Partagez | 
 

 {{ L'intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Maître du jeu

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 781
    ♦ PSEUDO : aléatoire
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/04/2009



Revelio

MessageSujet: {{ L'intrigue   Sam 3 Juil - 20:22

Intrigue Saison 1


Première année... Riche en rebondissements...

Introduction

Ici c'est la partie en changement constant donc à consulter dès que vous en serez informés! Nous sommes actuellement en pleine saison deux donc lisez cette partie attentivement pour pouvoir y participer et inclure les événements des intrigues précédentes dans votre fiche! N'hésitez pas à nous contacter en cas de questions, nous seront ravies de vous aider.

« Chapitre 1 »

Et voilà, vous êtes arrivés à Elderwood. Grande, belle, cette nouvelle école en jette et vous avez un tas de choses à découvrir... Neuf fois plus d'élèves, neuf fois plus de possibilités. Mais que faire lorsque parmi tout ce beau monde on retrouve les querelles et préjugés du passé? Ne peut-on pas tout simplement passer outre tout cela, et découvrir qui ils sont? Se parler pour mieux s'accepter? Car tout un chacun sait que la peur provient de l'inconnu. Alors quitte à persévérer dans la découverte, pourquoi ne pas la pousser jusqu'au bout? Histoire un jour peut-être de faire tomber ces remparts et oublier qu'avant on ne s'appréciait guère? Parce que ce n'est pas l'apparence du coffre qui fait la beauté du trésor qu'il renferme, peut-être découvrirez vous en ces gens des personnes qui valaient la peine d'être connues. Ou tout simplement qui vous conforteraient dans votre hypothèse. Mais quoiqu'il en soit, ne vous refusez pas à la découverte, laissez vous tenter par l'inconnu. Et qui sait ce qu'il adviendra alors? Attiserez vous les braises déjà allumées par quelques uns, ou serez-vous plutôt du genre à tenter de les faire partir en fumée? Comme si les querelles internes ne suffisaient plus, faites place à la guerre des écoles!


Au coeur de l'action, voici les témoignages des principaux concernés!

Citation :

Tout se passait très bien au début et puis ils ont commencé à se provoquer. On y comprenait rien mais les vieux préjugés sont remontés à la surface alors que les séjours c'étaient super bien passé! Y'a eut les insultes, des sous-entendus mais maintenant c'est les duels. Et du coup, on est obligés de défendre notre maison même si c'était des gens qu'on aimait pas au début. Mais j'en ai marre parce que j'arrive déjà mal à me défendre tout seul alors... Enfin, j'espère juste que ça va cesser parce que tout le monde à l'air super gentil et que je veux pas avoir d'accident ou de mauvaises notes!

    Billy, 15 ans. -n'a pas voulu dévoiler sa maison.-

Citation :

Je viens de Salem donc je suis le roi du monde, bah laissez moi vous dire que c'est surtout les rois des cons! Entre les filles qui se prennent pour les plus belles et les mecs qui arrêtent pas d'essayer de nous mettre dans leur lit, moi je dis stop! Si personne ne fait rien ce sera pire, c'est pour ça qu'on a commencé à se rebeller! On allait pas les laisser faire leur loi sur Elderwood juste parce que leur école a soit disant les sorciers les plus prestigieux et talentueux, bla bla bla, FOUTAISES ouais! Donc à vous de voir, soit vous venez avec nous ce soir pour jetez un sort à leur salle co', soit vous vous taisez! Bah ouais sérieux, t'as pas cru que tu pourrais ouvrir ta gueule sans représailles quand même!

    Sarah, 13 ans. -révoltée et à la tête du mouvement sista'z-anti-salem. (compte actuellement 4 personnes)-

Citation :

Ce que j'ai pensé en arrivant à Elderwood ? Je crois que c'était quelque chose comme ''waaaaah, bah on est pas dans la merde''. Ouais, ce devait être quelque chose dans ce goût là... Bah quoi ? Attendez, vous auriez réagi comment si on vous avez dit ''on va réunir les élèves du monde entier ici, et tout ira à merveille, la magie opèrera, vous verrez, ça marchera, c'est ici que tout a commencé, c'est ici que tout recommencera.'' Ahahah, mais ils croient quoi ces foutus bureaucrates, qu'on est au Pays de Candy ? Qu'il suffisait d'une Île magique, d'un peu de volonté et que tout allait redevenir comme avant ? A peine j'ai eu mis un pied sur l'île que je me suis cru dans l'ïle de la Tentation ! La luxure en moins, heu-reu-se-ment, mais le cadre déjà, avouez que ça fait plus vacances paradisiaques que ''refuge de la dernière chance'', vous parlez d'une école, on dirait le Château de la Star Academy version sorcier... Et puis la compétition, elle, est bien réelle. Il suffit de voir comment les élèves se reluquent de haut en bas et restent en groupe, chacun dans son camp, chacun pour soi... Y'a pas de million à la clé et pourtant, ils veulent tous prouver qu'ils sont les meilleurs ! C'est vraiment comme ça qu'on va reconstruire le monde magique ? Et ben, laissez-moi vous dire que ça fait légèrement pitié. Et y'a même les gardes du corps en plus ! Comme si y'avait besoin de ça pour parfaire le côté reality show, surveillance 24/24... Je le répète, on est pas dans la merde...

    Declan, 33ans, Directeur de Poudlard.

Citation :

De suite, j'ai remarqué cette nana super canon, cheveux blonds de soie liquide, jambes interminables à vous donner le vertige, grands airs fiers : a-ma-ziiing ! J'ai donné un coup dans les côtes de mon frère en sifflant et il s'est foutu de ma gueule pendant au moins cinq minutes avant de balancer : « Oublie tout de suite la reine des glaces, elle est pas pour toi. » J'ai bombé le torse et lancé que le défi me faisait pas peur, mais tous mes potes m'ont lancé un regard dédaigneux. Pourquoi ? Parce qu'elle venait de Durmstrang. Et alors ? « On fricote pas avec ces gens là. », m'a-t-on dit. Et là, encore, pourquoi ? Parce que c'est comme ça. Et j'aurais dû me contenter de ça ? Et passer à côté de ces jambes et ce 'get back stare' à couper le souffle ? Tout ça pour une histoire de rivalités débiles entre eux, et nous ? Genreee ! … J'ai pas pris ça au sérieux tout de suite, mais à peine faisais-je un commentaire quand elle passait et que ses yeux me survolaient, que les regards noirs et les remarques sarcastiques des 'miens' pleuvaient. Alors, j'ai tenté une approche, et des petits soldats m'ont dit de passer mon chemin avec leur accent barbare à couper au couteau ! Mais dans quel monde on vit ? Parqués dans des cases dont on peut pas sortir ? C'est n'importe quoi. Mais c'est pas ça qui m'arrêtera. America is back baby !

    Jude, 18ans. - élève de Salem qui va faire fondre la guerre froide -

« Chapitre 2 »

Suite au conseil de discipline, les tensions ont commencé à se calmer. Les sanctions prises à l’égard des fauteurs de trouble ont dissuadé la plupart des étudiants de recommencer. Les mouvements agressifs entre écoles se sont éteints d’eux-mêmes et les étudiants ont tenté de se regarder autrement qu’avec des yeux hostiles. Les professeurs, fiers de cette amélioration, ont décidé d’organiser une soirée sur la plage, afin de rassembler tous les étudiants et d’encourager ce rapprochement collectif qui leur semblait prometteur. Ainsi, toutes les cultures se côtoyant, l’ambiance festive rapprochant les gens leur laissaient espérer qu’après cette nuit, une réelle entente et un esprit de camaraderie régneraient à Elderwood. Les premiers moments de la soirée leur ont donné raison, l’ambiance étant au rendez-vous. Cependant, alors que tout semblait s’apaiser, des éléments perturbateurs extérieurs sont venus saper les efforts des enseignants et de la totalité des étudiants présents.

Les habitants, qui s’étaient pourtant tenus tranquilles jusqu’alors, tolérant la présence de ces envahisseurs qu’on leur avait imposée sans faire la moindre vague, sont apparus au milieu des festivités dans un seul but : se faire entendre. Cette intervention était prévue de longue date et a été orchestrée par nul autre que Richard Adamson, propriétaire du camping de l’Archipel.
    Vous faites honte à cette île. Vous n'êtes pas chez vous ici, mais vous agissez comme tel. Vous ne serez jamais ici chez vous. Regardez-vous. Vous n'êtes rien, à côté de cette île. Vous n’imaginez même pas l’ampleur des dégâts que vous causez, ce que vous pourriez déclencher. Vous ne méritez pas de fouler ce patrimoine magique. Cette place qui vous a été donnée n’est pas la votre, vous êtes arrivés depuis quelques mois sur un terrain inconnu dont vous vous prétendez les rois. Mais vous n’êtes que des inconscients ! Des gamins qui ne comprennent rien à la valeur du sol qu’ils foulent ! Et qui devra réparer les pots cassés ? Papa et maman, peut être ? Papa et maman ne sont pas mieux que vous. Ce n'est pas parce que je ne sais quels ministères ont voulu vous envoyer ici qu'ils ont raison ou qu'ils sont les plus forts. Pour preuve, regardez le corps enseignant. Ils se croient au Club Mermaid ! Quel manque de sérieux ! Des branleurs, voilà ce qu’ils sont. Les décisions sont vraiment laissées aux mains de n’importe qui de nos jours... Je ne sais pas ce que les grands de ce monde avaient fumé lorsqu’ils ont voté ce projet, mais ce devait être corsé. La fête est finie. Rentrez chez vous, et le pire sera peut être évité... Veillez à bien faire remonter mes paroles jusqu’au Coordinateur.

Ce porte-parole auto-désigné a fait forte impression. Cependant, le public n’a pas exactement réagi comme il l’avait prévu. Lui qui voulait voir l’école se morceler n’a fait qu’aider les professeurs dans leur entreprise. Les étudiants avaient maintenant un ennemi commun contre lequel faire front, tous ensemble. Tous nostalgiques qu’ils soient de leurs anciennes écoles, cet endroit, auquel ils commençaient à se faire, ces nouveaux camarades, qu’ils découvraient de plus en plus, ils avaient fini par s’y attacher et défendraient ce qu’ils avaient maintenant.

Malgré ces signes encourageants, il n’en restait pas moins que la soirée avait dégénéré au-delà du tolérable et que le Coordinateur dut sévir, pour le bien de ses étudiants. Il sanctionnait leur comportement, mais assurait également leurs arrières par rapport à la réaction haineuse des autochtones. Au cours du petit-déjeuner du lendemain matin, de nouvelles règles furent établies, limitant grandement les possibilités des étudiants en matière de déplacement et de rassemblement. La fin d’année s’annonçait donc particulièrement studieuse et silencieuse.

« Chapitre 3 »

C’est pour cela que le premier hurlement fit sursauter l’école entière, cette nuit-là. La pleine lune, totalement inattendue, avait réveillé les loups-garous de l’île, étudiants comme adultes. Révisant à la bibliothèque, ou prenant un bain encadrés par des professeurs dans les thermes, tous ont pu avoir la surprise de découvrir, à leurs côtés, un lycanthrope soudain incontrôlable. Mais qui étaient-ils, quelques secondes auparavant ? Dans la panique, la précipitation, pas moyen de le dire.

Les plus studieux ont vu des rayonnages entiers voler en milliers d’échardes, avant que le loup ne s’échappe pour s’attaquer à quelques infortunés qui se trouvaient dans les couloirs. Quelques professeurs et membres du personnel présents ont pu éviter de trop nombreuses pertes, mais cette attaque n’a pas été sans conséquence.

À l’autre bout de l’école, c’était dans la salle commune générale que s’étaient retrouvés les élèves avant de rejoindre leurs dortoirs respectifs. Jamais ils ne se seraient imaginés devoir faire face à un loup-garou qu’ils durent laisser s’échapper pour sauver leurs vies, condamnant ainsi à mort une élève dans les thermes, destination suivante de son voyage meurtrier.

Alors que d’autres pensaient relâcher la pression en passant une soirée au terrain de Quidditch, bravant par la même occasion les interdictions, la réalité les rattrapa pour leur offrir un match qu’ils n’étaient pas prêts d’oublier. À grands renforts de balais et de flammes, ils envoyèrent le loup droit sur le parc où il fut neutralisé par l’unique adulte lycanthrope de l’île, seul détenteur de ses moyens.

Ce dernier avait pensé y retrouver la lycane qui avait dévasté le quartier général des Aurors mais le monstre avait préféré l’île marchande déjà dévastée en partie par les éléments qui n’avaient pas supporté, eux aussi, cette pleine lune inattendue.

Est-il nécessaire de relater la nuit que chaque personne présente sur Nameless a vécu ? Des cris, des larmes, du sang et de trop nombreuses pertes à déplorer. Une expérience des plus traumatisantes sur laquelle personne ne souhaiterait avoir à revenir, ressassant ses propres souvenirs, se rappelant des camarades qu’ils ne reverront plus.

Si tout le monde pointait du doigts les monstres, aucun d’eux ne se doutait de ce qu’ils avaient eu à vivre de leur côté. Pour la première fois, ils avaient été témoins de l’horreur qui serait perpétrée à chaque pleine lune s’ils ne venaient pas à prendre leurs précautions. Ils avaient été maîtres de leur esprit, conscients de ce qui se passait mais incapables de contrôler ce corps qui leur appartenait d’habitude et qui était devenu l’instrument des pulsions du monstre.

Au petit matin, l’école était sous le choc. L’infirmerie débordait de blessés. Les examens furent bien évidemment annulés, une cellule de crise fut mise en place ainsi que des évaluations psychologiques de la totalité des élèves et professeurs. Le visage de l’école, marbré de cicatrices, semblait changé à tout jamais. Endeuillée, la totalité des étudiants plia bagages à la suite d’une cérémonie à la mémoire de leurs camarades. Et, alors qu’ils jetaient un dernier regard sur le château, certains savaient déjà qu’ils ne reviendraient pas. Vacances pour certains, thérapie de groupe sous couvert de camp de solidarité pour d’autres, chacun tenterait de panser ses plaies et de soulager son coeur. Parce qu’il fallait avancer et continuer de vivre.

HRP: Les loups-garous mentionnés ne sont autres qu’Ethan C. Argent, unique adulte, pour le quartier général des aurors et le parc; Archibald L. Wilson pour la bibliothèque et les couloirs; Sladka O. Tiomnievna pour la salle commune générale et les thermes; Oria B. Carter pour le quartier général des aurors et l’île marchande & Neal Mathesson pour le terrain de Quidditch et le parc.


Dernière édition par The Fate le Mer 28 Nov - 22:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nameless-rpg.com
Maître du jeu

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 781
    ♦ PSEUDO : aléatoire
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/04/2009



Revelio

MessageSujet: Re: {{ L'intrigue   Dim 15 Jan - 1:17

Intrigue intermédiaire


Et l'on dit que les vacances sont pour se reposer...

« Interview d'Owen Johnson »

Bonjour à tous. Je me présente, Angela Belthram, pour la dominicale du Worldwide Wizardly Eye-Opener. La communauté magique connait une émulation sans précédent depuis la révélation des évènements tragiques ayant eu lieu à Elderwood, entrainant la mort de plusieurs étudiants, habitants et membres du personnel de l’école dont le prestige ne cesse de décliner depuis sa création. Ce numéro sera entièrement consacré à faire la lumière sur ce drame qui a choqué le monde entier. Il est grand temps de faire éclater la vérité toute crue, sans langue de bois. Avec une pensée toute particulière aux victimes ainsi qu’aux familles, flash-back sur cette bavure que l’on appelle communément “Le carnage de Nameless” perpetré par une meute de lycans non-identifiés à ce jour.

Sir Johnson, auror depuis plus de vingt ans, vous et votre équipe aviez la charge sur l’île d’assurer la sécurité des élèves. Que s'est-il réellement passé ce soir là ?

Alors c’était une nuit comme les autres, tout simplement. Les différentes rondes avaient été atribuées comme d’habitude. Comme l’indique le rapport publié par le ministère, la nuit n’était en aucun cas de pleine lune. C’est Ethan Argent qui a déclenché l’alerte en venant me prévenir dans mon bureau car sa maturité et sa maitrise l’ont empêché de céder le contrôle à la bête comme l’ont fait les étudiants atteints de lycantropie. Nous nous en sommes rendus compte lorsque nous avons envoyé des aurors vérifier dans quel état se trouvait Oria Carter, étudiante lycane. Cette dernière était totalement possédée et il n y avait aucune trace d’humanité qui émanait du loup-garou qu’elle était devenue à contrario de Mr Argent qui avait conservé l’entiéreté de sa personnalité. Heureusement, donc, qu’elle se trouvait dans nos locaux car sa chambre étant sécurisée, elle n’a pas pu en sortir, même métamorphosée.
Une fois les aurors informés, nous avons fait notre possible, aidés par le personnel et les professeurs pour sécuriser Elderwood. Pour des aurors non spécialisés dans les créatures magiques, nous avons agi au mieux de notre formation contrairement à l’autre équipe qui a semblé totalement dépassée, mais cela reste entre nous, naturellement. Je tiens d’ailleurs à souligner que les habitants de l’archipel ont dû composer avec le chamboulement maritime engendré par l’astre lunaire, en plus d’un lycan qui se trouvait sur l’île commerçante. De plus, les étudiants ont fait preuve d’un sang froid exemplaire en gérant des situations qui dépassaient leur niveau magique et leur âge. Cela prouve, à mon humble avis, que cette école leur offre donc le cadre et l’enseignement nécessaires à une évolution plus conséquente qu’ailleurs.


Alors vous saviez qu'il y avait ces dangereuses créatures sur l'île ?

J’étais au courant pour Oria Carter, élève de Maarifa. Mais ce cas a été traité directement dès qu’il fut connu des autorités suppérieures. Pour le reste, personne ne sait s’il s’agit d’étudiants ou de professeurs. Nous avons mêné une enquête qui ne nous a pas éclairé et comme l’usage du Veritasserum a été interdit dans un cadre scolaire ou hors procès sur des mineurs par l’article 134 alinéa 2 du code pénal international sorcier, loi éditée en 1983 au passage, nous sommes face à une impasse. Néanmoins, je tiens à vous rassurer, rien n’est encore classé, nous menons toujours une investigation sérieuse.
Je tiens donc à rappeler que je soutiens toujours, et désormais bon nombre de mes collègues depuis l’incident, que chaque sorcier du monde entier devrait subir une prise de sang tous les ans afin de savoir si ce dernier est atteint d’une maladie quelconque afin de pouvoir protéger le reste dans la population en prenant les mesures nécessaires. Et le protéger de lui-même car je n’ose pas imaginer l’état psychologique des lycans qui ont perpétré ce massacre qui n’aurait jamais dû avoir lieu vu le calendrier lunaire.


Les monstres qui vous ont attaqué n’ont donc pas pu être neutralisés et ne seront pas jugés pour leurs crimes?

Vous ne m’avez pas compris visiblement. Cette pleine lune n’aurait jamais dû avoir lieu! Depuis le début de l’année nous n’avons jamais connu d’incident à part peut-être venant d’Oria Carter qui souffre d’une mutation de la maladie qui la rend plus sensible que ses semblables psychologiquement parlant. Comme elle a attaqué l’une de ses camarades, nous avons jugé plus sûr de la placer dans le Quartier Général des aurors afin d’avoir toujours un oeil sur elle. Les lycans n’ont pas à être punis pour ce qu’ils ont perpetré malgré eux. C’est au responsable de cette fausse pleine lune qu’il faut (demander de?) rendre des comptes! Voilà notre priorité actuellement. C’est un massacre organisé par un sorcier vraiment dangereux et puissant ou un groupe d’individus qui ne s’est toujours pas manifesté. Les lycans sont des victimes à plus grande échelle encore. On les a forcés à devenir des meurtriers et peut-être même ont-ils tué des camarades, des amis ou que sais-je... Alors que depuis des mois et des mois, ils ont toujours pris les dispositions nécessaires et réussit à garantir la sureté de tout le monde en s’intégrant comme n’importe qui.

Au vu des pertes importantes, autant estudiantines que dans vos rangs, vos officiers n'étaient pas suffisamment entraînés. Qu’avez-vous à répondre à cela ?

Comme je vous l’ai dit plus tôt, mes officiers étaient entrainés comme n’importe quel auror non spécialisé dans les créatures magiques. Si vous voulez réellement des réponses à cette question, allez interroger Adam Cavanaugh, le chef de cette équipe. Votre interrogation sera alors pertinente car le ministère a très clairement spécifié que nous avions réagi au mieux face à la situation inattendue. Pas eux. Question suivante, merci.

La sécurité a-t-elle été compromise d'une quelconque façon en amont de l’attaque?

Pas que je sache. Comme dit précédement, tout le monde a fait preuve d’un sang froid exemplaire, y compris les élèves. Les pertes auraient pu être beaucoup plus lourdes. Si vous voulez des exemples je peux vous citer quelques élèves qui ont réussi à sécuriser leurs camarades plus jeunes ou moins “doués” en ralentissant un lycan qu’ils ont presque enfermé dans une salle. Ou encore d’autres élèves qui n’ont pas hésité à se mettre en premier plan pour utiliser à bon escient leur talent en vol ou leur don d’élémentalisme pour neutraliser un autre lycan qui, s’il n’avait pas la guérison que nous leur connaissons, aurait succombé à ses brûlures. Je cite ces deux cas car il n’y avait aucun auror ou professeur pour leur porter main forte.

Savez-vous quel désordre a modifié le cycle de la lune ?

D’après nos découvertes actuelles, il semblerait qu’on ait usé de gramarie, ou vaudou si vous préférez, couplée à de la magie noire pour ce faire. Mais nous n’en sommes pas encore certains pour le moment. Donc c’est tout ce que je peux vous dévoiler à ce stade.

Merci beaucoup pour ces éclaircissements. (NDLR: Après un bref serrement de main, le chef auror a pris congé rapidement, soucieux de retourner à son poste qu’il avait délaissé trop longtemps à son goût pour cette interview, prenant visiblement ses responsabilités très au sérieux. Il a croisé son homologue Adam Cavanaugh sans lui adresser un regard, visiblement irrité par son manque de professionnalisme.)

« Interview d'Adam Cavanaugh »

Sir Cavanaugh...

Pas de Sir avec moi, mademoiselle..?

Angela B...

Excusez moi, Angela, mais pourrions-nous en venir directement aux faits ?

Absolument. Votre collègue, Owen Johnson, nous a fait part de votre implication dans l’assaut du Quartier général des aurors. Vous aviez la charge de la surveillance des créatures sur l’île... (NDLR: On ne peut plus réfractaire, le chef n’a de cesse de couper la journaliste qui est de plus en plus mal à l’aise. Il est nonchalamment affalé sur sa chaise et tape du pied par terre depuis le début de l’entretien.)

Jusqu’à preuve du contraire, je l’ai toujours. Et si Johnson vous a déjà tout raconté, qu’est-ce que je fiche ici ?

Bien qu’ayant déjà répondu à certaines questions, celui-ci nous a renvoyé vers vous concernant le manque d’entrainement apparent de vos troupes et la présence de dangereuses créatures dans l’enceinte même de l’établissement...

Alors, écoutez moi bien. Tous mes équipiers sortent d’une grande école de préparation au métier. Ils ont à leur actif plus d’une mission conduite avec succès et plus d’os brisés que vous n’en aurez jamais, même si je ne doute pas que vous ayez pu vous fouler une cheville avec vos chaussures de grue ou un poignet lors de votre partie de tennis hebdomadaire. A moins que vous n’accusiez les USA de distribuer les certificats d’aurors dans des pochettes surprises ?

Je m’excuse si vous vous sentez agressé par mes...

Comme si après une attaque de lycans vos petites questions avaient la moindre chance de m’ébranler ! Vous pensez mon équipe sous-entraînée ? Le jour où vous et vos patrons vous trouverez embusqués, par surprise, à cause d’une lune qui déconne, par de jeunes lycantropes dans la force de l’âge qui en veulent à vos miches, on en reparlera. Ensuite, oui, comme vous le dîtes, ces créatures sont foutrement dangereuses, c’est pour ça que nous avons été mandatés, pour les encadrer, mettre en place des mesures de sécurité. Et on l’a fait. Si c’est votre question, non, ce soir là, nous n’avons pas suivi le protocole. Pourquoi ? Parce qu’il n’y avait pas de protocole à appliquer ni d’alinéas à citer en cas de surprise party dress code loups enragés ! J’ai vu deux aurors chevronnés crever sous mes yeux. Ma fille handicapée était coincée dans cette école et mon fils a de la bouillie à la place des côtes. Vous croyez que j’me suis planqué sous un bureau en attendant que ça passe? C’est ça que vous insinuez ?

Bien sûr que non, je vous demandais simplement si...

Ce soir là, on était tous des bleus. On a fait ce qu’on pouvait avec les moyens qu’on avait, jusqu’à ce que Johnson sorte de sa manche l’expert en lycanthropie pour rétablir l’ordre. Oui, c’est grâce à lui si je suis en face de vous aujourd’hui, ainsi que mes hommes. Et femmes, pardon Arizona. J’aurais pu allonger la liste des héros qui se sont vidés de leur sang pour arrêter la bête. Ca y est, on a fini ? Je peux retourner auprès de ma famille ou vous voulez rajouter une étiquette de “Loser” sur mon front ?

(NDLR: Avant même que la journaliste n’ait pu retrouver ses mots, il avait quitté la pièce en pestant furieusement. Il semblerait que les souvenirs de cette nuit soient encore difficiles à digérer pour un chef qui, lui, n’a pourtant pas eu de perte à déplorer parmi les membres de son équipe ni sa famille qu’il a cité, lui-même s’en sortant relativement indemne en comparaison d’autres comme A. Bottero, toujours en convalescence.)

« Interview de Raphaëlle Huntington »

(NDLR: Après le fiasco de l’interview d’A. Cavanaugh, la journaliste fait une pause de plusieurs heures avant de reprendre sa série de questions. Nathan Kiely est attendu mais, puisqu’il a du retard, c’est Raphaëlle Huntington, à la tête du groupe Green Corp, qui prend la suite.)

Mademoiselle Huntington, merci de nous accorder un peu de votre temps, plus chargé depuis quelques jours, ce qui n'est pas peu dire.

Je vous en prie, c'est bien naturel.

Vous ne souteniez pas le projet depuis ses débuts, à raison au vu des déboires qu'il a connu, qu'est-ce qui vous a finalement convaincu d'investir votre fortune personnelle pour l'aider à se relever après un tel échec ?


Il s'agit en réalité d'un concours de circonstances. J'avais décidé de prendre quelques mois de congé, congé restant relatif au regard des responsabilités qui sont les miennes (rires). Mes valises ont été déposées sur l'île de Nameless et je me trouvais donc au même endroit que ces étudiants lors de cette tragique nuit. Ce fut … une épreuve, réellement. Avoir vécu ces événements, avoir assisté à la destruction d'une grande partie de l'école, je me suis sentie touchée et interpelée par la détresse de l'administration et des élèves. C'est pourquoi j'ai souhaité investir dans ce projet. Et je l'aurais sans doute fait plus tôt si j'en avais eu connaissance dès le début, mais, comme vous le savez, je n'ai repris l'entreprise de mon père que depuis quelques années. Je ne suis pas si vieille que cela. (rires) Les jeunes sorciers sont notre avenir, et leur éducation devrait être une priorité pour tous.

Nathan Kiely est-il un de vos proches ?

Ce n’est pas le mot que j’emploierais. Comme toute personne normalement constituée, je n’ai pu ignorer la brillante carrière de cet homme, mais nous ne nous sommes rencontrés qu’après ces événements tragiques, quand je suis venue proposer mon aide à l’institution. Monsieur Kiely a géré cette crise avec un brio qui mérite l’admiration, surtout quand on sait le peu de soutien qu’il a reçu des gouvernements. J’ai donc offert de le seconder ou tout du moins de l’appuyer. C’est un homme brillant qui m’enchante à chacune de nos rencontres par sa clairvoyance, sa droiture et son sens de l’honneur et des responsabilités. J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec lui.

Avez-vous votre mot à dire dans le futur fonctionnement et la nouvelle organisation, ou vos bienfaits s'arrêtent-ils à la reconstruction et la sécurisation de la structure ?

Les deux propositions me semblent quelque peu restrictives, aussi vais-je me permettre de répondre : ni l’un, ni l’autre et de nuancer. Mon soutien est évidemment en premier lieu financier, un placement nécessaire à la perennité de cette institution. Cependant, j’ai pu également servir d’appui dans quelques discussions diplomatiques. Disons simplement que certaines personnes sont mieux disposées quand les noms “importants” sont alignés. J’ai également proposé la mise en place de séminaires visant à préparer les étudiants à la vie active dans le programme, ce qui ne peut que leur être bénéfique. Des stages au sein des différents filiales que compte l’entreprise leur seront aussi accessibles.

Serait-il possible d’avoir une estimation de vos dons à Elderwood ?

Je crains que non. (rires) Cette information n’a pas la moindre importance, ce qui en a réellement, c’est que cette école se relève après cette tragédie et cela, croyez-moi, n’a pas de prix.

Serez-vous donc présente au sein de l’école ? Comment allez vous concilier ce nouvel “investissement” avec votre emploi du temps déjà extrêmement chargé ?

Je compte partager mon temps entre le siège social de l’entreprise, à Londres, sans oublier des visites des différentes branches à intervalles réguliers, mais je serai effectivement présente sur l’île de Nameless pendant une grande partie de l’année. Cela ne devrait pas poser de problèmes, tout n’est qu’une question de gestion.

Arrêtez moi si c'est trop personnel, mais cela ne vous dérange-t-il pas de travailler côte à côte avec D. Swightberry, votre ex-fiancé dont les noces futures avec L. Williamson ont été annoncées ?

Cette question ne m’étonne pas le moins du monde (rire). Comme je l’ai déjà répété, Declan et moi sommes simplement associés, notre histoire remonte à de nombreuses années et appartient désormais au passé. Je lui souhaite, à lui et à la délicieuse femme qu’il a choisi, tout le bonheur du monde. Et, tout à fait entre nous, il n’est pas le seul dont les fiançailles vont être rendues publiques.

Nous n’en saurons pas plus, je présume ? (rires) Merci beaucoup et félicitations, bien entendu.


(NDLR: Alors qu’elle se lève, Nathan Kiely fait irruption dans la pièce en reboutonnant sa veste de costume.)

« Interview de Nathan Kiely »

(NDLR : Les deux échangent une brève accolade, quelques banalités, puis le coordinateur s’assoit à son tour.)

Bonjour, excusez moi d’avoir tardé. Je n’ai d’ailleurs que cinq minutes à vous accorder.

Bien entendu. Vous devez être submergé.

C’est tout à fait légitime. Heureusement, je suis bien épaulé.

Avec le poids de vos responsabilités actuelles c’est en effet bénéfique d’avoir plusieurs paires d’épaules où le repartir. (Il sourit et hoche la tête.) Concrètement, où en est la reconstruction ? Pouvez-vous nous faire un bilan de la situation ?

Tous les blessés ont été pris en charge et les victimes rendues à la terre, en attendant le dernier hommage qui leur sera rendu publiquement. Grâce à notre bienfaitrice, Miss Huntington, l’école sera remis à neuf dans les temps pour accueillir de nouveau les élèves l’année prochaine après les vacances. Il est attendu qu’un certain nombre d’entre eux ne soient pas renvoyés ici par leurs parents ayant perdu confiance en le système éducatif magique international, préférant sans doute des précepteurs ou des apprentissages. Il serait déplacé de les en blâmer.

La sécurité à Elderwood est-elle toujours mise en doute ?

De nouvelles mesures et de nouveaux aménagements préviendront d’autres incidents comme ceux que nous avons connu cette année. Nous utiliserons tous les renforts possibles en apprenant de ce que nous avons vécu. Mais, bien évidemment, il y aura toujours des gens pour douter ou exiger le risque zéro. C’est quelque chose que nous ne pouvons pas promettre. Je n’ai pas d’enfants mais la sécurité de mes neveux et nièces est primordiale pour moi et si je n’étais pas persuadé qu’Elderwood soit un endroit sûr, je ne les aurais pas laissé revenir.

Où étiez-vous lorsque l’alerte à été donnée ? Et pendant l’attaque ? (La mâchoire le l’homme se crispe et il se masse le menton.) Cette information est-elle confidentielle ?

Non, du tout. J’étais sur le continent, à Washington, à des milliers de kilomètres. Le motif est induit, je rendais des comptes pendant que les élèves étaient sensés réviser, les professeurs préparaient les examens et les sorties en dehors du couvre-feu avaient été interdites sans supervision. Ma présence n’était pas requise sur l’île. Quand je suis arrivé, Owen Jonhson m’a empêché de me rendre sur les lieux pour ma propre sécurité et je n’ai pas pu quitter son bureau avant que tous les loups aient été neutralisés.

Vous avez perdu des proches, comme votre grand ami Gregori Di Marco, dont le corps n’a pas encore refait surface. Gardez-vous espoir de retrouver certains des disparus vivants après la découverte du corps de la directrice Takanato ?

Si cela ne vous ennuie pas, j’aimerais que nous n’abordions pas ce sujet... sensible. Je suis loin d’être le plus à plaindre.

Oui, bien sûr, excusez mon indiscrétion. Qu’en est-il des changements dans votre personnel ? Pouvez-vous nous faire quelques divulgations ?

Les professeurs ayant perdu la vie seront, à regret, remplacés à la rentrée dès que j’aurais terminé de conduire les entretiens. Il en sera de même pour toutes les personnes ayant donné leur démission. Il a également été décidé qu’un superviseur se joindrait à ma tâche de coordination, une nouvelle paire d’yeux, mais pour l’heure, je ne peux vous en dire plus.

Mes cinq minutes sont écoulées. Merci beaucoup.

Merci à vous. Si vous avez besoin d’informations complémentaires, n’hésitez pas à vous adresser à mon assistante ou ma secrétaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nameless-rpg.com
Maître du jeu

  • avatar
    ACCIO PROFIL

    ♦ PARCHEMINS POSTES : 781
    ♦ PSEUDO : aléatoire
    ♦ CREDITS : (c) Lux Aeterna
    ♦ ARRIVEE A ELDERWOOD : 27/04/2009



Revelio

MessageSujet: Re: {{ L'intrigue   Mer 28 Nov - 22:12

Intrigue Saison 2
Une nouvelle année sous le signe de l'espoir

« Chapitre 2 »

La réouverture ne se sera pas faite sans mal, mais elle est bien arrivée. Pour cela, il aura tout de même fallu quelques précieuses aides extérieures, notamment financière, mais aussi politique. Font donc leur entrée dans la nouvelle dynamique de l’île Raphaëlle Huntington et Joshua Jones, tous les deux déjà connus pour leur mécénat. L’héritière d’une des plus grandes sociétés du monde magique et le propriétaire d’un très grand nombre de galeries d’Art ayant depuis peu mis un pied dans la politique se sont donc alliés pour contribuer à la remise sur pied de l’école, d’abord côté infrastructures, puisqu’il a fallu rebâtir, mais aussi hiérarchiquement. Ce dernier occupera en effet le poste de Superviseur à la rentrée, espérant ainsi collaborer au mieux avec l’actuel Coordinateur, Nathan Kiely, dont le poste avait été menacé pendant l’été. Nous retrouvons aussi sur le devant de la scène Owen Johnson, dont le professionnalisme avait été dûment remarqué pendant l’attaque qui a secoué l’école. Une nouvelle branche d’Aurors spécialisés en sécurité a pour l’occasion été mise à sa disposition, afin d’assister son équipe, ayant de plus subi des pertes. La direction de la seconde équipe a par ailleurs changé de mains, passant d’Adam Cavanaugh à Cruz Bottero.

Du côté des élèves, certains huitième année ont choisi de redoubler leur année, quant aux autres, c’est leur moyenne de l’année qui a fait office de graduation. Certains ne sont tout simplement pas revenus, que ce soit pour raisons personnelles ou familiales, se tournant vers d’autres moyens d’éducation sorcière. Chaque élève a dû passer un test médical et magique pour faire un état des lieux de leur santé et capacités spéciales, pour pouvoir ainsi les recenser auprès de la commission internationale des particularités et affections magiques.

La rentrée se fait donc, malgré les sourires, sous pression. Malgré la rénovation totale de l’école, libérée de toutes marques du passage des loups-garous, beaucoup revivent les scènes en marchant dans les couloirs. Les esprits s’échauffent lentement, les élèves commencent à murmurer entre eux... Un mot commence à circuler : vengeance. Un groupe, plus inventif, plus atteint par les pertes que les autres, commence à émerger. Ils réclament justice et font leurs recherches pour savoir qui se cachaient derrière les monstres de cette nuit. Oria est la cible privilégiée, malgré les rapports indiquant qu’elle n’a pas quitté le Quartier Général des Aurors. De l’autre côté, les proches des loups-garous resserrent leurs rangs autour d’eux, ayant bien l’intention de ne laisser personne découvrir leur secret ou empirer leur état d’esprit.

C’est dans ce climat mitigé qu’est annoncée une soirée pour célébrer ce début d’année. Loin d’être un bal formel, le thème choisi est “j’ai toujours rêvé d’être …” et promet un panel de costumes assez intéressant. Alcool évidemment prohibé, comme dans tout événement officiel, ce sera également pour les élèves l’occasion de faire plus ample connaissance avec les nouvelles figures de l’école, qui ne se priveront pas d’y faire au moins une apparition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.nameless-rpg.com

  • ACCIO PROFIL


Contenu sponsorisé



Revelio

MessageSujet: Re: {{ L'intrigue   

Revenir en haut Aller en bas
 

{{ L'intrigue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résumé de l'intrigue
» ♣ intrigue oo5.
» Intrigue 3 - Carnaval de Broadway [terminée]
» Nouveau rebondissement dans l'intrigue du forum !
» [Intrigue PV] La disparition de la magie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
─ Nameless RPG: Welcome to Elderwood ! :: 
─ Welcome On Nameless ─
 :: ─ Office du Tourisme d'Allais-Viun-sur-Nameless. :: ─ Avant de s'inscrire : les fondamentaux.
-