lettres d'or. Et si elle n'avait eu le temps de s'y consacrer avant, laissant quelques jours passer avant de se pencher sur le « problème », c'était simplement parce que son attention avait été attirée ailleurs, de façon bien indépendante de sa volonté. Mais c'était du passé pour l'instant, seul comptait l'instant présent et la peur sans nom qui lui dévorait les entrailles : retrouver Marwin sur un lit d'hôpital parce qu'elle aurait encore fait une erreur de jugement. Elle la revoyait, la petite Vicky, la première voir qu'il la lui avait présentée. Évidemment, les jumeaux s'étaient montrés méfiants, il s'agissait de leur tout comme petit frère et la fille qu'il avait choisie devait bien sûr faire l'objet 'dune étude approfondie … et ils n'avaient rien vu. Jamais ils n'auraient pensé qu'elle aurait été capable de ça. Se taper tous les mecs qui passaient pendant que lui était aux portes de la mort par sa faute … Que Mel', fervent défenseur de l'amour ait pu se tromper, passait encore, on pouvait lui accorder le bénéfice de « il avait voulu y croire », mais elle … Elle la cynique, l'Auror ! Elle s'était fait berner par une gamine. Et ça ne se reproduirait plus. Leur cousin les détesterait sans doute s'il venait à l'apprendre, mais Eterna s'en moquait : ils allaient tester la nouvelle élue de son coeur. Ils iraient dans l'extrême, mais ils étaient prêts à tout pour que le schéma ne se répète pas. Si elle avait des scrupules … Disons que ça dépendait.

Nascha, elle la connaissait. Elle l'avait côtoyée pendant des mois, à l'hôpital, la trouvant très souvent au chevet de Marwin. La complicité sans faille qui les unissait était réelle et facilement visible, mais de là à lui faire confiance pour ne pas le blesser, il y avait un pas énorme. Elle l'avait adoptée, comme elle avait adoptée tous les amis de Marwin, particulièrement Taïni, dont elle se sentait proche, et Luis, mais ça c'était une autre histoire. Et la voir tous les jours lui avait fait comprendre qu'elle ne semblait pas comme ça. Semblait. Tout le problème se situait là. Elle ne se contenterait pas d'un jeu sur les apparences, elle ne parierait pas l'avenir de son cousin sur un peut-être. Elle voulait des certitudes, ils voulaient des certitudes et entendaient bien les avoir. Le plan d'attaque ? Si je vous le disais, cela ne servirait à rien de suivre. Disons simplement qu'ils étaient deux, qu'un des deux était rompu aux techniques d'interrogatoires les plus vicieuses pour amener un suspect à craquer et qu'ils allaient pouvoir combiner leurs talents pour s'assurer que tout irait bien et qu'ils pouvaient dormir sur leurs deux oreilles. Lequel serait le plus redoutable ? Vu ce que Mel' avait tenu à rajouter, Ety avait du mal à se décider. Disons que chacun défendrait son style, testerait une partie et qu'on verrait quel bilan en tirer. Mesdames et messieurs, êtes-vous prêts pour le grand jeu ? Dans ce cas … c'est parti.

Ils avaient choisi d'attendre une fin d'après-midi pour attaquer, après vérification des emplois du temps. L'équipe de Marwin s'entraînait dur pour la finale mais les Cheerleaders dont elle faisait partie n'avaient pas été convoquées. Une chose ne collant pas au tableau, ça, d'ailleurs. Le coup des Cheerios. Quelle fille timide et fidèle rejoignait le rang des poupées montrant leur cul à chaque match ? (Il fallait excuser Eterna, elle n'avait jamais été fan de ce genre de fanfreluches). En tous les cas cela laissait le champ libre, le Péruvien n'étant pas dans les parages et absents pour un bon moment. Il avait suffi d'attendre qu'elle s'isole un peu à l'écart dans le parc, un peu loin des autres, à l'ombre, pour étudier et la première des conspirateurs était passée à l'action. Profitant de son temps de pause, elle était sortie et jouait donc les innocentes bibliothécaires en train de prendre l'air avant de retourner goûter à la poussière d'ouvrages au moins quarante fois plus vieux qu'elle. Comme si cela pouvait tromper la demoiselle. Elle était une des rares à savoir quelle était la réelle profession de la jeune femme, et si elle n'avait jamais eu de questions et que l'argument « j'ai pris un an de congé sabbatique pour surveiller Marwin » pouvait passer, il en disait également beaucoup sur ce qu'elle pouvait faire. Et encore … ce n'était que la partie visible de l'Iceberg. D'un pas mesuré elle s'avança donc vers elle et fit mine de la découvrir au moment où elle passait devant elle: Tiens, Nascha. Un sourire aimable mais sentant l'arsenic à plein nez fut rapidement servir alors qu'elle s'avançait, la surplombant de toute sa hauteur et projetant son ombre sur les pages qu'elle lisait. Cela fait quelques jours que je ne t'ai pas vue à la bibliothèque, j'allais finir par croire que tu m'évitais. Ben tiens. Ou que tu avais abandonné les révisions, mais c'est pas vraiment ton genre, j'me trompe ? Game's on, my dears.

_________________
    « Two hearts, believing in just one mind »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 368
    ♦ PSEUDO : Phil
    Féminin ♦ CREDITS : Moi-même
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 25
    ♦ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow ... J't'en pose, des questions. UU



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 5[sup]e[/sup] année & Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager   Sam 28 Juil - 20:12

•.•



Une fin d’après-midi comme les autres. Ou peu s’en faut. Le karaoké avait causé plus de remous que les vagues de foule à la sortie du Gerry’s pub à la fin de la soirée. Depuis ce soir-là, le quotidien de Nascha avait pris une teinte différente et elle renouait avec des situations qu’elle n’avait plus connues depuis … un certain temps. Comme celles de n’avoir plus à affronter le regard des autres que pour sa propre pomme mais avoir une image double à entretenir. Non pas que la Yolihuani peine à gérer les images multiples mais disons que le concept de couple n’était pas celui qu’elle maîtrisait le mieux.

Pas ventouse pour deux sous, qui plus est, en dépit de son cœur tendre, la demoiselle s’était comme à l’accoutumée éclipsée lorsque sa présence n’était plus particulièrement requise, s’isolant dans un coin du parc pour poursuivre ses révisions. Le temps des examens grignotait une partie des loisirs habituels. Ainsi, en l’absence d’entraînement des cheerios, la cinquième année se contenterait d’observer les jolies phrases de ses cours. Les joueurs, actuellement en pleine séance, se passeraient d’une partie de leur public féminin. Le nez d’ailleurs plongé dans son manuel de botanique, l’aînée des Arguedas ne s’attendait pas vraiment à rencontrer quelqu’un de sa connaissance dans ce coin-ci à cette heure-ci. Et elle s’attendait encore moins à être apostrophée par cette personne-. •3• Tiens, Nascha. •3• De cette manière-. •3• Bonjour Eterna. •3• Sourit la jeune fille, d’un sourire sincère, elle, bien qu’un peu crispé par la timidité. La bibliothécaire, jouant des ombres créées par la lumière du soleil pour la toiser avec plus d’impact, encore, nouait patiemment l’estomac de l’étudiante. Anxieuse ? Nascha ? Mais pas du tout, voyons. Disons juste que … qu’elle n’avait pas vraiment pris la peine – ou le courage – de croiser la cousine de son meilleur ami désormais petit ami depuis que le changement de statut avait eu lieu.

Plaçant un marque-page à l’endroit où elle s’était arrêtée, Nascha referma le livre et leva à nouveau le nez vers Eterna. Pas le temps de lui demander comment elle se portait que la jeune femme enchaînait déjà. •3• Cela fait quelques jours que je ne t'ai pas vue à la bibliothèque, j'allais finir par croire que tu m'évitais. •3• Personne n’échappe à Eterna, si ? •3• Osa-t-elle sans savoir à quel point elle visait juste. La phrase n’avait rien de malin ou d’ambigu, le sourire taquin qui l’avait accompagnée en témoignait mais … quelque chose soufflait à Nascha que ladite phrase ne sonnait pourtant pas bien. •3• Ou que tu avais abandonné les révisions, mais c'est pas vraiment ton genre, j'me trompe ? •3• Du tout, confirma-t-elle, mais la bibliothèque est prise d’assaut par la moitié des étudiants, c’est bien trop pour moi. Ici, on est relativement au calme. •3• Exposa la Yolihuani, désignant d’un coup de menton les alentours peu peuplés. L’idéal quand on voulait la paix, l’air frais et le soleil en plus. Nascha n’avait absolument rien contre la poussière des bibliothèques mais leur atmosphère devenait tout simplement étouffante quand tous les étudiants s’y entassaient. Et puis, lorsque Marwin aurait terminé son entraînement, ils devaient se retrouver dans le coin. En théorie. •3• Et comment vas-tu, toi ? Pas trop de tumulte avec le monde, justement ? •3• S’enquit la demoiselle avec bienveillance. Si elle faisait dans la conversation anodine et le ton badin ? Pas forcément. Seulement, la sorcière avait toujours eu pour principe de ne pas se mêler des affaires des autres outre mesure, les cas « Vicky » et « Luis et ses amours bancales » s’avérant des exceptions à la règle. Donc, n’aimant pas demander aux autres de se justifier pour leurs actions, elle ne déposerait pas elle-même la tête sur le billot des justifications pour satisfaire le bourreau Eterna. Sans compter que, si l’éventualité d’une arrivée du sujet sur le tapis n’était pas à exclure, seule chose qui la « tracassait » jusqu’à présent, Nascha était bien loin d’imaginer qu’il s’agirait en réalité du nerf de la conversation.

•.•
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Personnel

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 262
    ♦ PSEUDO : Eterna
    Féminin ♦ CREDITS : Burning Candles (ava) et Bonnie Blue (gif)
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 15/05/2011
    ♦ LOCALISATION : Derrière un rayonnage, à t'espionner



Revelio

MessageSujet: Re: Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager   Lun 27 Aoû - 19:59

Regardez-la, transpirant l'innocence, tableau de pureté, la jeune fille en fleurs studieuse au milieu de la pelouse, profitant du soleil et de la légère brise qui soufflait en attendant que son homme sorte de sa séance de sport … Qui comptait-elle berner ? Oui, ce qu'il fallait savoir avec Eterna était que bien souvent, « innocent le temps qu'on n'avait pas prouvé le contraire » se trouvait parfois tourné en « coupable, convainquez-moi de l'inverse ». Enfin, surtout quand cela concernait les deux hommes de sa vie, Meleager et Marwin. Demandez à son jumeau combien de ses copines elle avait traqué jusqu'à trouver la faille, la chose qui la rendait indésirable, qui faisait qu'elle ne pouvait se tenir aux côtés de son frère ? Il n'y en avait eu guère que deux pour lesquelles ce n'avait pas fonctionné, mais il n'avait su garder ni l'une, ni l'autre, cet empoté. Enfin, sa préférence allait nettement à la première, la seconde étant « trop » pour elle … Mais ce n'était pas le sujet, pour la suite, consultez « Les mille et une histoires de coeur de Meleager, ou comment foirer toutes ses relations et continuer à croire au grand amour », par le professeur E. Baskerville. C'était Marwin, le centre du sujet, leur bébé, leur petit frère d'amour qu'ils n'allaient pas laisser aux mains de n'importe qui … Bonjour Eterna. Tiens tiens, déjà tendue, avait-elle quelque chose à se reprocher ? Essayant de calmer sa paranoïa galopante, la jeune femme se contenta de sourire en retour, mais on était bien loin d'un air bienveillant et détendu. Elle n'avait vraiment rien contre elle, ça avait l'air d'être une fille bien … elle voulait juste en être sûre. Et pour cela il fallait qu'elle soit la pire des salopes l'espace de quelques minutes, c'était bien peu cher payer pour avoir la certitude de garder son cousin en vie.

Elle détaillait chacun de ses gestes, analysant la moindre mimique. Elle avait cet avantage sur son jumeau : les interrogatoires, ça la connaissait. Et pour l'instant, elle n'avait pas l'air particulièrement « coupable ». Un brin nerveuse, sans le moindre doute, mais en même temps, elle se rendait intimidante. Mais la partie ne faisait que commencer … Personne n’échappe à Eterna, si ? Elle leva un sourcil. Tu ne crois pas si bien dire, ma jolie. Ca, c'est une certitude. Tu es donc en état d'arrestation, plaisanta-t-elle, posant les mains sur ses hanches d'un air décontracté. Pas encore, ajouta-t-elle mentalement. Elle la détrompa cependant rapidement : Du tout, mais la bibliothèque est prise d’assaut par la moitié des étudiants, c’est bien trop pour moi. Ici, on est relativement au calme. Les yeux de chat de l'Auror firent le tour de la pelouse, effectivement désertée et commenta, l'air de rien : Evidemment. Et comme tu es plutôt du genre réservé, je suppose que ça reste le compromis le plus intéressant. Une manière comme une autre de vérifier le peu de choses qu'elle savait sur elle. Elle reporta son attention sur la jeune fille : Passe me voir en fin de journée, j'aurais peut-être un livre intéressant, le professeur Kether l'a emprunté pendant une période plutôt longue. Et comme j'pense pas que ce soit le style à caler ses meubles avec, il est possible que tu y trouves des choses. Même si ce type bizarre n'avait sans doute pas besoin de bouquin pour pondre un examen, on ne savait jamais. Et ça lui donnerait une occasion de la revoir, de vérifier si elle se défilait ou non … et de passer à un interrogatoire plus musclé si nécessaire. Enfin, elle n'allait tout de même pas lui taper dessus, mais l'ambiance austère de la bibliothèque aiderait sans doute, elle était plus impressionnante dans son élément, quand elle maîtrisait les lieux. Là, sous le soleil, cela n'avait forcément pas le même impact.

Et comment vas-tu, toi ? Pas trop de tumulte avec le monde, justement ? La preuve, elle commençait à lui faire la conversation de façon « normale », ce qui ne serait sans doute pas arrivé si elle s'était trouvée derrière un comptoir poussiéreux. Ce n'était certes pas d'une gravité extrême, elles allaient pouvoir arriver au même endroit d'une manière ou d'une autre : Oh, les journées sont longues, mais après tout, c'est ça, la vie de bibliothécaire, dit-elle dans un sourire avant de se décaler et de se baisser pour s'asseoir à ses côtés. Elle posa ses mains en arrière, s'appuyant dessus pour offrir son visage au soleil : Mais c'est vrai que je ferais bien comme toi. C'est quand même plus agréable ... Elle finit par ouvrir un oeil pour la regarder. Mais c'est vrai que j'ai plus beaucoup de temps à moi...ou pour mes proches. Comment raccrocher lestement et réorienter la conversation dans le sens qui lui convenait … Marwin s'en sort ? Je ne l'ai pas vu non plus depuis … elle fit mine de réfléchir quelques instants ...la soirée karaoké, j'crois bien. A croire qu'il est très occupé lui aussi … ou que tous les Yolihuani m'évitent, conclut-elle dans un sourire qui ne présageait pas grand chose de bon. Lève-toi et pars en courant, petite Nascha. Ou pas. Elle risquerait de te poursuivre.

_________________
    « Two hearts, believing in just one mind »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yolihuani

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 368
    ♦ PSEUDO : Phil
    Féminin ♦ CREDITS : Moi-même
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 06/04/2011
    ♦ AGE : 25
    ♦ LOCALISATION : Somewhere over the rainbow ... J't'en pose, des questions. UU



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 18 ans, 5[sup]e[/sup] année & Yolihuani
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager   Dim 14 Avr - 14:13

•.•


•3• Ca, c'est une certitude. Tu es donc en état d'arrestation. •3• Je connais mes droits mais je n’ai pas été de travers. •3• Plaisanta Nascha sans trop en faire pour chercher à désamorcer l’ambiance en demi-teinte qui s’installait entre les deux sorcières. Il y avait comme un relent de suspicion dans les actions et réactions de la bibliothécaire, un petit quelque chose difficilement identifiable qui ourlait presque chaque parole d’un sens caché. •3• Evidemment. Et comme tu es plutôt du genre réservé, je suppose que ça reste le compromis le plus intéressant. •3• Exactement, confirma-t-elle, signe de tête approbateur à l’appui. La cohue n’a jamais été mon rayon, même dans les bibliothèques. •3• Le porc-épic avait ses piquants, le poulpe, son encre, la moufette … je vous passe les détails … et Nascha, son humour pitoyable. Chacun son système d’auto-défense lorsque les sentiments s’avèrent complexes à gérer.

Son regard passa d’Ety au point que fixait Ety, point qui s’avérait être … son livre, à première vue. •3• Passe me voir en fin de journée, j'aurais peut-être un livre intéressant, le professeur Kether l'a emprunté pendant une période plutôt longue. Et comme j'pense pas que ce soit le style à caler ses meubles avec, il est possible que tu y trouves des choses. •3• Riant légèrement à l’évocation du bouquin-cale meuble, Nascha hocha la tête en signe d’assentiment. •3• C’est gentil, je viendrai quand ça t’arrange le mieux. Parce que la botanique a beau être utile, ça n’est pas vrai-ment une matière à laquelle j’accroche particulièrement. •3• Avoua-t-elle en haussant les épaules. Inspirer. Expirer. Se détendre. Finalement, la cousine de son petit ami ne l’avait pas encore pétrifiée sur place et semblait … n’allons pas jusqu’à avenante mais au moins cordiale. S’enquérant alors des nouvelles d’Eterna, la Yolihuani écouta attentivement sa réponse, espérant peut-être déceler dans ces quelques mots un indice d’un calme repoussant toute tempête. •3• Oh, les journées sont longues, mais après tout, c'est ça, la vie de bibliothécaire. •3• Certes. •3• Reconnut sobrement la sorcière, prenant longues dans le sens « peu palpitantes » étant donné qu’une horde d’étudiants le nez collé à leurs ouvrages ne devait pas constituer le spectacle le plus transcendant qu’il ait été donné de voir. Vérifiant qu’elle laissait assez de place à Eterna, Nascha se décla un chouïa, reposant son livre sur ses genoux. •3• Mais c'est vrai que je ferais bien comme toi. C'est quand même plus agréable ... •3• Tout est dans le calme, le soleil et la légère brise. •3• Approuva la demoiselle Arguedas bientôt trop éblouie par la bonté du temps que pour apercevoir l’ouragan qui approchait à grands pas.

Un ouragan implacable que rien ni personne ne détournait de sa cible … •3• Mais c'est vrai que j'ai plus beaucoup de temps à moi...ou pour mes proches. •3• A ce point-là ? •3• Répondit machinalement la jeune fille, naïve enfant que le piège, bientôt, enceindrait. •3• Marwin s'en sort ? Je ne l'ai pas vu non plus depuis ... la soirée karaoké, j'crois bien. A croire qu'il est très occupé lui aussi … ou que tous les Yolihuani m'évitent. •3• Je pense que ça va, émit Nascha sans entrer dans les détails. Comment et pourquoi Marwin avait si peu croisé Eterna lui paraissait obscur, aussi se retint-elle de rentrer dans des litanies descriptives sans grand intérêt. Sans compter qu’elle ne voulait ni bafouiller ni trébucher, la rougeur de ses joues l’incommodant déjà assez. Mais il est plus compliqué pour tout le monde d’organiser son temps avec les nouvelles règles et le couvre-feu, sans compter les révisions et les entraînements. •3• Exprima-t-elle, son explication relevant à la fois de l’assertion et de l’hypothèse. A vrai dire, elle ne s’était pas vraiment demandée comment/si Marwin en avait parlé à Eterna, laissant le temps – et le karaoké – imprimer l’aboutissement de leur relation dans les esprits des autres. Pas plus qu’elle n’avait redouté à un moment de « voler » le jeune homme à sa cousine, d’être une de ces causes indirectement évoquées par la jeune femme, la jalousie n’étant pas une caractéristique de la triplée Arguedas.

Tournant un œil vers Ety, Nascha chercha dans son regard un « quelque chose » qui lui indiquerait pourquoi ça, comme ça avec cette mention- du karaoké. Sans être tout à fait paranoïaque, les tournures avaient tout de même de quoi soulever quelques questions. •3• Si jamais, il est en entraînement au stade, là. •3• Crut bon d’ajouter la sorcière même si quelque chose lui disait que la bibliothécaire devait le savoir pertinemment.

•.•
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager   

Revenir en haut Aller en bas
 

Good Cop, Bad Cop - Ft. Nascha & Meleager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» “ GOOD VIBRATIONS ” • La Jolla t'attend !
» (11/10, 16h50) SWIM GOOD, W/ MADS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Welcome On Nameless ─
 :: ─ Gestion des personnages. :: ─ La pensine. :: ─ Sujets de la saison 1 ─ :: ─ Elderwood :: ─ Extérieur
-