Partagez | 
 

 La Sylphide, jolie mais naïve petite fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 129
    ♦ PSEUDO : Mln
    Féminin ♦ CREDITS : LUX RETERNA
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 28/03/2012
    ♦ AGE : 25
    ♦ LOCALISATION : Là où se pose le regard insistant d'un homme.



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, septieme année, Durmstrang
♦ DEDICACES:

MessageSujet: La Sylphide, jolie mais naïve petite fée   Lun 23 Avr - 16:52

♂ Les petites filles aiment les poupées, les petits garçons aiment les soldats … les grandes filles aiment les soldats et les grands garçons les poupées … bizarre, non ? Y’en a même qui prétendent que les filles viennent de Vénus et les garçons de Mars. Tout cela prouve ô combien l’homme a des problèmes ! Je ne me suis jamais attachée à un morceau de chiffon, pour seul jouet j’ai longtemps eu un chien en peluche, un chien blanc que j’avais appelé Pendu, parce que Olga le faisait pendre à un cintre pour le faire sécher, juste au dessus de moi dans l’armoire. Mais c’est brûlé que la bestiole est morte, elle était sous le lit – il devait se cacher du vilain monsieur - où j’ai mis le feu la toute première fois ou j’ai usé de mes dons de vélane autrement qu’en envoûtant les hommes. Après ça … je n’ai plus jamais eu de jouet. Mes alliés les plus fidèles sont et resteront mes chaussons de danse et mes pointes. Concernant les poupées pour grands garçons … eh bien, oui, elles étaient toutes faites d’après le même moule dont j’aurai pu être le modèle, moi ou Arrogance … ou … Elektra? Grande, blonde, les yeux bleus, bien proportionnée … l’archétype même de la bimbo. Classée au top 10 dans les fantasmes des pendouillards. Et autant dire que dans la tenue où j’étais, soit une fine nuisette de soie bleu nuit, j’avais les moyens d’en faire baver un ou deux. D’ailleurs, je ne me gênais pas et c’est en entendant un ultime « RINAAAAEUHHHH » d’un camarade qui se « réveillait » tout juste de mon ensorcellement que je me dirigeai avec un large sourire aux lèvres dans la salle d’eau des filles du grand Nord. J’étais de bonne humeur malgré la courte nuit que j’avais passée, Naroda et Novomir ayant décidé d’être plus bruyants qu’à l’accoutumée lors de leurs joutes verbales nocturnes. D’ailleurs, un élèves avait trouvé de bon ton de leur coller une couverture à chacun. Ainsi recouverts, il espérait peut-être qu’il fasse moins de bruit …. Allez savoir, ça marcherait peut-être, nous verrions ce soir ! Si j’étais de bonne humeur, la raison en était toute simple … Aujourd’hui, nous n’avions pas cours aussi tout le monde prenait un rythme ralenti et … pour une fois je faisais comme tout le monde. Arrivée devant les douches, je déposai ma trousse de toilette sur un lavabo et poussai les portes une par une. Elles étaient malheureusement toutes closes, cinq douches ne suffisaient donc pas pour toutes les filles. Enfin 4 en réalité, la cinquième avait encore été bouchée par une farce et attrape répugnante. ♀

- Bougez-vous les filles, y’a la queue !!

♂ Une queue ? Ou ça ? Eh bien, nulle part mais si ça pouvait activer une de ces demoiselle, ce serait parfait ! Je farfouillai dans ma trousse de toilette pour en sortir ma brosse à dent et du dentifrice, je le secouai et découvris ainsi qu’il n’en restait même plus assez pour ce matin. Balayant les autres lavabos, je vis la trousse d’Ele ( reconnaissable entre mille à sa couleur et ses paillettes). ♀

- Elééééé je peux te piquer du dentifrice ??

♂ A moins qu’elle ne soit une adepte de ces potions lavantes ? Moi je les trouvais dégueulasses et j’avais toujours dit qu’il n’y avait rien de tel qu’un bon brossage de dents en règle. D’un coup de baguette, j’ôtai la buée de toutes les glaces et m’observai en attendant la réponse de ma camarade. Je profitais de cette attente pour attacher mes cheveux en un chignon vite fait. Inutile de faire tremper mes longs cheveux blonds dans la mousse de dentifrice … c’est dégueu et ça colle. Trois douches venaient de cesser de couler, j’allais bientôt pouvoir profiter d’une eau bien chaude sur ma peau. ♀
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anupam

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 70
    ♦ PSEUDO : Amly
    ♦ CREDITS : (c) UK
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 13/08/2011



Revelio

MessageSujet: Re: La Sylphide, jolie mais naïve petite fée   Sam 30 Juin - 17:07


    Dans ses adorables petites ballerines bleues assortis à ses yeux, Elektra s’amusait à tracer des cercles avec ses pieds, faisant de temps en temps un petit tour sur elle-même pour faire voler sa robe d’un blanc immaculé et tournoyer ses longs cheveux blonds. Un air monté de toutes pièces par son imagination débordante dans le crâne, elle chantonnait en son for pour ne pas déranger les occupants de la salle commune, probablement encore occupé à réviser. Elle, elle savait réviser en dansant, oui messieurs dames ! Elle avait scotché des parchemins sur ses bras et à chaque porté, elle pouvait lire les ingrédients des filtres et potions qu’elle devait savoir par cœur pour l’examen final. Ne trouvez-vous pas que c’était une manière bien plus rigolote que d’être assis à une table, le nez dans un bouquin d’au moins trois tonnes et qui n’était même pas illustré… Boriiiing ! Et puis, sincèrement, Elektra était tout bonnement incapable de rester en place, à moins d’être victime d’une crise de foie en ayant avalé trop de bonbons et de chocolat ou une potion d’une jolie couleur qu’Esfir avait laissé traîner et qu’elle n’avait pas pu s’empêcher de boire – ce qui arrivait en fait assez souvent en fin de compte, pourtant elle n’avait pas mauvaise mémoire, hrrm hrrrm… Mais pas aujourd’hui ! Aujourd’hui, Elektra avait été sage comme une image, n’importunant aucun de ses princes kleenex et n’ingurgitant rien de dangereux. Bon, en fait, elle avait juste fait une minuscule bêtise, mais ça, c’était trois fois rien. Elle avait juste emprunté le rouge à lèvres préféré de Celle-ci pour faire une beauté à HPLRB – à prononcer Heytchpiellarbie, à l’américaine, contraction de Happiness Peace&Love Rainbow Butterfly -sa licorne en peluche. Je vous vois d’ici vous moquer de ce nom, mais pour votre information, c’était l’idée d’Arsène et elle n’avait pas encore fait son choix. Marie-Coquelicot avait proposé Jésus, c’était joli aussi, mais comment pouvait-elle savoir lequel des deux lui allait le mieux, hein ? Ah, si seulement les licornes en peluche pouvaient parler, elle aurait au moins pu lui demander son avis ! Mais la narratrice s'égare. Nous étions donc en train de parler des méthodes de révisions d'Elektra, les parchemins collés au bras relus en dansant... Sauf que danser pendant des heures, ça fait légèrement transpirer, et l'encre avec l'humidité, évidemment, ça dégorge. Lorsqu'elle retira ses fiches de révisions de ses avant-bras, la blondinette découvrit donc avec stupeur qu'elle était recouverte de tâches noires. C'est ainsi qu'elle se retrouva sous la douche à frotter énergiquement sa peau pour retrouver sa blancheur naturelle.

    L'eau tiède lui coulant dans le dos, une éponge rose en main, Elektra armée de son gel douche parfum Barbe-à-papa se contorsionnait pour se laver le dos quand une voix familière les héla, elle et les trois autres occupantes. Même si le ton n'était pas particulièrement autoritaire, la petite blonde sursauta. Ekaterina était de celles qui l'impressionnaient, voire même parfois la tétanisaient quand elle se retrouvait en leur présence. Certes, elle était facilement impressionnable, mais entre elles deux, il y avait autre chose. Ce n'était pas dû à une quelconque méchanceté mais à quelque chose de plus profond. Une histoire compliquée, de famille, de sang, de passé qui s'emmêlait au présént... Un truc de vélanes, quoi.

    EKATERINA | Bougez-vous les filles, y’a la queue !! Se fit entendre sa comparse.
    ELEKTRA | Deux minutes, j'ensorcèle mon éponge pour me faire le dos et je sors ! Répondit-elle de sa voix claire et tintinnabulante en tâtonnant pour attraper sa baguette rangée dans la poche de son peignoir.
    EKATERINA | Elééééé je peux te piquer du dentifrice ?? Reprit sa comparse.
    ELEKTRA | Oui ouiii, enfin, sauf si t'es allergique aux fraises des bois ! Acquiesça-t-elle instantanément en secouant vivement la tête même si l'autre ne pouvait pas la voir.

    Elektra savait de quoi elle était capable, l'ampleur de ses pouvoirs, elle n'aurait donc jamais rien fait pour la contrarier. Elle avait déjà vu le visage d'une vélane en colère, avait déjà été la cause de cette monstrueuse transformation. Pour rien au monde elle n'aurait revécu ça. S'empressant de se rincer et de s'enrouler dans son peignoir, il ne lui fallut que deux minutes pour sortir de la douche dans le but de lui laisser sa place.

    ELEKTRA | Voilà, la voie est libre ! Tu veux que je te prête du shampoing aussi ? Sladka dit que quand je sors de la douche, je sens le sucre et qu'elle a envie de me croquer, rit-elle, son rire carillonnant se répercutant dans un léger écho contre le carrelage.

    Un peu stressée, elle trifouillait le nœud de sa ceinture éponge en tendant de l'autre main la bouteille de shampoing. Si ça se trouvait, elle détestait l'odeur de la barbe-à-papa, après tout, c'était peu commun et tellement enfantin ! Elle se mordilla la lèvre en attendant, un peu rougissante d'avoir proposé à une si belle femme, plus affirmée que certaines de leurs professeurs, quelque chose d'aussi gamin...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Durmstrang

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 129
    ♦ PSEUDO : Mln
    Féminin ♦ CREDITS : LUX RETERNA
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 28/03/2012
    ♦ AGE : 25
    ♦ LOCALISATION : Là où se pose le regard insistant d'un homme.



Revelio

& Me, myself and I
♦ AGE; ANNEE & ECOLE: 19 ans, septieme année, Durmstrang
♦ DEDICACES:

MessageSujet: Re: La Sylphide, jolie mais naïve petite fée   Jeu 29 Nov - 9:31

- Deux minutes, j'ensorcèle mon éponge pour me faire le dos et je sors !

♂ La première était sortie, ne m’accordant pas le moindre regard et quittant à grands pas la salle d’eau. Je ne m’en formalisais pas, j’étais de bonne humeur et Anja, puisque tel était son prénom, n’aurait rien pu faire pour me gâcher ces instants précieux de calme. Elle était en quatrième année et passait son temps à draguer les garçons, toutes écoles confondues, le tout sans grand succès d’ailleurs. Elle était jolie, non pas « belle » mais jolie, et si elle n’avait pas cet air renfrogné à chaque refus, j’étais certaine qu’elle parviendrait à ses fins. Elle ne m’aimait pas, beaucoup de filles ne m’aimaient pas, mais elle avait une dent contre moi depuis deux ans déjà. J’avais sans doute, sans le vouloir, attiré un garçon qu’elle aurait voulu et j’avais beau rembarrer de façon efficace les hommes, les filles trouvaient toujours à redire … le commentaire le plus fréquent résidait en un mot, plutôt vulgaire commençant par sal et finissant par ope. Oui, attirer les mecs et les jeter sans avoir consommé ne plaisait pas à tout le monde et, chose étrange, ça passait beaucoup moins bien que toutes ces filles qui se couchaient sur simple demande. Mais il y avait bien longtemps que ce genre de comportements ne me touchait plus. La seconde à sortir de la douche fut Lubva à qui j’accordai un sourire et un signe de main tout en écoutant la réponse d’Ele. ♀

- Oui ouiii, enfin, sauf si t'es allergique aux fraises des bois !
- Merciii.

♂ J’attrapai donc d’un geste gracieux la trousse de toilette de mon amie et cherchai le dentifrice à la fraise des bois. Je le trouvai facilement et mis un peu de la pâte sur ma brosse à dents avant de commencer avec minutie le brossage. L’hygiène dentaire et même l’hygiène tout court était quelque chose auquel j’étais attachée. Je ne gâchais pas mon magnifique visage par une dentition gâtée. Après ce brossage énergique mais complet, je me rinçai la bouche et nettoyai ma brosse à dents quand Ele fit son apparition, dernière à sortir des douches. Mais au fond, cela me convenait parfaitement ; en moins de 5 minutes j’avais libéré toute la salle d’eau, il ne restait plus que les deux plus jolies filles de Durmstrang ! En réalité, j’étais à mille lieues de penser que ma camarade faisait toujours le maximum pour ne pas me contrarier … oui, elle devait savoir mieux que personne quel était le visage d’une vélane en colère mais je ne m’étais jamais métamorphosée de la sorte devant elle … cela m’était arrivé à Durmstrang et une seule fois cette année face à deux élèves seulement, deux pendouillards qui plus est. Il n’était pas dans mon intention immédiate de me mettre en colère, au contraire j’étais même de bonne humeur … et même d’une humeur à aborder une question qui me trottait en tête depuis assez longtemps concernant la jeune demoiselle qui sortait tout juste de la douche. Nous étions maintenant seules, c’était peut être l’occasion d’aborder un sujet un peu plus « sensible » non ? ♀

- Voilà, la voie est libre !
- C’est gentil, j’ai l’embarras du choix maintenant !
- Tu veux que je te prête du shampoing aussi ? Sladka dit que quand je sors de la douche, je sens le sucre et qu’elle a envie de me croquer.
- Ah oui ? J’use d’avantage de la menthe glaciale … il paraît que c’est une odeur qui colle parfaitement à mon image …

♂ Annonçai-je avec le sourire. Je savais parfaitement que je pouvais renvoyer l’image d’une reine des glaces ce qui ne me dérangeait pas outre mesure. La preuve, j’en jouais en y ajoutant l’odeur de mes produits d’hygiène corporelle. J’ouvris la bouteille et l’approchai pour en humer le parfum. Un large sourire naquit rapidement sur mon visage. Cette odeur faisait ressurgir en moi de bons souvenirs. Je connaissais cette odeur … et j’avais son nom sur le bout de la langue. ♀

- Hum … ça sent le bonbon … ça me rappelle les foires moldues ! Barbapapa, c’est ça ?

♂ J’en avais mangé une fois … à Moscou lorsque deux de mes amies danseuses avaient réussi à me traîner dans une foire au lieu de répéter notre ballet … ce jour-là était un très bon souvenir, nous nous étions amusées comme des folles et c’était un des rares instants où j’avais eu l’impression d’être une enfant « normale », comme les autres … Une petite fille avec des amie qui jouait et riait sans se préoccuper de quoi que ce soit ... Autant dire que, dans mon passé, ce n’était pas ce qu’il y avait de plus « naturel ». Ces moments étaient aussi rares que le sable dans la taïga. ♀

- Je vais te l’emprunter pour ma douche … on verra si Sladka voudra me croquer moi aussi.

♂ Dis-je en refermant la bouteille en conservant mon sourire. Elle ne pouvait sans doute pas imaginer une seconde le plaisir qu’elle venait de me faire avec ce parfum. Je la voyais triturer la ceinture de son peignoir … elle était tendue, comme si je pouvais exploser à tout moment. D’un ton d’une incroyable douceur, je finis par lui demander. ♀

- Dis-moi Elektra … je me permets de te poser la question directement puisque nous sommes seules … je te fais peur ? C’est notre « point commun » qui t’effraie ?

♂ Non, notre point commun n’était pas de venir de Durmstrang … mais notre côté vélane, peu prononcé chez elle, très prononcé chez moi … un dosage différent, des « atouts » différents mais au fond un détail qui aurait du nous permettre d’aborder ce sujet bien avant. ♀

- Ce n’est peut-être qu’une impression mais ça fait maintenant plusieurs années qu’on se connaît et … tu es toujours très distante avec moi. Je sais bien que les vélanes ne sont pas réputées pour leur grand sens de l’amitié mais je me demandais si j’avais pu faire quelque chose qui t’avait fait peur …

♂ Je n’avais certes pas été la camarade la plus avenante qu’elle ait connue mais je n’avais, dans mes souvenirs, jamais rien fait contre elle … Je l’avais observée à mon arrivée à Durmstrang, comme tous les autres élèves et j’avais décelé quelque chose de particulier chez elle … quelque chose que nous partagions mais elle semblait le vivre si différemment de moi que j’étais intriguée … elle bénéficiait d’une grande beauté mais ne semblait pas être la proie des inconvénients ce qui m’avait longtemps rendue jalouse … ♀
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: La Sylphide, jolie mais naïve petite fée   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Sylphide, jolie mais naïve petite fée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La couverture d'un livre peut être jolie mais l'interieur peut souvent cacher une surprise....
» Une petite signature pour un vieux Sylphide ?
» (+) Viens mouiller ta petite culotte ma jolie !
» petite fleur toute jolie (libre)
» Calédonia ♦ Petite lézarde, jolie poupée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Welcome On Nameless ─
 :: ─ Gestion des personnages. :: ─ La pensine. :: ─ Sujets de la saison 1 ─ :: ─ Elderwood :: ─ Intérieur
-