Partagez | 
 

 « Le Chemin de la fortune » M. } Lust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 43
    ♦ PSEUDO : Phil
    Féminin ♦ CREDITS : Meuha
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 28/03/2012
    ♦ AGE : 28
    ♦ LOCALISATION : Là où sont les autres Stamford



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20, 6e année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: « Le Chemin de la fortune » M. } Lust   Lun 14 Mai - 12:03

    ¤¤


    Assise en tailleur dans la pièce, Callie jetait un œil curieux aux étoiles déployées dans le ciel. L'astronomie comptait parmi ces matières qu'elle appréciait pour leur rigueur, leur clarté et leur partie pratique qui l'exemptait de tout oral. Plancher sur des cartes et étudier les légendes n'était pas une contrainte. En revanche, tout ce qui s'éloignait de la restitution conforme et des chemins balisés l'effrayait et la mettait mal à l'aise. Sa faible confiance en elle la poussait à se retrancher dans des domaines où elle n'avait pas à sortir des plates-bandes ordinaires, où on ne lui demandait pas d'apporter sa propre patte à l’œuvre. Rien que la simplicité et la sobriété, pas d'individualité ni d'extravagances. Alors pourquoi se trouvait-elle en plein observatoire, les yeux rivés à l'azur devenu océan d'encre si, ce soir, l'heure n'était pas à la discipline de l'Almageste ? —¤¤Tu es certain que les prédictions sont meilleures de nuit ?¤¤— Emit alors Calliopée, reportant son attention sur son voisin.

    Un voisin qui s'appelait Lust et qui l'avait entraînée ici, débitant que l'influence de la lune et des autres astres était nettement bénéfique à la concentration et à la communion avec le futur en devenir qu'il fallait interpréter grâce aux visions et tout un tas d'autres justifications que la Malgache avaient entendues, vaguement assimilées et qu'elle tournait et retournait dans son esprit pour en déceler le fondement. Au moins, elle ne pensait plus au cauchemar qui l'avait tirée du lit, traînée jusqu'à la salle commune et fait tomber sur le jeune homme qui revenait d'on ne sait quelle sortie ... et qui était visiblement enclin à repartir en vadrouille pour peu qu'il en ait un prétexte. —¤¤Tu comptes tenter de voir quoi, à propos ?¤¤— Sans trop comprendre l'enchaînement, la demoiselle avait basculé de la situation A "je me calme sur un canapé avec Tasar sur le ventre" au cas de figure B "promenons-nous dans Elderwood la nuit, Lust, mon lémurien bambou et moi". Compte tenu de l'oppressante noirceur des ténèbres et l'angoisse latente de la solitude, Callie n'avait pas rechigné.

    Même si elle était consciente que le Nkiruka aimait la tirer en bouteille ou bêtement la houspiller, elle s'était engagée tête baissée, trop heureuse de pouvoir discrètement se raccrocher à une présence alors qu'il n'y avait pas âme qui vive un peu plus tôt. Réveiller la fratrie n'était absolument pas à l'ordre du jour ; les déranger était hors de question. Alors ... ça ne coûtait pas grand-chose. Non seulement, elle n'avait plus sommeil mais, en plus, la sorcière songeait inconsciemment qu'une telle séance de prédictions la rassurerait peut-être un peu. Qui sait ? Depuis les évènements de la plage, Callie avait tendance à être sans cesse sur le qui-vive, imaginant que les habitants allaient débarquer un beau jour pour mettre l'école à sac. —¤¤La distance entre Elderwood et l'Île marchande est de combien ?¤¤— S'interrogea-t-elle à haute voix.

    ¤¤

_________________
    « Le théâtre est un point d'optique. Tout ce qui existe dans le monde, dans l'histoire, dans la vie, dans l'homme, tout doit et peut s'y réfléchir, mais sous la baguette magique de l'art », VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 219
    ♦ PSEUDO : zadig
    ♦ CREDITS : mindful
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 21/04/2010



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20 ans; Huitième année; Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: « Le Chemin de la fortune » M. } Lust   Mer 27 Juin - 22:04

En théorie, Lust prédisait peu de choses, ne se risquant sur les sentiers hasardeux de l’avenir qu’en cas d’extrême urgence (l’ennui était considéré comme une cause majeure) ou d’extrême drague. Et si ses rares oracles faisaient encore mouche, c’était uniquement dû à ses talents naturels arrosés d’une bonne dose de chance. Lust le savait, on ne bernait pas un sorcier comme on se jouait d’un touriste moldu. Et pourtant, ça fonctionnait et le petit Brésilien continuait à s’enfoncer sans même se poser de questions. En théorie, donc, le futur n’était pas le domaine de prédilection l’adolescent, qui lui préférait largement les palpitations du présent. Seulement voilà, c’était beaucoup trop drôle et facile pour qu’il y renonce. Et il y avait encore des filles à Nameless qui n’avaient pas encore profité de ses talents. Callie se situait entre les deux. Frangine bûcheuse de l’autre Stamford qui lui servait de meilleure amie, au tempérament si diamétralement opposé qu’il soupçonnait Jessalyn d’avoir été adoptée ou trouvée au bord de la route, elle avait un petit côté coincé que le Brésilien se plaisait à titiller sans retenue, si bien qu’il initiait donc le jeu de la roulette sibylline sans aucune modération. Callie n’était pas son type de fille, quoi qu’on puisse en dire connaissant Lust (ni brune, ni blonde, juste « avec des boobs » semblant parfois le contenter.), déjà et simplement parce qu’elle était « sœur de » Jess et Heath, ce qui suffisait généralement à la place dans la catégorie des intouchables, toute sexyttude physique mise à part. Il la savait réservée et peu encline à l’excentricité et un brin d’originalité ne lui faisant probablement aucun mal, il ne se privait pas pour essayer de l’embarquer dans quelques escapades. Rarement nocturne, pourtant.
Quelle ne fut pas sa surprise de la croiser dans la salle commune des rouges après une sortie mouvementée dans le parc en compagnie de quelques demoiselles.
▬ Leçon particulière d’astronomoLust, ça te branche ? Le ciel est beau ce soir, j‘ai des trucs à vérifier et la nuit ne fait que commencer ! Avait-il proposé avec un franc sourire après l’avoir longuement observée et reboutonné maladroitement sa chemise débraillée.
Il l’avait finalement entraînée à sa suite jusqu’à la tour d’astronomie et s’était assuré que personne ne les avait repérés avant de refermer la porte.

▬ Tu es certain que les prédictions sont meilleures de nuit ? Interrogea sa voisine tandis qu’il gisait à ses côtés, fixant le ciel d’encre comme s’il pouvait réellement y voir quelque chose.
▬ Pour les étoiles ? Oui, ça marche mieux quand on les voit. Railla le Brésilien après un sourire malicieux. Il sauta sur ses pieds et fit un tour complet de la tour avant de revenir se poser en face de la Nkiruka.
▬ Tu comptes tenter de voir quoi, à propos ? Décidemment, à croire qu’elle ne lui faisait pas confiance. (Comment ça elle aurait raison ?)
▬ Je voudrais d’abord savoir si le positionnement de Vénus dans les jours prochains concordera avec celui qu’avait prévu Josef Sauzay en 1903. Il paraît que c’est sur Nameless qu’on aurait la plus grande précision. Alors je vérifie. Parce que si c’est le cas, ça annonce une foultitude de bouleversements. Si ça se trouve, les enfants qui naîtront dans les prochains jours auront trois seins. Oh j’espère que l’enfant de Lipovsky-Di Marco est une fill… BREF ! S’interrompit le Nkiruka après son court numéro d’improvisation sur le tas. Josef Sauzay avait bien été astronome, quelque part en Bulgarie et s’il avait déjà prévu quoi que ce soit, le fait de terminer à St Mangouste à 25 ans pour s’être promené nu dans Trafalgar Square en agitant sa baguette (Non pas celle du bas) suffisait à rendre n’importe laquelle de ses prédictions complètement caduque. Mais bon, Lust espérait encore que Callie n’en soit pas arrivée à lire les bouquins écrit par les fous, si c’était le cas, il commencerait peut-être à s’inquiéter. Pour lui ou pour elle, c’était encore à déterminer.
▬ La distance entre Elderwood et l'Île marchande est de combien ? Emit finalement sa camarade s’attirant un regard surprit de la part de Lust … Quoi, elle aussi elle savait des trucs ou bien ?
▬ Baaaah, quelques baisers volés et un tour dans la fontaine… lâcha-t-il d’un air rêveur avant de se reprendre d’après la distance entre les étoiles et le souffle du vent, je dirai qu’il y a plus ou moins 1km845 entre le dernier pont et l‘entrée du parc, mais tout dépend de quel chemin tu empruntes, je suis sûr que c‘est beaucoup plus court en coupant à travers la forêt. Surtout que lui-même avait toujours été trop distrait pour se pencher sur la question. Mais passons.
Lust fit jouer les muscles de sa nuque et quitta les étoiles pour se poser sur celle qui lui faisait face.
▬ Et pourquoi ça, Calliopée Stamford ? T’as un rencard nocturne ? C’est les habitants qui te foutent la frousse ? Tu veux fuir Jess le plus vite possible si jamais elle t’agresse ? Hasarda-t-il en gloussant bêtement et qu’est-ce que tu voudrais que les étoiles te disent, ce soir ?


_________________
♛ Play a {stupid} Lovegame
One, Two, Three, Take my hand and come with me, Because you look so fine, That I really want to make you mine. Said you look so fine, That I really want to make you mine. Four, Five, Six, Come on and get you're kicks, Now you don't need money when you look like that, Do you honey. I say are you gonna be my girl ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nkiruka

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 43
    ♦ PSEUDO : Phil
    Féminin ♦ CREDITS : Meuha
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 28/03/2012
    ♦ AGE : 28
    ♦ LOCALISATION : Là où sont les autres Stamford



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 20, 6e année, Nkiruka
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: « Le Chemin de la fortune » M. } Lust   Mer 14 Nov - 17:09

¤¤


Rien ne crevait les ténèbres, si ce n’est le réconfort d’avoir trouvé quelque chose de tangible à quoi se raccrocher. Cependant, la compagnie n’était la meilleure des bouées de sauvetage que lorsqu’il s’agissait d’une compagnie choisie. Connue. Le quidam du coin n’avait en lui-même rien de rassurant pour Callie, que du contraire. Le camarade de Nkiruka lambda n’était en effet pour elle qu’un visage un peu plus familier que l’étudiant d’Elderwood lambda. Sans plus. Mais Lust, c’était une autre histoire, pour ne pas dire « tout un poème » qu’en bon orateur il déclamait avec suffisamment d’aplomb pour convaincre la naïve Malgache. —¤¤Leçon particulière d’astronomoLust, ça te branche ? Le ciel est beau ce soir, j‘ai des trucs à vérifier et la nuit ne fait que commencer !¤¤— La demoiselle Stamford avait hoché doucement la tête avant d’ajouter un ça me branche particulièrement soulagé. Elle ne dérangeait personne, n’embêterait pas une fois de plus la fratrie et son camarade, lui, n’avait pas vraiment l’air contraint de l’embarquer.

Se faisant aussi discrète qu’une petite souris, la sorcière suivait le jeune homme comme son ombre, priant intérieurement que personne ne s’élèverait sur leur route. Le premier pas dans la salle d’astronomie lui ôta un poids de la poitrine et Calliopée put s’installer convenablement pour se perdre dans les astres. —¤¤Pour les étoiles ? Oui, ça marche mieux quand on les voit. ¤¤— Penaude, l’étudiante baissa les yeux vers le plancher tandis que ses joues s’empourpraient. Elle aurait bien aimé rétorquer quelque chose de plus intelligent qu’un heu, c’est vrai mais la répartie d’Antigone comme le panache de Cyrano lui firent cruellement défaut.

Le va-et-vient de Lust hypnotisa la sixième année qui le fixa patiemment dans ses mouvements avant de s’interroger sur ce qu’il comptait voir dans le ciel ce soir. —¤¤Je voudrais d’abord savoir si le positionnement de Vénus dans les jours prochains concordera avec celui qu’avait prévu Josef Sauzay en 1903. Il paraît que c’est sur Nameless qu’on aurait la plus grande précision. Alors je vérifie. Parce que si c’est le cas, ça annonce une foultitude de bouleversements. Si ça se trouve, les enfants qui naîtront dans les prochains jours auront trois seins. Oh j’espère que l’enfant de Lipovsky-Di Marco est une fill… BREF !¤¤— Sa bouche forma un « o » muet alors qu’elle clignait des paupières. Trois … hein ? De … bouleversements ? La simple mention d’un cataclysme dans son petit équilibre la fit froncer les sourcils et, hésitante, elle gratta un peu la question. —¤¤Quel genre de bouleversements ?¤¤— Non pas qu’elle ne croyait pas le jeune homme pour le premier qu’il avait cité mais si les livres mentionnaient des changements marquants, ça ne se limiterait forcément pas à cela, si ?

A moins que ça n’évoque le futur et l’avenir de la cohabitation sur l’île elle-même que la véhémence des habitants mettait à mal … —¤¤Baaaah, quelques baisers volés et un tour dans la fontaine…¤¤Quoi ?¤¤D’après la distance entre les étoiles et le souffle du vent, je dirai qu’il y a plus ou moins 1km845 entre le dernier pont et l‘entrée du parc, mais tout dépend de quel chemin tu empruntes, je suis sûr que c‘est beaucoup plus court en coupant à travers la forêt.¤¤Oh. C’est peu … n’est-ce pas ?¤¤— On la sentait désappointée à la fois parce que cette confirmation la mettait mal à l’aise et parce que ces histoires de mesure en baisers et en tours de fontaine la laissaient perplexe. Elle n’eut toutefois ni le temps ni le cran d’ajouter quoi que ce soit que le Nkiruka inversait la vapeur, la mettant dans une position délicate pour sa timidité profonde. —¤¤Et pourquoi ça, Calliopée Stamford ? T’as un rencard nocturne ? C’est les habitants qui te foutent la frousse ? Tu veux fuir Jess le plus vite possible si jamais elle t’agresse ? Et qu’est-ce que tu voudrais que les étoiles te disent, ce soir ?¤¤Oh … je …, bafouilla-t-elle, ses pommettes virant au rouge pivoine et lui offrant soudain l’affreuse sensation qu’on lui avait jeté le maléfice du cuisant, est-ce qu’ils, peina-t-elle, ils risquent de nous attaquer ? Et, si …, renchérit-elle, grimace à l’appui, oui, poursuivit-elle, un frisson d’effroi zébrant sa colonne, on s’en sortira ?¤¤— Conclut Callie, les yeux rivés au regard du garçon. C’était beau, Elderwood, elle s’y sentait bien quand il n’y avait pas trop de monde, pas trop d’orages dans le ciel, comme dans les cœurs, alors … ça n’avait pas de raison de cesser, pas vrai ?

Elle n’avait pas peur de Jess, sa sœur, sa presque jumelle mais … comme Lust avait un don, c’était peut-être que … —¤¤Jess va se fâcher contre moi ?¤¤— S’inquiéta-t-elle tout de même.

¤¤

_________________
    « Le théâtre est un point d'optique. Tout ce qui existe dans le monde, dans l'histoire, dans la vie, dans l'homme, tout doit et peut s'y réfléchir, mais sous la baguette magique de l'art », VICTOR HUGO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: « Le Chemin de la fortune » M. } Lust   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Le Chemin de la fortune » M. } Lust

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Project d'un construction d'un chemin de fer reliant Haïti à la Dominicanie
» Quand on est perdu, on demande son chemin. [TERMINE]
» Gentilhommes de Fortune
» Sur le dernier chemin
» Ecartes-toi de mon chemin! [PV Alexis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Welcome On Nameless ─
 :: ─ Gestion des personnages. :: ─ La pensine. :: ─ Sujets de la saison 1 ─ :: ─ Elderwood :: ─ Intérieur
-